Il s’est tatoué le visage et fait poser des implants pour ressembler à un clown


Chacun ses rêves ! Je n’arrive pas à comprendre comment on peut changer d’apparence à ce point. En vieillissant, il fera un clown tout ridé et triste sous son faux sourire.
Nuage

 

Il s’est tatoué le visage et fait poser des implants pour ressembler à un clown

 

Crédits : Richie the Barber/Facebook

par  Malaurie Chokoualé

 

Il aurait pu continuer à se maquiller de temps à autre, mais Richie the Barber a préféré que ces touches de couleurs deviennent permanentes.

Ce barbier de Los Angeles a décidé de se faire tatouer le visage et poser des implants en silicone sous les sourcils pour les rehausser. Les yeux cernés de bleu, le nez, la bouche et les sourcils colorés de rouge, Richie est très fier de son apparence pour le moins… troublante.

 

« Je vais vous dire pourquoi j’ai tatoué mon visage. C’est parce que j’ai toujours voulu être un clown », explique-t-il au début d’une vidéo postée sur sa chaîne YouTube.

En remontant un peu dans ses souvenirs, il se rappelle de sa première rencontre avec un clown quand il était petit. Il dit avoir été stupéfait et qu’il a immédiatement voulu en être un lui aussi. Avec le temps, il dit avoir compris que personne ne le comprenait vraiment, et il est devenu ce qu’il appelle un « clown de placard » attendant de faire son improbable coming out.

Des années plus tard, il a déménagé à Hollywood et là, tout a changé. Après avoir acheté un monocycle, il a commencé à jongler un peu partout et a intégré des lancers de confettis dans ses rasages. Puis, il est passé au tatouage. Dans sa vidéo, il explique également que son obsession pour les clowns et ses tatouages ont bien eu une incidence sur sa vie personnelle, mais qu’importe, il a continué de suivre son rêve. Aujourd’hui, il est barbier, et surtout il est clown tout le temps, comme il en avait toujours rêvé.

Crédits : Richie the Barber/Facebook

Sources : Richie the Barber/Facebook

https://www.ulyces.co

33 vieilles photos terrifiantes


Il fut une époque que l’horreur n’était pas juste au cinéma. Des photos du passé qui peuvent donner la chair de poule
Nuage

 

33 vieilles photos terrifiantes

 

1. Des mannequins fondus et endommagés après un incendie au musée de cire de Madame Tussaud à Londres. [1930]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

2. Des patrons du Hell’s Café à Paris, qui a fermé ses portes au milieu du 20e siècle.

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

3. Des candidates à un concours de beauté où les juges ne devaient pas les évaluer sur leurs looks.

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

4. Un ancien costume d’Halloween terrifiant. [1910]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

5. Deux ingénieurs réparent un animatronique de Disney.

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

6. Une femme subit un traitement antitaches de rousseur. [1930]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

7. Un masque à gaz Mickey Mouse, utilisé à l’époque pour rendre ces appareils plus attrayants pour les enfants. [1942]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

8. Myrtle Corbin est née en 1868 avec un bassin supplémentaire. Myrtle a passé ses premières années dans un numéro de cirque.

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

9. Un premier exemple du «horsemanning», la version de 1920 du «planking».

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

10. Deux parents posent avec leur fille morte au milieu. La photographie étant dispendieuse à l’époque, une photo était prise à votre naissance, votre mariage et votre décès. [Ère victorienne]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

11. Deux femmes portant des masques d’oiseaux ont une conversation.

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

12. Une photo de famille très étrange.

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

13. Une fille qui a grandi dans un camp de concentration dessine sa «maison» dans une résidence pour enfants perturbés. [1948]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

14. Des troupes américaines dans des armures corporelles Brewster. [1917]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

15. Katharina Detzel, une malade mentale qui a construit un homme fait de la paille de son lit. [1910]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

16. Deux clowns et le père Noël visitent une fille à l’hôpital. [1950]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

