Le Saviez-Vous ► Des animaux hybrides


Les animaux hybrides ne sont pas toujours créés par l’homme, s’il le fait, c’est souvent dans un but lucratif. Généralement, chez les animaux hybrides, les femelles sont fécondes, alors que les mâles sont souvent stériles
Nuage

 

Des animaux hybrides

 

1. Le zébrâne (hybride du zèbre et de l’âne).

C’est le résultat du croisement entre un zèbre et un âne, alors que certains y voient une relation digne de la belle et la bête, le résultat est à vous couper le souffle ! Cet être rare court majestueusement dans les déserts de l’Afrique subsaharienne dans lesquels il vit.

2. Le chien-loup (hybride du loup gris et du chien).

Voici le résultat de l’accouplement entre un chien et un loup gris, et il est grandiose ! Voici quelques super-créatures que l’on dirait tout droit sorties d’une bande dessinée Marvel ! Les chiens-loups sortent généralement la nuit pour se nourrir…

3. Le requin à pointes noires (hybride du requin à pointes noires australien et du requin à pointes noires commun).

Il est très courant près des côtes de la Floride. En fait, la plupart des attaques de requins qui s’y déroulent proviennent de ce requin qui est particulièrement agressif. Il s’agit du seul hybride de requin connu et son apparence est vraiment cool, si vous voulez notre avis !

4. Le coyloup (hybride du coyote et du loup).

Le coyloup a une incroyable fourrure grise qu’il tire de ses parents prédateurs ! Il est très rare et on estime sa population à quelques centaines au monde ! Il s’agit d’un grand prédateur et se nourrissent de petits mammifères.

5. Le bengal (hybride du chat-léopard et du chat domestique).

Accouplez un chat domestique avec un chat-léopard du Bengale et vous obtiendrez une boule de poils câline à l’allure très exotique ! Il devient de plus en plus populaire comme animal domestique du fait de son étonnante fourrure et de sa nature enjouée !

6. Le grolar (hybride de l’ours polaire et du grizzli).

L’habitat de l’ours polaire est de plus en plus compromis du fait des effets du réchauffement climatique. La part élevée d’ours polaires mourants les a poussés à s’accoupler avec des grizzlis, et voici l’étonnant résultat ! Regardez juste cette incroyable fourrure !

7. Le cama (hybride du chameau et du lama).

Ce n’est probablement pas l’animal le plus beau, mais regardez ces dents ! Cette créature semble tout droit sortie d’un film de Walt Disney, mais nous vous assurons qu’elle est totalement réelle ! Voici le terrible résultat de l’accouplement d’un chameau et d’un lama.

8. Le wholphin (hybride du grand dauphin et de la fausse orque).

Cette extraordinaire créature marine est si rare que de nombreuses personnes ne l’ont, et ne la verront, jamais en personne. Le wholphin est le résultat unique d’un accouplement de différents cétacés et c’est un être extrêmement intelligent, parmi les plus intelligentes créatures marines.

9. Motty (hybride de l’éléphant d’Afrique et l’éléphant d’Asie).

Cet éléphant s’appelle Motty et c’est actuellement le seul hybride connu entre les éléphants d’Afrique et d’Asie ! Il est aujourd’hui très âgé et reste unique, car il est bien plus adaptable en matière d’habitat que les éléphants non métissés !

10. Le tigron (hybride du tigre et du lion).

Les tigrons sont le résultat de l’accouplement entre des lionnes et des tigres. Ils sont extrêmement forts, rapides et disposent d’excellentes capacités athlétiques ! Cerise sur le gâteau, ils sont particulièrement rusés.

11. Le beefalo (hybride de bison et de vache domestique).

Faisant suite à une rencontre que personne n’attendait, cette créature est le petit d’un bison et d’une vache domestique, et le résultat est plutôt décevant ! Le beefalo a constamment l’air confus et/ou triste !

12. Le chabin (hybride de la chèvre et du mouton).

Les éleveurs adorent leur bétail. Parmi ce dernier, les chèvres et les moutons génèrent la majorité des profits, donc une créature hybride entre ces deux espèces doit constituer un rêve pour un éleveur ! On estime que cet hybride est bien plus intelligent que ses deux parents.

