Le Saviez-Vous ► Pourquoi il ne faut jamais recharger son smartphone sur les bornes des aéroports


Il semble que l’industrie du transport soit un secteur que les pirates aiment bien. Il est donc recommandé de ne pas brancher son téléphone pour le recharger dans les aéroports, mais aussi dans les endroits publics.
Nuage


Pourquoi il ne faut jamais recharger son smartphone sur les bornes des aéroports


par La rédaction

La prochaine fois, vous y réfléchirez à deux fois avant d’utiliser cette prise USB à la porte d’embarquement.

Les ports USB situés un peu partout dans les terminaux d’aéroports sont bien pratiques en cas de batterie faible mais ils peuvent aussi s’avérer très dangereux pour votre smartphone : d’après un récent article de Forbes, les bornes de chargement publiques sont un bon moyen d’installer des malwares ou de télécharger les données de votre smartphone sans que vous le sachiez.

Caleb Barlow, le vice-président de X-Force Threat Intelligence chez IBM Security a une comparaison assez imagée pour ce geste qui peut sembler pourtant tout à fait anodin :

“Se brancher à un port USB public, c’est comme trouver une brosse à dent au bord de la route et décider de la mettre dans votre bouche. Vous n’avez aucune idée d’où cette chose a trainé”.

L’expert en sécurité nous met aussi en garde contre les accessoires tech abandonnés par d’autres voyageurs comme une clé USB mais aussi un bon vieux câble de chargement où l’on peut aisément cacher une puce capable d’installer un logiciel espion sur votre ordinateur et/ou smartphone.

Selon les chiffres d’IBM Security révélés dans l’article de Forbes, l’industrie du transport est devenue “une cible prioritaire pour les cybercriminels”.

Il s’agit même de la deuxième industrie la plus attaquée par des hackers. Comment faire quand on tombe en panne de batterie à l’aéroport ? Mieux vaut brancher son propre chargeur a une prise murale ou utiliser une batterie portable. Si malgré tout vous tenez à utiliser un port USB de l’aéroport, vous pouvez aussi vous munir d’un dongle spécial capable de bloquer les données et de faire passer uniquement l’électricité dans un câble. Bon voyage.

https://www.gqmagazine.fr

Des chiens policiers renifleurs de clés USB


On connaît tous, la capacité des chiens dans divers domaines, pour chercher des pistes pour la police, trouver des drogues et plus encore. Le Royaume-Uni s’est doté de chien pour renifler des cartes SD, clés USB, disque dur externe, comme il se fait aux États-Unis. Il semble que cette brigade canine puisse débusquer des terroristes, des pédophiles et fraudeurs, et que cela fonctionne bien
Nuage

 

Des chiens policiers renifleurs de clés USB

 

BenjaminWalewski

Avis aux criminels technophiles, la police britannique dispose de chiens traquant les dispositifs de stockage amovibles.

(CCM) — Vous avez tous entendu parler des brigades d’interventions canines où des chiens policiers sont utilisés pour pister des personnes disparues ou encore découvrir de la drogue ou des explosifs dissimulés. Mais connaissez-vous les chiens renifleurs de clé USB ? Aussi étonnant que cela puisse paraître, la police de Devon & Cornwall et du Dorset dispose de deux agents de terrains canins capables de pister des clés USB, disques durs externes et cartes SD.

Tweed, un épagneul springer de 19 mois, et Rob, un labrador noir de 20 mois, ont été spécialement entraîné auprès du FBI à renifler les composants uniques que l’on trouve dans ce type d’appareils. Il s’agit de la première unité canine de ce type en Europe, mais on en compte déjà plusieurs aux États-Unis (lien en anglais), pays où les braves toutous participent déjà à la lutte « contre le terrorisme, les pédophiles et les fraudeurs » ainsi que l’explique la police de Devon & Cornwall (lien en anglais).

Si cette unité un peu spéciale fait partie d’un programme pilote, elle a néanmoins été employée dans près de 50 affaires dans diverses régions du Royaume-Uni. Et ça marche ! Lors d’une affaire, Tweed a découvert une boîte camouflée en canette de soda qui contenait plusieurs cartes SD.

