Les arômes pour cigarettes électroniques sont-ils nocifs ?


Bien que cette étude a été faite en laboratoire, il serait raisonnable de penser que cela pourrait être nocif à ceux qui utilisent les cigarettes électroniques. Après avoir analysé quelques arômes avec différents niveaux de nicotine. Il s’est avéré que des cellules à l’intérieur des vaisseaux sanguins étaient moins viables, nicotine ou pas. L’arôme à la cannelle serait la plus nocive. Bien sûr, il faut d’autres recherches, mais la e-cigarettes ne serait pas vraiment une bonne idée de rechange à la cigarette, car d’autres études semblent démontrer qu’il serait tout aussi nocive pour la santé.
Nuage


Les arômes pour cigarettes électroniques sont-ils nocifs ?


cigarettes électroniques

Les cigarettes électroniques sont-elles vraiment sans dangers ? Crédits : lindsayfox/Pixabay

par Brice Louvet, rédacteur scientifique

Une étude montre que les arômes concentrés dans les liquides de cigarettes électroniques peuvent endommager les cellules des vaisseaux sanguins. Et potentiellement augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.

Les cigarettes électroniques sont souvent considérées comme “plus saines” que les cigarettes, mais le sont-elles réellement ? Le sujet est encore très nouveau, mais les études se succèdent. De récentes analyses ont, par exemple, révélé il y a quelques semaines que les fumeurs de cigarettes électroniques étaient 29 % plus susceptibles de présenter des accidents vasculaires cérébraux que les fumeurs “classiques”. Ils étaient également 25 % plus sujets aux crises cardiaques et 18 % plus sensibles aux maladies coronariennes. Une nouvelle étude s’attaque aujourd’hui aux arômes de ces e-cigarettes. Et encore une fois, les résultats ne sont pas très bons. Les détails de ces travaux sont publiés dans le Journal de l’American College of Cardiology.

L’arôme cannelle particulièrement nocif

Pour cette étude, une équipe de l’Université de Stanford (États-Unis) s’est penchée sur l’influence des e-liquides sur les cellules endothéliales humaines. Ce sont ces cellules qui tapissent l’intérieur de nos vaisseaux sanguins. Elles jouent donc un rôle très important dans le maintien d’une bonne santé cardiovasculaire. Pour cette recherche, six arômes ont été testés, avec différents niveaux de nicotine. Les résultats ont alors révélé que tous les arômes étaient potentiellement nocifs, qu’il y ait de la nicotine ou non. Et c’est celui à la cannelle qui semblait le plus toxique.

« Jusqu’à présent, nous n’avions aucune donnée de la manière dont ces e-liquides affectent les cellules endothéliales humaines, explique Joesph Wu, principal auteur de l’étude. Lorsque nous avons exposé les cellules à six arômes différents d’e-liquide avec différents niveaux de nicotine, nous avons constaté des dommages importants. Les cellules étaient moins viables en culture et ont commencé à présenter de multiples symptômes de dysfonctionnement ».

Notons que ces tests ont été menés sur des cellules élevées en laboratoire. Malgré tout, les chercheurs relèvent que les changements observés au niveau cellulaire durant l’étude ressemblent à ceux observés chez l’Homme développant des problèmes cardiovasculaires. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires, certes, mais nous pouvons raisonnablement penser que les arômes d’e-cigarettes sont potentiellement nocifs pour le corps humain.

Encore de nombreux doutes

On rappelle également qu’il y a quelques jours, le Comité de lutte contre le tabagisme de la Société européenne de pneumologie publiait une déclaration notant que les cigarettes électroniques ne devraient pas être largement recommandées dans les stratégies de sevrage tabagique. Les experts soulignent en effet le manque de preuves attestant ces affirmations.

« Bien que l’exposition à des ingrédients potentiellement nocifs provenant de cigarettes électroniques puisse être inférieure à celle des cigarettes, cela ne signifie pas pour autant qu’elles sont inoffensives, a notamment déclaré Tobias Welte, président de la European Respiratory Society. Jusqu’à ce que nous en sachions plus sur les effets à long terme de leur utilisation sur la santé humaine, il est irresponsable de recommander leur utilisation dans les stratégies de lutte antitabac à l’échelle de la population ».