17. L’isolateur, un chapeau qui exclut tous les sons. L’oxygène était acheminé à l’aide d’un réservoir et les yeux avaient des fentes de sorte que vous ne pouviez voir qu’une seule ligne de texte à la fois. [1925]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

18. Des enfants à l’Halloween. [1900]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

19. Le père Noël n’était pas toujours de bonne humeur.

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

20. Des participantes à un concours des plus beaux yeux en Floride. Elles portaient des masques afin que les juges ne voient que leurs yeux. [1930]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

21. Une infirmière et un nouveau-né posent dans leurs masques à gaz. [1940]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

22. Un soldat en état de choc lance un regard effrayant. [1916 – 1918]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

23. Un train à vapeur R’lyehian après l’explosion d’une chaudière.

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

24. Le neurologue Duchenne de Boulogne électrocute le visage d’un homme pour étudier les muscles du visage en France. [1862]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

25. Une réunion du Club Mickey Mouse. [1930]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

26. Le costume d’Halloween de l’homme pauvre. [1940]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

27. Deux patrons à la fête Rothschild «Illuminati». [1972]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

28. Ella Harper souffrait d’un trouble affaiblissant les ligaments dans les genoux. Elle était connue comme la Fille Chameau. [1870-1921]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

29. Un homme Navajo habillé comme un esprit Nayenezgani.

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

30. Le ventriloque Jules Vernon avec sa famille de marionnettes terrifiante. [1867 – 1937]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

31. Un poumon d’acier utilisé pour traiter les enfants avec la polio. [1930]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

32. Des garçons reviennent de leur initiation dans le Poro, une société secrète dans certaines parties de l’Afrique. [1936]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

33. Max Schreck assis entre les prises du film muet Nosferatu: A Symphony of Horror. [1922]

33 vieilles photos terrifiantes pratiquement inexplicables

https://www.ipnoze.com

Le succès monstre de "Ca" témoigne de la peur primale des clowns


Je ne crois pas que ce soit le genre de film d’horreur que j’aime, peut-être que je le visionnerais s’il passe à la télé, mais croire que cela pourrait accentuer la peur des clowns, bonne question ? Si le film serait vu par des enfants, là sûrement, mais adulte nous savons décoder les visages même des clowns sauf si nous avons vraiment une phobie
Nuage

 

Le succès monstre de « Ca » témoigne de la peur primale des clowns

 

La peur des clowns existe selon les psychologues depuis l’époque des bouffons de la Cour royale d’Angleterre au 16ème siècle. RelaxNews  /  nito100 / Istock.com

(AFP) – L’adaptation sur grand écran d’un roman d’épouvante de Stephen King, « Ca », avec le maléfique personnage de Pennywise, écrase le box-office nord-américain de ses records de ventes en salles, et confirme que les clowns sont au moins aussi horribles que drôles.

Avec Bill Skarsgard dans le rôle de l’effroyable clown Pennywise, « Ca » a amassé 123 millions de dollars en un week-end dans les cinémas nord-américains, un record pour une sortie en automne et pour un film d’horreur interdit aux moins de 17 ans.

Si de très nombreux films ou séries télé ont déjà exploré la « coulrophobie« , la peur inexpliquée des clowns, cette terreur primale associée aux êtres à gros nez rouge et chaussures géantes n’est pas née à Hollywood.

La peur des clowns existe selon les psychologues depuis l’époque des bouffons de la Cour royale d’Angleterre au 16ème siècle.

Alexandra Hamlet, psychologue à l’institut de psychologie des Enfants de New York, estime qu’une grande part de cette crainte vient d’un phénomène connu comme « la vallée dérangeante », théorie du roboticien japonais Masahiro Mori divulguée en 1970: il affirme que les répliques de l’apparence humaine légèrement déformées génèrent un sentiment de révulsion chez les humains.

