Ces 5 habitudes qui compromettent votre sécurité informatique


Naviguer sur Internet est facile, mais il faut être prudent pour éviter les pièges que pirates informatiques sèment un peu partout. Il y a certaines habitudes que nous devons prendre pour éviter de perdre gros
Nuage

 

Ces 5 habitudes qui compromettent votre sécurité informatique

 

 

© thinkstock.

Jeanne Poma.
Source: Vanity Fai

Maintenant que tout peut être réalisé via votre ordinateur, les esprits malveillants n’attendent qu’une chose: vous attaquer sur la toile.

La sécurité informatique fait beaucoup parler d’elle car les gens dépensent de plus en plus en ligne. Les attaques et les vols sur le net ont donc tendance à prendre de plus en plus d’importance. Ils sont pourtant souvent dus à de mauvaises habitudes de la part des utilisateurs. Voici les cinq principales mauvaises habitudes dont vous devriez vous débarrasser immédiatement.  Installer des applications ou des plugins inconnus

Les pirates peuvent trafiquer des applications et vous les présenter de manière à ce qu’elles vous paraissent inoffensives. Ces applications malveillantes peuvent voler des informations privées que le pirate pourra ensuite utiliser à ses propres fins. Avant d’installer une nouvelle application, prenez garde à vérifier les mises à jour et analysez le fichier grâce à un anti-virus avant d’exécuter le fichier. 

Surfer sur des sites malveillants

La navigation sur des sites inconnus, des sites issus de marques étranges ou qui vous présentent un aspect bizarre sont à éviter car ils peuvent vous causer de graves problèmes. Ils peuvent vous envoyer des virus ou voler vos codes d’accès. Vous ne remarquerez que ces programmes sont nuisibles qu’au moment où vous perdrez vos informations. Il existe maintenant de nouveaux chevaux de Troie, cachés dans des publicités, des pop-ups ou simplement les sites eux-mêmes. Mieux vaut s’en tenir à des sites qui ont une bonne réputation

Ignorer les mises à jour

Une mise à jour de vos logiciels prend du temps, surtout si vous avez un réseau Internet lent mais elle sécurise votre ordinateur. Les logiciels obsolètes sont souvent la cible d’attaques car les mises à jour qui auraient pu corriger les failles de sécurité n’ont pas été installées. Vous pouvez donc ignorer de temps en temps les mises à jour mais pas à chaque fois. 

Ne pas vérifier la connexion au Wi-Fi

Lorsque vous vous connectez à un Wi-Fi public pour regarder des vidéos en attendant votre avion, par exemple, cela peut être amusant. Mais les réseaux publics sont connus pour être un paradis pour les pirates. Ils peuvent y obtenir toutes les informations de votre ordinateur ou de votre téléphone. C’est pourquoi on recommande de ne jamais aller sur le site de sa banque lorsque l’on est connecté à un Wi-Fi public. 

Faire uniquement confiance à son logiciel anti-virus

Les logiciels anti-virus font du bon travail mais aucun logiciel n’est parfait. Le meilleur anti-virus est l’utilisateur lui-même. Les pirates ont généralement une longueur d’avance sur les logiciels anti-virus et le logiciel de protection ne peut éliminer que les logiciels malveillants et les virus présents dans la base de données. Les virus de la dernière génération causeront sûrement des dommages avant que le logiciel de protection puisse faire quoi que ce soit.

http://www.7sur7.be/

Pirater un ordinateur avec de l’ADN


Vous imaginez pirater un ordinateur avec un code ADN synthétisé ! Alors que les analyses ADN sont de plus en plus populaire avec des informations confidentielles pourraient être tentant pour des pirates. Les chercheurs ont donc vue que ce genre de piratage pourraient devenir possible, il est temps de réagir
Nuage

 

Pirater un ordinateur avec de l’ADN

 

heso59

Des chercheurs viennent de réussir à introduire dans un ordinateur un cheval de Troie à base d’ADN.

(CCM) — Cette percée de l’équipe de chercheurs de l’Université de Washington pourrait révolutionner des pans entiers de la sécurité informatique. En infectant un ordinateur avec une séquence d’ADN synthétique, ils ont réussi à introduire un code informatique malveillant dans la machine.

