Une nouvelle espèce de poisson électrique découverte au Guyana


Des poissons viennent montré leur bout du nez et se pavaner pour leur caractéristique d’être en mesure de produire ou détecté l’électricité
Nuage

 

Une nouvelle espèce de poisson électrique découverte au Guyana

 

En forme d'anguille, il appartient aux espèces dite... (Photo: AFP)

 

En forme d’anguille, il appartient aux espèces dite «poissons couteaux» pour son corps ou encore «poissons électriques» en raison de sa capacité à produire et détecter des champs électriques.

PHOTO: AFP

Agence France-Presse
Bogota

Une équipe de scientifiques a découvert une nouvelle espèce de poisson électrique dans une rivière du Guyana, a annoncé mardi à l’AFP le Colombien Javier Maldonado, le responsable de la mission organisée par le musée Royal Ontario du Canada et l’Université de Georgetown au Guyana.

Baptisé Akawiao penak, ce poisson d’eau douce mesure au maximum 10 centimètres et diffère des autres par ses arêtes et la morphologie du crâne, a indiqué à l’AFP. Maldonado, chercheur à l’Université Javeriana de Bogota.

Les chercheurs, qui ont publié cette découverte dans la revue scientifique Zoologica Scripta, ont analysé en outre l’ADN et retracé l’arbre généalogique de ce poisson doté d’une vision limitée et vivant dans les eaux troubles de la rivière Mazaruni.

En forme d’anguille, il appartient aux espèces dite «poissons couteaux» pour son corps ou encore «poissons électriques» en raison de sa capacité à produire et détecter des champs électriques, pour s’orienter, identifier des objets ou communiquer avec eux.

«Ces poissons ne peuvent pas se voir, mais ils peuvent s’écouter», explique M. Maldonado, précisant que «la plupart des décharges sont imperceptibles».

http://www.lapresse.ca/