Difficile retour sur Terre pour Chris Hadfield


Dure, dure d’être astronaute, même si dans l’espace, tout semble facile, le retour l’est probablement moins. Chris Hadfield doit se réhabitué a la gravité terrestre et se refaire une santé. Mais fidèle a lui-même, il garde son sens humoristique
Nuage

 

Difficile retour sur Terre pour Chris Hadfield

 

null 

Photo :  AP Photo/Mikhail Metzel

Chris Hadfield s’est entretenu avec les journalistes par vidéoconférence pour la première fois depuis son retour sur Terre.  Il est présentement à Houston pour des tests et des comptes rendus de mission.

L’astronaute canadien a affirmé éprouver certaines difficultés à se réadapter à la gravité, après avoir passé 146 jours dans l’espace. Avec humour, il a expliqué avoir pris conscience du poids de sa langue dès son atterrissage. Il a indiqué que son corps est « encore confus » et que son dos est aussi douloureux que s’il avait joué une partie de hockey. Il a aussi parlé des expériences scientifiques et humaines nécessaires sur la Station spatiale internationale, en réponse aux questions sur la pertinence d’une telle mission. 

M. Hadfield, qui est âgé de 54 ans, est revenu sur Terre lundi soir après avoir passé cinq mois en apesanteur dans la Station spatiale internationale. Ile sent encore étourdi et il a de la difficulté à utiliser les escaliers.

Chris Hadfield souffre d’autres symptômes temporaires : il traîne les pieds quand il marche,  et a du mal à contourner les coins au point où il s’y cogne à l’occasion.Sa dextérité manuelle est également affectée.

Il a déclaré  se sentir comme un vieillard. Il garde quand même le moral et se porte bien considérant l’aventure qu’il vient de faire subir à son corps. Il est de bonne humeur, et a maintenant commencé le processus de « rajeunissement », qui lui prendra quelques mois.

Notre dossier sur la mission.

Le saviez-vous?
Les astronautes perdent en moyenne 1 % de leur densité osseuse par mois en microgravité.

http://www.radio-canada.ca

Astronaute Chris Hadfield se sent «super-héros» et «rat de laboratoire»


Un autre billet sur Chris Hadfield, qui explique ce retour sur Terre, et du travail d’équipe entre des nations qui autrefois étaient ennemis mais, aujourd’hui ont réalisé ensemble un voyage dans l’espace tout à fait réussit
Nuage

 

Astronaute

Chris Hadfield se sent «super-héros» et «rat de laboratoire»

 

Astronaute - Chris Hadfield se sent «super-héros» et «rat de laboratoire»

Photo Mikhail Metzel / AFP

MONTREAL L’apesanteur lui a donné des ailes et l’astronaute canadien Chris Hadfield s’est senti comme un super-héros, mais aussi «rat de laboratoire humain», a-t-il raconté jeudi avec cet art consommé de conteur qui lui vaut désormais d’être une étoile de l’espace médiatique mondial.

«L’apesanteur est un super-pouvoir. Vous pouvez voler, sans effort. C’est un sentiment merveilleux, libérateur. Mais la réalité de la vie de chacun est ici, sur la Terre», a-t-il expliqué dans ce style imagé qui lui a valu près d’un million d’abonnés sur Twitter, lors d’une conférence de presse retransmise en direct au Canada depuis le centre spatial de Houston, au Texas, où il se réadapte à la vie sur Terre.

«Juste après avoir atterri, j’ai pu sentir le poids de mes lèvres et de ma langue. Je devais changer la manière de parler. Je ne m’étais pas rendu compte que j’avais appris à parler avec une langue qui ne pesait rien», a confié l’ex-commandant de la Station spatiale internationale.

L’astronaute moustachu, qui est trilingue français-anglais-russe, a raconté avec humour son retour graduel à la vie normale.

«Les symptômes ressentis sont ceux du vieillissement. Mes vaisseaux sanguins ont durci, mon système cardiovasculaire a changé… La pression artérielle et toutes ces choses ont changé. Tout cela est en train de se réadapter. Des chercheurs observent comment le corps contrôle tout cela. Je suis un rat de laboratoire. Mais un rat de laboratoire humain, grandeur nature», a-t-il dit.

«J’essaie juste de réapprendre à marcher… Je ne suis pas près de courir».

Suspendu au plafond

En grand communicateur poétique, chanteur et guitariste, révélé par son troisième séjour dans l’espace, l’astronaute a évoqué avec émotion les senteurs de la steppe kazakhe, celles du printemps, découvertes dès l’ouverture du sas de la capsule de descente russe qui l’a ramené sur Terre, mélangées à l’odeur de brûlé dégagée par la capsule, chauffée par l’entrée dans l’atmosphère.

