Le Saviez-Vous ► Pourquoi les femmes sont-elles plus frileuses que les hommes ?


A l’arrêt de bus, il est remarquable de voir que les femmes sont plus emmitouflées que les hommes. Et souvent, elles trépignent pour se réchauffer. Les femmes sont plus frileuses que les hommes à cause de leur différence biologiques
Nuage

 

Pourquoi les femmes sont-elles plus frileuses que les hommes ?

 

Les différences biologiques entre les deux sexes sont liées à des régulations de la température corporelle très variables. Voici pourquoi.

Mesdames, ce n’est pas le fruit de votre imagination : les femmes ont bel et bien plus froid que les hommes, car nos corps ne fonctionnent pas de la même façon. L’explication est biologique et donc totalement en dehors de notre contrôle ! Il s’agit de plusieurs facteurs. Les femmes et les hommes ne perçoivent pas la température de la même façon parce que les femmes ont un corps légèrement plus chaud. Ce qui signifie qu’elles sont plus sensibles aux températures froides car elles y sont moins habituées.

Vous passez votre temps à vous frotter les mains en soufflant dessus ? Vous n’arrivez jamais à réchauffer vos pieds quand vous allez vous coucher ? C’est parfaitement normal, parce que l’organisme féminin a tendance à retenir la chaleur au niveau des organes vitaux quand il fait froid. Résultat : les extrémités sont souvent glacées l’hiver.

Métabolisme et cycle hormonal

Une autre différence concerne le métabolisme. Celui des hommes est 23% plus élevé, en moyenne, que celui des femmes, indique le site Reader’s digest. Ils arrivent à brûler les aliments plus rapidement et à bénéficier très vite de l’énergie dont ils ont besoin. Ils arrivent donc à se réchauffer plus rapidement par rapport aux femmes en cas de baisse du thermomètre.

Enfin, la température corporelle féminine a tendance à fluctuer en fonction du changement des niveaux des hormones tout au long du cycle menstruel. Ce changement est particulièrement marqué chez les femmes qui utilisent un contraceptif hormonal. Il peut donc arriver qu’elles soient plus sensibles au froid pendant les règles. Si votre partenaire refuse de vous prêter sa veste en sortant du restaurant le soir, invoquez vos droits biologiques !

http://www.santemagazine.fr/

Mains froides, cœur chaud!


Une entrée du sujet en commençant par un adage très connu pour parler d’une maladie ayant un rapport avec le froid.  Cette maladie qui est très handicapante surtout en hiver, alors que généralement, le froid fait partie du quotidien
Nuage

 

Mains froides, cœur chaud!

 

Mains froides, cœur chaud!

illustration Julien Dufour

Johanne Blais

Combien de fois se fait-on dire cet adage! Et bien, c’est un peu vrai.

Je m’explique. Pour que notre corps fonctionne correctement, l’hypothalamus, qui est notre thermostat interne, a comme rôle de maintenir notre température à 37 °C. Lorsqu’il fait froid, cette ­petite glande, située dans le cerveau, se permet d’augmenter la production de chaleur en stimulant la contraction des muscles, tout en diminuant la circulation sanguine aux extrémités, dans le but d’envoyer le sang en priorité à nos organes vitaux (cœur, poumons, cerveau).

Autrement dit, les extrémités refroidissent, mais le cœur, lui, reste au chaud!

Maladie de Raynaud

Par contre, chez certaines personnes, le système de préservation de la chaleur fait problème. Il se produit alors une contraction exagérée des artérioles, qui sont les artères de petit calibre que l’on retrouve, entre autres, au niveau des extrémités (mains et pieds), mais aussi au niveau des oreilles, du nez et des lèvres. C’est ce qu’on appelle la maladie de Raynaud, qui touche à la fois les deux mains et les deux pieds.

Les doigts ou les orteils deviennent blancs avec une diminution de sensibilité et parfois, des engourdissements (impression de doigts morts). Par la suite, on observe une phase où les extrémités deviennent bleutées. La crise, pouvant durer de quelques minutes à quelques heures, prend fin lorsque l’on réchauffe les doigts ou les orteils. Ceux-ci deviennent rouges pendant un certain temps avec une sensation de picotement avant de revenir à la normale.

