Des hommes incitent un sans-abri à mettre le feu à ses cheveux


Ce n’est pas criminel d’inciter une personne sans-abri à mettre le feu dans ses cheveux !!! Alors, quoi ! On ne voit quelques secondes, comment ont-ils fiaient pour réussir à convaincre cet homme. Et le pire, c’est qu’ils en rient et s’en vantent en postant la vidéo.
Nuage

 

Des hommes incitent un sans-abri à mettre le feu à ses cheveux

 

Photo Fotolia

CALGARY — Les «imbéciles» de Vancouver qui ont filmé un sans-abri mettre le feu à ses cheveux, ont provoqué la colère au sein des réseaux sociaux.

Dans la vidéo affichée lundi sur le site liveleak.com sous le titre «Crackhead Lights Hair on Fire», on peut entendre plusieurs hommes qui encouragent le sans-abri à passer à l’acte.

«Tous les cheveux, tous, tous», dit un homme non identifié alors que le sans-abri place un briquet derrière sa tête.

L’homme, qui semble avoir la fin trentaine ou la quarantaine, approche la flamme et la fumée commence alors à apparaître à l’arrière de sa tête.

Alors que ses cheveux prennent feu, les hommes commencent à rire et à applaudir. Un autre homme intervient alors et supplie le sans-abri d’arrêter.

C’est alors qu’un jeune homme apparaît sur la vidéo et offre quelque chose au sans-abri, apparemment une cigarette, pour l’inciter à éteindre les flammes.

«Arrête de les brûler! Je vais te donner ceci si tu arrêtes de les brûler», dit-il alors qu’il s’approche du sans-abri.

Tout indique que l’événement s’est produit dans le quartier Gastown le 9 novembre. La vidéo a été vue plus de 49 000 fois.

La police a indiqué connaître l’existence de cette vidéo, ajoutant que rien dans cette séquence de 30 secondes n’indiquait qu’un geste de nature criminelle avait été posé.

http://www.journaldequebec.com

Hawk, un chien au tribunal pour soutenir des enfants


Des chiens d’assistance aux victimes ont déjà fait leurs preuves. Pourquoi pas dans un tribunal quand des enfants qui doivent témoigner dans un monde d’adulte ? C’est, je pense une très bonne idée pour aider ces enfants pour les mettre en confiance dénoncer les actes horribles qu’ils ont véçus
Nuage

 

Hawk, un chien au tribunal pour soutenir des enfants

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Meghan Grant/CBC

En décembre prochain, Hawk, le chien d’assistance aux victimes du service de police de Calgary, dans la province canadienne d’Alerta, sera autorisé à pénétrer dans le tribunal de la ville.

Une première au Canada

Le chien viendra s’assoir près de deux enfants victimes d’agression sexuelle. Le Labrador noir âgé de 4 ans sera là pour apaiser les deux très jeunes témoins, à la demande de la procueure de la Couronne Rose Greenwood.

Si des chiens d’assistance ont déjà été autorisés à assister à des procès aux Etats-Unis, c’est la première fois que cela se produira au Canada, a souligné la procureure.

« Au cours des deux dernières années, il y a eu un certain nombre de chiens autorisés dans les palais de justice américains. Ce n’était pas seulement pour des enfants, mais aussi pour des personnes vulnérables » a expliqué Rose Greenwood.

Et d’ajouter qu’elle comptait bien demander à nouveau la présence du chien Hawk lors d’audiences à venir.

Une présence réconfortante et rassurante

Les deux enfants, une fillette âgée de 7 ans et un garçon de 9 ans, dont le père est accusé de les avoir sexuellement agressés, ont déjà fait connaissance avec Hawk lors de deux rencontres, des séances de jeu visant à les mettre en confiance en présence du chien venu les soutenir.

Le Labrador est régulièrement envoyé auprès de personnes ayant vécu des expériences traumatisantes. Il était notamment présent aux côtés des étudiants revenus sur les lieux de la tuerie de Brentwood qui a couté la vie à 5 jeunes gens en avril dernier.

http://wamiz.com

Calgary Le couguar près d’un hôpital abattu


C’est dommage qu’ils n’aient pas pris le temps de donner un tranquillisant à l’animal pour le remettre en forêt. Je peux comprendre que la sécurité qui prime avant tout, mais comme ils ont pu tirer avec leur arme, ils auraient pu faire autrement
Nuage

 

Calgary

Le couguar près d’un hôpital abattu

Le couguar près d'un hôpital abattu

Crédit photo : Twitter

Des agents de la Faune ont finalement abattu un couguar qui avait été vu rôdant près d’un hôpital de Calgary jeudi matin.