Pour le roi des films d’horreur, le producteur Jason Blum (« Paranormal Activity », « American Nightmare », etc.), les clowns font peur parce qu’on « ne voit aucun vestige de la personne qu’ils sont vraiment ». « Le visage du clown masque l’humain (…) et je pense qu’avoir un visage peint en blanc, en général, c’est quelque chose de très effrayant », a-t-il expliqué à l’AFP.

Mme Hamlet ajoute toutefois que ce que nous appelons des phobies n’est en réalité qu’un « mauvais codage » des émotions: l’augmentation du rythme cardiaque, la tension des muscles, les pupilles dilatées quand nous voyons Pennywise pourraient en réalité résulter d’un sentiment d’excitation, et non de peur.

Elle remarque que l’inconfort généré par ces visages déformés n’empêche pas la plupart d’aller dans les restaurants de fast-food McDonald’s, dont la mascotte est un clown.

Mais la psychologue reconnaît que Stephen King, qui « excelle quand même dans l’art de nous donner la frousse », a fait passer la phobie des clowns dans la culture de masse grâce à la série télé des années 90 adaptée de son roman « Ca ».

– L’Association mondiale des clowns s’alarme –

Parmi les plus récentes exploitations de ce thème, « American Horror Story: Cult, » la septième saison de la série à succès de la chaîne FX, met en scène un clown qui sort d’un cercueil dès la séquence d’ouverture.

Mme Hamlet dit avoir commencé à se pencher sur ce phénomène avec l’apparition de clowns sinistres signalée à travers le pays, qui ont créé la panique l’an dernier même si une grande partie de ces signalements se sont révélés faux ou de simples blagues de mauvais goût.

L’effet de panique s’est répandu en Europe, Amérique du sud et même jusqu’en Australie.

L’Association mondiale des clowns, alarmée par l’imminente sortie de « Ca », s’est fendue d’un communiqué pour défendre les saltimbanques qui ne veulent que faire sourire les gens:

« Tous ces personnages d’épouvante ne sont pas des clowns », et les personnes déguisées en horribles clowns « prennent quelque chose d’innocent pour le pervertir et faire peur ».

Stephen King avait déjà appelé tout le monde à arrêter « l’hystérie ». Il est encore intervenu dans la polémique en avril en reconnaissant sur Twitter qu’il avait contrarié la communauté des clowns avec son roman de 1986, mais sans s’en excuser:

« Désolé, la plupart sont super, MAIS (…) les enfants ont toujours eu peur des clowns. Ne tirez pas sur le messager ».

https://static.ladepeche.

Pourquoi les clowns flanquent-ils la frousse?


Comme les clowns peuvent faire partie de la vie des enfants de façon positive, je trouve dommage qu’on a fait d’eux des monstres. Déjà que des gens puissent développer des phobies pour les clowns souriants, alors la peur pourrait augmenter avec les clowns tueurs comme dans les films d’horreur
Nuage

 

Pourquoi les clowns flanquent-ils la frousse?

 

© thinkstock.

Censés amuser la galerie, les clowns peuvent au contraire se révéler angoissants pour nombre d’entre nous. Une peur suffisamment répandue pour porter un nom: la coulrophobie. Mais pourquoi diable s’effrayer d’un personnage à la base comique?

Si leur nez rouge, leurs cheveux bouclés et leur éternel sourire vous fichent la trouille, rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. En effet, environ 12% des Américains reconnaissent être effrayés par les clowns lorsque 43% d’entre eux affirment ne pas les aimer.

« Clowns tueurs »

Des chiffres qui devraient probablement augmenter après que des clowns ont une nouvelle fois semé la psychose aux Etats-Unis. Cette mode des « clowns tueurs » a d’ailleurs traversé ensuite l’Atlantique pour arriver au Royaume-Uni, aux Pays-Bas ou encore en Suède.

