Quand des chats montent la garde


C’est une excellente idée d’utiliser des chats errants qui ne sont pas social ni adoptable. On leur offre un logis, nourriture, eau, des soins médicaux si nécessaire en échange de chasser les rats et autres rongeurs dans les rues, dans les entreprises. Pour avoir un chat de garde, il faut répondre a des exigences strictes. Cela permet d’éviter l’euthanasie pour les chats et un meilleur contrôle de la population de rat dans la capitale des États-Unis.
Nuage


Quand des chats montent la garde

Tim Williams jetait un quart des graines pour... (PHOTO ANNA-ROSE GASSOT, AFP)

Tim Williams jetait un quart des graines pour oiseaux et des graines de gazon du magasin Greenstreet Gardens où il travaille, situé à Alexandria, à quelques kilomètres de Washington. Mais depuis le recrutement de Rue auprès de Blue Collar Cats, les attaques de rats sur ses sacs de graines sont désormais un phénomène rare.

PHOTO ANNA-ROSE GASSOT, AFP


ANNA-ROSE GASSOT
Agence France-Presse
Washington

Une armée de gardiens à pattes de velours veille sur des dizaines de maisons et d’entreprises de Washington, prêts à bondir toutes griffes dehors sur un intrus. Leur rétribution ? Un bol de lait devrait suffire.

Ces agents de l’ombre sont des chats errants récupérés dans les rues de la capitale américaine et leurs proies, la population exponentielle de rats et autres rongeurs.

Le programme Blue Collar Cats, lancé en 2017 dans le cadre de l’initiative Humane Rescue Alliance (HRA) par la ville, présente ces félins peu accoutumés à côtoyer des humains et qui ne feraient pas de bons animaux de compagnie comme une alternative écologique aux pièges et produits chimiques pour lutter contre cette infestation.

Ils ne démontrent en général aucun intérêt pour la socialisation et, pour la plupart, ne se laissent pas approcher. Des chats parfaits pour les humains n’étant intéressés que par leur instinct de chasseurs.

« Le chat Blue Collar reçoit du propriétaire des locaux, en échange de son effet dissuasif à l’égard des rongeurs, de la nourriture, de l’eau et un abri en cas de mauvaise météo », explique Lauren Lipsey, une responsable de la HRA, organisation spécialisée dans la protection des animaux.

Et « le propriétaire s’engage à fournir des soins médicaux d’urgence le cas échéant et à garder un oeil sur le bien-être du chat », relève-t-elle.

Toute personne souhaitant adopter l’un de ces gardiens solitaires subit un strict processus de sélection avec un questionnaire très précis – y compris sur la présence d’animaux domestiques dans les locaux – pour assurer un environnement accueillant au félin.

« J’aime les animaux et même les rats – je ne les déteste pas », a confié à l’AFP Christian Kelleher, propriétaire d’une menuiserie et client de Blue Collar Cats, tandis qu’il réceptionnait deux chats de garde.

« Avec un peu de chance, ces chats vont limiter un peu le nombre de leurs forces vives et (les rongeurs) ne vont pas se reproduire et se répandre partout », a-t-il ajouté.

Tim Williams jetait un quart des graines pour oiseaux et des graines de gazon du magasin Greenstreet Gardens où il travaille, situé à Alexandria, à quelques kilomètres de Washington.

Mais depuis le recrutement de Rue auprès de Blue Collar Cats, les attaques de rats sur ses sacs de graines sont désormais un phénomène rare.

Les simples patrouilles du chat parmi les pots de fleurs suffisent à tenir les rongeurs à l’écart, a-t-il expliqué.

Outre un terrain de jeu inépuisable et un abri, Rue dispose d’une litière et d’un griffoir.

Ce programme s’est révélé être très efficace pour maîtriser le nombre de rats parcourant la capitale américaine, mais a aussi permis de sauver la vie de nombreux chats.

« Avant la création de ce programme, ces chats étaient euthanasiés parce qu’ils ne pouvaient être remis en liberté là où ils avaient été capturés et ils n’étaient pas sociables ni adoptables », a précisé Mme Lipsey.

Près de 250 chasseurs de souris ont été placés à ce stade. La HRA prévoit étendre ses services à l’avenir.

https://www.lapresse.ca/

Australie: les chats errants tuent un million de reptiles par jour


Les chats n’ont foulé le sol qu’avec les premiers colons européens, et ces matous ont aussi colonisé ce continent. Malheureusement, les chats redevenus sauvages et les chats domestiques ont tué environs 650 millions de ces bêtes à chaque année. Ils ont réussit à mettre en danger de disparition certaines espèces. Sans compter près un million d’oiseaux aussi a chaque jour sont tué par les chats. Ce sont des grandes pertes pour l’Australie.
Nuage

 

Australie: les chats errants tuent un million de reptiles par jour

 

D'après l'étude publiée par le journal Wildlife Research, 250 espèces... (Photo Agence France-Presse)

D’après l’étude publiée par le journal Wildlife Research, 250 espèces différentes de reptiles sont les victimes des chats, y compris des grands scinques du désert, des dragons barbus et des geckos.

PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE

 

Agence France-Presse
Sydney

Des chats errants tuent plus d’un million de reptiles par jour en Australie et la survie de nombreuses espèces est menacée, révèle une étude scientifique publiée lundi.

Depuis l’arrivée des chats dans l’île-continent avec les premiers colons européens il y a deux siècles, les félins ont exterminé de nombreuses espèces. Les tentatives pour stériliser les populations et réduire leur nombre n’ont pour l’heure pas produit les effets espérés.

Les chercheurs de l’Université Charles Darwin ont réalisé leur étude à partir de plus de 10 000 échantillons alimentaires collectés par des scientifiques à travers tout le pays, via les déjections ou le contenu de l’estomac des félins.

«En moyenne, chaque chat retourné à l’état sauvage tue 225 reptiles par an», déclare John Woinarski, directeur de l’étude, qui ajoute que ces félins consomment davantage de ces animaux en Australie que leurs pairs américains ou européens.

«Certains chats mangent des quantités astronomiques de reptiles. On a trouvé de nombreux exemples de chats individuels se gavant de lézards, avec un record de 40 lézards différents trouvé dans l’estomac d’un seul chat».

D’après l’étude publiée par le journal Wildlife Research, 250 espèces différentes de reptiles sont les victimes des chats, y compris des grands scinques du désert, des dragons barbus et des geckos.

Parmi ces 250 espèces, 11 sont menacées. L’impact exact des chats est toutefois difficile à mesurer, car le nombre des populations de la plupart des reptiles n’est pas connu.

Si on prend en compte les victimes de chats domestiques, un total d’environ 650 millions de reptiles sont tués chaque année.

Des millions de chats errants vivent en Australie. Ils sont également considérés comme les principaux coupables du taux élevé d’extinction des mammifères du pays.

La même équipe de chercheurs avaient découvert en 2017 que plus d’un million d’oiseaux étaient tués chaque jour en Australie par les chats errants et les félins domestiques.

Le gouvernement a débloqué une enveloppe de plus de 30 millions de dollars australiens (20 millions d’euros) pour financer des projets de lutte contre l’impact des chats errants sur la faune sauvage.

L’Australian Wildlife Conservancy, qui d’après son site internet est le plus grand propriétaire privé australien aux fins de protection de l’environnement, vient d’achever de construire une clôture électrique de 44 kilomètres de long pour créer dans le désert une zone de près de 9400 hectares libre de chat.

Cette zone sera plus tard élargie à environ 100 000 ha et des espèces menacées d’extinction y seront introduites.

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► Comment aider les chats errants à affronter l’hiver ?


Bien, des chats se retrouvent à errer pour diverses raisons. L’été, c’est plus facile, mais l’hiver, le froid, c’est compliquer pour ses matous. Il est possible de les aider à passer les hivers.
Nuage

 

Comment aider les chats errants à affronter l’hiver ?

 

chat errant hiver froid

Vous avez de l’empathie pour les chats errants qui doivent affronter le froid dehors et vous ne savez pas comment les aider ? Voici quelques solutions !

1. Offrez un abri aux chats errants

Si vous voyez des chats errants dans votre quartier, vous pouvez leur offrir un petit nid douillet : utilisez une caisse de transport, un bac ou une grosse boîte en plastique, placez-y de la paille et/ou des couvertures chaudes (vérifiez qu’elles n’ont pas pris l’humidité) et vous ferez des heureux !

2. Donnez-leur de la nourriture et de l’eau

Les chats errants doivent lutter au quotidien pour trouver de quoi manger. Vous pouvez disposer à différents endroits des gamelles remplies de nourriture pour chats (croquettes ou pâtée) afin de les aider à se nourrir. Ajoutez également des gamelles d’eau et n’hésitez pas à les changer régulièrement car avec le froid, l’eau gèle rapidement.

3. Ouvrez-leur vos portes !

Si vous le pouvez, permettez à un ou plusieurs chat(s) errant(s) d’entrer chez vous, dans votre abri de jardin ou encore dans votre garage. Un petit coin au chaud est toujours bon à prendre. Attention toutefois à ne pas l’y enfermer : il doit pouvoir y entrer et en sortir à son gré.