13. Le zébrule (hybride du zèbre et du cheval).

Les zèbres adorent s’accoupler avec d’autres espèces ! Voici un autre hybride impliquant le zèbre, cette fois-ci avec un cheval ! C’est une créature très paisible que l’on peut trouvé en Afrique du Sud, et il est particulièrement friand du climat chaud !

14. Le jaglion (hybride du jaguar et du lion).

Le jaglion est le résultat de l’accouplement d’un jaguar et d’un lion. Il est incroyablement fort et on pense qu’il a l’un des corps les plus puissants du règne animal ! Il s’agit d’un prédateur dangereux et il utilise sa force pour harceler sa proie !

15. Le ligre (hybride du lion et du tigre).

Le ligre est le résultat de l’accouplement d’un lion et d’une tigresse. Cela crée un super félin qui est plus imposant que les deux espèces dont il est issu et qui dispose d’une attitude plus furtive. Le ligre est connu pour briser la nuque de sa proie en un seul coup de mâchoire !

16. Le cochonglier (hybride du sanglier et du cochon domestique).

Ce super cochon est le résultat de l’accouplement d’un sanglier et d’un cochon domestique et il s’agit d’une version moins grossière que les deux espèces dont il est issu ! Il dispose d’une intelligence et de capacités physiques accrues, et est un excellent prédateur.

17. Le dzo (hybride de la vache et du yak).

Une bien étrange combinaison si vous voulez notre avis ! C’est le résultat de l’accouplement d’une vache et d’un yak, et on la croise souvent en Mongolie et au Tibet. Cette créature est prisée dans ces deux pays, car elle produit plus de lait et de viande qu’une vache ordinaire. Ce qui peut s’avérer utile…

18. Le léopon (hybride du léopard et du lion).

Cette magnifique créature est le résultat de l’accouplement d’un léopard et d’un lion ! Il est extrêmement rare et est une merveille de la jungle ! Cette créature hybride est une sorte de super félin, il est extrêmement fort, rapide et est un excellent prédateur ! Faites attention…

19. L’australian kelpie (hybride du dingo et du chien de berger).

Ces chiens sont comme résultant de l’hybridation des dingos avec des chiens de berger anglais. Ils sont excellents pour rassembler le bétail à l’aide de très peu d’indications, et sont donc souvent utilisés comme chiens de ferme.

20. L’hybride du pinson des arbres et du pinson du Nord.

Cet hybride est souvent utilisé comme oiseaux domestiques, en particulier au Royaume-Uni. Il est sage et bien élevé, et présente une longue durée de vie.

21. Le cichlidé Blood Parrot (hybride de l’amphilophus citrinellus et du cichlidé à tête rouge).

Le premier blood parrot a été découvert en 1986 et il est connu pour ses nombreuses malformations physiques ! Cette créature connaît des difficultés à manger et respirer du fait de ses muscles de la gorge étroits, et sa bouche ne peut pas se fermer complètement !

22. Le lépjag (hybride du léopard et du jaguar).

Cette étonnante créature est le résultat de l’accouplement d’un léopard et d’un jaguar ! Ce super-félin est extrêmement puissant, plus que ses parents, et est particulièrement doué pour attraper des prédateurs !

23. Le mulard (hybride du canard domestique et du canard colvert).

Le mulard est un canard qui a connu une rapide évolution au cours des années ! Cette espèce hybride est le meilleur canard de chasse, et on a remarqué que ses dents devenaient de plus en plus effilées avec le temps, alors prenez garde…

http://bridoz.com

Le Saviez-Vous ► Un avion forcé à atterrir à cause de pets de chèvre


Cela s’est passé en 2015 en Indonésie. Le stress chez la chèvre semble activé les flatulences. Alors imaginé plus de 2000 chèvres dans un espace restreint. Rien ne vaut le plancher des vaches
Nuage

 

Un avion forcé à atterrir à cause de pets de chèvre

Un Boeing 747 cargo a été obligé de se poser sur l’île de Bali, en Indonésie, après le déclenchement de ses détecteurs de fumée, selon le journal The Aviation Herald. 

