Le Saviez-Vous ► Choux, roses, cigognes : d’où viennent ces légendes sur l’arrivée des bébés ?


J’espère qu’on n’enseigne plus ces légendes aux enfants sauf pour les contes. Je me souviens que ces légendes étaient véhiculées quand j’étais enfant, mais nous savions très tôt, qu’en réalité, les bébés venaient des mamans. Comment ? Si les parents ne l’expliquaient pas, on pouvait l’apprendre avec les amis qui en savaient un peu plus.
Nuage


Choux, roses, cigognes : d’où viennent ces légendes sur l’arrivée des bébés ?


Cigognes & compagnie

Par Dorothée Louessard

Si les garçons naissent dans des choux et les fillettes dans des fleurs, que diable fichent les cigognes censées être les livreuses officielles de bébés ? Mais au fait d’où viennent donc ces mythes sur la naissance de nos chérubins ?


Depuis l’Antiquité, le chou est associé à la fertilité. On servait traditionnellement de la soupe aux choux aux jeunes mariés afin accroître leurs chances d’avoir un enfant. Et encore aujourd’hui, la consommation de choux est préconisée à toutes les femmes désireuses de booster leur fécondité. Pourquoi ? Parce qu’ils sont riches en acides foliques (Vitamine B9) assurant le bon développement du foetus. Les autres vitamines présentes dans les choux de Bruxelles auraient également le pouvoir d’augmenter la quantité de sperme de l’homme et leur durée de vie.

L’autre origine possible de ce mythe sur la naissance proviendrait de la Grèce Antique. Le roi Agamemnon parti en guerre, sa femme Clytemnestre accoucha de quadruplés dont trois filles et un garçon. N’ayant pas de langes sous la main, elle emmaillota ses filles dans des pétales de rose et enveloppa son garçon dans des feuilles de chou. Si ce dernier n’a pas eu droit aux pétales de rose, c’est parce que la rose constituait le symbole de la féminité durant l’Antiquité. La feuille de chou fut choisie tout simplement parce que du choux était prévu au dîner.

Deux explications possibles donc, et qui s’avéraient bien pratiques à ressortir à nos enfants lorsqu’ils nous balançaient la fameuse question tant redoutée : « Dis, comment on fait les bébés ?« 

Mais alors les cigognes dans tout ça, elles faisaient quoi au juste ? Déposaient-elles les bébés selon leur sexe tantôt dans des roses, tantôt dans des choux ?

La légende de la cigogne ou « Légende du Kindelesbrunnen » est connue dans le monde entier et puise son origine en Alsace. Il y aurait eu jadis un lac sous la cathédrale de Strasbourg, où voguaient les âmes des enfants en attendant de venir au monde. Un sympathique gnome naviguait sur le lac à bord d’une barque argentée et, muni d’un filet d’or, il attrapait les âmes des bébés pour les donner à la fameuse cigogne qui se chargeait alors de distribuer les bébés aux parents. D’ailleurs, encore aujourd’hui, en Alsace, les parents désirant avoir un enfant doivent « commander » leur bébé aux cigognes en déposant un morceau de sucre sur le bord de leur fenêtre. Quant au choix de l’oiseau, il est sans doute lié au fait que les cigognes font leur grand retour en Alsace, au printemps, saison associée aux naissances.

Le mythe des cigognes est d’ailleurs le thème du film d’animation des studios Warner, « Cigognes & compagnie » ,  On y découvre que les cigognes ont cessé la livraison de bébés pour se reconvertir dans l’expédition de colis Internet. Et, alors que Junior, coursier star de l’entreprise, s’apprête à reprendre la tête de l’entreprise, il rallume involontairement la Machine à Fabriquer les Bébés…

https://www.terrafemina.com

Trucs maison ► 13 Plantes Que Vous Pouvez Régénérer à Partir De Déchets Alimentaires


À cette époque de l’année, les prix des fruits et légumes sont intéressants. Alors que l’hiver, les prix montent. On peut quand même économiser sur certains légumes en plus ils sont frais, mais il faut quand même de l’espace.
Nuage

 

13 Plantes Que Vous Pouvez Régénérer à Partir De Déchets Alimentaires.

Il est normal de produire des déchets alimentaires, mais nous en produisons plus que nous ne le devrions. Très souvent, ce que nous jetons dans la poubelle peut être encore utiliser d’une manière ou d’une autre : dans ce cas, certains aliments (principalement des légumes et des légumes) peuvent même être régénérés chez vous, produisant ainsi des aliments gratuitement.