L’hôpital  avait été placé en confinement par les autorités, après que le couguar eut été aperçu à l’extérieur du South Health Campus.

L’animal rôdait autour d’une cage d’escalier sur un chantier de construction à proximité, avant de pénétrer sur le terrain de l’hôpital.

Les premiers témoignages mentionnaient la présence de deux couguars, mais la police n’a pas pu confirmer qu’il y avait effectivement deux félins.

«Nous avons des policiers qui gardent l’un des couguars à l’œil, mais personne n’a vu le second animal depuis plus d’une heure», a déclaré l’inspecteur de police Keith Cain, qui pense qu’il pourrait n’y avoir qu’un seul félin.

L’entrée principale de l’hôpital a été fermée et sécurisée et plusieurs policiers encerclaient le couguar, qui s’était caché dans de hautes herbes près du bâtiment.

Keith Cain a indiqué que les policiers se tenaient prêts à abattre l’animal s’il devait menacer quelqu’un, mais qu’il était sûr que les agents de protection de la faune parviendraient à le tranquilliser.

(Photo gracieuseté du Calgary Sun)

 La suite des événements lui a donné tort, puisque trois coups de feu ont été tirés, et que les agents ont été vus emportant le corps de l’animal dans un sac noir.

http://tvanouvelles.ca

Alberta Une petite roche? Non, un crâne de dinosaure!


Quand tu espères trouver quelque chose et que ce qui parait tout a fait insignifiant voir improbable est en fait une découverte majeur, est encore mieux. Chaque rocher a son histoire et ce rocher avait en plus l’histoire d’un animal disparu il y a des millions d’années
Nuage

 

Alberta

Une petite roche? Non, un crâne de dinosaure!

 

Une petite roche? Non, un crâne de dinosaure!

Crédit photo : Agence QMI

Darla Zelenitsky, professeure à l’Université de Calgary

Par Renato Gandia | Agence QMI

Ce qui ne semblait être qu’une petite roche à la surface s’est plutôt avéré être le crâne d’un dinosaure géant.

La professeure adjointe Darla Zelenitsky de l’Université de Calgary et son assistant ont découvert en octobre une grosse tête de pachyrhinnosaure.

«Nous avons été agréablement surpris de voir le spécimen, parce que cela n’avait l’air de rien au début et il s’est avéré que c’était une grande partie du crâne d’un dinosaure», a déclaré Mme Zelenitsky.

(Agence QMI)

La dernière découverte de ce type dans la région remonte à plus de 50 ans, alors que seulement le morceau d’un crâne avait été recueilli.

Les pachyrhinnosaures étaient des herbivores à cornes à quatre pattes qui vivaient il y a environ 70 millions d’années dans des régions qui font maintenant partie de l’Alberta et de l’Alaska.

Ce dinosaure pouvait avoir plus de six mètres de hauteur et sa tête était ornée de grosses bosses osseuses, de cornes, et d’une grande frange à l’arrière qui descendait jusqu’au cou.

A la suite de la découverte, l’équipe de recherche de la professeure Zelenitsky a retiré cinq à six tonnes de roches en 10 jours pour extraire le crâne du site.

«Selon nos estimations préliminaires, le crâne du dinosaure aurait été de plus de deux mètres et appartenait à un spécimen mature ou vieux.»

http://tvanouvelles.ca/

Une lettre écrite en Alberta en 1919 retrouvée en Australie


Aujourd’hui, avec l’informatique, on envoie un courriel à un ami et s’il n’a pas de réponse on envoie d’autre et si possible on s’informe par des amis en communs, Mais, il fut un temps, qu’envoyer une simple lettre n’avait pas le garanti que le destinataire l’ai reçu
Nuage

 

Une lettre écrite en Alberta en 1919 retrouvée en Australie

 

Victoria Collier a écrit cette lettre le 15... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Victoria Collier a écrit cette lettre le 15 novembre 1919 sur du papier en-tête de la compagnie Vulcan Supply, dans la petite ville située au sud-est de Calgary.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

La Presse Canadienne
CALGARY

Une lettre jaunie retrouvée dans un vieux camion a donné aux résidants de la petite ville albertaine de Vulcan un aperçu de la vie dans les Prairies après la Première Guerre mondiale.

