Ce que les extraterrestres pourraient apprendre des humains en écoutant le disque d’or de la Nasa


Je m’étais posé des questions semblables à l’époque. Comment des extraterrestres pourraient comprendre le message lancé par la NASA avec les sondes Voyager 1 et 2 ? Comment peut-on communiquer avec des êtres dont on ne sait ni leur forme, ni le mode de communication ?
Nuage

Ce que les extraterrestres pourraient apprendre des humains en écoutant le disque d’or de la Nasa

 

Le vinyle d'or de la NASA | Capture d'écran via Youtube License by

Le vinyle d’or de la NASA | Capture d’écran via Youtube License by

Repéré par Aurélie Rodrigues

Repéré sur The Guardian

Tout est une question d’interprétation.

 

En 1977, la Nasa a envoyé le Golden Record (vinyle ou disque d’or) dans l’espace à bord des sondes Voyager 1 et 2. Cette bouteille à la mer interstellaire était censée dresser un portrait de l’humanité en cas d’éventuelle rencontre avec une forme de vie extraterrestre.

Pendant un an, un comité nommé par la Nasa s’était réuni pour décider du contenu de la capsule temporelle: photographies de la faune et la flore, définitions mathématiques, bruits provenant de la nature et des êtres humains, salutations dans plus de cinquante langues et sélection de musiques issues de différentes cultures et époques. En somme, un portrait idyllique et anthropocentré de la vie sur Terre.

Une capsule trop confuse

Rebecca Orchard et Sheri Wells-Jensen, toutes deux chercheuses à l’université d’État de Bowling Green, se sont livrées à une nouvelle interprétation de ce vinyle d’or. Comme l’explique The Guardian, les deux scientifiques américaines ont examiné en détail chaque élément de la capsule, cette fois sous la perspective alienne.

«Le disque d’or est une parfaite représentation de la façon dont les humains aimeraient qu’on les perçoivent. Le problème est que ce message devra être reçu par des êtres dotés de capacités sensorielles humaines. Si ce n’est pas le cas. Le contenu de la capsule temporelle pourrait être extrêmement confus», confie Rebecca Orchard au Guardian.

Et pour cause, le disque en cuivre est composé d’enregistrements sur une face et d’images sur l’autre.

«Si les extraterrestres venaient à associer le son à l’image, la vie sur Terre pourrait apparaître comme très bizarre. Imaginez vous une jonquille jumelée à un bruit de tronçonneuse», écrit Ian Sample, journaliste scientifique pour The Guardian.

En 2013, Voyager 1 a finalement quitté le système solaire, trente-six ans après son ascension dans l’espace. Cette sonde est l’artefact humain le plus éloigné de la Terre, situé à environ dix-sept milliards de kilomètres.

«Les sondes vont sûrement survivre à la Terre et au Soleil. Dans plusieurs milliards d’années, le Soleil se transformera en géante rouge et les Voyager continueront leur voyage vers l’inconnu», explique Edward C. Stone, scientifique américain et ancien directeur du Jet Propulsion Laboratory, en charge du programme spatial Voyager.

Il faudra attendre encore 40.000 ans pour que Voyager 1 rencontre un autre système solaire. Pour patienter, on peut toujours se demander quels écrits, images et enregistrements seraient choisies aujourd’hui pour représenter la Terre.

 

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► Il y a 40 ans, un président américain écrivait aux extraterrestres une lettre qui voyage encore dans l’espace


Il y a 40 ans, les États-Unis avaient envoyer une capsule temporelle à bord de Voyager 1 dans le but de communiquer avec des civilisations extraterrestres. Une lettre du président des États-Unis Jimmy Carter, des sons des animaux, de la musique, des photos … ainsi que notre ADN, et bien d’autres choses
Nuage

 

Il y a 40 ans, un président américain écrivait aux extraterrestres une lettre qui voyage encore dans l’espace

 

JIMMY CARTER VOYAGER MESSAGE

Le HuffPost  |  Par Grégory Rozière

Il y a 40 ans, le 16 juin 1977, le président américaine Jimmy Carter écrivait une lettre destinée aux extraterrestres. N’y voyez pas une preuve d’un quelconque complot pour autant. Car sur l’enveloppe, point d’adresse exacte. La missive était destinée à s’insérer dans une sorte de bouteille à la mer de l’espace.

Et effectivement, quelques mois plus tard, la lettre quitta la Terre à bord de la sonde Voyager 1. À l’origine, ce vaisseau, lancé le 5 septembre 1977, avait pour mission d’explorer Jupiter et Saturne. Mais la Nasa avait vu plus loin que ces géantes gazeuses.

Elle souhaitait qu’ensuite, la sonde, la plus rapide jamais lancée alors (et qui ne fut détrônée que par les très récentes sondes Juno et New Horizon), devait ensuite sortir du système solaire, tout simplement. Ce qui a eu lieu en 2012, une première pour un objet créé par l’homme.

