L’étrange histoire de Mufasa, un chat cleptomane volant les peluches des enfants


Normalement, un chat rapporte un cadeau à ses maitres des résultats de sa chasse, une souris, un oiseau … Mais, ce chat semble avoir trouvé le moyen de gâter un peu plus ses maîtres en les couvrant de peluche
Nuage

 

L’étrange histoire de Mufasa, un chat cleptomane volant les peluches des enfants

 

Par Charlotte Grenier Crédits photo : Help, my cat is a kleptomaniac – Facebook

Du haut de ses 11 mois, Mufasa est un véritable chat-pardeur ! Il ne faut pas se fier à son air tranquille et paresseux, car ce félin vivant à Ipswich en Angleterre mène une double vie pour le moins surprenante. Une fois la nuit tombée, l’innocent petit matou se transforme en félin cambrioleur !

Ses maîtres sont bien sûr les premiers étonnés de retrouver le butin de leur cher animal de compagnie. Ils mirent un certain temps à comprendre que c’était Mufasa qui apportait des objets jusqu’à leur table de cuisine. Et pas n’importe lesquels : les vols de Mufasa ne visent que les jouets pour enfants !

Le roi de l’évasion

Mufasa a l’air bien sage la journée. Il ressemble à n’importe quel autre chat de compagnie, mais comme le dit le dicton, il faut se méfier de l’eau qui dort ! Depuis quelques semaines, ses propriétaires M. et Mme Skinner ont retrouvé sous la table de leur cuisine des peluches pour bébé qui ne leur appartenait pas. Et tout porte à croire que c’est Mufasa le coupable !

« Il y a trois semaines il a ramené un singe en peluche et il l’a laissé juste en dessous de la table », témoigne Sharna Skinner, âgée de 33 ans. « J’ai pensé que mon mari l’avait laissé là parce que ma fille adore les singes, mais il s’est avéré que ça n’était pas lui ».

Petit à petit, de plus en plus de peluches sont apparues au fil des jours, jusqu’à ce que ses maîtres découvrent que leur félin de compagnie se glissait hors de la maison par une fenêtre à travers laquelle il semblait pourtant impossible qu’il puisse passer.

Qui aurait cru que l’adorable Mufasa deviendrait un terrible voleur ?

Un chat cleptomane ?

Après avoir pris conscience des méfaits de leur cher matou, M. et Mme Skinner ont dû prendre les choses en main pour retourner les objets volés à leurs propriétaires, qui se trouvaient probablement dans le quartier. Malgré l’embarras, car devoir expliquer au voisinage que leur chat est cleptomane est aussi inhabituel que gênant, le couple est parti à la recherche des propriétaires des peluches, sans succès.

« Nous pensons qu’ils viennent probablement du même endroit », a expliqué Mme Skinner.

En parallèle, le couple a créé une page Facebook intitulée « Help – my cat is a kleptomaniac »au secours – mon chat est cleptomane »), pour exposer leur histoire au grand jour et tenter de retrouver le propriétaire des jouets.

« L’un des jouets était si gros qu’il a dû le traîner jusqu’à la maison », raconte Mme Skinner avec une pointe d’amusement.

Une chose est sûre, cette fenêtre par laquelle le chat réussissait à s’enfuir sera désormais soigneusement fermée pour éviter toute récidive !

http://wamiz.com

Arrêtez d’inviter les voleurs par Facebook


Un petit rappel, si vous partez en vacances, c’est en été qu’il y a plus de cambriolages, et avec internet, les réseaux sociaux sont les pires endroits pour donner des informations de vos vacances. De toute manière, vous aurez plein de choses a raconter en revenant et c’est plus agréable de retrouver la maison indemne
Nuage

 

Arrêtez d’inviter les voleurs par Facebook

 

Le SPVM demande à la population de ne pas annoncer ses vacances sur les réseaux sociaux, car écrire ouvertement sur Facebook que l’on part en voyage est la plus belle des invitations que l’on peut lancer aux cambrioleurs, mettent en garde les policiers et les compagnies d’assurance, qui s’inquiètent de plus en plus de ce phénomène

Avec leur popularité grandissante, les réseaux sociaux deviennent un outil de choix pour les cambrioleurs. En quelques clics sur une page Facebook, il est possible de savoir si une personne est en voyage, où elle séjourne et même quand elle pense revenir.

«Il faut se garder une petite gêne. Écrire à tes amis Facebook que tu pars en camping à Mont-Tremblant pendant trois jours et que tu ne seras pas joignable, c’est une porte ouverte pour le cambriolage», résume Laurent Gingras, sergent aux relations médias du SPVM. «Tu n’as peut-être rien à craindre de tes amis. Mais il y a peut-être des personnes malhonnêtes parmi les amis de tes amis Facebook. Ne pas révéler de déplacements, c’est la base.»

Le service de police montréalais affirme ne pas détenir de données permettant d’établir un lien entre des publications imprudentes sur les réseaux sociaux et des cambriolages.

Hausse des vols l’été

«Mais c’est clair, me dit mon instinct, que ça peut faciliter les choses pour un voleur. Ça vaudrait vraiment la peine de faire une étude pour savoir combien de gens se sont fait voler après avoir écrit sur Facebook qu’ils étaient en vacances», souligne le sergent Gingras.

Le phénomène inquiète aussi les compagnies d’assurance. Plus tôt cette semaine, l’entreprise Aviva a publié un communiqué enjoignant à ses clients de ne pas écrire qu’ils sont en vacances sur les médias sociaux, d’autant plus que l’été est la saison des cambriolages.

La compagnie indique que les demandes d’indemnités qu’elle reçoit pour des cambriolages sont en hausse de 24 %, 36 % et 18 % en juillet, août et septembre, par rapport à février, le mois où ce crime est au plus bas.

Une question de prudence

Fait à noter, même si une imprudence de la part du client provoque un vol, la compagnie d’assurance ne peut refuser un remboursement pour cette raison.

«Même si on laisse la porte de notre maison débarrée et qu’on se fait ensuite voler, ça ne peut être un cas de refus de la part des assurances. De toute façon, la négligence ou l’imprudence sont presque impossibles à prouver», explique Anne Morin, responsable des affaires publiques au Bureau d’assurance du Canada.

Cette dernière encourage tout de même fortement les gens à ne pas trop «s’exposer sur les réseaux sociaux».

«On le dit depuis des années. Même à l’époque du répondeur, on demandait aux gens de ne pas indiquer sur leur message qu’ils étaient absents pour une durée indéterminée.»

Nullement surpris du phénomène, même s’il en est inquiet, Claude Sarrazin, un expert en sécurité de la firme Sirco, martèle lui aussi que parler de ses vacances sur les réseaux sociaux est la «pire chose à faire».

«C’est aberrant. Tant qu’à ça, autant mettre une pancarte sur son terrain indiquant qu’on est absent et que les bijoux se trouvent dans un tiroir au troisième étage!»

http://fr.canoe.ca

Truc express ► Recyclage prudence


Ils y a certaines personnes qui a la vue d’une grosse boite vide d’un appareil électronique serait tenter d’aller vous rendre une petite visite pendant votre absence, histoire de s’emparer de vous de vos nouveaux achats
Nuage

Recyclage prudence

 

Coupez en petits morceaux les emballages vides de la nouvelle télé, de l’ordinateur ou du cinéma maison que vous venez d’acquérir.

Déposez-les  dans le bac de récupération ou dans un sac opaque. Ainsi vous ne tenterez pas les cambrioleurs

7 Jours/ Les meilleurs trucs de Madame Chasse-taches/ Louise Robitaille/Mars 2012