À l’atterrissage, «nous avons heurté le sol comme lors d’une collision automobile. Une personne était sur le plancher, une sur une paroi et une suspendue au plafond. J’étais le gars suspendu au plafond», a poursuivi Hadfield.

«Tom (l’astronaute américain Tom Marshburn) a regardé par la fenêtre et il y avait de la terre, et de l’herbe, là où quelques instants auparavant on voyait l’espace. Puis, dès que les techniciens des secours ont commencé à ouvrir le sas, l’air de la Terre a pénétré et nous avons senti le parfum de la steppe», a encore raconté l’astronaute.

«Un par un, ils nous ont extraits de la capsule et la première sensation du retour chez nous ça a été cette fenêtre pleine de poussière de terre, le parfum du printemps et des herbes qui poussent au Kazakhstan», a-t-il poursuivi.

Interrogé sur les dommages éventuels que son nouveau statut de star peut causer à sa crédibilité scientifique, il a balayé cette préoccupation d’un revers de la main.

«Oui, je suis bien connu, tout à fait célèbre maintenant. Mais ce n’était pas mon objectif», a-t-il ajouté. «J’espère que je pourrai mener une vie normale après tout cela».

Enfin, Chris Hadfield a affirmé que la SSI était un beau symbole de la coopération entre des puissances jadis ennemies.

«J’étais un soldat de la guerre froide, chargé d’intercepter des bombardiers soviétiques dans les années 80. Et regardez où nous en sommes aujourd’hui», a-t-il dit.

Quand il était encore à bord de l’ISS, Hadfield a interprété devant les caméras la chanson Space Oddity (Singularité spatiale) de David Bowie, en flottant dans l’espace, tout comme sa guitare.

Sur YouTube, la chanson a attiré plusieurs millions de visiteurs.

http://fr.canoe.ca

En mission depuis cinq mois Bienvenue à la maison commandant Hadfield


Beaucoup ont suivi le périple dans l’espace du commandant Chris Hadfield et on ne peut qu’être soulagé que son retour soit bien passé qui a durée environs 14 heures S’il est aussi connu c’est bien par ses apparitions dans les médias sociaux dont Twitter et a su captiver même ceux qui ne suivent pas les événements des voyages dans l’espace Mais, je me demande point de vue psychologique, quel effet que cela fait de revenir sur la terre ferme,
Nuage

 

En mission depuis cinq mois

Bienvenue à la maison commandant Hadfield

 

Le commandant Hadfield semblait bien heureux de sortir de la capsule qui n’est pas plus grande qu’une cabine téléphonique

TVA Nouvelles et Agence QMI

Après plus de cinq mois passés dans l’espace à la Station spatiale internationale, l’astronaute Chris Hadfield a finalement touché terre à 22h31, heure de Montréal, dans un champ du Kazakhstan.

La capsule Soyuz qui transportait Hadfield, le commandant de la SSI, l’astronaute de la Nasa, Tom Marshburnet et Roman Romanenko, un cosmonaute russe, a finalement atterri comme prévu après une descente de plusieurs heures.

«Atterrissage réussi», a indiqué un message s’affichant sur les écrans du Tsoup, dans la banlieue Moscou.

Les deux premiers spationautes ont été sortis très rapidement de la capsule et il aura fallu attendre près de 30 minutes pour apercevoir l’astronaute canadien.

Ce n’est pas facile de sortir les astronautes de ladite capsule, explique Benoît Laplante

«C’est facile de sortir le premier parce qu’il est dans le milieu, ensuite on sort le deuxième. Le plus difficile c’est Hadfield parce qu’il est au fond», affirme le spécialiste en aviation et missions spatiales.

Toujours selon lui, Hadfield semblait en bonne santé dans les circonstances. Il ajoute qu’une longue journée l’attend.

«Il part du Kazakhstan vers la Russie et ensuite à Houston. C’est là qu’il habite. Il restera là quelques semaines pour le suivi médical avant de revenir au Québec faire un petit tour», conclut M. Laplante.

Le premier ministre se réjouit

Lundi soir, un peu plus d’une heure après le retour sur Terre des astronautes, le premier ministre canadien Stephen Harper a émis un communiqué de presse pour rendre hommage à Chris Hadfield.

«Chris a accompli un travail absolument remarquable en tant que premier commandant canadien de la Station spatiale internationale, a affirmé M. Harper.

«En utilisant les médias sociaux de façon très efficace [avec l’aide de ses fils], il a partagé avec les Canadiens et le monde entier le miracle des voyages spatiaux. Fait impressionnant, plus de 830 000 personnes dans le monde ont suivi Chris sur Twitter.»

Le premier ministre a dit se réjouir à l’idée de rencontrer de nouveau «ce grand Canadien, entre autres au Stampede de Calgary, où il dirigera le défilé cette année».

