QUE RISQUE-T-ON AVEC LES MOISISSURES ?


Les moisissures, sont ennemies des murs, armoires, contours de bain, des vêtements mais bref surtout de notre santé. Repérer les moisissures est donc important pour les éliminer le plus vite possible
Nuage

 

QUE RISQUE-T-ON AVEC LES MOISISSURES ?

 

    L’allergie aux moisissures est très fréquente.

    Quelles sont les solutions ? Se débarrasser des allergènes en cause bien sûr !

    Voici quelques astuces pour éliminer le plus sûrement de votre logement toute trace de moisissures…

    Chaleur et humidité : deux conditions idéales pour la prolifération des moisissures

    Une douce chaleur associée à un taux élevé d’humidité constitue le milieu idéal pour le développement des moisissures.

    S’il est difficile de vivre sans une température agréable, en revanche, nous pouvons agir sur le taux d’humidité, qui est souvent très élevé dans nos logements. Dans notre pays, il se situe selon les saisons et la météo entre 30 et 70 %, mais atteint aussi facilement les 100 % dans les pièces les plus humides que sont la cuisine, la salle de bains, la buanderie…

    De très nombreux paramètres y contribuent à commencer par nos activités, notre respiration étant source de vapeur d’eau, la cuisson des légumes, des pâtes, le séchage du linge, les douches, les bains, les chaussures mouillées, les plantes vertes, etc., sans compter d’éventuels dégâts des eaux, des murs ou des tuyaux qui suintent.   

    Moisissures : quels sont les risques pour la santé ?

    Les moisissures sont des champignons microscopiques aux couleurs multiples (vert, gris, noir) et à l’odeur caractéristique, qui se reproduisent en émettant des spores. Ces spores se dispersent dans l’air.

    Inhalées par les personnes sensibles, ces spores peuvent provoquer des irritations des muqueuses des voies respiratoires supérieures et entraîner des symptômes d’allergie : rhinite, bronchite, asthme…

    À noter que l’inhalation des spores des moisissures peut aussi, mais beaucoup plus rarement, provoquer des intoxications, des nausées, voire des mycoses.

    Comment prévenir le développement des moisissures ?

    Contre le développement des moisissures, aérez et ventilez.

    • Aérez tous les jours chaque pièce de votre logement, voire idéalement plusieurs fois par jour et dans tous les cas après les activités ayant généré de la vapeur d’eau : après une douche, un bain, après avoir cuisiné, lavé du linge, etc.

      Ouvrez en grand les fenêtres une dizaine de minutes.

      En aérant, en plus de lutter contre l’humidité, vous éliminez de nombreux polluants.

    • Installez des extracteurs et autres ventilations mécaniques contrôlées dans la salle de bain, la cuisine, les toilettes, la buanderie, et vérifiez que les bouches de ventilation sont bien dégagées et fonctionnelles.

        Mais aussi…

        • Veillez à une température homogène pour éviter la condensation.

        • Utilisez un déshumidificateur d’air ou un absorbeur d’humidité.

        • Ne faites pas sécher votre linge à l’intérieur.

        • Limitez les plantes, n’en mettez pas dans les chambres et éliminez les réserves d’eau.

        • Évitez les moquettes et les tapis dans la salle de bains.

        • Évitez les aquariums non recouverts.

            Comment se débarrasser des moisissures ?

            Sur les murs, les joints de carrelage, autour des robinets, du bac à douche, sur la tuyauterie, dans les matelas, les moisissures peuvent se développer partout où règne une température entre 13 et 30°C et où le taux d’humidité est important.

            Traitez la cause

            • Recherchez leur présence et identifiez la cause (fuite, condensation, remontée d’humidité par le sol…) que vous devez traiter (c’est-à-dire réparer la fuite d’eau, améliorer la ventilation…).

            • N’hésitez pas à faire appel à un professionnel (plombier, maçon, couvreur…).

                Éliminez les moisissures

                • Asséchez les surfaces et remplacez les matériaux endommagés.

                • Désinfectez les surfaces contaminées par les moisissures avec de l’eau de javel diluée (bac à douche, baignoire, rideau de douche, poubelles, murs…).

                  Vous pouvez également employer de l’eau oxygénée.

                  Pour prévenir les récidives, vous pouvez appliquer du bicarbonate de soude, brossez ensuite, rincez puis séchez les surfaces traitées.

                • Ne frottez pas à sec une zone de moisissures au risque d’augmenter fortement la quantité de spores dans l’air et de les disperser.

                par Isabelle Eustache, journaliste Santé
                Sources : Association Asthme & Allergies,
                http://www.allergiesairinterieur.org/. Maison & Santé, bien respirer chez soi, Editions Pascal.

                http://www.e-sante.be

                Une carte des champignons humains


                Des champignons, pas pour manger, mais ceux que nous avons sur notre corps. Il semblerait que ces champignons microscopiques aient leur zone de prédilection
                Nuage

                Une carte des champignons humains

                 

                Photo : AMI Images / SPL

                Photo : AMI Images / SPL

                Une équipe des National Institutes of Health des États-Unis a dressé la carte des champignons microscopiques vivant sur la couche superficielle de la peau de 10 volontaires en bonne santé.

                Le séquençage génomique des échantillons a révélé que le genre Malassezia (à l’origine des pellicules) était le plus répandu sur la tête et sur le tronc.

                Sur les pieds, c’est une véritable ménagerie que les chercheurs ont trouvée. Les genresAspergillus, Cryptococcus, Rhodotorula et Epicoccum, entre autres, s’y côtoyaient allégrement.

                Les talons à eux seuls recélaient 80 genres de champignons.

                Les scientifiques croient que cette carte pourrait un jour être utile pour traiter des maladies cutanées dans lesquelles les champignons sont souvent en cause.

                http://www.lactualite.com