Mais le déclenchement des alarmes, qui a conduit l’équipage à atterrir en urgence, n’était pas dû à la présence de fumée à bord de l’appareil. Après inspection sur le tarmac, les experts ont découvert l’origine du problème. L’avion transportait 2186 chèvres qui, stressées par le vol, ont émis des flatulences.

Selon les experts, c’est le méthane que contenaient ces flatulences qui a déclenché les alarmes. L’avion a pu repartir deux heures après.

http://www.lefigaro.fr/

«Ronronthérapie»: des chats contre le stress au bureau à Tokyo


Je suis d’avis que des animaux domestiques au travail changent la dynamique des employés. Les chats sont à mon avis, les mieux placés par leur indépendance et leur quête de câlins. D’autres animaux aussi seraient douées pour faire diminuer le stress au travail. Il s’agit de trouver l’animal qui correspond le mieux aux groupes
Nuage

 

«Ronronthérapie»: des chats contre le stress au bureau à Tokyo

 

Plusieurs sociétés misent sur les animaux pour contribuer à... (Photo YOKO AKIYOSHI, Agence France-Presse)

Agrandir

Plusieurs sociétés misent sur les animaux pour contribuer à réduire stress et anxiété.

PHOTO YOKO AKIYOSHI, AGENCE FRANCE-PRESSE

 

Agence France-Presse
Tokyo

Les entreprises japonaises sont connues pour leurs horaires interminables et des relations hiérarchiques souvent stressantes. L’une d’elles a trouvé une thérapie, un trait d’union entre collègues: les chats.

Dans le petit bureau de Tokyo de l’entreprise informatique Ferray, neuf félins ronronnants sautent sur les genoux des employés, pianotent de leurs délicats coussinets sur les claviers d’ordinateurs, dorment et mangent en toute liberté.

Hidenobu Fukuda, qui dirige cette société, a introduit sa politique de «chats au bureau» en 2000 à la demande d’un de ses collaborateurs et autorisé les salariés à venir avec leur matou.

«Je donne aussi 5000 yens (40 euros) par mois à qui sauve un chat», ajoute-t-il.

D’autres sociétés ont également misé sur les animaux pour contribuer à réduire stress et anxiété.

Chez Oracle Japan, un bobtail nommé Candy s’est vu donner le titre d’«ambassadeur» chargé d’accueillir les hôtes et d’apaiser le personnel, peut-on lire sur le site internet. Le groupe américain a au Japon un chien de bureau depuis 1991 et Candy, le quatrième, a maintenant un compte Twitter et Instagram.

De son côté, la firme de ressources humaines et recrutement Pasona Group a «embauché» à plein temps deux chèvres en 2011 et deux alpagas en 2013, en partie à des fins thérapeutiques.

Tokyo a une soixantaine de cafés à chats officiellement reconnus où les félins naviguent parmi les clients.

Chez Ferray, Eri Ito est conquise: «des chats qui dorment juste à côté de nous, c’est apaisant».

http://www.lapresse.ca/

"Anti-Nobel": des rats en pantalon et un homme-chèvre dans la cuvée 2016


Beaucoup connaissent les prix Nobel, c’est le tour du prix Ig Nobel qui sont des recherches souvent inutiles, mais qui peut-être font réfléchir, quoiqu’il a déjà eu des recherches futiles qui ont pu s’avérer utile plus tard … Qui sait vraiment ?
Nuage

 

« Anti-Nobel »: des rats en pantalon et un homme-chèvre dans la cuvée 2016

 

La sexualité d’un rat est-elle affectée par son pantalon? Un homme peut-il vivre comme une chèvre? Les pierres ont-elles une personnalité? Voilà quelques-uns des sujets de recherche récompensés jeudi à Harvard par les iconoclastes « Anti-Nobel ».

Chaque année, le comité des « Ig Nobel Prizes » (prononcer Higuenobel) distribue des prix à des équipes de chercheurs pour des travaux « qui font rire, puis réfléchir« , selon la formule consacrée de l’événement.