Victoria Collier a écrit cette lettre le 15 novembre 1919, peu après la fin de la guerre, sur du papier en-tête de la compagnie Vulcan Supply, dans la petite ville située au sud-est de Calgary.

La lettre est restée cachée dans un camion durant 94 ans, jusqu’à ce que Tim Lacey n’achète le véhicule à Balaklava, en Australie, il y a quelques années.

Une fois la lettre retrouvée, il l’a renvoyée à Vulcan.

La missive est adressée à une certaine Mlle Scholz.

Le petit-fils de Mme Collier, Dave Collier, a affirmé que sa grand-mère est décédée lorsqu’il avait 19 ans, il y a 51 ans.

«On dirait que les choses ne seront plus jamais comme avant, depuis cette guerre, tout est sens dessus-dessous, dit la lettre. Les États-Unis sont dans un état effroyable. Cela leur rend bien service toutefois, ils n’arrêtent pas de dire « comment ils ont gagné la guerre » en réduisant les autres « nations », ils croient qu’ils dirigent le monde, vous devriez être reconnaissante de ne pas les avoir pour voisins.»

Mme Collier parle ensuite météo à sa correspondante.

«Nous avons eu une année de sécheresse, la troisième d’affilée, cela empire les choses. Un hiver hâtif s’est installé, nous avons eu deux pieds de neige (60 centimètres) le 15 octobre (…) le bétail meurt de faim, le foin est horriblement cher, on peut à peine s’en procurer. Le gouvernement parle d’aider un peu plus qu’il ne l’a fait.»

Dave Collier a été surpris du ton de la lettre, qui lui a montré un aspect différent de la personnalité de sa grand-mère.

«Elle y est très jasante et elle n’était pas comme ça, à ma connaissance, avec nous. C’était une femme très gentille mais totalement réservée», s’est-il souvenu.

La dame était âgée dans la fin vingtaine lorsqu’elle a écrit cette lettre.

M. Collier a raconté qu’elle est née en Tasmanie et a perdu ses parents lorsqu’elle avait neuf ans. Elle a été adoptée par d’autres membres de sa famille et est allée à l’école en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Angleterre.

«(Sa correspondante) était probablement une personne avec qui elle était allée à l’école ou un membre de la famille avec qui elle a vécu, de toute évidence quelqu’un de qui elle était très proche.»

M. Collier, 70 ans, a aussi raconté que ses grands-parents s’étaient rencontrés en Angleterre avant que sa grand-mère n’arrive au Canada en 1908. Il croit qu’il s’agissait probablement d’un mariage arrangé.

La lettre de la dame parle également des loisirs qu’elle pouvait pratiquer en hiver dans cette petite ville.

«Les jeux sur la glace sont au menu du jour maintenant, le curling, le hockey et le patinage.»

La lettre a été offerte à la famille, mais M. Collier a affirmé qu’elle serait remise au musée de Vulcan.

http://www.lapresse.ca

Un Canadien gagne 40 millions $ et dépense tout en dons


Quand je mets un billet au sujet des loteries, c’est, dans un sens, négatif, car pour moi, c’est un vol caché. Cependant, cette fois-ci, c’est vraiment spécial. Gagné un très gros montant et le donner en don, c’est assez spectaculaire.
Nuage

 

Un Canadien gagne 40 millions $ et dépense tout en dons

 

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

La Presse Canadienne
CALGARY

Un homme de Calgary qui a gagné 40 millions $ à la loterie affirme qu’il fera don de la somme entière à des oeuvres de bienfaisance.

Tom Crist a obtenu le numéro gagnant du Lotto Max le 3 mai dernier. Le récipiendaire a expliqué lundi que la lutte au cancer serait tout en haut de la liste, sa femme ayant succombé à la maladie il y a près de deux ans.

L’Albertain a pris sa retraite à la fin septembre, soulignant avoir eu la «chance» dans sa carrière d’amasser suffisamment d’argent pour permettre à ses enfants et à lui-même de bien vivre.