« Rob a également débusqué un petit appareil très bien caché dans un tiroir qui aurait probablement été manqué par l’œil humain » explique Graham Attwood, un policier et instructeur canin à l’origine du projet britannique.

http://www.commentcamarche.net

Une clé USB pour dépister le VIH


La technologie pourrait permettre aux personnes à risque de dépister le VIH grâce à une clé USB ou bien de suivre l’évolution de la maladie
Nuage

 

Une clé USB pour dépister le VIH

 

Des chercheurs de l’Imperial College of London, en Angleterre, ont mis au point une clé USB capable de dépister le VIH dans le sang.

Ce prototype, créé avec l’aide de l’entreprise de biotechnologie DNA Electronics, prélève une goutte de sang de son utilisateur et mesure son niveau d’acidité. Moins de 30 minutes après avoir été branché dans un ordinateur, il présente à l’aide d’une application la concentration du virus dans le sang.

Selon Gizmodo, cette technologie pourrait permettre aux personnes atteintes du VIH de «surveiller la progression du virus». Cela est important puisque l’organisme peut parfois combattre les effets des antibiotiques contre le VIH, ce qui fait monter la concentration du virus dans le sang des patients.

Elle servirait aussi à aider les personnes qui se trouvent dans les régions du monde où les tests standards de dépistage du VIH sont inaccessibles.

D’après le rapport publié par les chercheurs sur Scientific Reports, cette clé USB présente des résultats fiables à près de 95%.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Retrait sécuritaire d’une clé USB: on perd son temps?


Qui prend la peine d’enlever la clé USB de façon sécuritaire ? En réalité est risqué de perdre des données ? Est-il mieux de prendre quelques secondes de plus et de sécuriser le retrait ?
Nuage

 

Retrait sécuritaire d’une clé USB: on perd son temps?

 

Retrait sécuritaire d'une clé USB: on perd son temps?

Photo Fotolia

Stéphane Vaillancourt

 

Vous utilisez régulièrement une clé USB ou une carte SD dans votre ordinateur? 

On vous a probablement déjà dit qu’il fallait utiliser la fonction «Éjecter de façon sécuritaire»… ou peut-être l’ignoriez-vous et ne le faites jamais.

Est-ce vraiment nécessaire? À quoi ça sert de passer par cette étape?

L’ORIGINE DU PROBLÈME

Au départ, le système d’exploitation (Windows ou Mac OS, par exemple) traitait les disques externes comme étant des périphériques stables, qui allaient permettre la lecture ou l’écriture de données sans disparaitre subitement parce que débranchés. Contrairement à une bande magnétique ou cartouche, les périphériques USB ne nécessitent pas l’activation d’un mécanisme physique pour indiquer à l’ordinateur que quelque chose se fait brancher ou débrancher.

Un lecteur ou graveur CD nécessitait aussi que l’on appuie sur un bouton physique afin de l’éjecter, ce à quoi un logiciel pouvait répondre de patienter, le temps que le travail soit terminé.

Sur un périphérique USB, c’est totalement différent. Si un fichier est «ouvert» en lecture par le système d’exploitation ou un autre logiciel, celui-ci s’attend à pouvoir lire toute l’information. Sinon, un message d’erreur sera envoyé afin d’aviser l’utilisateur que le fichier n’a pu être lu au complet.

En écriture, c’est une tout autre histoire. Si l’écriture n’est pas terminée et que le disque ou le périphérique est retiré, il peut en résulter une perte de données – au minimum, le fichier qui était en train d’être enregistré pourrait être perdu, ou l’ordinateur pourrait «geler» et nécessiter un redémarrage, mais il pourrait parfois arriver que le disque ou périphérique de stockage au complet soit corrompu.

LE RETRAIT SÉCURITAIRE: UTILE OU NON?

Ce que le retrait sécuritaire d’un périphérique fait, c’est de permettre au logiciel ou au système d’exploitation de terminer sa lecture ou son écriture. Le système d’exploitation avise aussi les logiciels ouverts que ce périphérique n’est plus accessible et de l’oublier pour le moment.

Enfin, le système d’exploitation peut aussi aviser l’utilisateur si le retrait n’a pu être complété. Par exemple, si un logiciel n’avait pas terminé de travailler sur un fichier ouvert.

Pour utiliser le retrait sécuritaire, il suffit de cliquer sur l’icône de la zone de notifications, dans le coin inférieur droit du bureau de Windows

(image ci-dessous).

Cliquez ensuite sur l’icône représentant une prise USB avec un crochet vert (image ci-dessous).