Vous devez également prendre quelques précautions : il se peut que le chat soit malade ou agressif. Faites donc très attention si vous l’approchez et ne le forcez pas au contact. Si vous avez d’autres animaux, éloignez-les du chat errant afin que ce dernier ne leur transmette pas de maladie.

4. Emmenez-les chez le vétérinaire ou contactez une association

Si le chat vous semble malade ou blessé, vous pouvez l’emmener chez un vétérinaire en veillant toutefois à ce qu’il ne vous blesse pas. Le vétérinaire vérifiera par la même occasion si le chat est identifié, auquel cas il pourra retrouver ses éventuels propriétaires. Si vous ne pouvez pas attraper l’animal, contactez une association de chats libres. 

5. Faites attention avant de faire démarrer votre voiture

Cela peut sembler anecdotique et pourtant : chaque année, de nombreux chats se font écraser parce qu’ils s’endorment sous une voiture, et lorsque celle-ci redémarre… c’est le drame. Parfois même, ils parviennent à s’introduire à l’intérieur du véhicule pour se coucher tout près de la chaleur du moteur. Avant de prendre le volant, veillez donc à taper sur le capot pour faire fuir l’éventuel chat qui se trouverait sous ou dans votre voiture. Attention également à ne pas laisser traîner de produit antigel : il est extrêmement toxique pour les chats.

https://wamiz.com

Comment construire un abri pour les chats errants ?


Bien qu’on ne peut pas ouvrir la porte à tous les chats errants, l’hiver est quand même une période difficile pour eux. 3 vidéos pour préparer des abris isolés pour aider ces chats avec peu de choses comme des caisses en plastique, palettes, bacs à litière, grande glacière, bacs en polystyrènes ou cartons bien épais recouverts d’une bâche. Ce n’est pas un palace qu’il faut, mais bien un abri pour les protéger du froid
Nuage

 

Comment construire un abri pour les chats errants ?

 


 

Quelques conseils et astuces pour construire un abri pour les chats

 

  • S’il neige, pensez à vérifier régulièrement que l’entrée de l’abri n’est pas obstruée. Un chat pourrait s’y retrouver enfermé.
  • Pensez à changer la paille qui risque d’être souillés en cas de marquage de territoire
  • Laissez de l’eau à la disposition des chats et des croquettes riches en protéines pour les aider à lutter contre le froid et entretenir leur pelage.
  • Installez l’abri dans un endroit bien caché où il y a peu de passage.
  • Orientez l’entrée de l’abri en fonction du vent afin que son entrée soit bien protégée.
  • Pensez à surélever l’abri avec des parpaings ou une palette en bois pour isoler le sol du froid et de l’humidité.

https://wamiz.com

En Australie, un million d’oiseaux sont tués par les chats chaque jour


Il y a un sérieux problème d’équilibre causé par un animal qui a été introduit en Australie, il y a deux siècles. Les chats sont de grand chasseurs et les oiseaux en souffrent beaucoup. La stérilisation ne semble pas donnée des effets positifs attendus. Ce sont surtout les chats errants qui ont réussit à éteindre des mammifères et les oiseaux sont aussi en difficultés. Les oiseaux sont importants dans l’écosystème …
Nuage

 

En Australie, un million d’oiseaux sont tués par les chats chaque jour

 

Les chats errants et les félins domestiques tuent plus d’un million d’oiseaux par jour en Australie, ce qui provoque le déclin de nombreuses espèces, selon une étude publiée mercredi.

Les chercheurs de l’Université australienne Charles Darwin estiment que les chats errants engloutissent 316 millions d’oiseaux chaque années et les matous domestiques 61 millions, selon cette étude parue dans le journal Biological Conversation.

« Tout le monde sait que les chats tuent les oiseaux mais cette étude montre que sur un plan national, l’ampleur de la prédation est ahurissante », a déclaré John Woinarski, le directeur des recherches. « Il est vraisemblable que cela explique le déclin en cours de nombreuses espèces ».

Ces chiffres sont des estimations établies à partir d’une centaine d’études menées à travers l’Australie par des spécialistes de l’environnement sur le régime alimentaire des chats, données croisées avec la densité de la population féline.

Les taux les plus élevés de prédation se retrouvent dans les îles australiennes et dans les régions reculées et arides, où chaque année les chats peuvent tuer 330 oiseaux par kilomètre carré.

Les chats errants, qui sont plusieurs millions, sont aussi considérés comme responsable de l’extinction de mammifères. Plusieurs espèces ont disparu depuis leur introduction par les colonisateurs européens il y a deux siècles. Pour l’heure, les campagnes de stérilisation n’ont pas renversé la tendance.

Les félins tuent des oiseaux de 338 espèces différentes, y compris 71 espèces en danger comme la colombine marquetée et la perruche nocturne.