Galerie de photos

Voici quelques captures d’écran du visuel de la Nasa


Quelques minutes seulement avant l’atterrissage de la capsule


Le parachute est bien déployé quelques secondes seulement avant de toucher terre



La capsule Soyuz atterit finalement à 22h31 heure de Montréal dans un champ du Kazakhstan

Ligne du temps

23h01 – Chris Hadfield sort finalement de Soyuz

22h49 – Les trois astronautes sortent de la capsule

22h35 – L’atterrisage est un succès

22h31 – La capsule atterrit au Kazakhstan

22h20 – Les parachutes ont ouvert

22h00 – La capsule Soyuz se sépare en trois morceaux

21h45 – La capsule transportant les trois astronautes entre dans l’atmosphère terrestre

19h14 – Soyuz a été désarrimée de la Station spatiale internationale

http://tvanouvelles.ca

L’astronaute Chris Hadfield de retour sur Terre lundi


S’il n’avait pas eu les nouvelles ayant fait état de ses apparitions sur les médias sociaux, soit en relatant un certains dialogues avec l’Entreprise et le commandant  »Kirk et Spock de Star Strek », ou répondant a des questions via internet il n’aurait pas été aussi connu En tout cas, Bon retour sur Terre
Nuage

 

L’astronaute Chris Hadfield de retour sur Terre lundi

 

L'astronaute canadien Chris Hadfield, à bord de l'ISS.... (Photo: PC)

L’astronaute canadien Chris Hadfield, à bord de l’ISS.

PHOTO: PC

La Presse Canadienne

L’astronaute canadien Chris Hadfield s’apprête à quitter la Station spatiale internationale (ISS).

C’est à bord d’une capsule russe Soyouz que Chris Hadfield, commandant de l’ISS depuis la mi-mars, effectuera lundi soir son retour sur Terre, en compagnie de deux autres astronautes. L’atterrissage se fera au Kazakhstan.

Premier Canadien à avoir marché dans l’espace, Chris Hadfield est à bord de la Station spatiale internationale depuis cinq mois. Il a mené plusieurs expériences scientifiques, piloté le Canadarm-2 et effectué de nombreuses tâches de robotique.

Chris Hadfield s’est beaucoup servi des médias sociaux pour communiquer avec la Terre pendant ses 146 jours dans l’ISS. Guitariste et chanteur accompli, il a aussi donné quelques «spectacles spatiaux» pendant sa mission.

C’est le cosmonaute russe Pavel Vinogradov qui prendra la relève comme commandant de l’ISS.

http://www.lapresse.ca

Le Saviez-Vous ► QUE SE PASSE-T-IL QUAND ON ESSORE UN TORCHON TREMPÉ DANS L’ESPACE? [VIDEO]


De toute beauté de voir ce qui se passe quand on mouille un torchon avec de l’eau et ce dans l’espace. C’est vraiment intéressant que des gens peuvent suivre Chris Hadfield et qui répond même de temps a autre a des questions …
Nuage

 

QUE SE PASSE-T-IL QUAND ON ESSORE UN TORCHON TREMPÉ DANS L’ESPACE? [VIDEO]

 

 

L’astronaute Chris Hadfield s’est filmé en train de faire l’expérience dans la station spatiale internationale.

 

Que se passe-t-il quand on essore un torchon trempé dans l’espace? C’est la question qu’on a posée à l’astronaute canadien Chris Hadfield (soit l’homme qui confirme tous nos rêves d’enfant sur les astronautes, si vous ne le suivez pas encore sur Twitter, je vous encourage à le faire), qui est actuellement déployé sur la station spatiale internationale avec l’expédition 35 (ISS).

Hadfield s’est donc filmé en train de mouiller et d’essorer un torchon, comme l’a remarqué le bloggeur Jason Kottke. Un pitch de départ assez basique, voire ennuyeux.

Sauf que voilà, sans gravité, les torchons, c’est génial à regarder. Tout comme les astronautes, les micros qui flottent et l’eau qui traverse l’espace sans tomber. Regardez la vidéo: vous n’avez jamais vu d’eau dans cet état. 

http://www.slate.fr

Le «capitaine Kirk» discute avec Chris Hadfield


En janvier dernier .. le capitaine Kirk a tweeter avec l’astronaute Chris Hadfield qui, lui est toujours dans l’espace  (Star Trek: Chris Hadfield communique avec l’Enterprise ) Il semble qu’ils ont remit cela mais de vive voix .. entre la Terre et l’espace. C’est la science fiction devenu réalité
Nuage

 

Le «capitaine Kirk» discute avec Chris Hadfield

 

Chris Hadfield... (Photo Paul Chiasson, La Presse Canadienne)

Chris Hadfield

PHOTO PAUL CHIASSON, LA PRESSE CANADIENNE

La Presse Canadienne
Longueuil

Un moment surréaliste dans l’espace s’est produit jeudi matin quand l’homme qui a interprété le capitaine James T. Kirk a discuté avec un véritable astronaute à bord de la Station spatiale internationale.