Enfin, cliquez sur le périphérique à retirer de façon sécuritaire, comme le montre l’image ci-dessous (ici, une carte SD).

Vous devriez ensuite voir le message suivant (en anglais ou français, selon la langue de votre version de Windows).

LA VIE EST TROP COURTE POUR UN RETRAIT SÉCURITAIRE

Sachant cela, on peut retirer un périphérique quand on le souhaite, même sans passer par le retrait sécuritaire. Ce n’est évidemment pas recommandé, mais si vous savez que le périphérique n’a pas été utilisé en mode écriture ou qu’il ne contient peu ou pas de fichiers importants, le risque de perdre des données est vraiment minime.

Les habitudes sont difficiles à changer, c’est pourquoi Microsoft a aussi mis en place des processus afin de mieux protéger les données, comme la priorisation de l’écriture de données sur la lecture, afin d’éviter qu’une écriture ne soit interrompue.

Mais les versions de Windows les plus anciennes (on peut penser ici à Windows XP) n’ont probablement pas les outils les plus adaptés pour permettre de débrancher des périphériques à tout moment.

QUE FAIRE?

Il est donc important de prendre le temps de se demander s’il est approprié de retirer le périphérique USB sans effectuer un retrait sécuritaire avant de simplement le débrancher: le périphérique était-il utilisé en lecture, en écriture, ou n’était plus utilisé depuis un bon moment?

Dans un tel cas, on pourrait assumer que le retrait sécuritaire n’est pas nécessaire, mais comme le dit le dicton, mieux vaut prévenir… que d’avoir à récupérer les fichiers sur un périphérique corrompu.

http://fr.canoe.ca/

Des chiens pour lutter contre la pornographie enfantine


Décidément, les chiens sont vraiment formidables. Ils peuvent rendre de grands services a l’être humain et aux enfants qui sont victimes de d’autres êtres humain qui ne méritent même pas d’être appeler ainsi.
Nuage

 

Des chiens pour lutter contre la pornographie enfantine

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : www.charlesthompsonphotography.com – Flickr

En Nouvelle-Angleterre, région du Nord-Est des Etats-Unis, des chiens sont entraînés pour aider les humains à combattre la pornographie enfantine. Le Rhode Island et le Connecticut sont ainsi devenus les premiers Etats américains à utiliser l’incomparable flair des chiens pour lutter contre la croissance de la pédopornographie sur internet.

Une formation de 22 semaines

Ces animaux, comme Thoreau, un Labrador formé à l’Ecole de police de l’Etat du Connecticut, sont capables de trouver des disques durs, clés USB et autres dispositifs de stockage pouvant être cachés dans des murs, plafonds, meubles… par les auteurs et détenteurs d’images et vidéos aux contenus pédophiles.

Les chiens sont entraînés pour reconnaître les odeurs des composants des périphériques de stockage, et grâce à eux, plusieurs personnes ont déjà été arrêtées.

Formé durant 22 semaines, le Labrador Thoreau a en effet récemment trouvé un lecteur USB contenant de telles images. Il était caché à l’intérieur d’une boîte en fer blanc, dans une armoire métallique, rapporte The Providence Journal. Une découverte qui a permis à la police d’obtenir un mandat d’arrêt.

65 chiens entraînés

A ce jour, 65 chiens tels que Thoreau ont été formés par l’Ecole de police du Connecticut, prouvant une fois encore combien ces animaux sont des alliés précieux pour l’homme, eux qui sont aussi capables de détecter certaines formes de cancers et d’autres maladies comme le diabète notamment.

Comme lorsqu’ils recherchent de la drogue, des armes ou encore des explosifs, les chiens renifleurs considèrent cette tâche comme un jeu, et non pas comme un contraignant travail. A chaque fois qu’ils font une découverte, ils sont récompensés par une friandise ou un jouet, ce qui leur donne naturellement envie de recommencer.

http://wamiz.com

5 technologies qui deviendront obsolètes d’ici 2020


La technologie avance n’a pas de géant, ce que nous connaissions hier, n’existe plus ou est en voie de disparition. Ce que nous connaissons aujourd’hui, c’est en changement continu … Ce qui m’inquiète, c’est que si un jour les satellites tombent en panne comme par exemple une tempête solaire comme il s’est déjà produit, nous serions dans une situation précaire
Nuage

 
5 technologies qui deviendront obsolètes d’ici 2020

 

Photo Fotolia
Stéphanie Godbout

 

Nuage informatique, téléphone intelligent, service de vidéo sur demande… on n’arrête pas le progrès!

