Le Saviez-Vous ► Il y a exactement 100 plis sur les toques de cuisine, et ça a du sens


Nous voyons encore des toques de chef cuisinier. L’origine vient de loin, mais le nombre de plis est assez récent. Il y a aussi la hauteur de la coiffe qui fait qu’un chef et renommé. Aujourd’hui, la toque semble vouloir être mis au placard. Mais un bon chef ne perd pas sa renommée pour autant.
Nuage


Il y a exactement 100 plis sur les toques de cuisine, et ça a du sens


Paul Bocuse en 2007, lors de la cérémonie des Bocuse d'Or | Jeff Pachoud / AFP

Paul Bocuse en 2007, lors de la cérémonie des Bocuse d’Or | Jeff Pachoud / AFP

Repéré par Thomas Messias

Repéré sur Mental Floss

On n’est finalement pas si loin des galons portés dans l’armée.

Si vous n’aviez jamais songé à compter le nombre de plis qui ornent les toques des grands chefs et des grandes cheffes, d’autres l’ont fait pour vous. Une toque digne de ce nom présente toujours 100 plis, ni plus ni moins, et ce compte parfaitement rond n’est en rien le fruit du hasard. Le site Mental Floss revient sur l’origine historique de ce nombre de plis.

Pour comprendre d’où vient le port de la toque, il faut remonter à son invention, 146 ans avant notre ère. À cette époque, de grands cuisiniers grecs qui tentaient de fuir les envahisseurs byzantins trouvèrent refuge dans des monastères, où ils tentèrent de se fondre dans la masse en arborant les longs chapeaux cylindriques portés par les moines.Une fois passée la menace byzantine, les chefs continuèrent de mettre des toques, comme une forme d’hommage fraternel à leur protecteurs.

Plus près de nous, c’est au 19è siècle, que la toque blanche a commencé à être portée de plus en plus fréquemment, la couleur blanche étant le symbole de la pureté et de la propreté chères aux cuisiniers de qualité. C’est le chef de Talleyrand, homme d’État et diplomate français mort en 1838, qui décida de faire de la toque un étendard du savoir-faire des plus grands chefs: chaque pli allait représenter la maîtrise d’une recette donnée, jusqu’à un score maximal de 100 indiquant votre statut de très grand cuisinier.

C’est visiblement la taille qui compte

Un système de galons, en somme, renforcé par la taille de la toque en elle-même: plus celle-ci est haute, plus cela signifie que le cuisinier qui la porte fait autorité. On dit même que Marie Antoine Carême, premier cuisinier à porter le titre de «chef», portait une toque de plus de 45 centimètres de haut, renforcée par une armature cartonnée lui permettant de se maintenir à la verticale au lieu de retomber mollement sur le côté.

Aujourd’hui, la toque semble tomber peu à peu en désuétude, sauf pour les cuisiniers de la vieille école, ceux pour qui savoir tourner un artichaut ou tailler une pomme de terre diamant semble plus important que de réaliser un plat qui crée une véritable émotion (le public de l’émission Objectif Top Chef aura notamment reconnu Philippe Etchebest, et sa conception minutieuse mais très scolaire de la cuisine).

Que ce chapeau si traditionnel disparaisse progressivement ne semble pas être une mauvaise chose, tant elle semble combiner plusieurs facettes d’une masculinité hégémonique à éliminer: l’obsession de la taille (la toque n’est qu’un substitut phallique comme un autre), et le besoin de créer des systèmes de hiérarchie et de domination permettant d’assujettir l’autre s’il est moins expérimenté ou moins compétent.

http://www.slate.fr/

Une cheffe aveugle montre comment elle cuisine


En voilà une qui ne se laisse pas abattre par son handicap. Elle a gagné en 2012 Masterchef aux États-Unis tout en étant aveugle
Nuage

 

Une cheffe aveugle montre comment elle cuisine

 

Repéré par Grégor Brandy

Christine Hà avait notamment remporté la troisième saison du «Masterchef» américain.

Elle s’appelle Christine Hà, et si elle n’est pas très connue de ce côté-ci de l’Atlantique, elle est nettement plus populaire aux États-Unis, où elle a remporté la troisième saison de «Masterchef», en 2012. Un exploit d’autant plus remarquable que Christine Hà est aveugle, à cause d’une maladie auto-immune.

«Les gens me demandent: « Comment fais-tu pour cuisiner, alors que tu es aveugle? » C’est comme tous les autres défis dans la vie. Il faut les affronter de front, et croiser les doigts.»