Source

https://sciencepost.fr

Courir pour attraper son bus est un excellent exercice physique


Ma fille le matin, part souvent à la course tout en étant charger pour arriver à temps au passage de l’autobus de ville, en plus de son entraînement le matin …. Que ce soit pour ne pas rater quelque chose, ou grimper plusieurs fois les escaliers ou autres activités physiques fortuites de haute intensité, en quelques minutes est bon pour la santé cardiovasculaire
Nuage

 

Courir pour attraper son bus est un excellent exercice physique

 

Des athlètes au Stade national de Kingston, en Jamaïque, le 8 juin 2017 | Jewel Samad / AFP

Des athlètes au Stade national de Kingston, en Jamaïque, le 8 juin 2017 | Jewel Samad / AFP

Repéré par Léa Polverini

Repéré sur Quartz

Derrières nos activités quotidiennes se cachent de multiples activités physiques fortuites de haute intensité: cultivons-les.

Retardataires de tous les pays, réjouissez-vous: si votre quotidien est ponctué de courses effrénées pour attraper votre bus, votre train, ou arriver à temps à l’heure de pointe, vous effectuez déjà et peut-être sans le savoir une forme d’exercice physique excellente pour votre hygiène de vie. Cela marche aussi avec un autre type de courses, celles que l’on ramène du marché à bout de bras et que l’on hisse poussivement jusqu’au dernier étage d’un immeuble trop haut: c’est ce qu’on appelle une «activité physique fortuite de haute intensité».

Selon une étude publiée récemment dans le British Journal of Sports Medicine, ce type d’incident routinier, répété au cours de la journée, aurait des effets bénéfiques sur la santé, tout en présentant l’avantage d’être effectué machinalement.

Répéter de courtes séances, mais intenses

«Jusqu’à récemment, la plupart des autorités sanitaires prescrivaient une activité physique pendant au moins dix minutes continues, bien qu’aucune preuve scientifique crédible ne le justifiât», explique Emmanuel Stamatakis, l’un des auteurs de l’étude, professeur à l’université de Sydney.

«En fait, intégrer plus d’activité de haute intensité dans notre quotidien –que ce soit en nettoyant le tapis avec vigueur ou en grimpant une montée pour attraper votre déjeuner– pourrait être la clef pour aider chacun de nous à faire de l’exercice de haute qualité chaque jour. Et cela inclut les personnes en surpoids ou en mauvaise condition physique.»

Ce type d’activité est conforme aux principes de ce que l’on appelle l’entraînement fractionné de haute intensité (HIIT), un type d’entraînement assez populaire qui consiste à répéter de courtes sessions d’exercices variant de quelques secondes à plusieurs minutes, entrecoupées de pauses.

D’après Stamatakis, quel que soit le nombre de répétitions, toute séquence de haute intensité concourt à améliorer rapidement notre condition physique et notre santé cardiovasculaire:

«même de brèves sessions de vingt secondes de montée d’escaliers (60 marches) répétées trois fois par jour, trois jours par semaine, pendant six semaines, peuvent conduire à des améliorations mesurables de la condition cardiorespiratoire».

C’est aussi un moyen de contourner toutes les raisons pour lesquelles nous sommes souvent réticents et réticentes à nous consacrer pleinement à des séances d’exercice: manque de temps, de motivation, de compétences présumées, d’argent…

Oubliez donc l’ascenseur, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

http://www.slate.fr/

Rides du front : elles en disent long sur votre santé cardiovasculaire


Les rides profondes seraient un indice pour des maladies cardiovasculaires..Mais bon, même si l’étude s’est étalé presque pendant 20 ans,, il y aussi d’autres paramètres qu’il faut tenir compte
Nuage

 

Rides du front : elles en disent long sur votre santé cardiovasculaire

 

Marie-Céline Ray

Journaliste

 

Les rides du visage ne sont pas que le signe du vieillissement. D’après une nouvelle étude française, plus les rides de votre front sont importantes, plus vous risquez de mourir d’un problème cardiovasculaire.