Avec cette idée en tête, la NASA a donc voulu placer dans Voyager 1 et 2 (sa grande sœur, plus lente) une sorte de « capsule temporelle« . Le but de cette bouteille spatiale, appelée « Golden Record »?

« Communiquer l’histoire de notre monde aux extraterrestres » potentiels.

Candidature pour rejoindre le club galactique des civilisations

À l’intérieur de Voyager se trouve donc toujours, 40 ans après, la lettre de Jimmy Carter, s’adressant aux extraterrestres. Le président commence par présenter succinctement ce vaisseau, les Etats-Unis, la Terre. Puis d’expliquer que ce message a été « envoyé à travers le cosmos », avec l’objectif de survivre un milliard d’années, jusqu’à une époque où « notre civilisation aura été profondément altérée et où la surface de la Terre pourrait être grandement changée ».

Suit alors un petit message, destiné directement à de possibles extraterrestres découvrant Voyager à la dérive:

Ceci est un présent d’un petit monde éloigné, un témoignage de nos sons, notre science, nos images, notre musique, nos pensées et nos sentiments. Nous tentons de survivre à notre époque afin de pouvoir vivre dans la votre. Nous espérons qu’un jour, après avoir résolu les problèmes qui nous font face, nous rejoindrons une communauté de civilisations galactiques. Cet enregistrement représente notre espoir et notre détermination, ainsi que notre bonne volonté dans cet univers si vaste et génial.

Images et sons de la Terre

Derrière cette lettre symbolique, mais peu utile pour qui ne comprend pas l’anglais, la NASA a également sélectionné différents éléments permettant de mieux nous présenter. 115 images, plusieurs sons naturels et artificiels, des musiques et un « bonjour » en 55 langues différentes.

Tout cela a été intégré dans une sorte de vinyle en cuivre plaqué or, le tout empaqueté dans une pochette de protection en aluminium. Des instructions symboliques expliquent d’où provient la sonde Voyager et donne des instructions pour lire les informations.

On y trouve notamment des dessins expliquant notre conception des mathématiques.

La description de notre ADN.

Ou des photos de notre espèce.

Si des extraterrestres découvrent la sonde Voyager, ils pourront également écouter le bruit du vent et de la pluie sur la Terre:

écouter ici

Des différents animaux qui peuplent actuellement la planète:

écouter ici

Des musiques provenant du monde entier:

écouter ici

Ou encore un « bonjour tout le monde » en Français:

écouter ici

Si avec ça, la Terre n’est pas invitée à rejoindre le club des civilisations galactiques…

 

http://quebec.huffingtonpost.ca

Une "capsule temporelle" vieille de 121 ans retrouvée en Écosse


C’est le genre de truc que je trouve intéressant, surtout quand c’est fait par des particuliers
Nuage

 

Une « capsule temporelle » vieille de 121 ans retrouvée en Écosse

 

 Highland Folk Museum

Highland Folk Museum

Par Damien Hypolite

De la taille d’une boîte à chaussures, le coffret renfermait une bouteille de whisky et une coupure de journal.

29 septembre 1894. Kingussie, petit village écossais, des ouvriers d’un chantier ont mis la main sur un objet profondément enterré. Une fois ouverte, la boîte en métal rouillée a révélé son contenu : une bouteille contenant ce qui ressemblait à du whisky ainsi qu’une coupure d’un journal indiquant la date du 29 septembre 1894. Enfoui sous les fondations d’un pont en pierre, le coffret n’a été découvert qu’à la faveur de travaux visant à moderniser l’infrastructure. La découverte a alors été transportée dans un musée voisin pour une expertise plus approfondie.

Coupure de journal datant du 29 septembre 1894 – Highland Folk Museum

Bouteille de whisky retrouvée dans la capsule – Highland Folk Museum


Des bouteilles à la mer jetées dans le temps

Appelées « time capsule » (capsules temporelles), ces boîtes qui traversent le temps sont souvent enterrées lors de cérémonies ou de célébrations comme des expositions universelles, des fêtes de villages ou encore pour marquer la remise de diplômes dans certaines universités américaines. Les participants sont invités à y déposer un objet censé représenter leur époque avant que celles-ci ne soient scellées et profondément enfouies sous terre. La plupart du temps  l’enfouissement est photographié et ainsi répertorié pour laisser une trace. Mais parfois non, comme ce fut probablement le cas dans la petite ville écossaise. Il arrive même que la capsule temps ne soit pas enterrée, mais seulement conservée dans un endroit sûr, comme en Norvège en 2012, où un paquet datant de 1912 portant la mention « ne pas ouvrir avant 2012 » avait été ouvert devant une salle pleine à craquer et sous l’œil des internautes du monde entier via des webcams.

Enthousiasmés par leur découverte, les responsables du chantier de Kingussie ont décidé de faire leur propre « time capsule » de 2015 en partenariat avec l’école primaire du village.

http://www.sciencesetavenir.fr/