Il n’y avait aucun doute dans son esprit que l’argent irait à des oeuvres de bienfaisance, a-t-il affirmé.

M. Crist joue à Lotto Max et Lotto 6-49 par abonnement, payant pour ses sélections jusqu’à un an à l’avance. Il est prévenu par téléphone pour tout lot gagnant de plus de 10 000 $; les autres éventuels montants lui sont versés directement.

M. Crist a confié payer au début de l’année et ne plus s’en soucier. Il ne s’était jamais attendu à recevoir un appel lui disant qu’il décrochait le prix le plus imposant jamais gagné à ce jour à Calgary.

«Je n’étais même pas sûr de quel jeu il s’agissait, ou des numéros», a-t-il évoqué, après l’annonce officielle, lundi. «Parfois, j’obtenais un chèque de 10 $ ou 20 $, mais je ne m’étais jamais attendu à cela.»

http://www.lapresse.ca

ALBERTA Découverte des restes d’un tricératops


C’est encore un bébé, il n’a pas vraiment vécu mais il va rester dans la prospérité de la paléontologie
Nuage

 

ALBERTA

Découverte des restes d’un tricératops

 

PHILIP CURRIE, ROBERT HOLMES, MICHAEL RYAN CLOVE COY, EVA B. KOPPELHUS/AGENCE QMI

BILL KAUFMANN

CALGARY – Des scientifiques ont découvert les restes bien préservés d’un jeune dinosaure, qui est possiblement mort noyé dans une rivière du sud-est de l’Alberta, il y a 70 millions d’années.

Le squelette, intact, mesure 1,5 mètre.

Les chercheurs de l’Université de l’Alberta croient que le tricératops a péri à l’âge de trois ans. C’est le plus petit squelette de ce type de dinosaure jamais exhumé.

Une telle trouvaille est rare, a laissé savoir le paléontologiste de l’Université de l’Alberta, Philip Currie.

«Les gros… ils ne se font pas dévorer», a-t-il lancé.

Le tricératops a été trouvé et déterré par une équipe d’experts dirigée par le DrCurrie, dans le parc provincial Dinosaur, près de Brooks, à 200 km au sud-est de Calgary.

Le squelette était logé dans des sédiments qui ont permis de préserver les restes, au point où même des grains de peau sont encore visibles sur des roches autour de lui.

http://www.journaldequebec.com

Des médicaments à base d’excréments créés à Calgary


Juste imaginer que ce sont des excréments d’un donneur n’est pas très ragoutant mais il semble que ce médicament serait plus efficace que les puissants antibiotiques pour soigner le C difficile
Nuage

 

Des médicaments à base d’excréments créés à Calgary

 

Des médecins canadiens ont mis au point des comprimés contenant les excréments... (PHOTO: ARCHIVES LA PRESSE)

PHOTO: ARCHIVES LA PRESSE

Associated Press
CALGARY

Des médecins canadiens ont mis au point des comprimés contenant les excréments de sujets en santé et qui permettent de soigner des infections intestinales graves.

Les chercheurs canadiens ont testé leur approche chez 27 patients. Tous ont été guéris, après l’échec d’un puissant traitement antibiotique.

Si le sujet est un peu dégoûtant, le problème n’en reste pas moins sérieux. Un demi-million d’Américains souffrent chaque année d’infections au clostridium difficile, et environ 14 000 d’entre eux en meurent.

Un antibiotique très coûteux peut tuer le c. difficile, mais il anéantit également toutes les bactéries bénéfiques retrouvées dans l’intestin, ce qui augmente la vulnérabilité du patient à de nouvelles infections.

De récentes études ont démontré que des transplantations fécales – le transfert des excréments d’un sujet en santé vers un patient malade – peuvent rétablir cet équilibre. Le traitement est toutefois complexe et invasif, et son succès n’est pas toujours assuré.

Le docteur Thomas Louie, un spécialiste des maladies infectieuses de l’université de Calgary, a trouvé une méthode plus efficace. Les selles d’un donneur, habituellement un proche, sont traitées en laboratoire. Elles sont ensuite placées dans des gélules à triple revêtement pour assurer qu’elles ne se dissoudront que dans l’intestin.

«Il ne reste plus de selles, seulement les bactéries des selles, a dit le docteur Louie. Les patients ne mangent pas des excréments.»