Voici ce que vous pouvez régénérer et comment le faire !

1. Basilic

image: instructables.com

C’est une plante aromatique très facile à régénérer : il suffit d’enlever une brindille quand la plante n’est pas en fleur, de la mettre dans un verre avec de l’eau et d’attendre que les racines blanches sortent au fond. Vous pouvez ensuite transférer le basilic dans un pot.

2. Pomme de terre américaine

image: YouTube / LDSPrepper

Tout d’abord, lavez bien les pommes de terre, enfermez-les dans un sac et laissez-les dans l’obscurité pendant 10 jours (pour stimuler la production de racines). Placez chaque pomme de terre dans un bocal en verre de la bonne circonférence pour qu’elle reste en suspension au milieu de l’eau. Placez le bocal dans un endroit éclairé mais non exposé à la lumière directe du soleil et attendez que les pommes de terre forment les racines en dessous et des feuilles au-dessus.

3. Oignons

image: thegardeningcook.com

Les oignons sont très faciles à cultiver à la maison. Vous pouvez cultiver ces nouvelles plantes à partir de déchets, en particulier à partir du fond d’oignons. Pour les faire pousser, vous pouvez aussi décider de construire un « vase » adapté : vous prenez une bouteille d’eau et vous percez des trous pour y mettre les fonds d’oignons et le terreau. Gardez le sol constamment humide et en peu de temps vous verrez les pousses des nouveaux oignons germer ! A ce stade, vous pouvez doucement séparer les différentes plantes et les placer dans un vrai pot.

4. Gingembre

image: California Gardening/Youtube

Vous pouvez vous approvisionner en gingembre à partir des racines que vous achetez (assurez-vous qu’elles n’ont subi aucun traitement anti-germination). Pour faire germer le gingembre, vous devez le placer horizontalement dans un pot de terre et le recouvrir légèrement. Arrosez régulièrement le gingembre et en peu de temps vous verrez la racine s’élargir et germer.

5. Pommes de terre

image: sowtrueseed.com

Pour cultiver les pommes de terre à la maison, laissez-les d’abord dans un endroit frais et lumineux pendant 4-5 jours, jusqu’à ce qu’elles aient germé. Ensuite, coupez-les en deux et placez-les dans un pot profond avec beaucoup de terre, les bourgeons vers le haut.Gardez toujours le sol humide : pendant un certain temps, vous verrez germer de nouvelles plantules, puis vous remarquerez que les feuilles changent de couleur. À ce moment-là, vos pommes de terre seront prêtes à être récoltées.

6. Rosmarin

image: 17apart.com

Enlevez une partie de l’extrémité d’un rameau d’une plante mature : enlevez les feuilles inférieures et placez le rameau dans un verre avec de l’eau. Changez souvent l’eau et attendez que les racines blanches se forment. Ensuite, vous pourrez enterrer le romarin et profiter de la nouvelle plante !

7. Navets

image: Homesteading.com

Conservez l’extrémité des navets et placez-les sur une assiette avec une couche d’eau. Attendez 4-5 jours, puis vous pouvez les transférer en pot ou à l’extérieur.

8. Tomates

image: tomatodirt.com

A partir des tomates, vous pouvez obtenir les graines qui conviennent à la croissance de nouvelles plantes : tout d’abord, vous devrez faire sécher la pulpe, éventuellement au soleil, que vous allez inévitablement enlever en même temps que les graines. Ensuite, vous pouvez faire germer les graines. Vous pouvez utiliser un verre en plastique pour y mettre de la terre : enterrez la graine, couvrez-la légèrement et gardez le sol humide jusqu’à ce que le semis apparaisse.

9. Chou rouge

image: myheartbeets.com

Coupez le fond du chou et mettez-le dans une assiette avec un fond d’eau : attendez 2-3 jours, puis vous devriez voir le légume pousser à nouveau à partir du centre. À ce stade, vous pouvez transférer le chou dans un pot ou dans la terre, en veillant à ce qu’il reste constamment humide.