Mais alors que de nouveaux gadgets plus performants, plus rapides et plus efficaces voient le jour chaque année, d’autres deviendront désuets et prêts à faire leur entrée dans un musée.

Voici notre petite liste de technologies qui seront obsolètes d’ici 2020.

TÉLÉPHONES CELLULAIRES NON INTELLIGENTS

Photo Fotolia

Navigation internet, courriels, appareil photo, GPS… depuis la sortie du premier iPhone en 2007, l’utilisation que nous faisons de notre téléphone cellulaire a complètement changée.

Grâce à leur prix moins élevé qu’à leur lancement, les téléphones intelligents sont désormais un gadget commun.

D’ailleurs, en 2013 les ventes de téléphones intelligents ont surclassé pour la première fois celles des téléphones cellulaires traditionnels.

Et ce n’est que le début. Si on en croit les analystes, dont Tim Bajarin et Marc Andreessen, il sera impossible d’ici 2017 de se procurer un téléphone qui ne soit pas intelligent.

GPS AUTONOMES POUR LA VOITURE

Photo Fotolia

Est-ce la fin des GPS autonomes pour la voiture?

S’ils ont changé notre façon de conduire et facilité nos déplacements, leurs plus beaux jours sont sans doute derrière eux.

Concurrencées par les téléphones intelligents, les applications mobiles et les systèmes de navigation intégrés dans les véhicules, les ventes de GPS autonomes pour la voiture diminuent de 15 à 20 % chaque année.

Si pour l’instant le marché des navigateurs pour bateau ou pour les sports extérieurs comme l’escalade se porte encore relativement bien, la baisse significative des ventes a toutefois obligé les fabricants à explorer de nouvelles avenues et à diversifier leurs offres.

TomTom investit dans les applications et les logiciels tandis que Garmin s’est plutôt tourné vers des montres intelligentes dédiées aux sportifs.

CD ET DVD INSCRIPTIBLES

Photo Fotolia

Dignes successeurs des disquettes, les CD et DVD inscriptibles ont longtemps été pratiques pour partager des photos avec sa famille, enregistrer des fichiers audio ou encore, pour trimballer des documents numériques trop lourds pour le transfert par courriel.

Avec l’arrivée de la clé USB, maintenant offerte à des coûts plus qu’accessibles, et les services de stockage en ligne tels que DropBox ou Google Drive, les disques enregistrables ont perdu en popularité.

S’ils demeurent un support de stockage à long terme efficace, ils disposent d’une durée de vie de 5 à 200 ans selon le type de disque et la qualité des procédés de fabrication, le besoin de les utiliser pour le transport de données se fera de plus en plus rare, jusqu’à devenir inexistant.

LECTEURS CD DE VOITURE

Photo Fotolia

Les lecteurs de CD pour la voiture sont une espèce en voie de disparition.

Avec un souci environnemental omniprésent et le prix de plus en plus élevé du carburant, les constructeurs automobiles tentent de réduire le poids des véhicules par tous les moyens, afin d’en réduire la consommation d’essence.

Selon Michael Arbaugh, principal designer chez Ford, la suppression du lecteur CD permettrait une économie de poids d’environ 2 kg, ce qui aurait un impact direct sur la consommation d’essence.

D’ici 2020, avec les ventes de CD à la baisse et la hausse des ventes de téléphones intelligents, les lecteurs CD laisseront sans doute leur place aux systèmes MP3, comme Mylink de Chevrolet qui se connecte à un téléphone intelligent et propose la radio intelligente.

LECTEURS BLU-RAY

Photo Fotolia

Les lecteurs Blu-ray iront-ils bientôt rejoindre les magnétoscopes et lecteurs de disques laser?

Selon Digital Tech Consulting, les ventes de lecteurs Blu-ray ont commencé à décliner tandis que le vice-président de Samsung, Dave Das, les qualifie plutôt de stagnantes.

Alors que le marché des lecteurs Blu-ray s’essouffle, les services de diffusion de contenu en continu, comme Netflix et illico Club à volonté ou des services de vidéo sur demande, gagnent en popularité.