Lors de la 26ème cérémonie du genre, organisée à Cambridge (nord-est des Etats-Unis), sur le campus de la prestigieuse université de Harvard, le prix de reproduction est allé à un chercheur de l’université du Caire, Ahmed Shafik, pour ses travaux sur la sexualité des rats en pantalon.

L’étude, dont la publication remonte à 1993, avait conclu qu’un rat portant un pantalon contenant du polyester était moins actif sexuellement que ceux faits uniquement de laine ou de coton. Le chercheur est décédé en 2007.

Parmi les dix lauréats, a également été récompensé, dans la catégorie biologie, le Britannique Thomas Thwaites, qui a passé trois jours dans la peau d’une chèvre.

Vainqueur du prix de biologie, ce designer de formation avait obtenu une bourse du Wellcome Trust, un fonds de recherche en biologie, pour financer son projet.

Il a fabriqué des prothèses lui permettant de marcher longtemps à quatre pattes, avec des mouvements comparables à ceux d’une chèvre, y compris en pente car il a réalisé son expérience dans les alpes suisses.

Il a également mangé de l’herbe, cuite à la cocotte-minute, lors des trois jours qu’a duré son expérience.

Thomas Thwaites a partagé son prix avec un autre homme devenu animal, le Britannique Charles Foster, qui a essayé d’imiter le style de vie d’un blaireau, d’un renard, d’un cerf, d’une loutre et d’un oiseau.

Les deux hommes se sont vus octroyer, comme tous les lauréats présents, un trophée en forme de grande horloge ainsi qu’un billet de dix mille milliards de dollars zimbabwéens, d’une valeur inférieure à un centime d’euro.

Comme chaque année, les récompenses ont été remises par de vrais lauréats du prix Nobel, au nombre de quatre jeudi.

Dans la catégorie économie, l' »anti-Nobel » a été attribué à une équipe de trois chercheurs, deux Néo-Zélandais et un Britannique qui se sont intéressés à la personnalité des pierres.

Ils ont ainsi cherché à appliquer à des morceaux de roche le concept marketing de personnalité des marques, qui consiste à attribuer à des marques des traits de la personnalité humaine.

L’étude a montré que des personnes mises en contact avec les pierres pouvaient leur attribuer des caractéristiques de la personnalité humaine.

Les chercheurs en ont conclu que le concept de personnalité des marques devait être appréhendé avec beaucoup de prudence.

Lors de la cérémonie agrémentée par des lancers d’avions en papier ou par un mini-opéra sur la création d’une seconde, le comité a aussi décerné le prix de chimie à Volkswagen.

En l’absence d’un représentant, le constructeur automobile allemand a été récompensé pour avoir « résolu le problème des émissions polluantes excessives des automobiles en produisant (…) moins d’émissions à chaque fois que leurs voitures étaient testées ».

http://www.lepoint.fr/

Si une chèvre vous fixe intensément, c’est sûrement qu’elle a besoin d’aide


Je n’ai pas trop l’occasion de voir très souvent des chèvres, mais il est vrai que ces animaux peuvent nous regarder avec une intensité peu commune. On croit que ce regard est une forme de communication quand, les chèvres ne peuvent résoudre un problème
Nuage

 

Si une chèvre vous fixe intensément, c’est sûrement qu’elle a besoin d’aide

 

«À l’aide» | Trialsanderrors via Wikimédia CC License by

«À l’aide» | Trialsanderrors via Wikimédia CC License by

Repéré par Vincent Manilève

Le regard fixe de ce ruminant signale qu’il aurait besoin d’un coup de main face à un problème qu’il ne peut résoudre seul.

Quand on navigue sur internet, il suffit de quelques clics pour voir à quel point la chèvre, pourtant adorable, est un animal étrange. Les mèmes, vidéos ou gifs qui lui sont consacrés mettent à jour des comportements qui nous paraissent souvent bien mystérieux.

L’un des plus fascinants, c’est la capacité des chèvres à nous fixer dans le blanc des yeux quand on se retrouve face à elles.