Le professeur Tadayoshi Kohono est réputé dans le monde de la cybersécurité pour ses thèses avant-gardistes, notamment en matière de hacking d’objets connectés. Aujourd’hui, avec ses équipes du laboratoire DNA SEC de l’Université de Washington (lien en anglais), il franchit une nouvelle frontière, en faisant entrer le piratage informatique dans l’ère de l’ADN. Pour cela, les chercheurs ont synthétisé une séquence d’ADN en y injectant du code informatique. Pour l’expérience, il s’agissait d’un malware, mais rien n’empêche d’imaginer qu’un jour, ce code pourrait également être bienveillant…

Une fois le code embarqué dans l’ADN synthétique, il ne restait plus qu’à infecter l’ordinateur en charge du séquençage. En exploitant la faille classique du dépassement de tampon – buffer overflow – l’équipe de l’Université de Washington s’est retrouvée aux commandes de l’ordinateur, avec la possibilité de prendre le contrôle du réseau à distance.

L’expérience montre la faiblesse de la sécurité en place dans ce type de logiciels de séquençage. Utilisés dans les laboratoires de recherche ou par les entreprises proposant de l’analyse d’ADN en ligne, ils représentent une source supplémentaire de vulnérabilités informatiques. Alors que les données qu’ils manipulent sont extrêmement confidentielles et personnelle, et que ces services d’analyse ADN se démocratisent, il était temps de tirer le signal d’alarme.

http://www.commentcamarche.net

Android menacé par un nouveau malware


Il n’y a pas juste les ordinateurs qui peuvent avoir des logiciels qui donnent des maux de tête. Les smartphones aussi. Il est important de ne pas cliquer sur n’importe quoi, n’importe où que ce soit sur le téléphone ou un ordinateur ..
Nuage

 

Android menacé par un nouveau malware

 

Photo : © iStock.

Un cheval de Troie très agressif, capable de prendre le contrôle des smartphones Android, vient d’être découvert.

Retenez bien ce nom : Mazar Bot. Ce malware, qui se cache habilement derrière une application MMS, prend les commandes des smartphones tournant sous Android une fois installé. Découvert récemment par une société de sécurité danoise, il se présente sous la forme d’un SMS/MMS et vous informe que vous avez un nouveau message (audio ou vidéo). Si vous souhaitez le lire, vous devez installer une application appelée « MMS Messaging ». Inutile de vous dire qu’il ne faut surtout pas l’installer, sous peine d’avoir quelques désagréments.

Si vous installez l’application, vous ne serez plus le maître à bord de votre appareil. Mazar Bots’emparera des privilèges administrateur, la salle des commandes de votre téléphone, et n’en fera évidemment qu’à sa tête. Il pourra par exemple lire vos messages, envoyer des SMS surtaxés, réaliser des appels à distance, naviguer sur Internet et effacer toutes vos données. Pire encore : il pourra accéder aux informations bancaires que vous utilisez lorsque vous réalisez des achats en ligne. Par ailleurs, le malware intègre un navigateur Tor qui lui permet de contacter facilement un serveur de commande et contrôle situé dans le Dark Web.

Mazar Bot peut affecter tous les smartphones qui tournent sous Android, excepté ceux qui sont configurés en russe. A titre préventif, la société danoise Heimdal recommande l’installation d’un antivirus (lien en anglais). Ne cliquez pas sur un lien qui apparaît dans un SMS/MMS, n’installez aucune application inconnue et contentez-vous du Google Play Store.


 

http://www.commentcamarche.net/

Savoir si votre ordinateur a été piraté et réagir


Que l’on travaille ou non avec son ordinateur, c’est toujours dérangeant de se faire avoir. Mais heureusement, il existe de l’aide et heureusement gratuite pour nous aider a soigné notre ordinateur
Nuage

 

Savoir si votre ordinateur a été piraté et réagir

 

Savoir

Il existe plusieurs façons de découvrir si votre ordinateur a été, ou est encore, la cible de pirates informatiques. | Photo Fotolia

Vous naviguez sur le Web, faites vos transactions bancaires, envoyez des courriels… bref, vous utilisez votre ordinateur comme à l’habitude, pourtant, quelque chose vous semble différent? Et si votre ordinateur était infecté par un logiciel malveillant?

