4 choses que vous devriez savoir sur votre langue


La langue est trop souvent négligée et ce même si on se brosse les dents a tous les jours Pourtant, cela fait partie des soins buccodentaires  qui devrait avoir autant d’attention que les dents
Nuage

 

4 choses que vous devriez savoir sur votre langue

La santé buccodentaire implique plus que vos dents et gencives. Votre langue aussi a besoin d’évaluations et de soins quotidiens. Voici ce que vous devez savoir pour la garder en santé.

La santé de votre langue

Vite! Sortez la langue et dites… beurk? Personne n’a jamais prétendu que la langue est jolie. Et c’est peut-être pourquoi on la néglige quand il s’agit de santé buccodentaire. Mais la langue est une partie importante de votre bouche et elle devrait toujours entrer dans votre routine d’hygiène. Voici quatre choses qu’il faut savoir pour garder une langue en santé.

1. La langue doit être nettoyée

Loin d’être lisse, la langue est couverte de minuscules bosses, appelées papilles.

 «La surface de la langue peut héberger un grand nombre de bactéries», explique le Dr Euan Swan, directeur des programmes de soins dentaires à l’Association dentaire canadienne à Ottawa.

En fait, une étude réalisée à l’école de médecine de l’University of Michigan a démontré que près d’un tiers des espèces de bactéries trouvées sur les langues des sujets ne se retrouvaient sur aucune autre surface de leurs bouches.

Les germes emprisonnés sur la langue peuvent causer la mauvaise haleine et altérer le goût. De plus, les bactéries peuvent se déplacer vers d’autres parties de votre bouche. La prolifération des bactéries peut rendre votre langue jaune, blanche ou noire avec un aspect velu.

Prenez l’habitude de nettoyer votre langue chaque fois que vous brossez vos dents. Vous pouvez aussi utiliser un nettoie langue, un petit outil destiné à racler la langue, disponible sous diverses formes et tailles. Votre brosse à dents peut également faire le boulot. Essayez d’atteindre directement l’arrière de la langue. Si cela déclenche un réflexe nauséeux, persistez. Avec le temps, votre réflexe se relâchera. Il est possible qu’un nettoie langue cause moins de réflexe que votre brosse à dents.

2. Certaines langues nécessitent plus de soins

Si la langue n’a jamais reçu beaucoup d’attention, elle pourrait être chargée et craquelée. Les gens qui ont des problèmes de dextérité physique, qui comptent sur les autres pour les soins buccodentaires, qui respirent par la bouche ou qui prennent des médicaments qui assèchent la bouche peuvent être plus susceptibles d’avoir une langue chargée.

Si votre langue est trop sèche et craquelée, vous risquez d’endommager le tissu musculaire lorsque vous la curez. Essayez de la gratter après le nettoyage des dents, alors que la bouche est encore humide. Vous pouvez également enduire votre langue d’un hydratant buccal en pulvérisateur ou en gel et attendre 10 à 15 minutes avant de la brosser.

3. La langue peut développer un cancer

Il y a environ 2400 Canadiens qui recevront cette année un diagnostic de cancer buccal, bien souvent quand il est avancé. Il y a peu de cancers de la bouche détectés à un stade précoce. Une inspection régulière de la langue, soit une fois par semaine, peut aider à dépister ce type de cancer.

«Tirez-vous la langue devant le miroir et regardez-la bien», explique le Dr Swan.

Vérifiez le dessus, le dessous et les côtés. Cherchez une décoloration de la peau, des coupures ou des plaques blanches ou rouges qui ne seraient toujours pas guéries après une semaine ou deux.

Votre dentiste ou l’hygiéniste dentaire devrait examiner votre langue lors des rendez-vous réguliers, surtout si vous êtes âgés de plus de 40 ans. Au cours d’une étude menée en Inde auprès de dizaines de milliers de personnes examinées pour le cancer buccal, le taux de mortalité dû à cette maladie a chuté de plus d’un tiers. Si votre professionnel des soins dentaires n’y a pas déjà jeté un coup d’œil, demandez-lui de le faire la prochaine fois.

4. Les bijoux linguaux blessent votre bouche

Tous les perçages entraînent un risque d’infection. Mais selon l’Association dentaire canadienne, le risque d’infection d’un perçage lingual est plus élevé parce que la bouche est déjà pleine de bactéries. De plus, le métal des bijoux linguaux peut gravement abimer les dents et les gencives, en usant l’émail, en déchaussant les gencives et en fissurant les dents. Il a même été prouvé que le processus de perçage de la langue lui-même mutile les nerfs, provoquant un écoulement de bave constant ou modifiant le sens du goût.

En général, les dentistes n’encouragent pas le perçage lingual. Mais si vous souhaitez aller de l’avant, assurez-vous d’avoir recours à un professionnel et d’être bien informé des complications possibles et des mesures à prendre pour y remédier.

http://www.plaisirssante.ca

Trop de caries chez les jeunes enfants


On dit souvent aux enfants de se brosser les dents si possible a chaque repas, mais adultes plusieurs oublient qu’ils faut continuer a garder une bonne hygiène dentaire et oui même l’alimentation et de bonnes habitudes contribue a garder ses dents le plus longtemps possible et ce sans ou moins de caries
Nuage

 

Trop de caries chez les jeunes enfants

 

Trop de caries chez les jeunes enfants

© AFP Photo

Entre 60% et 90% des enfants scolarisés dans le monde ont des caries, d’après les derniers chiffres présentés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), mercredi 18 avril.

Un nombre qui grimpe à près de 100% pour la population adulte, alors que de simples mesures d’hygiène peuvent contribuer à réduire ce problème de santé.

D’après les données publiées par l’OMS, 15% à 20% des adultes âgés de 35 à 44 ans présentent des parodontopathies sévères dans le monde, une affection touchant les gencives et pouvant provoquer la perte des dents.

L’incidence du cancer buccal est estimée entre un et dix cas pour 100 000 habitants dans la plupart des pays membres de l’OMS. Autre constat, près d’un tiers des personnes âgées de 65 à 74 ans (30%) ne possède pas de dents naturelles.

Une mauvaise alimentation, le tabagisme, l’usage excessif de l’alcool et une mauvaise hygiène de la bouche sont responsables des nombreuses maladies bucco-dentaires existantes, telles que les caries, les parodontopathies, le cancer buccal ou les différents traumatismes.

Face à ce constat, l’OMS appelle les particuliers à limiter les quantités de sucres consommées, à suivre un régime alimentaire équilibré, à manger des fruits et des légumes, à arrêter de fumer, à réduire la consommation d’alcool et à adopter une bonne hygiène bucco-dentaire.

http://fr.canoe.ca