10. Oignon frais

image: taliachristine.blogspot.it

Lorsque vous utilisez des oignons frais dans la cuisine, gardez le bout avec les racines : mettez-les dans un récipient avec de l’eau pendant quelques jours et vous verrez la partie verte centrale repousser. A ce moment-là, transférez l’oignon dans le sol et continuez à l’arroser : attendez le temps nécessaire à sa croissance, puis vous pourrez l’utiliser dans la cuisine.

11. Carottes

image: ehow.com

Conserver la dernière partie des carottes, mettez-la sur une assiette avec un fond d’eau. Attendez quelques jours, changez le fond d’eau, et vous verrez la partie verte repousser. À ce moment-là, transférez les carottes dans un pot avec un peu de terre.

12. Laitue

image: Edible Patio/Youtube

Conservez la souche dont vous avez détaché les feuilles de la laitue, placez-la dans un plat avec un fond d’eau : en quelques jours vous verrez la partie centrale enrichie de nouvelles feuilles.

13. Celeri

image: the-diy-life.com

Comme la laitue, pour faire repousser le cèleri, vous devrez stocker la souche, la mettre dans un petit récipient avec de l’eau et attendre qu’elle se régénère à partir du centre.

http://www.regardecettevideo.fr

Le Saviez-Vous ► Trucs de grand-mère: l’héritage pratique de nos aïeux!


On partage souvent des trucs de grand-mère, mais cela fonctionnent-ils vraiment ? Certains oui mais d’autres le résultats est douteux ou carrément inutile.
Nuage

 

    Trucs de grand-mère: l’héritage pratique de nos aïeux!

    Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus...

MARIE-PIER DUPLESSIS, SOPHIE GRENIER-HÉROUX

Le Soleil

(Québec) Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus tenaces. S’imposent alors les bons vieux trucs de grand-mère! Efficaces, vraiment? Nos journalistes ont testé pour vous quantité  d’astuces développées par nos ancêtres. À vous de juger des résultats de leur initiative!

Ces trucs vous disent quelque chose? Peut-être même que vous les utilisez pour déloger vos taches les plus coriaces? Fonctionnent-ils vraiment?

> Assouplisseur en feuilles

Faire disparaître les résidus de savon sur les portes de douche

Ne disposant pas de porte de douche à la maison, nous avons choisi de faire le test sur la robinetterie. Première tentative : frotter le robinet du bain avec une feuille d’assouplisseur fraîchement sortie de la boîte. Mauvaise idée : cette intervention ne fait qu’ajouter davantage de résidus sur l’acier. Et si on essayait mouillée? La feuille s’imbibe rapidement et s’apparente maintenant à un chiffon gorgé de savon. On frotte, on rince un bon coup et on constate que ça brille! Dernier essai, question de faire le tour de la question comme il se doit : utiliser une feuille d’assouplisseur usagée, tel qu’il est conseillé au départ dans le livre où nous avons déniché le truc. Pas mal, mais pas infaillible non plus. Et on a juste l’impression de frotter en surface, sans désinfecter.

Ramasser les poils de chat

Du poil, on dirait qu’on n’a jamais fini d’en ramasser lorsqu’on a un chat à la maison! Des petites boules volantes se ramassent souvent sous les meubles et en bordure des murs. On s’est donc penché par terre pour passer une feuille d’assouplisseur sur les boiseries et les plinthes, de même que sous les commodes et la table, mais le résultat était loin d’être convaincant. On a essayé aussi sur les vêtements et sur la couette de lit, mais pratiquement aucun «spécimen» indésirable ne s’est accroché à notre feuille. Par contre, on a voulu voir ce qu’il en était avec la poussière… et le meilleur était à venir. Au-dessus des armoires, l’assouplisseur en feuille effectue un travail impeccable!