On savait déjà que certains caractères physiques, comme la calvitie masculine ou les plis du lobe de l’oreille, semblent liés à la santé cardiovasculaire. Au point qu’ils pourraient aider au diagnostic… Cette fois-ci, une étude de l’université du CHU et de l’Inserm de Toulouse, présentée au congrès de la société européenne de cardiologie réunie à Munich pointe du doigt les rides de votre front.

3.221 volontaires âgés de 32, 42, 52 et 62 ans ont participé à cette étude. Les chercheurs ont noté le nombre de rides sur leur front et leur profondeur, en utilisant une échelle allant de 0 (pas de ride) à 3 (nombreuses rides profondes). Au cours du suivi qui a duré 19 ans 1/2, 233 personnes sont décédées : 2,1 % de ceux qui avaient un score de 0 ; 6,6 % de ceux qui avaient un score de 1 et 15,2 % chez ceux qui avaient un score de 2 ou 3. Ceux qui avaient un score de 2 ou 3 avaient donc six fois plus de risque de mourir que ceux qui avaient un score de 0 et deux fois plus de risque que ceux qui avaient un score de 1.

Un lien possible entre les rides du front et l’athérosclérose des vaisseaux

En ajustant les résultats en fonction de différents paramètres, les différences n’étaient pas significatives, sauf pour les décès qui étaient dus à des problèmes cardiovasculaires : indépendamment de l’âge, il y avait une association significative entre les rides du front et le risque de mourir pour une cause cardiovasculaire.

Comment expliquer ce phénomène ? La formation des rides pourrait être un signe de stress oxydatif et d’altération du collagène, deux facteurs qui influencent aussi l’athérosclérose. Une autre explication est que les vaisseaux du front sont plus sensibles à l’athérosclérose : les rides seraient donc un signe de l’atteinte des vaisseaux !

https://www.futura-sciences.com/

Etre en forme pour retarder la démence


Une étude fait sur des femmes sur la relation de la démence et de l’activité physique. Celles qui sont susceptibles d’être atteintes de démence pourraient retarder celle-ci grâce à l’activité physique. Raison de plus, pour se mettre en forme
Nuage

 

Etre en forme pour retarder la démence

 

Paparacy/Shutterstock.com

Le sport, c’est bon pour le corps… mais aussi pour la tête. Des chercheurs suédois viennent ainsi de montrer que les femmes physiquement très actives entre 45 et 65 ans présentaient des risques moindres de développer une démence plus tard dans leur vie. Et ce comparé à celles qui ne bougent que modérément.

Grâce à des niveaux d’activité physique élevés, la survenue d’une démence pourrait être retardée de plus de 10 ans ! Pour parvenir à ce résultat encourageant, des chercheurs de l’Université de Göteborg (Suède) ont suivi 191 femmes âgées en moyenne de 50 ans. Grâce à un test sur vélo d’appartement, ils ont pu établir le profil sportif de chaque participante. Ainsi, 40 avaient un niveau élevé, 92, un niveau moyen et 59 présentaient un faible niveau.

Après 44 ans de suivi, 44 femmes ont développé une démence. Dans le détail : 5% du groupe des plus sportives, 25% des « moyennement actives », 32% des « peu sportives » et 45% de celles qui, à l’époque, n’étaient pas parvenues au bout du test sur 2 roues.

11 ans plus tard

Selon les auteurs, lorsque les femmes « très en forme » ont développé la maladie, elles ont été touchées en moyenne 11 ans après celles qui ne bougeaient que modérément.

Sans donner d’explication définitive, les chercheurs avancent le rôle d’une bonne santé cardiovasculaire. En effet, celles qui ont abandonné le test étaient aussi les plus touchées.

  • Source : American Academy of neurology,
  • Ecrit par : Vincent Roche – Edité par: Emmanuel Ducreuzet

https://destinationsante.com/

La réglisse, un bonbon… pas bon pour le coeur


Les bonbons à la réglisse noire ne sont pas si inoffensifs qu’ils paraissent surtout après 40. En fait à cet âge mieux vaut s’en abstenir. Ne jamais en manger en grande quantité peu importe l’âge. La réglisse noire peut provoquer de l’arythmie, hypertension, insuffisance cardiaque et peuvent interagir avec certains médicaments, même avec des compléments alimentaires ou des plantes médicinales. Malgré tout la réglisse est utilisé pour certains maux autant par la médecine chinoise ou occidentale.
Nuage

 

La réglisse, un bonbon… pas bon pour le coeur

 

Certaines de ces sucreries sont déconseillés aux adultes souffrant de problèmes cardiovasculaires.