La cause de ce phénomène est inconnue, mais on sait que la maladie de Raynaud touche particulièrement les femmes âgées de 15 à 40 ans.

Éviter le froid

Si vous êtes atteint de la maladie de Raynaud, retenez que le traitement consiste à éviter l’exposition au froid.

Ainsi, le port de plusieurs couches de vêtements minces et chauds, de gants ou de mitaines (même pour manipuler des produits réfrigérés ou congelés), de même que l’utilisation d’un contenant isolant pour les boissons froides sont des moyens de prévention efficaces.

On peut aussi penser à se munir de chauffe-mains et de chauffes-orteils par temps très froid. Par ailleurs, la pratique d’une activité physique régulière favorise une meilleure circulation sanguine.

Certains médicaments peuvent diminuer la fréquence des crises chez beaucoup de gens. On pense entre autres aux vasodilatateurs qui dilatent les petits vaisseaux sanguins. Finalement, il est fortement conseillé de ne pas fumer, car le tabac favorise la vasoconstriction des vaisseaux sanguins, ce qui augmente vos risques de crise.

www.passeportsante.net

http://www.journaldemontreal.com/

Le saviez-vous ► Pourquoi les Touaregs s’habillent-ils de sombre alors que cela donne chaud ?


Quand il fait chaud, nous avons l’habitude de moins nous couvrir mais pourtant nous sommes dérangé par la chaleur accablante .. Alors que dire des peuples vivants dans le désert qui sont habillé avec de longue tunique comment font-ils pour supporter la chaleur a des conditions extrêmes ?
Nuage

Pourquoi les Touaregs s’habillent-ils de sombre alors que cela donne chaud ?

Les surfaces de couleur absorbent et réfléchissent (ré-émettent) la chaleur de manière différente :

– Les couleurs claires absorbent très peu de chaleur et en réfléchissent peu aussi

– Les couleurs sombres absorbent beaucoup de chaleur et en réfléchissent beaucoup.

Les ours polaires qui vivent dans un milieu très froid devraient être noirs pour absorber la chaleur ! Or ils sont blancs ! Ils préfèrent absorber peu de chaleur mais la conserver !

Les Touaregs (les bédouins) portent des habits sombres qui absorbent beaucoup de chaleur mais en ré-émettent beaucoup. Ils ont dû tester différentes couleur d’habit il y a très longtemps et préférer les couleurs sombres !

Cela dit, la véritable explication de l’habit noir (ou bleu marine) des bédouins réside dans  »l’effet ventilation ».

Pour maintenir une température constante de 37 C, l’organisme utilise la transpiration. Il  »prélève » ainsi sur le corps la chaleur supplémentaire pour évaporer l’eau. En pleine chaleur, on peut perdre jusqu’à ½ litre d’eau par heure !

Cette évaporation de l’eau du corps produit un effet de fraîcheur (quand on court les bras collés le long du corps, on transpire sous les bras et si on décolle les bras d’un coup, on aura comme un petit courant d’air frais sous les aisselles !).

Ce prélèvement de chaleur corporelle produit ainsi un effet rafraîchissant, mais à condition que la chaleur puisse s’évacuer. Il faut donc porter des vêtements amples, comme les robes des bédouins.

Il y a aussi un autre phénomène qui permet aux touaregs de ne pas mourir de chaud : par convection, l’air chauffé par le tissu extérieur sombre  »aspire » par en-dessous de l’air ambiant plus frais.

Ce vêtement sombre et ample a donc plusieurs fonctions :

– il permet une bonne transpiration ce qui aide le corps à conserver sa température

– il permet une bonne ventilation qui refroidit un peu l’air sous la robe.

Bref, l’important n’est donc pas la couleur du vêtement mais sa forme flottante et bien couvrante… pour ne pas attraper de coups de soleil.

http://www.pourquois.com