Il terrorise une fillette en piratant la caméra de surveillance placée dans sa chambre


Même si la mère aurait fait les authentifications des caméras de surveillance dans la chambre des enfants, ce sont des objets connectés qui peuvent être pirater. Sommes-nous si obsédé par la sécurité des enfants qu’on les surveillent partout ? Je trouve cela vraiment ignoble ce piratage a cette petite fille
Nuage


Il terrorise une fillette en piratant la caméra de surveillance placée dans sa chambre

Une caméra de surveillance placée sur un bureau, à côte d'une pile de livres.

Une caméra de surveillance domestique Ring.

PHOTO : AMAZON.CA

Radio-Canada

Alyssa LeMay, 8 ans, entend de la musique venant de sa chambre. Elle entre dans la pièce pour savoir ce qui se passe. Soudain, la chanson s’arrête. « Bonjour », dit la voix d’un homme. La fillette regarde autour d’elle, confuse, ne comprenant pas d’où vient la voix mystérieuse. La caméra de surveillance Ring qu’avait achetée sa mère quelques jours plus tôt, lors du Vendredi fou, venait d’être piratée.

Le dialogue entre le pirate et la jeune fille se poursuit plus de deux minutes dans cette vidéo mise en ligne jeudi. L’homme lui lance des injures à caractère raciste. On voit la petite fille du Tennessee devenir de plus en plus angoissée au fil de la conversation.

Qui est-ce?, demande la fillette.

« Je suis ton meilleur ami. Je suis le père Noël. Veux-tu être ma meilleure amie? » lui répond le pirate.

Une caméra achetée à des fins de sécurité

La mère d’Alyssa, Ashley LeMay, a expliqué avoir acheté cette caméra Ring, que fabrique le géant Amazon, pour garder un œil sur sa fille lorsqu’elle travaillait ses quarts de nuit.

[Une autre mère] en avait une et elle s’en servait pour regarder ses enfants sur son téléphone. Je me suis dit “Oh, on peut même [s’en servir] pour leur parler, c’est vraiment intéressant! a-t-elle raconté au réseau télévisé WMC5.

La femme a depuis débranché la caméra en plus des deux autres qu’elle a achetées pour mettre dans les chambres de ses deux autres filles et compte se faire rembourser.


Des images d'une caméra de surveillance dans la chambre d'une petite fille.

Cette vidéo mise en ligne jeudi a été captée par la caméra Ring de la famille LeMay, qui a été piratée.

PHOTO : TWITTER / JESSICA HOLLEY

Ils auraient pu les regarder dormir ou se changer. Ils auraient pu voir tellement de choses, se désole Ashley LeMay.

Une attaque évitable? 

La famille avoue toutefois ne pas s’être servi de l’authentification à deux facteurs pour son compte Ring, ce qui pourrait avoir facilité une intrusion du pirate. 

C’est entre autres pour cette raison, a expliqué un porte-parole de Ring dans une déclaration fournie à WMC5, que l’incident ne constitue pas une brèche de sécurité aux yeux de l’entreprise.

En raison du fait que la clientèle se sert souvent du même pseudonyme et mot de passe pour plusieurs comptes, les personnes malveillantes se servent souvent d’identifiants volés ou ayant fuité d’un autre service pour accéder à d’autres comptes. Nous encourageons les utilisateurs et utilisatrices de Ring à activer l’authentification à deux facteurs sur leur compte, […] d’utiliser des mots de passe forts et de régulièrement les changer, a déclaré le porte-parole.

Le site web Motherboard a trouvé plusieurs publications sur des forums où des cybercriminels discutaient d’outils dédiés à pirater des caméras Ring, dont un logiciel qui teste automatiquement une banque de pseudonymes et de mots de passe pour voir s’ils fonctionnent avec des comptes Ring. Certains programmes de la sorte étaient offerts pour aussi peu que 6 $.