En effet, la Food and Drug Administration (FDA) explique dans un communiqué que les bonbons à la réglisse contiennent de l’acide glycyrrhizique qui réduit le taux de potassium dans l’organisme et favorise l’arythmie cardiaque, l’hypertension voire l’insuffisance cardiaque. En 2011, comme nous le rapportions,la FDA recommandait déjà d’éviter la consommation de réglisse après 40 ans.

Article paru le 8 novembre 2011

La Food and Drug Administration (FDA) américaine conseille aux personnes ayant dépassé les 40 ans de limiter leur consommation de réglisse, car elle pourrait causer une arythmie cardiaque.

Cet avertissement concerne les bonbons à la réglisse de couleur noire, les bonbons d’autres couleurs disposent d’une concentration très faible en réglisse. Cette plante contient un composé appelé acide glycyrrhizique, principe actif donnant le goût sucré aux bâtons de réglisse, qui peut faire chuter le taux de potassium dans le corps.

Chez certaines personnes, la baisse rapide de potassium peut entraîner une irrégularité des battements du cœur, une forte tension artérielle, des gonflements, un état de somnolence et des insuffisances cardiaques.

Après 40 ans, mieux vaut ne pas trop consommer de bonbons à la réglisse. © YannGarPhoto.wordpress.com-Flickr CC by sa 20

Après 40 ans, mieux vaut ne pas trop consommer de bonbons à la réglisse. © YannGarPhoto.wordpress.com-Flickr CC by sa 20

    Ce n’est que pour les enfants !

    Ceci s’applique surtout aux personnes de plus de 40 ans. Le fait de consommer 60 grammes de réglisse par jour pendant deux semaines peut envoyer certains gourmands à l’hôpital, explique la FDA.

    La réglisse provient de Turquie et d’Asie. C’est un ingrédient prisé de la médecine chinoise traditionnelle, mais aussi de la médecine occidentale. Elle est utilisée pour traiter les brûlures d’estomac, les ulcères de l’estomac, les bronchites, les maux de gorge et certaines infections comme les hépatites.

    Mais les scientifiques peinent à se mettre d’accord sur les propriétés et les méfaits de cette plante. Certaines études montrent que des dérivés de réglisse peuvent être utilisés pour prévenir certains cancers, traiter l’addiction à la cocaïne mais peuvent aussi réduire le QI des bébés in utero.

    Consommation de réglisse : les conseils de la FDA

  • Peu importe votre âge, évitez de consommer de la réglisse (noire) en grandes quantités d’un coup.

  • La réglisse peut interagir avec les médicaments, les compléments alimentaires et les plantes médicinales.

  • Si vous consommez de la réglisse noire en grande quantité et que vous remarquez une arythmie de votre cœur, arrêtez immédiatement d’en manger et contactez un médecin.

http://www.futura-sciences.com/

3 bonnes raisons de se promener tous les jours


Si vous n’êtes pas sportif, la marche est tout indiquée. Elle est facile et accessible. En plus, la marche a beaucoup d’atout sur la santé physique et morale.
Nuage

 

3 bonnes raisons de se promener tous les jours

3 bonnes raisons de se promener tous les jours

3 bonnes raisons de se promener tous les jours

Une sortie quotidienne d’une demi-heure réduit considérablement les risques de maladies et apporte de nombreux bénéfices.

C’est la façon dont la plupart des personnes se déplacent, et c’est aussi une très bonne forme d’exercice. La marche à pied est souvent sous-estimée, alors qu’elle apporte de nombreux bénéfices pour le corps et pour l’esprit, allant de la réduction du stress au maintien d’une bonne santé cardiovasculaire. Voici donc trois excellentes raisons de se promener chaque jour.

Pour rester en forme

Le fait de bouger est toujours utile pour brûler des calories, mais la marche à pied aide également à limiter le stockage de graisse abdominale en améliorant la réponse de l’organisme à l’insuline, d’après une étude citée par Medical Daily. Se promener après un repas facilite la digestion et aide le métabolisme à se mettre en route.