Nettoyer les aliments collés dans une poêle

À défaut d’avoir fait cramer des aliments au fond d’une casserole (celles dont nous disposons sont toutes antiadhésives, et on l’apprécie), on l’a fait dans un plat de Pyrex qui est allé au four. Des oeufs collés bien comme il faut, le cauchemar de toute personne qui lave la vaisselle à la main! On aurait bien aimé que le truc de l’assouplisseur fonctionne, mais malgré toute une nuit à tremper dans l’eau, on a eu toute la misère du monde à nettoyer le contenant de table. À la défense du produit en feuille, il aura finalement fallu trois tentatives de prétrempage (dont les deux dernières avec du savon à vaisselle) pour redonner au plat une propreté impeccable.

> Coca-Cola

Nettoyer la cuvette de votre toilette

Si le Coke est capable de faire briller un sou noir, pourquoi ne pourrait-il pas en faire autant avec votre cuvette? Contenant de deux litres en main, nous versons environ le quart de la bouteille dans la toilette avant de laisser agir pendant une bonne heure. Puis, on tire la chasse d’eau pour réaliser que le colorant de la boisson gazeuse s’est agrippé aux taches graisseuses de la cuvette plutôt que de les dissoudre… Prise 2 : on ajoute du liquide et on sort la brosse. La cuvette redevient blanche, mais est-ce vraiment dû à l’action de la liqueur douce ou bien au frottement de la brosse? Bonne question. Par ailleurs, l’odeur sucrée du Coca-Cola ne nous apparaît guère agréable dans la salle de bain. Et sans bec verseur, c’est difficile de répandre le produit dans le haut de la cuvette.

> Vinaigre et papier journal

Laver vos vitres

«Pouah, ça pue!» Voilà la réaction de mon conjoint, venu s’enquérir de ce que je faisais sur le balcon par un beau dimanche après-midi. J’y suis peut-être allée trop fort sur le vinaigre. Environ une demi-tasse dans un seau d’eau chaude. Quant au papier journal, j’étais sceptique quant à son efficacité pour nettoyer les fenêtres. Bon, ça ne laisse pas de trace sur la vitre en tant que telle, mais ça tache le contour en plastique! Très mauvaise idée, donc. Par contre, avec un chiffon «normal», l’eau vinaigrée semble bien fonctionner. Même pas besoin d’essuyer les carreaux (à l’extérieur, tout de même), ce qui est tout un avantage! Et comme la poussière s’accumule vite dans Limoilou – ce n’est plus un secret pour personne -, j’en ai profité pour nettoyer mes meubles de patio. Le journal, lui, est retourné dans le bac de récupération.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 5.0

> Bas de nylon

Ramasser la poussière

Avant de disposer de vos bas de nylon troués, pensez à effectuer un petit époussetage express un peu partout dans la maison! Tout comme l’assouplisseur en feuilles, les bas-culottes emprisonnent bien la poussière qui se dépose sur le dessus des armoires dans la cuisine. Fixés au bout d’un manche à balai, ils nous ont permis de recueillir des tas de poils de chat qui s’accumulaient en dessous du réfrigérateur et de la cuisinière. Par contre, on n’a pas vraiment constaté leur efficacité sur les moustiquaires, contrairement à ce qu’on avait lu dans certains ouvrages.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 6.0

> Pomme de terre

Nettoyer avec vos patates

En plus d’être au coeur de l’alimentation depuis des lustres, sachez que la pomme de terre peut aussi vous servir dans vos tâches ménagères! Vos belles boiseries peintes en blanc sont maculées de traces de doigts? Coupez une pomme de terre crue en deux et frottez-la doucement sur les parties sales pour faire disparaître le tout. De la même façon, on peut nettoyer un vieux tableau ou faire briller son argenterie. Certaines personnes utilisent même l’eau dans laquelle le légume a bouilli pour asperger leur allée de cailloux, pour se départir sans effort des mauvaises herbes qui y poussent. Les pelures de pomme de terre peuvent également être utiles si vous cherchez à déplacer un meuble qui se trouve à être très lourd. De larges morceaux sous les pattes suffiront à rendre la tâche beaucoup plus facile.