Imaginaire collectif

Cette phobie pour le moins particulière est notamment liée aux facteurs culturels et aux événements vécus. Dans les pays anglo-saxons surtout, mais la culture devient aujourd’hui mondiale, les « bad clowns » sont légion dans le cinéma, les séries télévisées et dans l’imaginaire collectif.

De Grippe-Sou au Joker en passant par Twisty le clown et Tahiti Bob, les exemples de clowns effrayants et/ou sanguinaires ne manquent pas.

Méfiance

Mais selon Rami Nader, docteur en psychologie à la North Shore Stress and Anxiety Clinic de Vancouver, cette peur s’explique principalement par la méfiance que nous éprouvons à l’égard des clowns. Comme il l’explique au site Health.com, dont les propos sont relayés par le Huffpost, nous ne leur faisons guère confiance. En cause, leur éternelle expression de joie, marquée par un sourire qui ne disparait jamais. Or, personne ne peut être constamment heureux, rappelle le spécialiste, auteur d’une étude sur le sujet. D’où cette impression que les clowns nous mentent, cachés derrière le maquillage, précise-t-il.

Grippe-Sou (Pennywise en anglais), le clown surnaturel du film « Il » est revenu, tiré du roman « Ça » de Stephen King. © DR.

Leur caractère malicieux et imprévisible a également tendance à nous ficher la trouille, explique par ailleurs Frank McAndrew, professeur de psychologie à l’Université de Knox dans l’Illinois et spécialiste des phobies.

Une réalité qui effraie

Contrairement aux créatures imaginaires comme les vampires ou les fantômes, les clowns sont eux bien réels et sont donc capables de causer du tort, ajoute Frank McAndrew. De plus, leur comportement particulièrement énervant (balancer des tartes ou de l’eau à la figure) n’améliore pas vraiment leur image.

Mieux vaut être coulrophobe qu’arachnophobe

Heureusement, le risque est faible de tomber nez à nez avec un clown dans la vie quotidienne, à moins de travailler dans un cirque, plaisante Rami Nader. Les personnes souffrant de coulrophobie peuvent donc mener une vie tout à fait normale, sans stress à outrance, complète-t-il. Une fois ce nouvel épisode des clowns tueurs passé, les plus coulrophobes d’entre nous devraient aller beaucoup mieux, conclut Nader.

Star d’Halloween

Une chose est sûre, les clowns seront une nouvelle fois présents en masse dans les rues le 31 octobre prochain.

http://www.7sur7.be/

Des hommes habillés en clowns tentent d’attirer des enfants dans les bois


Est-ce vrai où c’est un canular que des gens qui se déguisent en clown pour terroriser les enfants et adultes ? Cela provoque une peur incontrôlable aux États-Unis, qui est augmenter par les réseaux sociaux.
Nuage

 

Des hommes habillés en clowns tentent d’attirer des enfants dans les bois

 

À quelques semaines d’Halloween, fête pendant laquelle les Américains adorent mettre des costumes lugubres, une série de clowns sinistres aperçus à travers les Etats-Unis crée la panique, forçant police, écoles et même la Maison Blanche à intervenir.

(…) Les provinces du Canada prennent aussi au sérieux le phénomène des clowns terrifiants.

Les premiers signalements de ces silhouettes effrayantes ont eu lieu en août en Caroline du Sud quand la police a été appelée pour enquêter sur des informations selon lesquelles des hommes habillés en clowns tentaient d’attirer des enfants dans les bois.

Elles se sont révélées fausses, mais depuis des signalements similaires de clowns rôdant près des écoles ou d’entreprises, parfois armés au volant de camionnettes, ont eu lieu dans des douzaines d’Etats.

Une école en Ohio (nord) a fermé par précaution après qu’une femme eut dit avoir été attaquée par un homme habillé en clown.

Des centaines d’étudiants de l’université Penn State, en Pennsylvanie (est), sont partis à la chasse au clown mardi soir après des signalements semblables.