Capture d’écran via YouTube

Cette manie du «eye contact» est telle qu’un biologiste a décidé de se pencher sur le sujet et de savoir si les ruminants veulent nous dire quelque chose. Dans le journal Biology Letters, Christian Nawroth de l’université de Queen Mary à Londres explique sa démarche:

«On sait que les chiens et les chevaux sont capables de communiquer de façon référentielle et intentionnelle avec les humains. Nous voulions savoir si cela était aussi valable pour les espèces d’élevage qui sont utilisées pour la production de denrées alimentaires plutôt que pour vivre en notre compagnie.»

Pas de regard vide de sens

Pour répondre à la question, il s’est rendu dans un refuge spécialisé près de Londres et a étudié le comportement de trente-quatre chèvres adultes.

«L’équipe a entraîné les chèvres pour qu’elles soulèvent une boîte en plastique afin d’accéder à de la nourriture», écrit PBS sur son site.

Dans un second temps, ils ont fixé la boîte de telle sorte que la chèvre ne puisse plus la bouger, Christian Nawroth se plaçant juste à côté de l’animal.

Et ce qu’il s’est passé est pour le moins étonnant: dès que l’animal réalise qu’il ne peut pas accéder à la nourriture, il se tourne vers le scientifique et le fixe du regard. Le regard est encore plus fréquent si l’homme fait face à l’animal. Trente-deux des trente-quatre chèvres ont réagi de cette façon.

«Non seulement elles fixent les humains, mais elles s’approchent, se tiennent devant eux pendant une courte période, puis se retourne vers la boîte, explique à NPR le chercheur.Si l’on parle un peu d’anthropomorphisme, je dirais qu’elles essayent de vous faire remarquer la boîte, pour vous dire qu’elles ont un problème et qu’elles ont besoin d’aide.»

Ce comportement est très intéressant parce que tous les animaux, domestiqués ou non, ne sont pas dotés de ces capacités de communication avec l’homme. On ne retrouve par exemple pas ce type de comportement chez les loups, même lorsqu’ils sont élevés comme des chiens. Tout comme on l’observe peu chez les chats, qui, confrontés à des expériences similaires, vont rarement regarder les humains alentour.

Quoi qu’il en soit, la prochaine fois qu’une chèvre décide de vous fixer avec intensité, n’hésitez pas à engager le dialogue avec elle: elle a peut-être besoin de vous. 

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► Que font les animaux quand il pleut?


Quand il pleut, on se protège avec un parapluie ou on rentre quelque part pour s’abriter. Les animaux eux ? Chacun à sa méthode
Nuage

 

Que font les animaux quand il pleut?

 

Sous la pluie | Micolo J via Flickr CC License by

Sous la pluie | Micolo J via Flickr CC License by

1.Les chèvres paniquent

Les chèvres font partie des animaux domestiques les plus sensibles à la pluie. Dès les premières gouttes, elles paniquent et cherchent à s’abriter le plus vite possible. La boue et les flaques d’eau leur sont aussi particulièrement désagréables et stressantes. La raison serait à chercher du côté d’une couche de graisse sous-cutanée trop mince –par rapport, par exemple, aux moutons– rendant la régulation de la température corporelle plus difficile en cas d’humidité trop importante, surtout si elle est couplée à une baisse rapide du mercure.

2.Les abeilles s’activent

À la fin du XIXe siècle, des naturalistes avaient remarqué combien les abeilles semblaient décupler d’énergie avant l’arrivée de la pluie. Une observation confirmée en décembre dernier par quatre chercheurs de l’Académie des Sciences de Chine grâce à des puces RFID collées sur 300 insectes. Avant les jours de pluie, les abeilles butinent davantage et rentrent plus tard à la ruche qu’avant une journée ensoleillée. Une manière pour les hyménoptères de faire des réserves et d’assurer leur survie en cas de mauvaise météo. Leur secret pour la prévoir? Les scientifiques n’ont pas encore de réponse définitive, maispointent vers un «mécanisme interne» sensible aux variations du CO2, de l’humidité, de la température et de la pression atmosphérique.