Pour montrer comment elle parvient à cuisiner, elle a mis en ligne une vidéo sur sa chaîne YouTube, début janvier. Avec une Go-Pro sur la tête, elle nous montre sa préparation d’un dîner classique. On la voit parfois chercher à taton les ingrédients et les ustensils de cuisine, couper tranquillement ses légumes, ou évaluer les quantités à ajouter.

«J’ai mémorisé l’agencement de la cuisine. Puisqu’on est chez moi, je sais exactement où se trouve quoi. La plupart de ma cuisine se fait avec mes autres sens.»

http://www.slate.fr/

Nouvel emploi pour un prisonnier Ex-policier cannibale devenu chef!


Nouvel emploi pour un prisonnier

Ex-policier cannibale devenu chef!

 

Ex-policier cannibale devenu chef!

Crédit photo : archives

Un ex-policier condamné pour cannibalisme est maintenant devenu le nouveau…chef cuisinier de la prison!

En 2012, l’officier Gilberto Valle de la police de New York a été arrêté pour avoir préparé les enlèvements et les meurtres de femmes, dont sa propre épouse, dans le but de les manger.

Ces fantasmes avaient notamment été détaillés sur des images retrouvées sur son ordinateur.

Mais voilà qu’on apprend par le New York Daily News que Valle est maintenant le nouveau chef de la prison dans lequel il est détenu.

Le quotidien américain réfère notamment à cette nouvelle comme «le changement de travail le plus ironique» de mémoire d’homme.

Mais pour le prisonnier, ce nouvel emploi particulièrement sérieux et il se dédie corps et âme à sa nouvelle vocation.

«Il a appris à faire de la pizza», a dit sa mère Elizabeth Valle.

Du côté des avocats de Valle, on affirme que les fantasmes de leur client n’étaient que des fantasmes puisque l’ex-policier n’a jamais mis en pratique ses idées.

http://tvanouvelles.ca/

Un chef cuisinier tue sa femme et la fait cuire durant quatre jours


Mort accidentelle peut-être malgré que ficeler une personne pour l’empêcher d’aller boire ou se droguer n’est certes pas le meilleur moyen, c’est même une agression … Cependant, juste le fait d’avoir disposer du corps de sa femme de cette façon c’est carrément morbide
Nuage

 

Un chef cuisinier tue sa femme et la fait cuire durant quatre jours

 

David Viens... (Photo: AFP)

 

David Viens

PHOTO: AFP

Agence France-Presse
Los Angeles

Un chef cuisinier américain a été reconnu coupable de meurtre au second degré jeudi après qu’il a admis avoir fait cuire les restes de sa femme durant quatre jours pour se débarrasser du corps, en 2009, tout en affirmant que sa mort avait été accidentelle.

David Viens, 49 ans, a déclaré à la police qu’il avait ficelé sa femme Dawn avec du ruban adhésif pour l’empêcher de s’enfuir. Il est ensuite allé dormir et l’a trouvée morte à son réveil, quatre heures plus tard. Il affirme avoir alors paniqué.

«Je l’ai fait cuire durant quatre jours, l’ai laissée refroidir et l’ai réduite en bouillie» avant de jeter les restes à la poubelle, a-t-il avoué aux enquêteurs.

Le corps de sa femme n’a jamais été retrouvé après sa disparition en octobre 2009.

Le procès de David Viens a duré six jours. Il connaîtra sa peine le 27 novembre et encourt une peine qui peut aller de 15 ans de prison à la perpétuité.

L’ancien propriétaire d’un restaurant situé dans le quartier populaire de Lomita, au sud de Los Angeles, avait probablement déjà entravé son épouse de manière identique à deux reprises, pour «l’empêcher de sortir se défoncer à la coke et à la boisson», selon les enquêteurs.

La procureure Deborah Brazil avait demandé à ce que David Viens soit jugé pour meurtre au premier degré, arguant que le décès de sa femme n’avait pas été accidentel.

«Sa mort a certainement été plus violente que M. Viens ne veut bien le dire», a-t-elle affirmé.

Mais les jurés, six hommes et six femmes, en ont décidé autrement après avoir délibéré durant cinq heures et demie.

L’ancien restaurateur avait également dit aux enquêteurs qu’il pensait avoir laissé un sac avec des restes de sa femme quelque part. Selon lui le crâne de son épouse était aussi entreposé dans le grenier de la maison de sa mère, mais les enquêteurs n’ont rien trouvé.

David Viens a comparu sur une chaise roulante, résultat d’une tentative de suicide en février 2011 quand il a sauté d’une falaise de 25 mètres, après avoir avoué à sa petite amie du moment que la mort de sa femme avait été accidentelle.

Il a aussi toujours affirmé à sa fille que la mort de sa femme était un accident.

http://www.lapresse.ca