Pour garder le moral

Se promener en extérieur améliore le moral car la marche stimule la production d’endorphine, l’hormone de la bonne humeur, et réduit ainsi le stress et l’anxiété. Des études ont d’ailleurs observé une amélioration des symptômes de la dépression chez les patients ayant pris l’habitude de marcher. Passer du temps à l’extérieur expose le corps au soleil, donc à la vitamine D (n’oubliez pas la crème solaire). Et d’après certaines études, les promenades boostent la créativité !

Pour préserver sa santé

Marcher régulièrement aide à prévenir les risques de troubles cardiaques, d’hypertension, de mauvais cholestérol et de diabète de type 2. Cette activité renforce les poumons, active la circulation et réduit ainsi les risques de varices tout en tonifiant les muscles des jambes. La santé du cerveau en tire également bénéfice, puisque la marche est associée à une diminution des cas de démence liés à l’âge.

http://www.santemagazine.fr

Tempêtes de neige, la pelle votre meilleur ennemi?


Cela fait longtemps qu’ils en parlent les dangers du déneigement à la pelle lors de grosse tempête, pourtant, il y a encore beaucoup de personnes qui meurent suite à un infarctus du myocarde et ils semble que ce soit surtout les hommes qui en sont atteint
Nuage

 

Tempêtes de neige, la pelle votre meilleur ennemi?

 

RCQC  |  Par Explications d’Olivier Bachand

Des chutes de neige importantes et de longue durée, comme celles que nous observons ces jours-ci au Québec, sont associées à un risque plus élevé d’hospitalisation pour infarctus du myocarde (IDM), en particulier chez les hommes, montre une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Montréal.

Les Drs Brian Potter et Nathalie Auger pensent que c’est l’action de pelleter qui relie les chutes de neige aux infarctus du myocarde.

La « tempête parfaite »

Déneiger est un exercice cardiovasculaire très exigeant qui sollicite plus de 75 % de la fréquence cardiaque, surtout lorsqu’il s’agit de charges lourdes. Le fait de pelleter par temps froid peut mener à une « tempête parfaite » qui frappe particulièrement les personnes qui ne sont pas en forme qui ont subi ou qui risquent de subir un infarctus.

Les hommes peuvent être plus enclins à déneiger que les femmes, notamment après des chutes de neige importantes. – Dre Nathalie Auger, première auteure

Pour arriver à établir un lien entre tempêtes de neige et un infarctus du myocarde, l’équipe de chercheurs a examiné deux bases de données administratives distinctes contenant des informations sur 128 073 hospitalisations et 68 155 morts à la suite d’un IDM dans la province de Québec entre 1981 et 2014.

Les chercheurs ont aussi utilisé des informations météorologiques détaillées d’Environnement Canada pour la période de novembre à avril de chaque année, pour chacune des régions sanitaires comprises dans cette étude.

Pas moins de 60 % des hospitalisations et des morts causées par un IDM concernaient des hommes. En outre, le jour suivant une chute de neige est le plus significatif. C’est à ce moment qu’environ un infarctus sur trois se produit, et l’association est encore plus forte lorsque les chutes de neige durent deux ou trois jours.

La quantité de neige est associée à un risque plus élevé d’hospitalisation et de décès causés par des IDM chez les hommes le jour suivant les chutes de neige. – Dr Brian Potter

« Le lien entre les chutes de neige et les IDM a été plus significatif auprès des hommes, et moins visible, voire inexistant, chez les femmes », poursuit le cardiologue Brian Potter.

Ces risques demeurent élevés, quels que soient l’âge, les facteurs de risque cardiovasculaires ou tout autre état de santé. Cependant, ces effets n’ont pas été observés chez les femmes.

Le saviez-vous? Plus de 70 000 Canadiens subissent une crise cardiaque chaque année, ce qui correspond à une crise cardiaque toutes les 7 minutes.

Sensibiliser pour sauver des vies

Les auteurs de cette étude publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne encouragent la mise en place de campagnes de sensibilisation visant à informer le public des risques d’infarctus à la suite de chutes de neige et du fait qu’il est préférable d’éviter cette activité selon son état de santé.

http://quebec.huffingtonpost.ca/