La Maison Blanche est même intervenue pour dire lors d’un briefing que ces rôdeurs devaient être pris au sérieux et que 12 personnes avaient déjà été arrêtées. La police fédérale (FBI) et le département de la Sécurité ont été consultés sur la manière de réagir à cette menace potentielle.

A quelques semaines d’Halloween, le 31 octobre, quand des millions d’enfants déguisés vont de maison en maison récolter des bonbons sous la menace de jeter des sorts (le fameux « trick or treat »), le phénomène a également envahi la toile avec « #IfISeeAClown » (si je vois un clown) parmi les hashtags les plus populaires sur Twitter et le compte @SpookyClowns (clowns effrayants) attirant plus de 200.000 abonnés.

Le réseau social Instagram croule aussi sur les photos de gens habillés en clowns qui prennent des poses menaçantes ou au contraire offrant des câlins.

Phobie

La paranoïa est telle que les autorités de Californie et de l’Oregon se sont trouvées forcées d’intervenir pour répondre aux signalements de clowns et aux menaces sur les réseaux sociaux dirigés contre des écoles, considérés comme des canulars.

Le sergent Juan Briseno, de la police du comté de Los Angeles, a expliqué à l’AFP que les patrouilles avaient augmenté dans la ville de Carson, en banlieue de Los Angeles, à la suite de messages menaçants sur Twitter, et qu’un officier de police rattaché aux écoles avait été dépêché pour informer chaque établissement du problème.

Autre ville proche de Los Angeles, Lancaster a aussi été prise de panique quand des hommes portant des masques de clowns et qui auraient peut-être porté des couteaux ont été vus à pied, tentant d’effrayer les gens, selon la police.

Une école dans l’Oregon s’est trouvée contrainte d’envoyer un email à tous les parents pour les rassurer après des rumeurs qu’un clown prévoyait de s’en prendre à des étudiants.

L’épidémie, réelle ou imaginée, de clowns effrayants et la paranoïa qu’elle entraîne est à rapprocher du phénomène de « coulrophobie », nom clinique donné par les psychologues à la phobie des clowns, et qui a augmenté dans la foulée du roman de Stephen King publié en 1986 « Ça », par la suite adapté en film, qui dépeint un clown malfaisant.

« Près d’une personne sur dix dit avoir la phobie des clowns », fait remarquer Matthew Lorber, directeur du service de psychiatrie pour enfants et adolescents de l’hôpital Lenox Hill à New York.

« Ne pas être en mesure de voir le visage de quelqu’un fait peur aux enfants », ajoute-t-il.

D’après M. Lorber, la chambre de résonance des réseaux sociaux attise cette phobie, qui pourrait se traduire par des traumatismes et attaques de panique durables chez certains jeunes enfants.

En tout cas, l’école de cirque Ringling Bros. and Barnum & Bailey ne trouve pas ce phénomène très drôle.

« Cela perturbe nos clowns qui veulent juste faire rire et sourire les gens », a écrit l’établissement dans un communiqué transmis aux médias américains.

Mais Stephen King, le pape du roman d’horreur, a appelé tout le monde à arrêter « l’hystérie » sur Twitter:

« la plupart d’entre eux sont gentils, ils amusent les petits et font rire les gens ».

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Pourquoi avez-vous peur des clowns?


Pourquoi des gens ont peur des clowns ? Il faut dire que certains films n’aident pas à diminuer ces peurs. Il semblerait même qu’il aurait une augmentation de coulrophobie lors de films d’horreur avec des clowns. Il peut avoir d’autres raisons qu’une personne souffre de cette phobie
Nuage

 

Pourquoi avez-vous peur des clowns?

 

The Huffington Post Canada  |  Par Joy D’Souza

Est-ce que le maquillage de clown vous fait peur? Vous n’êtes pas seul.

Selon une étude, 12 % des Américains adultes ont une phobie des clowns. La peur est tellement importante qu’elle a un nom : coulrophobie.

