Des affiches de chats à saveur électorale illégales


Une façon comme une autre de faire de la publicité pour son commerce, surtout en période électorale au Canada, alors qu’on se sent biaisé par tous les partis politiques, pourquoi pas élire un chat !
Nuage

 

Des affiches de chats à saveur électorale illégales

 

Un café de Chelsea a trouvé une façon plutôt originale de faire connaître son commerce, en affichant un peu partout dans la ville des pancartes aux couleurs électorales… avec des chats.

Konstantin représente le Parti libre au Café chat Sibérien, avec une affiche qui ressemble drôlement à celle du Parti libéral. « Légalisons l’herbe à chat », est le slogan de la petite bête à poil.

Les candidats étaient plutôt les sept chats qui résident dans le café.

Les électeurs pourraient peut-être voter plutôt pour le Nouveau parti de Dimitri, « Un roux pour un pays orange! » étant sa marque de commerce.

De son côté, la chatte Deborah semble plutôt plus radicale, cette dernière propose de couper dans le personnel, tout en s’assurant qu’il y ait plus de croquettes pour ses confrères.

Drôle, mais illégal

La mairesse de Chelsea, Caryl Green, trouve l’idée bien originale, mais affirme que cette campagne publicitaire est illégale. Selon la réglementation municipale, il est interdit pour les commerces d’installer des pancartes un peu partout dans la ville.

« Cette réglementation sert à garder le sens historique du village de Chelsea. » — Caryl Green, mairesse de Chelsea

L’administration de Chelsea va entrer en contact avec les dirigeants du Café chat Sibérien pour qu’ils retirent les affiches, mais le propriétaire du commerce, Michael Lebrun, n’entend pas se battre avec la Ville.

« On a déjà un plan B. L’idée c’est d’avoir du plaisir! » Michael Lebrun, propriétaire du Café chat Sibérien

Toutefois, le concept ne s’en tient pas seulement à des affiches.

« On a des beaux projets, on est en train de tourner le débat des chats! », explique le propriétaire.

Ce dernier promet également que des scandales avec les têtes d’affiche devraient éclater sous peu, un peu comme il peut y en avoir dans l’arène politique.

Avec les informations de Patrick Foucault

http://ici.radio-canada.ca/

La mission de ces chiens ? Détecter des MST dans les rues et clubs britanniques !


Quand j’ai vu la vidéo, ne parlant pas anglais pour comprendre leur but, mais expliquer heureusement en français dans l’article, j’étais mal à l’aise de voir des gens qui publiquement étaient humiliés quand un chien a détecté une MST, même s’il est évident qu’il faut être responsable car il va de la santé publique. Je ne sais pas si ce coup de pub aura de l’impact, mais il est quand même bien fait
Nuage

 

La mission de ces chiens ? Détecter des MST dans les rues et clubs britanniques !

 

Par Sophie Le Roux Crédits photo : facebook – STI Detection Unit

L’utilisation de l’odorat des chiens dans le domaine médical ne cesse de se développer. Tandis que certains sont formés pour détecter des cancers, comme la chienne Daisy qui a sauvé deux fois la vie de sa maîtresse et mis au jour plus de 500 cas de cancers, d’autres sont entraînés pour devenir renifleurs de MST !

Des chiens capables de détecter 10 MST

Au Royaume-Uni, une brigade canine très spéciale apprend en effet à détecter herpès, chlamydia, syphilis ou encore gonorrhée. Ces chiens patrouillent dans les rues et clubs à travers le pays, afin de préserver la santé publique. C’est du moins ce qu’explique une certaine « Unité de détection des MST » sur Youtube.

En juillet dernier, le département de la santé britannique a publié un rapport préoccupant sur l’explosion du nombre d’infections sexuellement transmissibles. C’est pour enrayer cette épidémie que l’unité canine a été créée. Les chiens sont capables de détecter 10 des maladies les plus courantes, poursuit l’unité.

Et d’ajouter espérer que la présence de cette unité spéciale encouragera les Britanniques à mieux surveiller leur santé en faisant régulièrement des tests.

Pas de panique !

Rassurez-vous, de tels chiens ne sont pas près d’arriver en France pour humilier publiquement dans les bars et boîtes de nuit les personnes souffrant de MST.

Cette vidéo mise en ligne le 4 décembre dernier est seulement une excellente campagne publicitaire réalisée par le laboratoire Confidante, qui lance un kit de dépistage de 10 maladies sexuellement transmissibles à l’usage des particuliers ! Une page Facebook et un compte Twitter au nom de cette fausse brigade canine ont même été créés.

http://wamiz.com

Soleil sur écran télévisé en Chine Un canular qui en confond plusieurs


J’ai moi-même prit cette nouvelle (Soleil artificiel à Pékin) sur le site de Lapresse et l’ayant vue le matin dans l’émission Salut Bonjour et c’est un foutu canular pour une foutue publicité … Sauf que la pollution par contre est une réalité
Nuage

 

Soleil sur écran télévisé en Chine

Un canular qui en confond plusieurs

 

À Pékin, en Chine, la qualité de l’air est dans un si piètre état que les autorités sont forcées de montrer le soleil sur de gigantesques écrans télévisés…

L’information vous fait tiquer? Vous avez bien raison! D’abord publiée dans le journal britannique Daily Mail, l’histoire s’est répandue comme une traînée de poudre, récupérée par plusieurs médias de partout dans le monde. Mais il s’agirait d’un canular, comme le rapporte le quotidien français Le Monde.

«Le smog est devenu tellement épais à Pékin que la population, privée de lumière naturelle, a commencé à se regrouper auprès d’unénorme écran de télévision installé au coeur de la ville pour pouvoir admirer un lever de soleil virtuel», pouvait-on lire dans leDaily Mail, à la fin de la semaine dernière.

«Les écrans futuristes installés dans la capitale chinoise diffusent généralement des publicités sur des destinations touristiques, mais alors qu’une première vague de smog extrêmement dangereux frappe, les Chinois ont sorti leurs masques et quitté leurs foyers pour se rendre au seul endroit où l’on pouvait apercevoir le soleil ce matin-là», poursuit le journal britannique.

Dans les faits, il s’agissait bel et bien d’une campagne publicitaire, comme le rapporte Le Monde, qui relate que ces images du soleil incandescent n’ont été projetées que quelques instants sur l’écran de la place Tiananmen. La pub visait donc à convaincre que la province du Shandong, qui se trouve dans l’est de la Chine, a de nombreux charmes en les exposant.

Il n’en demeure pas moins que «l’empire du Milieu» a de graves problèmes de pollution qui font régulièrement la manchette. Récemment, un autre média français, Libération, rapportait que le phénomène était d’ailleurs visible depuis l’espace et qu’une équipe de chercheurs scrutait la chose de près à l’aide d’un satellite.

Au nombre des responsables, les centrales de charbon sont souvent montrées du doigt pour expliquer les concentrations inquiétantes de particules fines et de monoxyde de carbone dans les principales agglomérations chinoises.

http://tvanouvelles.ca/