La neige et le vent privent des milliers de Français d’électricité


Alors que chez nous, c’est de la pluie que nous attendons a cause de l’ouragan Sandy en Europe, la météo n’est guère plus gai … de quoi a rester bien emmitoufler dans des couvertures en attendant que cela passe .. espérons le assez vite
Nuage

 

La neige et le vent privent des milliers de Français d’électricité

 

Agence France-Presse
Paris

De fortes chutes de neige et des rafales ont privé dimanche d’électricité des dizaines de milliers d’habitants dans les Alpes françaises et le sud de la France et causé la disparition d’un enfant britannique de 12 ans et d’un véliplanchiste.

Plus de 50 000 foyers vivent sans électricité, selon le dernier bilan de la société chargée de l’électricité en France.

Dans les départements montagneux de Savoie, Haute-Savoie et Isère, les branches des arbres alourdies par la neige tombent sur les fils électriques et les cassent.

La neige s’est souvent ajoutée aux vents violents qui balaient plusieurs régions de France depuis samedi. En Drôme et en Ardèche (sud de la France), les «foyers sont privés d’électricité à cause de vents violents pouvant atteindre 130 km/h», a expliqué à l’AFP un porte-parole de Électricité Réseau Distribution France (ERDF).

Pour l’instant, le réseau électrique ne peut pas donner de délai pour un retour à la normale, en raison des vents violents qui retardent la progression des agents pour remettre en état le réseau.

Les intempéries affectent aussi la circulation. Des dizaines d’automobilistes qui n’étaient pas équipés de pneus neige ont été bloqués en Isère par des chutes de neiges inhabituellement abondantes (jusqu’à 40 cm à 50 cm de neige fraîche).

Parallèlement, un enfant britannique de 12 ans parti à vélo samedi est porté disparu sur l’île de Porquerolles (sud-est) balayée par de fortes rafales. Seul son vélo a été retrouvé.

Et dans le sud, c’est un véliplanchiste de 26 ans qui a disparu en mer samedi.

La veille, deux étudiants, dont une jeune femme d’origine ivoirienne, avaient péri emportés par les eaux dans un canal souterrain situé sur le campus de l’université de Toulon, à la suite de fortes pluies.

Dimanche matin, un navire, sans passagers à bord, a pris l’eau dans le port de Marseille après avoir rompu ses amarres dans la nuit, sous la pression d’un vent violent, et heurté le quai. Le choc a ouvert une brèche qui a provoqué l’inondation de deux compartiments étanches.

Enfin à Paris, qui n’est pas touché par la neige et les rafales, un homme sans domicile fixe a été découvert mort, probablement de froid, dimanche matin. Le thermomètre est descendu à 2 degrés dans la nuit, soit presque 5 degrés de moins que les températures habituellement enregistrées à cette saison.

http://www.lapresse.ca

Europe ► Le réchauffement de l’Arctique apporte froid et neige


L’hiver a été difficile a bien des endroits dans le monde. L’Europe entre autre y a gouter .. Les changements climatiques a beaucoup d’inconvénients et ce même si c’est le cas ici, des glaciers fondent plus vite les conséquences peuvent s’étendre a des kilomètres à la ronde
Nuage

 

Europe ► Le réchauffement de l’Arctique apporte froid et neige

Europe - Le réchauffement de l'Arctique apporte froid et neige

Le Montenegro a reçu, le 11 février dernier, 50 cm de neige, un record vieux de 50 ans.

©SAVO PRELEVIC / AFP

Agence France-Presse

WASHINGTON – La réduction des glaces dans l’océan arctique dû au réchauffement climatique pourrait expliquer les hivers fortement enneigés et froids de ces dernières années en Europe et dans certaines autres parties de l’hémisphère nord, révèle une étude américaine publiée lundi.

Depuis que la superficie de la banquise est tombée à un niveau record en 2007, des chutes de neiges nettement plus abondantes que la normale ont été observées dans de vastes régions nord-américaines, du continent européen et de la Chine, souligne-t-elle.

Durant les hivers 2009-2010 et 2010-2011, l’hémisphère nord a enregistré ses deuxième et troisième plus fortes accumulations de neige dans les annales.

Les données recueillies de 1979 -début des observations par satellites- à 2010 montrent une diminution d’un million de km2 (-29,4%) de la superficie des glaces de l’océan arctique en automne, soit près de deux fois la superficie de la France, précisent les scientifiques de l’Institut de Technologie de Géorgie (sud-est).

Cette diminution des glaces arctiques a correspondu à une couverture neigeuse hivernale nettement plus élevée que la normale dans le nord-est des Etats-Unis, le nord-ouest et le centre de l’Europe, ainsi que le nord de la Chine, ajoutent-ils.

«Notre étude démontre que la diminution des glaces de l’océan arctique est liée à des changements dans le circulation atmosphérique de l’hémisphère nord en hiver», souligne Judith Curry, présidente de l’Ecole des sciences atmosphériques et de la Terre à l’Institut de Technologie de Géorgie (Georgia Tech) et principal auteur de cette communication.

«Les modifications dans la circulation de l’air forment plus fréquemment des zones stagnantes de haute pression atmosphérique centrées sur l’Atlantique qui bloquent le flux d’air chaud venant d’ouest et provoquent un flux d’air polaire et de forte chutes de neige sur l’Europe» et le nord-est de l’Amérique du Nord, poursuit la chercheuse.

Les conclusions de cette étude, qui confortent celles d’autres recherches, pourraient être utilisées pour améliorer les prévisions météorologiques saisonnières, selon les auteurs.

Ces travaux paraissent dans la version en ligne des Annales de l’Académie nationale américaine des sciences (PNAS) datée du 27 février 2012.

http://fr.canoe.ca