Association des sceptiques du Québec Aucun astrologue n’avait prédit la charte de la laïcité


Non n’inquiétez-vous pas ce n’est pas sur la Charte qui va nous casser les oreilles bientôt, mais simplement une entrée en la matière pour ceux qui vont faire de l’argent avec leur prédiction dont les diseur de bonne aventure en tout genre… Excusez d’avance à ceux qui y croient … Mais comme chacun a leur croyance ….
Nuage

 

Association des sceptiques du Québec

Aucun astrologue n’avait prédit la charte de la laïcité

 

Aucun astrologue n'avait prédit la charte de la laïcité

Crédit photo : archives, TVA Nouvelles Par Jean-François Racine | Agence QMI

«Est-ce qu’il y a un astrologue qui a dit, au début de 2013, que nous parlerions de religion et de laïcité à l’automne? Que nous serions divisés à ce point?» a lancé Pierre Cloutier, de l’Association des sceptiques du Québec. Et pourtant, le débat de la charte se poursuit et celui sur la précision de l’astrologie aussi.

Marchands de bonheur décriés ou prédicateurs adulés, les astrologues ne laissent personne indifférent, ou presque. Encore aujourd’hui, des centaines de personnes feront parvenir des photos de leurs mains par courriel pour recevoir une étude de chiromancie détaillée à 69,99 $. Au téléphone, un coach de vie pour obtenir les clefs de la réussite coûte 2,90 $ la minute.

Une partie de la clientèle y croit et l’autre aimerait bien y croire.

Un marché lucratif

Les ventes de livres spécialisés montrent qu’il n’est pas nécessaire d’y souscrire pour s’y intéresser.

«Au Québec, on parle toujours d’environ 20 000 exemplaires par titre de la mi-septembre à la mi-octobre et ensuite au début janvier parce que les gens veulent savoir ce qui les attend. Il y a encore un grand aspect de curiosité», a expliqué Jean Baril, du Groupe Librex.

En moyenne, un roman peut se vendre à 1500 ou 2000 exemplaires, soit dix fois moins en excluant les quelques succès de librairie.

En croissance

Au fil du temps, les auteurs spécialisés se sont subtilement raffinés pour inclure une touche négative à l’occasion afin de ne pas toujours servir un ciel ensoleillé, une robe en dentelle et un essaim de papillons multicolores.

«C’est un classique de l’année au même titre que le guide de l’auto ou les livres de référence sur les vins», ajoute M. Baril.

Ces publications demeurent donc des incontournables et les éditeurs ne peuvent se passer de ces ventes importantes.

Chez Archambault, les livres sur le sujet ont connu une forte croissance et représentent près de 3 % des ventes totales de livres de la chaîne. Les ventes sont identiques à celles des biographies.

Outil essentiel

Avec le déclin du papier dans l’industrie des médias, tous les grands journaux publient encore des prévisions astrologiques qui font naître un sourire. Si par mégarde la section horoscope est coupée ne serait-ce qu’une seule journée, les plaintes se compteront par dizaines.

Sous quel signe se cache la superbe description suivante? «Vous saurez susciter l’admiration par votre assurance personnelle et par votre façon positive de voir les choses, ce qui vous attirera certainement le succès.» Tous les Lion devraient accéder sans grands efforts à une position importante en 2014.

En 1976, les chercheurs G. Dean et A. Mather avaient analysé la période entre 1900 et 1976 pour en arriver à la conclusion que rien ne supportait les hypothèses astrologiques.

L’expérience de Shawn Carlson publiée dans la revue Nature,en 1985, a démontré que les astrologues sont incapables de faire mieux que le hasard pour apparier la bonne personne à un thème astral donné.

Peu importe votre signe, ce conseil vous plaira sûrement: «En 2014, profitez-en pour vous gâter et éteignez votre cellulaire.»

http://tvanouvelles.ca/

SIGNES RELIGIEUX Amnistie internationale trouve que Québec va trop loin


Je suis déçu qu’une femme qui gouverne le Québec, a décidé que d’autres femmes n’auraient pas le droit au travail dans le secteur public par ce que ces femmes portes un voile qui est beaucoup plus voyant que tout autres signes religieux. La plupart de ces femmes au Québec porte le voile par choix (oui, je ne sais pas toutes, mais quand même) Ca me fait un peu penser à l’Église et l’État qui ont tout fait pour enterrer la culture amérindienne et lutte pourtant pour survivre. Enfin bref, cela a donné quelques écart de conduite de certaines personnes par l’intimidation
Nuage

 

SIGNES RELIGIEUX

Amnistie internationale trouve que Québec va trop loin

 

Amnistie internationale demande à Québec de changer son projet de charte des valeurs québécoises en retirant l’interdiction aux employés de l’État de porter des signes religieux ostentatoires.

Dans un communiqué publié sur son site internet samedi, l’organisme a affirmé qu’il trouvait cette mesure disproportionnée. Amnistie internationale reconnaît l’intention du gouvernement du Québec de vouloir lutter contre la discrimination envers les femmes, elle trouve que cette mesure limite les droits fondamentaux que d’aucune façon ne fait la promotion de l’égalité entre les sexes.

« Les femmes ne doivent pas être forcées à porter un foulard ou un voile ni par l’État ni par des individus et il n’apparaît pas plus acceptable qu’une législation leur interdise de le porter, a déclaré Béatrice Vaugrante, directrice générale d’Amnistie internationale Canada francophone.

Qui plus est, Amnistie internationale estime que cette interdiction défavorise doublement les femmes.

«Pour les personnes, et en particulier les femmes, qui subiraient une coercition pour porter un signe religieux, leur interdire de le porter ne corrige pas la situation : ceux qui exercent la coercition restent impunis, et celles qui la subissent sont punies plusieurs fois : perte d’emploi et donc atteinte au droit au travail, risque d’isolement et de stigmatisation, a dit Béatrice Vaugrante. Faut-il substituer à une supposée contrainte de porter un signe religieux la contrainte de l’État de ne pas en porter?»

De plus, Amnistie internationale affirme que le Québec est assujetti au droit international relatif aux droits humains qui garantit le droit à la liberté d’expression, de religion et à la liberté de manifester sa religion. «Ces libertés s’étendent à la manière dont les personnes choisissent de se vêtir», indique l’organisme.

http://www.journaldemontreal.com/