Le Saviez-Vous ► Cette ville fantôme fait 6 fois la taille de New York, mais personne n’y habite…


Une nouvelle capitale en Birmanie aurait été construite dans le plus grand secret pouvant accueillir 1 million d’habitants et pourtant, les rues sont désertes. Pourtant, elle a toutes les commodités qu’une ville a besoin …
Nuage

 

Cette ville fantôme fait 6 fois la taille de New York, mais personne n’y habite…

 

Naypyidaw est une nouvelle capitale de la Birmanie qui était formée en 2005.

birmanie9

Mais la chose la plus bizarre est que la ville est énorme, mais personne n’y habite…

birmanie

Le nom de la ville signifie « la ville royale » et elle était destinée d’accueillir près d’un million d’habitants (et c’est le nombre officiel !).

birmanie2

Mais comme on voit sur les photos prises par deux journalistes britanniques, la ville n’a presque pas de résidents.

birmanie3

Naypyidaw a tout ce qui est nécessaire pour la vie – des centres commerciaux, un safari, des terrains de golf, un zoo, un stade géant et des autoroutes en bonne condition.

birmanie4

On dit que pour construire cette ville, le gouvernement a dépensé près de 4 milliards de dollars.

birmanie5

Cette capitale a été bâtie dans le plus grand secret. Mais on se demande toujours dans quels buts elle a apparu.

birmanie6

On dit que seuls les hommes d’affaires et les hommes politiques visitent cette ville.

birmanie7

Pourtant, ils préfèrent de ne pas y rester la nuit et prennent l’avion le même jour pour le retour.

birmanie8

Construite il y a plus de 10 déjà, cette ville reste le plus grand mystère aujourd’hui.

https://parfait.cc

Le Saviez-Vous ► L’argent ne fait pas le bonheur…


Vivre sans argent est pratiquement impossible même si on essaie de faire du troc comme autrefois.
Depuis que l’homme a voulu échanger des choses, des moyens ont été créer des richesses de plus en plus grandes
Nuage

 

L’argent ne fait pas le bonheur…

 

L'argent ne fait pas le bonheur…

Ariel Fenster

C’est ainsi que commence un dicton français, avec en seconde partie… «mais il y contribue». Ce qui est certain c’est que l’argent joue un rôle primordial dans notre vie et cela depuis les temps immémoriaux.

Mais l’argent a pris différentes formes au cours de l’histoire. Au départ, la monnaie d’échange était basée sur le troc. On payait avec des commodités qui avaient une valeur intrinsèque; le sel par exemple. Les légionnaires romains recevaient régulièrement leur ration de sel (salarium). Ce qui nous a donné le «salaire». Une personne riche qui avait beaucoup de bétail avait un cheptel ou un «capital». Les deux termes viennent de la même racine latine. En hébreu l’argent se dit «kessef» qui serait dérivé de «kew» ou mouton.

Aux alentours de 3000 av. J.-C., en Mésopotamie l’avoine était la monnaie d’échange la plus couramment utilisée pour les échanges commerciaux. Ce qui convenait bien à la société agraire de l’époque. Mais quand les villes comme Babylone commencèrent à se développer, stocker de l’avoine dans son appartement n’était pas tellement pratique! C’est pourquoi l’avoine a été remplacée par de l’argent, un métal rare. Les paiements se faisaient avec des anneaux d’argent d’à peu près 20g que l’on appelait «shekel» (qui est d’ailleurs aujourd’hui le nom de la monnaie israélienne). Le problème avec cette approche c’est que cela rendait nécessaire pour chaque achat de peser le métal pour être certain du poids. Pour échapper à cette contrainte, un certain poids d’argent prédéterminé était placé dans une bourse de cuir qui était ensuite scellée avec un sceau de cire. Le sceau représentant une personne de confiance qui se portait garante de la quantité d’argent dans la pochette.

Crésus, le roi de Lydie en Asie Mineure, établit l’étape suivante. L’électrum, un alliage rare d’argent et d’or servait de monnaie pour le commerce. Le roi de Lydie eu l’idée d’appliquer son sceau, non sur la cire à l’extérieur de la bourse, mais directement sur le métal. C’est ainsi que furent créées les premières pièces de monnaie en 600 av. J-C (ci-contre). Une invention qui facilita le commerce et fit que le roi de Lydie devint immensément riche comme…Crésus. L’unité de monnaie lydienne était le « Stater ». Mais éventuellement chaque pays frappa sa propre monnaie avec des noms reflétant son origine, le florin pour la ville de Florence, la livre tournois qui était frappée dans la ville de Tours. Mais c’est l’Allemagne qui est à l’origine de l’unité monétaire la plus utilisée, le dollar. On retrouve cette dénomination dans plus de de 35 pays aujourd’hui.

Au 16ième siècle l’empire germanique produisait ses pièces de monnaie à partir de l’argent provenant d’une mine appelée Joachimthal (la vallée de Joachim). Le nom de la monnaie étant le «groshen», en conséquence les prix étaient étiquetés en «joachimthalergroshen».

Comme vous pouvez l’imaginer ceci rendait le marchandage difficile. C’est combien? «Cent joachimthalergroshen! Accepteriez-vous quatre-vingt joachimthalergroshen? Non mais je vous le laisse pour quatre-vingt-dix joachimthalergroshe». Finalement avec l’usage, la première et la dernière partie furent éliminées pour donner le «thaler» ce qui avec le temps se transforma en «dollar«. Un terme générique utilisé pour décrire une pièce de monnaie en argent pesant 28 grammes. Comme l’Espagne, avec ses mines en Amérique, était la plus importante source d’argent, le dollar espagnol devint la monnaie courante pour les échanges commerciaux à travers le continent.

Mais aujourd’hui la base de la monnaie repose sur les billets de banque.

http://www.sciencepresse.qc.ca/