William Shatner, l’acteur d’origine montréalaise qui a joué dans la populaire série Star Trek, a parlé pendant quelques minutes avec l’astronaute canadien Chris Hadfield, qui a amorcé en décembre un séjour de cinq mois dans l’espace.

L’acteur a posé des questions sérieuses à propos des attentes de M. Hadfield pour ce périple, de ses peurs et des émotions qu’il ressentait lorsqu’il regardait la Terre depuis l’espace.

Les deux hommes ont également échangé quelques plaisanteries.

M. Shatner a demandé à M. Hadfield comment il se sentait, loin de sa planète natale. L’astronaute a répondu avec philosophie que l’humanité avait réalisé de grandes avancées depuis l’époque de Star Trek.

M. Hadfield a ajouté que dans les années 1960, avoir une conversation téléphonique avec une personne dans l’espace relevait de la science-fiction. Aujourd’hui, c’est une réalité qui aide les astronautes à se sentir plus près de leurs proches.

L’acteur a conclu en exprimant son regret que la conversation soit de si courte durée, et a suggéré qu’au retour de M. Hadfield sur Terre, ils continuent leur discussion autour d’un verre de whisky et d’un cigare – comme il le fait dans la série téléviséeBoston Legal.

M. Shatner a conversé depuis Los Angeles, et M. Hadfield était visible grâce à une vidéo diffusée sur le site de l’Agence spatiale canadienne.

M. Hadfield a également répondu jeudi aux questions de 30 passionnés de l’espace, qui étaient en compagnie de l’astronaute Jeremy Hansen à l’agence, à Longueuil.

L’astronaute canadien participe à une mission dans l’espace de cinq mois. Depuis son départ, il envoie des clichés de la Terre sur une base quotidienne. À la mi-mars, il deviendra le premier Canadien à prendre le commandement de la Station spatiale internationale.

http://www.lapresse.ca

Star Trek: Chris Hadfield communique avec l’Enterprise


J’avoue que Star Trek que ce soit la série, les films avec William Shatner ou ceux avec Chris Pine m’ont toujours vraiment plu .. je peux voir et revoir encore et encore .. et juste ce genre d’échange sur Twitter au ton de l’Entreprise est vraiment génial
Nuage

 

Star Trek: Chris Hadfield communique avec l’Enterprise

 

Astronaute dans l'ISS - Star Trek: Chris Hadfield communique avec l'Enterprise

Photo AFP / Alexander Nemenov

Agence France-Presse

OTTAWA – La réalité et la fiction se sont télescopées la semaine dernière dans l’espace: un vrai astronaute, le Canadien Chris Hadfield, a communiqué via Twitter avec l’équipage de la navette Entreprise, immortalisée par la série télévisée Star Trek

Tout a commencé par un message envoyé sur Twitter par l’acteur William Shatner, le capitaine Kirk du vaisseau Enteprise, qui a demandé Chris Hadfield, commandant actuel de la Station spatiale internationale s’il «tweetait depuis l’espace».

Hadfield, qui s’exprime sur Twitter en tant que@Cmdr_Hadfield, a répondu avec une citation tirée du classique télévisé:

«Orbite standard, Capitaine. Et nous détectons des signe de vie à la surface».

D’autres acteurs se sont rapidement joints à la conversation, dont George Takei, qui avait joué le lieutenant Hikaru Sulu, Leonard Nimoy, alias Spock, et Wil Wheaton, l’enseigne Wesley Crusher dans La Nouvelle Génération. Ce dernier a dit à Hadfield:

«Si les Nanites vous embêtent en orbite, je connais quelqu’un qui pourra vous aider à les contenir, il s’y connaît».

Il faisait allusion à un épisode dans lequel des robots minuscules s’échappent d’une expérience menée par Crusher et sèment le chaos à bord d’Enterprise.

Montrant à nouveau sa connaissance de la série, Hadfield a intimé à «Wesley» l’ordre de gagner sans délai la salle des machines.

L’astronaute américain Buzz Aldrin a envoyé un tweet pour déplorer que Twitter n’existait pas quand il a mis les pieds sur la Lune, avec Neil Armstrong, en 1969.

Créée par Gene Roddenberry il y a un demi-siècle, la première série de Star Trek a donné naissance à tout un univers futuriste, dépeint dans six feuilletons télévisés et douze longs métrages, et fréquenté fidèlement par des millions de fans de tout âge.

http://fr.canoe.ca