Ring fait l’objet de controverse depuis plusieurs mois aux États-Unis. Il a été révélé en octobre que plus de 600 services de police américains pouvaient demander l’accès aux images captées par les sonnettes intelligentes de cette marque sans avoir besoin d’un mandat.

Les cyberattaques sur les objets connectés ont d’ailleurs augmenté de 300 % dans la première moitié de l’année par rapport aux 6 derniers mois de 2018, selon un rapport de l’équipe de recherche de l’entreprise spécialisée en cybersécurité F Secure. Ce type d’attaque peut être particulièrement dangereuse, puisqu’elle peut servir de point d’entrée à des réseaux complets.

https://ici.radio-canada.ca/

Il invente une chatière connectée pour empêcher son chat de rentrer avec des animaux morts !


C’est une bonne idée pour ceux qui ont une chatière. Muni d’une caméra de surveillance, le chat ne peut rentrer avec une proie dans sa gueule. Son maître reçois un sms et  si c’est un oiseau, il fait un don pour à une société pour la protection des oiseaux …
Nuage


Il invente une chatière connectée pour empêcher son chat de rentrer avec des animaux morts !


Metric bloqué dehors

On a tendance à l’oublier, mais les chats conservent un instinct de prédation important. Ainsi, lorsqu’ils sortent la nuit, il n’est pas rare qu’ils rapportent des proies à moitié mortes, qu’ils vous offrent avec amour au pied de votre lit. 

C’est la pari que s’est lancé Ben Hamm, ingénieur et papa humain de Metric, un chat particulièrement chasseur qui venait régulièrement perturber les nuits de Ben.

Comment ça fonctionne ? 

L’ingénieur a mis au point un système de verrouillage automatique de chatière relié à l’une des IA créées par son entreprise.

Il a installé au-dessus de la chatière une caméra équipée de la toute dernière technologie DeepLens, développée par Amazon. Cette caméra est reliée à un système de verrouillage Arduino, et le fonctionnement est plus que simple.

T’as une proie ? Tu rentres pas !

Lorsque son chat Metric rentre de ses promenades nocturnes, il est observé par la caméra de surveillance placée au-dessus de sa chatière.  S’il a une proie dans sa gueule, la porte se verrouille automatiquement pendant 15 minutes. Metric doit alors patienter dehors, ou lâcher sa proie un peu plus loin. 

En revanche, si la caméra ne détecte rien, la porte se dévérouille naturellement et Metric peut finir sa nuit dans le confort de sa maison. 

Et ce n’est pas tout !

Ben reçoit directement un SMS dès que Metric rentre avec un oiseau dans la gueule, et un don à la National Audubon Society (société qui se bat pour la protection des oiseaux) est automatiquement fait quand il reçoit ce message.

C’est une belle façon de se racheter auprès des oiseaux que nos félins préférés chassent à longueur de journée… !

En tout cas, on espère que Ben Hamm repasse de belles nuits avec son invention, et qu’elle sera démocratisée un peu partout. 

https://wamiz.com/

Cette veste canine permet de diriger votre chien à distance !


Une veste pour chien qui se commande à distance, enfin surtout grâce a des points lumineux. Cela ne contraint donc pas les mouvements de l’animal. Cela pourrait aider lors de catastrophes naturelles pour les chiens secouristes.
Nuage

 

Cette veste canine permet de diriger votre chien à distance !

 

 

Pas d’inquiétude, ce n’est pas une veste qui contraint les mouvements de votre toutou ! Il s’agit d’une simple veste équipée de lumières qui incitent le chien à aller dans telle ou telle direction.

L’idée est simple. Tout comme les chats, les chiens ont tendance à suivre les points lumineux qu’ils voient. Cette veste pour chiens comporte donc plusieurs lampes qu’on peut commander à distance à l’aide d’une télécommande. Le vêtement est aussi équipé d’une caméra pour qu’on puisse voir la trajectoire du toutou à distance.

