Une boucle d’oreille vieille de 2200 ans dévoilée à Jérusalem


Une boucle d’oreille appartenant à un homme ou une femme qui aurait été porté 2200 ans. Ce bijou à été trouvé à Jérusalem, dont la souveraineté est contesté autant pas les Juifs et les Palestiniens.
Nuage

 

Une boucle d’oreille vieille de 2200 ans dévoilée à Jérusalem

 

 

Des archéologues israéliens ont dévoilé mercredi une boucle d’oreille en or datant de plus de 2200 ans et représentant la tête d’un animal à cornes, la première du genre découverte à Jérusalem selon eux.

L’anneau de style hellénistique a été mis au jour en octobre 2017 lors de fouilles sur le site appelé Cité de David et a fait l’objet d’un article scientifique, mais la trouvaille n’avait pas encore été présentée à la presse.

«Nous ne savons pas grand-chose de Jérusalem à l’époque hellénistique», au deuxième et troisième siècles av. J.-C., a expliqué à l’AFP le professeur Yuval Gadot, de l’université de Tel-Aviv, codirecteur des fouilles.

La ville «a toujours été considérée comme étant très conservatrice, ne laissant pas entrer des objets venant du monde extérieur», a-t-il poursuivi, donc trouver une boucle d’oreille de style grec «est très surprenant».

«Cela ouvre un débat sur la nature de la population de Jérusalem» à cette époque, a-t-il observé.

On ignore si la boucle d’oreille a été portée par un homme ou une femme, et de quelle religion, dit l’autorité archéologique israélienne dans un communiqué. Mais la qualité du bijou et le fait qu’il ait été découvert à proximité du Mont du Temple, là où s’élevait le temple juif de Jérusalem détruit par les Romains en 70, laissent supposer que son propriétaire appartenait à une classe privilégiée, ajoute-t-elle.

La Cité de David s’étend au pied des remparts de la Vieille ville à Silwan, quartier palestinien de Jérusalem-Est, annexée et occupée par Israël. Elle constitue un site de fouilles israéliennes intensives et controversées, compte tenu de la querelle entre Israéliens et Palestiniens sur la souveraineté de Jérusalem-Est et de l’importance de l’enjeu historique dans un tel contexte.

La Cité de David est gérée par l’organisation nationaliste Elad, dont le but avoué est de renforcer la présence juive dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est. Selon elle, le complexe archéologique et touristique est situé sur l’ancienne cité bâtie par le roi David, une affirmation contestée parmi les archéologues.

http://www.lapresse.ca/

Mystère autour d’une découverte archéologique à Jérusalem


Une très belle découverte mais personne ne sait en quoi cela retourne, aucune idée de l’interprétation de ces signes mais d’autres recherches donneront peut-être une piste a suivre
Nuage

Mystère autour d’une découverte archéologique à Jérusalem

Des archéologues israéliens ont découvert des gravures inexplicables

Des archéologues israéliens ont récemment fait une découverte étrange lors d’une fouille à Jérusalem. À l’intérieur d’un réseau de pièces creusées à même le roc, ils ont trouvé trois gravures en forme de V, mesurant chacune 50 cm.

« Ces marques sont vraiment étranges, vraiment intrigantes , a expliqué Eli Shukron, l’un des responsables de la fouille. Je n’ai jamais vu de marques comme celles-là.»

Selon un article de l’AFP, les archéologues sont à ce point surpris par cette découverte qu’ils ne sont pas en mesure d’avancer une hypothèse sur l’origine ou la fonction de ces gravures vielles d’au moins 2800 ans.

L’équipe d’archéologues a consulté quelques autres experts afin de percer le mystère, mais sans succès, les gravures demeurent toujours énigmatiques. Cette absence d’explication est inusité dans le monde de l’archéologie puisque les chercheurs arrivent habituellement à développer une théorie au sujet de la nature d’une trouvaille inattendue.

Cette découverte a eu lieu pendant l’excavation des fortifications qui entourent la seule source d’eau de la Cité de David, le plus vieux quartier de Jérusalem.

Les archéologues s’attendent à découvrir une autre marque du genre au cours de leurs recherches. Ils ont en leur possession une carte ancienne produite lors d’une expédition menée sur ce site au début du siècle dernier. Sur l’un des couloirs souterrains, un V y est dessiné.

(crédit image: kimmolandia/flickr)
http://techno.ca.msn.com