D’ici 2020, peut-être que mettre un disque Blu-ray dans un lecteur deviendra aussi exotique que l’est devenu aujourd’hui le visionnement de diapositives.

 

http://fr.canoe.ca/

Stockez 1To de données sur une petite clé USB!


 

1 To … c’est 1000go, un clé USB qui fera surement le plaisir de certains qui ont beaucoup de donnés a mettre sur une clé .. Sans savoir le prix quand il sera sur le marché … on peut penser que le prix ne sera pas a la portée a tous les portefeuilles
Nuage

 

Stockez 1To de données sur une petite clé USB!

 

Kingston - Stockez 1To de données sur une petite clé USB!

La Kingston DataTraveler HyperX Predator pourra stocker jusqu’à 1000 Go de données.

Photo Kingston

Le constructeur Kingston va lancer sur le marché au mois de mars une clé USB pouvant stocker jusqu’à 1To de données, soit 1000Go, l’équivalent de plus de 1250 films en DivX. Elle sera commercialisée à la vente au mois de mars, à un prix encore inconnu.

La DataTraveler HyperX Predator, présentée au CES de Las Vegas, est la clé de tous les superlatifs puisqu’elle propose des transferts de données de 160Mo/s en écriture et de 240Mo/s en lecture en USB 3.0. Elle affiche 30Mo tant en lecture qu’en écriture connectée en USB 2.0.

Cette clé imposante supporte des températures de -20°C à 85°C. Si le prix de cette clé version 1To est encore inconnu, une première version limitée à 512Go est déjà disponible à 1337$.

http://fr.canoe.ca/

Un voleur oublie ses travaux scolaires dans la maison qu’il cambriole


Il devrait a mon avis, être plus attentif en classe et moins penser a devenir un voleur dans la vie, car cela ne lui réussit pas du tout. J’espère cependant qu’il a de meilleurs notes en cours, car pour le cambriolage ca vaut un beau zéro
Nuage

 

Un voleur oublie ses travaux scolaires dans la maison qu’il cambriole

 

OREM, États-Unis Un jeune homme de 18 ans de l’Utah a été arrêté pour vol après que les policiers eurent trouvé ses travaux scolaires sur la scène du crime.

La police de la ville d’Orem indique avoir trouvé une clé USB appartenant à Dallas Naljahih au domicile cambriolé. La clé contenait ses travaux scolaires et se trouvait dans un sac à dos abandonné dans la cour arrière de la maison.

Un homme de 75 ans et son épouse avaient rapporté le vol, tôt samedi. Le mari dit avoir été réveillé par une lumière, dans une pièce de sa maison, où il a trouvé un homme fouillant dans un bureau. Le suspect lui aurait alors donné un coup de poing avant de s’enfuir à pied.

La police a précisé que Naljahih avait été retrouvé endormi, chez lui, en possession de preuves le liant au vol.

http://www.985fm.ca

Des boutons de manchettes wi-fi!


Qui veut jouer a l’agent 007, disons que c’est surtout pour les messieurs mais bon !!! Un petit article a double utilité mais a quel prix ? Est-ce que cela vaut vraiment la peine de dépenser au tant pour une clé USB alors qu’il peut en avoir pour beaucoup moins cher
Nuage

 

Des boutons de manchettes wi-fi!

image:http://assets.branchez-vous.net/admin/images/techno/boutonsmanchettegeek.jpg

Voici une solution à la James Bond pour transporter et transmettre discrètement vos données tout en rehaussant votre style vestimentaire. À condition de considérer le complet-cravate avec boutons de manchettes métalliques comme un style vestimentaire souhaitable.

Dans un des boutons, vous trouverez une clé USB de 2 Go, bien cachée mais tout à fait fonctionnelle. Dans l’autre, un routeur miniature qui sert de point d’accès wi-fi à condition qu’on le connecte à un ordinateur, par USB lui aussi. (Ou du moins, c’est ce que je crois déchiffrer en lisant la documentation du produit, qui semble avoir été créée par une version de Google Translate à laquelle on avait fait avaler quelques douzaines de martinis virtuels au préalable.)

Les boutons de manchette sont faits de métal plaqué rhodium, ont un fini argenté, et peuvent être engravés si vous avez envie de laisser des traces de votre passage la prochaine fois que vous les oublierez à l’endroit où vous venez de chiper des données.

Environ 250$, via Tecca.

http://www.branchez-vous.com/