3.La chouette se tait

Quand il pleut, la chouette hulotte (Strix aluco) a tendance à faire vœu de silence, car le bruit des gouttes tombant sur le sol ou la végétation perturbe en effet considérablement sacommunication acoustique, élémentaire pour sa survie. Si le rapace a non seulement besoin de ses oreilles pour détecter ses proies, c’est aussi par ses hululements qu’il s’assure le contrôle de territoires de chasse pouvant s’étendre jusqu’à 22 hectares. Des messages qui passent près de 70 fois mieux par temps sec. D’où le fait que plus un épisode pluvieux dure, plus la chouette risque la famine.

4.Les chevaux stressent

Même s’il y a des différences entre les races, les chevaux détestent globalement la combinaison froid (< 10°C) + pluie + vent. Quand le climat est aussi pourri, ils attendent que ça passe en restant debout, dos au vent et la queue collée entre les jambes. Le fait qu’ils arrêtent de brouter et évitent de se coucher serait un signe de stress.

5.Les vaches à lait s’affament

Pourquoi les éleveurs devraient rentrer leurs vaches laitières quand ça drache? Parce que ces animaux ont tendance à diminuer leur prise calorique sous l’effet de l’humidité ambiante – jusqu’à 62% en moins quand il pleut et qu’il vente. Pour essayer de réguler leur température interne au mieux –la pluie diminue en moyenne de 26% leur température cutanée–, elles restent aussi plus longtemps debout

6.Le moineau poireaute

La tête rentrée, le bec en l’air, le corps droit et les ailes plaquées, c’est la posture typiquedu piaf sous la pluie. De cette manière, les petits oiseaux conservent un maximum de chaleur corporelle et évacuent un maximum d’humidité. Et s’ils peuvent se serrer les uns aux autres, comme le font beaucoup de petits limicoles, c’est encore mieux. 

Peggy Sastre

http://www.slate.fr/

Ils sauvent une chèvre suspendue dans les airs par ses cornes


Comment cette chèvre a pu réussir à se pendre par les cornes ? Il semble que ce soit à cause de sa gourmandise qu’elle aurait glissée. Et maintenant comment la descendre de son perchoir ? C’est la question que ce sont posé les gens d’un village de Grèce. Ce n’est pas vraiment le nombre de bras qui compte, mais qui aura la meilleure idée
Nuage

 

Ils sauvent une chèvre suspendue dans les airs par ses cornes

 

Saskatchewan Une chèvre se fait «arrêter» par la police


Une arrestation qui restera surement graver dans l’esprit des policiers. !! Bien que la chèvre n’a fait aucun crime, sauf peut-être squatter un fast-food, elle a pu retourner à la maison sans dossier criminel
Nuage

 

Saskatchewan

Une chèvre se fait «arrêter» par la police

 

Une chèvre se fait «arrêter» par la police

Crédit photo : Via Twitter GRC

Une chèvre entêtée qui s’obstinait à rester dans un Tim Hortons de Warman, en Saskatchewan, a finalement pris la direction du poste de police escortée par deux agents.

Selon la GRC, la bête a fait son apparition dans le commerce très tôt dimanche matin. Les employés ont forcé le ruminant à sortir à plusieurs reprises, mais immanquablement, il revenait à l’intérieur,en utilisant les portes automatiques.

(Via Twitter)

Finalement, la GRC a été appelée sur les lieux. Les autorités croient que la chèvre voulait dormir à l’abri du froid. Les policiers n’ont pas eu d’autres options que de l’«arrêter» et de la faire monter dans leur véhicule.

(Via Twitter)

Comme la chèvre était très malheureuse en captivité, les agents ont décidé d’aller avec elle à la recherche de ses propriétaires, mais en vain. Après avoir fait la tournée des fermes avoisinantes, les policiers ont dû laisser l’animal à un hôpital vétérinaire, pendant qu’ils poursuivaient l’enquête.

Lundi, la GRC a finalement annoncé que la chèvre était de retour chez elle, en sécurité, après son escapade hasardeuse en ville, son propriétaire ayant été retrouvé.

http://tvanouvelles.ca/