> Chou

Nettoyer les taches sur un tapis

Ce test est vite devenu une blague au bureau. Comment un chou peut-il nettoyer un tapis? Dans un autre sens, qu’est-ce que le chou n’est pas encore parvenu à régler? Ce légume aux nombreuses propriétés santé avait-il un pouvoir magique pour les tapis? J’ai donc coupé un chou vert en quatre, puis j’ai frotté mon tapis. Lentement, vigoureusement, à l’horizontale, à la verticale, les options étaient nombreuses, mais aucune n’a fonctionné. Le chou se défaisait en minuscules morceaux ou il étendait les taches de sable, par exemple, qui se trouvaient sur le tapis. Qui plus est, le tapis a été rempli de chou. Une dernière tentative avec un chou mouillé n’a pas été plus concluante. Et il a fallu passer le tapis à la laveuse pour enlever les odeurs, ce qui n’est pas très gagnant. Tapis 0, chou 0.

> Farine

Redonner de l’éclat à l’acier inoxydable

De la farine pour faire briller un évier d’acier inoxydable? On doutait du pouvoir dégraissant du blé sur les cernes de gras… On a commencé par en mettre un peu, dans un coin, et à frotter à main nue. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque, après quelques coups, on voyait déjà le potentiel! On a donc ajouté de la farine, l’équivalent d’une demi-tasse, et nous y sommes allés joyeusement. La farine colle sur la paroi et le geste de la main vient faire le reste. Résultat : après cinq minutes de frottage, l’évier brillait! On a rincé le tout, éberlués. À noter qu’il est préférable de frotter l’évier lorsque celui-ci est entièrement sec, car la pâte que forment la farine et les gouttelettes d’eau récure moins bien que la farine sèche. On peut aussi polir l’évier avec un linge sec et du bicarbonate de soude pour une finition de pro!

> Jus d’orange

Nettoyer et enlever les taches de rouille dans un lave-vaisselle

La «recette» disait d’utiliser un sachet de boisson à l’orange. Je me suis gardé une petite gêne et j’ai opté pour du jus, moins collant dans mon esprit. J’avais très hâte d’essayer ce truc, puisque les anciens locataires avaient laissé un vieux lave-vaisselle qui présentait quelques taches de rouille. Allais-je enfin en venir à bout? Le rêve! J’ai donc versé du jus d’orange dans le récipient utilisé pour le savon et activé un cycle express de nettoyage. Au final, le lave-vaisselle était étincelant, mais encore rouillé. Par ailleurs, ma crainte de voir l’intérieur de l’appareil collant était vaine. Tout était propre et sentait l’orange.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 10.0

> Sauce Worcestershire

Rendre brillantes les casseroles de cuivre

Ne possédant pas de casseroles en cuivre, je suis partie à la chasse aux derniers sous noirs, voués à une extinction certaine. J’ai plongé la moitié de mon trésor dans un petit bol de sauce (environ deux cuillères à thé), tandis que j’ai frotté l’autre moitié de ma fortune avec mes mains et quelques gouttes de sauce Worcestershire. Les premiers sous n’ont pas changé au premier coup d’oeil, mais une fois frottés, ils sont devenus encore plus brillants que les sous que j’avais astiqués sans attendre. Bref, la sauce-au-nom-imprononçable et le cuivre, c’est gagnant! Sophie Grenier-Héroux

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 11.0

> Sel

Éliminer les taches de graisse dans le four

Ça tombait bien, voilà deux jours que je procrastinais à nettoyer une tache de graisse dans le fond de mon four. Je l’ai couverte de sel fin et j’ai laissé agir quelques minutes. Rien n’avait l’air d’avoir changé .J’ai commencé à frotter avec un doigt. Bingo! J’ai pris un linge, sec d’abord, et j’ai récuré la section de mon four, rajoutant du sel au besoin. J’ai ensuite mouillé mon linge puis j’ai frotté à nouveau, toujours avec le sel. Tout le gras avait décollé. J’ai ensuite simplement rincé avec de l’eau claire.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 12.0