Cela n’arrive pas qu’aux autres. En effet, selon PandaLabs, 24,89 % des ordinateurs canadiens le sont. Mais alors, comment savoir si vous avez été piraté et comment réagir? Suivez le guide!

DÉTECTER LES SYMPTÔMES

Il existe plusieurs façons de découvrir si votre ordinateur a été, ou est encore, la cible de pirates informatiques.

Même si votre système est muni d’un antivirus, certains programmes malicieux peuvent quand même s’infiltrer.

Savoir

Le navigateur Web se comporte bizarrement, notamment en vous redirigeant vers une autre page.| Photo Fotolia

VOICI QUELQUES SYMPTÔMES COMMUNS QUI DÉMONTRENT QUE VOTRE ORDINATEUR EST INFECTÉ:

 

– Un ralentissement important de votre système

– De nouveaux programmes ont été installés et les programmes de sécurité désinstallés

– Le navigateur Web se comporte bizarrement, notamment en vous redirigeant vers une autre page

– La page d’accueil ou la barre d’outil de votre navigateur Web a changé

– Certains logiciels ne fonctionnent pas et les fichiers ne s’ouvrent pas

– Des fichiers ont été supprimés comme par magie

– L’ordinateur effectue des tâches par lui-même

Savoir

Avant de paniquer et de procéder au ménage complet de votre disque dur, confirmez le diagnostic.| Photo Fotolia

CONFIRMER LE DIAGNOSTIC

Tout porte à croire que votre ordinateur a été piraté? Avant de paniquer et de procéder au ménage complet de votre disque dur, confirmez le diagnostic.

 

Le logiciel Malwarebytes Anti-Malware est une option fort intéressante. Une fois installé, il effectue un balayage rapide de votre système et vous donne, en un temps record, son bilan de santé.

En un coup d’œil, vous verrez les fichiers infectés par un logiciel malveillant, comme un ver, un cheval de Troie, un virus ou un logiciel espion.

Gratuit

Savoir

Il est temps de nettoyer en profondeur votre ordinateur et de faire disparaître tous les indésirables virus. | Photo Fotolia

NETTOYER VOTRE ORDINATEUR

C’est confirmé, votre ordinateur a été la victime d’un pirate informatique? Ne tardez pas!

Il est temps de nettoyer en profondeur votre ordinateur et de faire disparaître tous les indésirables virus, faux logiciels, trousse administrateur pirate et autres menaces qui s’y cachent.

De nombreux logiciels sont disponibles sur le marché, dont l’excellent SUPERAntiSpyware.

En plus de détecter et supprimer plus d’un million d’infections connues, SUPERAntiSpyware permet de restaurer la connexion à internet qui aurait pu être coupée par l’infiltration et intègre une fonction de réparation du registre et autres éléments du système qui peuvent avoir été désactivés par les logiciels espions.

Il est à noter qu’une version portable, pouvant être téléchargée sur une clé USB, est également offerte pour ceux dont la connexion Internet aurait été affectée par le piratage.

Gratuit

VÉRIFIER L’ÉTAT DES CHOSES

Après avoir procédé au nettoyage de votre système, assurez-vous qu’il est complètement débarrassé de tout type d’infection.

Pour ce faire, redémarrez votre ordinateur et effectuez un nouveau un balayage de celui-ci.

Savoir

Il est primordial d’équiper son système d’une bonne protection, soit un logiciel antivirus et un pare-feu.| Photo Fotolia

PROTÉGER VOTRE ORDINATEUR

Afin d’éviter d’éventuels désagréments, il est primordial d’équiper son système d’une bonne protection, soit un logiciel antivirus et un pare-feu.

Si votre ordinateur dispose déjà d’un antivirus, assurez-vous qu’il soit à jour, sinon, empressez-vous d’en installer un!

Plusieurs logiciels qui protégeront adéquatement votre ordinateur contre les virus et autres programmes malveillants sont disponibles, dont Avast! et AVG AntiVirus Free 2013.

