Un garçon de huit ans amasse 1 million $ pour sauver la vie de son ami


On voit souvent des citations sur l’amitié, mais ce jeune garçon a démontrer à quelque point l’amitié était important pour lui envers son ami malade d’une maladie héréditaire très rare
Nuage

 

Un garçon de huit ans amasse 1 million $ pour sauver la vie de son ami

 

Chocolate bar

Laurie Bergeron

Un petit garçon de huit ans a amassé plus de 1 million $ pour sauver la vie de son ami atteint d’un cancer du foie incurable.

Dylan Siegel avait six ans lorsqu’il a découvert que son ami, Jonah Pournazarian, était atteint de la maladie héréditaire.

Le garçon de neuf ans est l’un des 500 enfants du monde dont le foie ne peut pas libérer de sucre, ce qui peut causer des crises mortelles. Sa mère a confié à The Mirror qu’elle doit se lever à 3 heures toutes les nuits pour le nourrir d’un mélange d’amidon de maïs et d’eau à travers un tube relié à son estomac.

Le très jeune samaritain, originaire de Philadelphie, a écrit le livre Chocolate Bar pour sauver la vie de son ami. Il y a réuni toutes les choses qu’il aime et qui le rendent heureux. Le recueil a été vendu dans 60 pays pendant deux ans, moyennant un don de 20 $ ou plus.

Le gamin a réussi à amasser plus de 1 million $ pour la recherche sur les maladies du stockage du glycogène, un montant plus élevé que le total de tous les dons des fondations médicales et des subventions acquis à ce jour.

Tous les dons ont été remis au laboratoire de l’université de la Floride, qui traite les patients atteints de la rare maladie. Les chercheurs espèrent trouver un remède d’ici les prochaines années.

http://www.journaldequebec.com


Plus de 6 000$ pour Valérie Leblanc


L’affaire de Valérie Leblanc, n’aboutit pas, du moins pour le moment, le portrait robot pour retrouver le témoin important ne semble pas donner suite, Par contre la famille oeuvre pour donner l’aide a des gens qui sont dans la même situation
Nuage

Plus de 6 000$ pour Valérie Leblanc

Plus de 6 000$ pour Valérie Leblanc

Photo courtoisie

Louis-Denis Ebacher
Le Droit

La vente de sucre d’orge pour Valérie Leblanc a rapporté près de 7 000 $, une somme remise à l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues.

La campagne de financement a permis d’amasser exactement 6 852,58$, après la déduction des 4500$ nécessaires à l’achat des bonbons de sucre d’orge.

Lors du lancement de cette activité, la mère de Valérie Leblanc, Julie Charron, avait indiqué que cette friandise était la préférée de sa fille.

Valérie Leblanc a été tuée derrière le Cégep de l’Outaouais, en août dernier. Son meurtrier court toujours. La famille dit toujours être dans le néant, à la recherche de réponses, malgré l’offre d’une récompense.

Les policiers de Gatineau, par l’entremise de l’organisme Jeunesse au soleil, promettent une récompense de 10 000 $ à quiconque fourni des informations menant à l’arrestation du tueur et à sa condamnation.

http://www.cyberpresse.ca