> Citron

Un excellent allié

Qu’on aime ou qu’on n’aime pas cuisiner avec le citron, il est sans contredit un excellent allié lorsque vient le temps de nettoyer la maison. Si son action est bien connue pour faire briller l’argenterie, son utilisation ne se limite pas qu’à astiquer les bijoux et les robinets. On peut mélanger une quantité égale de jus de citron et de bicarbonate de soude pour former une pâte qu’on déposera entre les carreaux de la salle de bain pour se débarrasser de la saleté et des moisissures – suffit de laisser agir quelques minutes avant de frotter le tout avec une brosse à dents et rincer. On peut également se servir des propriétés odorantes du fruit pour embaumer la maison : des pelures de citron dans un four encore chaud chasseront les mauvaises odeurs de votre cuisine, du poisson à l’ail en passant par le brûlé. Certains utilisent aussi le citron directement au lave-vaisselle ou au micro-ondes. Dans le premier cas, un demi-citron dans la cuve aidera à prévenir les indésirables taches blanches sur vos verres, alors que dans le deuxième, quelques gouttes de citron dans une tasse d’eau bouillante permettront de désinfecter votre appareil. Faire chauffer deux minutes, essuyer la vapeur avec un chiffon, et le tour est joué!

http://www.lapresse.ca/

Un composé du brocoli pour alléger les symptômes de l’autisme


Un supplément quotidien de sulforaphane qui provient du brocoli et autres légumes crucifères aurait un très bon impact chez les autismes. Les symptômes ainsi diminuer permettent de mieux communiqués et ont de meilleurs contacts sociaux
Nuage

 

Un composé du brocoli pour alléger les symptômes de l’autisme

 

Photo :  iStockphoto

Une molécule présente dans des aliments comme le brocoli, le chou-fleur et le chou allégerait de manière significative certains symptômes associés au trouble du spectre de l’autisme.

L’étude publiée dans le journal médical Proceedings of the national academy of sciences a été réalisée conjointement par des chercheurs de l’Hôpital pour enfants MassGeneral et de la faculté de médecine de l’Université Johns Hopkins, à Baltimore, au Maryland.

Les chercheurs ont recruté 40 jeunes hommes âgés de 13 à 27 ans aux fins de leur recherche. Ils ont découvert que ceux qui recevaient un supplément quotidien de sulforaphane amélioraient leurs interactions sociales et leur communication verbale, en plus de réduire leurs comportements répétitifs, comparativement à ceux qui recevaient un placebo.

De premières améliorations ont été notées après seulement quatre semaines de traitement et se sont poursuivies pendant les 18 semaines de l’étude. Les symptômes sont réapparus quand l’expérience a pris fin.

Un des auteurs de cette étude, le Dr Paul Talalay, avait découvert en 1992 que le sulforaphane semblait à même de combattre le stress oxydatif, l’inflammation et les dommages à l’ADN, trois problèmes possiblement liés à l’autisme. Le produit semblait aussi protéger les cellules contre le stress provoqué par une hausse de la température corporelle, comme lors d’une fièvre.

Le docteur Talalay prévient toutefois qu’il serait très difficile d’obtenir les quantités de sulforaphane utilisées lors de cette étude en mangeant de grandes quantités de brocoli ou d’autres légumes crucifères.

http://ici.radio-canada.ca

Le saviez-vous ► Expression : Ménager la chèvre et le chou


Cela faisait longtemps que je n’avais pas entendu (ou lu) cette expression. Cependant mieux vaut ne pas être pris entre la chèvre et le chou, car on fini toujours par décevoir quelqu’un …. et cela peut être une situation très désagréable
Nuage

 

Ménager la chèvre et le chou 

 

Ménager des intérêts contradictoires.

 
Le verbe ménager est ici pris dans le sens « traiter avec égards, ne pas déplaire, prendre soin de », comme dans « ménager la susceptibilité ».

Des esprits éveillés (ceux du premier rang) ou ceux qui vont chercher la petite bête diront que, dans les endroits plutôt secs où on élève des chèvres, il n’y a pas de cultures de choux.


C’est vrai, mais qu’importe ? Lorsqu’une chèvre se trouve face à un chou, que fait-elle ? Eh bien elle le mange !

Si les deux sont ainsi opposés depuis le XIIIe siècle (« savoir passer la chèvre et le chou »), c’est simplement pour montrer la difficulté qu’il y a et l’habileté qu’il faut à une tierce personne pour obtenir que le chou reste intact et la chèvre peu revendicative ou, plus généralement, pour satisfaire deux parties ayant des intérêts opposés.

http://www.expressio.fr