Vous vous demandez peut-être quelle est l’utilité d’un tel gadget ? En vérité, cela pourrait être assez utile dans certaines situations ! Cette veste a été conçue au Japon, où les catastrophes naturelles sont assez fréquentes. Cette veste pourrait permettre à des chiens d’apporter du secours à des personnes prises au piège dans des espaces difficiles d’accès, par exemple.

La technologie a l’air de plutôt bien fonctionner, à en croire cette vidéo :

Pour que le processus fonctionne, il faut encore espérer qu’il fasse assez sombre pour que les points lumineux soient visibles, et qu’on ne distraie pas le toutou avec un gros steak !

 

https://wamiz.com/

Des chats de la SPA réalisent le clip d’un célèbre chanteur français !


Une idée assez inusitée de prendre des chats pour cameraman, plutôt  »camérachat ». C’est un chanteur français, Alain Chamfort qui a eu l’idée que les chats puissent réalisé un clip sur sa chanson grâce à des caméras GoPro sur le dos des félins. Tous ces chats proviennent de la SPA, ils ont été bien traités et en plus, ils ont tous été adopté par un éducateur félin qui a contribué à ce projet.
Nuage

 

Des chats de la SPA réalisent le clip d’un célèbre chanteur français !

 

Deux manchots intrigués par une caméra


Un organisme australien en charge d’étudier l’environnement en Antarctique, une scène insolite. Deux manchots se sont filmé involontairement. C’est une caméra a été laissé sur place par un chercheur qui visitait une colonie de manchots. La curiosité de ses oiseaux marins a fait le reste. En effet, un manchot empereur a trébuché et allumé l’appareil
Nuage

 

Deux manchots intrigués par une caméra

 

Des lunettes qui parlent aux malvoyants (font la lecture, reconnaissent objets et visages…)


Une lunette qui permet de lire ou de reconnaitre certains objets et visages pour les malvoyants est disponible en France. Espérons que cette technologie sera aussi disponible bientôt ailleurs dans le monde pour faciliter ceux qui ont des problèmes de vision
Nuage

 

Des lunettes qui parlent aux malvoyants (font la lecture, reconnaissent objets et visages…)

 

Le système MyEye de la société Orcam, qui inclut une caméra miniature et un logiciel basé sur des techniques d’intelligence artificielle, permet aux handicapés visuels de se faire lire le journal ou une notice d’utilisation, ou encore d’identifier des objets du quotidien et des visages, rapporte le site ZDNet.

Il peut notamment aider les personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Une caméra, qui se clippe sur une monture de lunettes, capture 30 images par seconde à la résolution de 1 million de pixels. De quoi reconnaître un texte pointé du doigt par l’utilisateur. Le texte est lu en temps réel à l’oreille de la personne.

« L’utilisateur pointe du doigt la zone de texte qu’il veut être lu par MyEye. La caméra peut aussi suivre le déplacement du doigt sur un texte, c’est très pratique pour la lecture d’un journal, où l’on va sauter d’un article à l’autre » explique Delphine Nabeth, chargée de la commercialisation.

La caméra permet aussi de reconnaître objets et visages.

« Ça ne marche pas avec les fruits et les légumes, les formes sont trop différentes à chaque fois. Mais cela fonctionne très bien avec des boites de céréales par exemple ».

Pour l’heure, 150 objets et 100 visages peuvent être stockés dans la base de données. Des capacités qui sont appelées à évoluer.

La caméra est pour l’heure reliée par fil à un boîtier de la taille d’un étui à lunettes qui héberge la batterie (autonomie de 6 heures en mode lecture) et le logiciel. Une future version devrait se passer de ce boîtier.

MyEye est disponible en France depuis octobre dernier dans un réseau d’opticiens. Le prix du dispositif varie entre 2 900 € et 3 900 €.

Orcam travaille à faire reconnaître l’appareil comme une prothèse visuelle en France. Cela pourrait permettre une prise en charge au moins partielle du dispositif par les mutuelles, à l’instar des prothèses auditives.

http://www.psychomedia.qc.ca/s