Même si les cas de coulrophobie diffèrent d’une personne à l’autre, les scientifiques s’entendent pour dire qu’il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens ont peur des nez rouges, des cheveux bouclés et de l’enthousiasme des clowns.

Plusieurs personnages de films n’aident probablement pas vraiment. En fait,NoBullying.com a noté que le nombre de coulrophobie augmente toujours lors de la sortie d’un nouveau film mettant en vedette le drôle de personnage.

Mais ce ne sont pas tous les clowns qui sont méchants. Selon le magazine Smithsonian, les clowns thérapeutiques peuvent aider à augmenter le rythme cardiaque d’un enfant. Ceci dit, quelques enfants ont peur des clowns qui visitent les hôpitaux. Ceux-ci doivent alors attendre d’être accompagnés avant de faire le tour de l’établissement.

Tout comme d’autres peurs, la coulrophobie peut engendrer de l’anxiété, des nausées, des tremblements, des larmes, des points au ventre, et bien d’autres maux corporels.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Pourquoi tant de personnes ont peur des clowns?


Il y a des enfants mais aussi des adultes qui ont vraiment peur des clowns, c’est une angoisse réelle et ce même si le clown  semble gentil
Nuage

 

Pourquoi tant de personnes ont peur des clowns?

Les clowns vous effraient plus qu’ils ne vous font rire? La peur des clowns est en effet un phénomène bien répandu. Il existe même une phobie des clowns, lacoulrophobie. Les personnes qui en sont atteintes peuvent se mettre à pleurer, ressentir un épisode de stress et même avoir des difficultés respiratoires à la simple vue d’un clown…

Une expérience traumatisante

Mais pas besoin d’avoir une phobie pour ne pas trembler devant un clown qui n’a pas l’air sympathique. L’an dernier, en France et aux États-Unis, toutes sortes de clowns menaçants faisaient leur apparition, ont terrorisé la population sous prétexte de  »faire des blagues », qui se terminaient parfois en poursuites judiciaires.

Les causes

D’où provient la crainte de ce personnage initialement créé pour nous faire rire? Disons que la fiction a largement contribué à détourner son image pour en faire de redoutables psychopathes.

Comme l’explique David Kiser au magazine The Smithsonian, « dans un sens, le clown a toujours été doté d’un esprit espiègle,… bien qu’il soit un personnage lié au plaisir, il est un adulte en quelque sorte. Ce plaisir a donc une part de malice. »

Il faut aussi savoir que la figure du clown maléfique, comme le clown de l’adaptation cinématographique du roman Ça (It) de Stephen King, ou encore le  »Joker » de Batman ont profondément marqué l’imaginaire. D’autres avant eux avaient également tracé la voie pour le clown triste, ou désillusionné, comme Grimaldi, le clown à l’origine du maquillage noir et rouge, et qui a sombré dans l’alcool et la dépression.

Pour d’autres experts, comme Emmanuelle Lecomte, le masque de clown peut également symboliser la peur.

« Avoir le visage caché peut désinhiber les actes. Derrière ce déguisement, on ne sait pas de quoi la personne est capable, c’est un facteur inconnu qui peut faire ressortir des peurs et créer une angoisse. »

Maquillé, parfois jusqu’à l’extrême et affichant un sourire exagéré, immuable, le visage du clown peut inspirer le danger  »ce visage étrange, dont on ne peut lire les intentions et qui ressemble en partie à un animal peut constituer un signe de danger pour un enfant », indique Antoine Pelissolo, professeur de psychiatrie, au Nouvel Observateur.

La phobie des clowns serait d’ailleurs souvent liée à une peur des masques, du maquillage, des déguisements et même de certains animaux, reflétant des peurs envers les inconnus et les prédateurs potentiels…

Le clown comique n’a toutefois pas dit son dernier mot. Une étude publiée en janvier 2013 démontrait que les clowns apportent un soutien psychologique important aux enfants qui doivent subir des opérations, les aidant à mieux gérer leur angoisse

http://www.sympatico.ca/