« On a découvert que les oiseaux les plus susceptibles d’être chassés sont de taille moyenne, des oiseaux qui nichent et s’alimentent au sol, et les oiseaux présents dans les îles, les régions boisées et les prairies », a ajouté M. Woinarski. « Les chats représentent un problème ancien, étendu, contre lequel il faut lutter plus efficacement ».

Les autorités ont mobilisé plus de 30 millions de dollars australiens (20 millions d’euros) pour des projets destinés à réduire les dégâts des chats errants sur la faune sauvage.

http://www.lepoint.fr

Une femme succombe à une morsure de chat infecté


Ce cas s’est passé en 2016, mais a été révélé lundi au Japon, Il semble que c’est le premier cas mortel d’une contamination par la tique via un autre porteur de virus, qui ici est le chat. Quoiqu’il en soit, une morsure d’animal, ne devrait jamais être prise à la légère
Nuage

 

Une femme succombe à une morsure de chat infecté

 

© thinkstock.

Source: BBC, The Japan Times

Une Japonaise est décédée après avoir été mordue par un chat infecté par une tique…

La victime, âgée d’une cinquantaine d’années, est décédée dix jours à peine après avoir été mordue par un chat errant malade qu’elle tentait de soigner. Elle a succombé à une fièvre sévère, conséquence fatale d’un dangereux virus transmis à l’animal par la tique, relate la BBC. Les médecins n’ont relevé aucune piqûre de tique sur le corps de la défunte et en ont donc conclu que la contagion s’était opérée lors de la morsure du chat infecté.

Les faits se sont déroulés l’année passée mais ont été dévoilés ce lundi par le ministre japonais de la Santé. Il s’agirait en réalité du premier cas de contamination humaine mortelle par la tique via un autre porteur du virus, relate The Japan Times.

Le syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie (SFTS) est relativement récent: il est apparu en Chine, en Corée et au Japon au début du XXIe siècle. Il peut s’avérer mortel dans 30% des cas mais sa dangerosité augmente chez les personnes plus âgées

http://www.7sur7.be

Comment Chicago règle son problème de chats errants


Tous les chats errants sont stérilisés et vaccinés sans compter qu’ils ont pour la plupart du travail sans pour autant être confinés dans un appartement ou pire un refuge. Leur travail est très écologique et évite de prendre des produits toxiques
Nuage

Comment Chicago règle son problème de chats errants

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Instagram – nipofcourage

Comme Los Angeles ou New York, la ville de Chicago compte de nombreux chats errants. Des chats sans famille ni abri, qui depuis peu ont vu leur vie changer. Les chats des rues se sont en effet vu offrir un travail, un vrai, avec le gîte et le couvert à la clef. De nombreuses brasseries de la ville ont adopté des chats pour chasser les rats de leurs établissements et protéger leurs réserves de grains. 

Chicago regorge de brasseries envahies par les rats et de chats errants prêts à mettre leur instinct de chasseurs à leur service.

Le programme Cats at Work, a été mis en place par une association de protection animale, la Tree House Humane Society, qui place aussi des chats dans des usines, des granges, des restaurants, des quais de chargement et autres arrière-cours de Chicago.

Ces chats n’étant pas domestiques, ils sont particulièrement doués pour la chasse et accomplissent à merveille leur mission. La simple présence des chats effraie les rats, qui sont bien moins nombreux à s’aventurer sur leurs terrains de garde. Certains osent encore provoquer les félins, mais ces derniers étant régulièrement nourris, ils en font rarement leur repas. 

chat
Un chat surveille une distilelrie. (© Instagram – whiskeydarek)

Depuis le lancement du programme, 400 chats ont ainsi pu trouver un travail à Chicago et dans sa banlieue, rapporte le site DNAinfo.

Tous les chats ont été vaccinés et stérilisés par l’association avant d’être replacés dans des endroits stratégiques. Et tous ont été introduits dans leurs nouveaux environnements avec beaucoup de précautions.

« Ils ne sont pas des animaux sauvages. Ils sont toujours des chats domestiques, mais ils n’ont pas été socialisés. Leur socialisation est toujours en évolution. Ils peuvent devenir très sympas » affirme Jenny Schlueter, qui gère le programme Cats of Work. 

chat
© Instagram – distillerycats

« Le programme Cats at Work est le seul espoir pour de nombreux chats errants d’être placés dans des lieux sûrs pour le reste de leur vie » souligne l’association.

Les chats profitent d’un certain confort mais ne sont pas confinés comme ils le seraient dans un refuge ou un petit appartement. Ils sont qui plus est dispensés de tenir compagnie aux humains s’ils n’en ont pas envie. 

chat distillerie
© Instagram – distillerycats

http://wamiz.com/