Procurez-vous également un pare-feu, un dispositif qui permet de filtrer les flux d’information entre deux réseaux et de neutraliser les tentatives de pénétration extérieures.

ZoneAlarm Free Firewall 2013 est un pare-feu efficace, simple d’utilisation et gratuit.

Gratuit

Ajouter

pensez à ajouter une protection supplémentaire en changeant vos mots de passe. | Photo Fotolia

AJOUTER UNE PROTECTION SUPPLÉMENTAIRE

Enfin, une fois toute trace de piratage effacée de votre système et une fois l’installation du bon logiciel de sécurité effectuée, pensez à ajouter une protection supplémentaire en changeant vos mots de passe, ceux de votre ordinateur, de vos comptes de messagerie, des sites bancaires afin d’éviter qu’un pirate qui a intercepté cette information ne l’utilise à mauvais escient.

http://fr.canoe.ca

Via les navigateurs OS X d’Apple victime d’un logiciel malveillant injectant de la pub


Ceux qui utilisent Mac, ont moins de virus, semble-t-il que ceux qui utilisent Windows … mais cela n’empêche pas que certaines infections peuvent subvenir .. et c’est le cas d’un logiciel malveillant qui a réussit a faire son chemin
Nuage

 

Via les navigateurs

OS X d’Apple victime d’un logiciel malveillant injectant de la pub

 

Via les navigateurs - OS X d'Apple victime d'un logiciel malveillant injectant de la pub

Le système OS X d’Apple est vidé par un logiciel malveillant. Ne cliquez pas n’importe où si vous ne voulez pas être infectés.

Photo AFP

Agence QMI
Aude Boivin Filion

Les utilisateurs d’un ordinateur fonctionnant sous OS X d’Apple ne peuvent plus se sentir en sécurité. Un cheval de Troie s’attaquant à ce système d’exploitation a été découvert par un éditeur russe de logiciels de sécurité, ce qui représente une situation rare, mais qui s’insère dans une tendance en croissance.

Un éditeur de logiciels de sécurité a repéré le cheval de Troie «Yontoo.1», dissimulé dans des sites illégitimes de bandes-annonces ou derrière de faux lecteurs multimédias, qui installe une extension affichant de la pub sur les pages web par le biais des trois principaux navigateurs utilisés sur OS X.

Les utilisateurs de Mac auraient avantage à développer rapidement de bons réflexes en matière de sécurité, car l’éditeur Doctor Web «a constaté une hausse de la propagation de publiciels ciblant les ordinateurs sous Mac OS X depuis le début de l’année.»

Méthodes d’infection

Plusieurs méthodes d’infection ont été révélées sur le blogue de l’éditeur, telles que la création d’une page web proposant de la vidéo, comme des bandes-annonces de films. Lorsque l’internaute s’y rend, il se fait indiquer qu’un logiciel d’extension fait défaut à son navigateur. Il est invité à cliquer sur un bouton pour l’installer, ce qui le redirige vers une page web infectée permettant de télécharger le cheval de Troie.

 

Les autres méthodes consistent à présenter le cheval de Troie à l’usager comme s’il était «un lecteur vidéo, un programme pour améliorer la qualité de la vidéo ou un logiciel servant à accélérer ou à gérer les téléchargements, etc.», prévient Doctor Web.

Lorsque l’usager clique sur un bouton pour débuter le processus de téléchargement, il voit une fenêtre s’ouvrir, qui permet au cheval de Troie de se télécharger et de placer une extension dans les trois navigateurs populaires sur OS X: Chrome, Safari ou Firefox.

Une fois installé, le logiciel malveillant suit les activités en ligne de l’internaute et affiche des publicités sur les sites visités. C’est de cette façon que les auteurs du logiciel malveillant font du profit: chaque pub vue leur rapporte des gains.

Cette méthode d’infection est très similaire à celle utilisée pour attaquer Windows, tout comme la meilleure façon de s’en débarrasser. L’usager doit supprimer le logiciel d’extension de ses navigateurs et démarrer une analyse à l’aide d’un antivirus.

http://fr.canoe.ca