De 24 à 34 gélules sont nécessaires pour administrer suffisamment de bactéries au patient, qui les avale lors d’une seule séance. Les gélules se rendent jusqu’au côlon, qu’elles colonisent avec de bonnes bactéries.

Lors d’un congrès médical à San Francisco jeudi, le docteur Louie a présenté le cas de 27 patients soignés de cette manière. Tous avaient eu au moins quatre infections ou rechutes au c.difficile, mais aucun n’avait subi de rechute depuis la prise des gélules.

Le docteur Louie a indiqué que la même approche pourrait être utilisée pour combattre d’autres problèmes intestinaux, et non seulement les infections au c.difficile.

http://www.lapresse.ca

Calgary Une souris mange le visage d’une patiente d’un centre de soins de longue durée


C’est épouvantable qu’une telle horreur puisse se produire. Il serait peut-être judicieux d’avoir un chat pour la chasse aux souris en plus cela ferait de la zoothérapie
Nuage

 

Calgary

Une souris mange le visage d’une patiente d’un centre de soins de longue durée

 

Une souris mange le visage d'une patiente d'un centre de soins de longue durée

Crédit photo : archives, Agence QMI

Par Michael Platt | Agence QMI

Une patiente immobilisée dans son lit dans un centre de soins de longue durée situé à Lethbridge, en Alberta, a vécu une histoire d’horreur alors que son visage a été mangé par une souris.

Selon le groupe de défense Friend of Medicare, c’est un employé qui a constaté la chose en entrant dans la chambre de la patiente.

«Elle était immobilisée. Elle ne pouvait pas se réveiller et éloigner cette chose», a déclaré la directrice exécutive de Friends of Medicare, Sandra Azocar. C’est incompréhensible.»

On sait peut de choses de la victime, outre qu’elle souffre de démence et qu’elle a été traitée pour ses blessures.

Un nid de souris a été retrouvé dans le garde-robe de la femme. Le centre de soins Villa Sainte-Thérèse compte 200 chambres et a été construit en 2008.

Selon Mme Azocar, le manque de personnel dans le centre de soins de longue durée situé Alberta pourrait avoir contribué à cette intrusion de rongeurs.

http://tvanouvelles.ca

Calgary toujours largement inondée


On peut dire que le printemps a été vraiment bizarre un peu partout dans le monde et pour l’arrivée de l’été, Calgary au Canada a eu son lot de catastrophe par ces inondations qui semblent se résorber, mais très lentement
Nuage

 

Calgary toujours largement inondée

 

Les autorités albertaines ont prévenu que le retour... (Photo Todd Korol, Reuters)

Les autorités albertaines ont prévenu que le retour à la normale n’arriverait pas de sitôt, demandant aux résidants évacués de rester en dehors de leur quartier inondé d’ici à ce que la ville fasse savoir que la situation était suffisamment sécuritaire pour y retourner.

PHOTO TODD KOROL, REUTERS

La Presse Canadienne
Calgary

La ville de Calgary demeurait largement inondée, samedi matin, mais le soleil étant de retour, la crue des rivières a commencé à se résorber et quelques sinistrés ont été autorités à rentrer à la maison.

Les autorités albertaines ont toutefois prévenu que le retour à la normale n’arriverait pas de sitôt, demandant aux résidants évacués de rester en dehors de leur quartier inondé d’ici à ce que la ville fasse savoir que la situation était suffisamment sécuritaire pour y retourner.

« Nous avons franchi un important tournant. Mais la première chose que je dois vous dire, c’est que nous sommes toujours en état d’urgence. Il fait beau et c’est ensoleillé aujourd’hui, mais nous sommes toujours en état d’urgence », a soutenu le maire de Calgary, Naheed Nenshi.

Quelque 75 000 résidants d’une vingtaine de quartiers de Calgary qui bordent les rivières Bow et Elbow ont été évacués.

Les résidants d’un secteur de l’un de ces quartiers, situé dans la partie surélevée de Discovery Ridge, ont pu rentrer à la maison. Les autorités espéraient annoncer la levée de l’ordre d’évacuation pour six autres quartiers de Calgary plus tard dans la journée de samedi.

Il faudra peut-être patienter jusqu’en milieu de semaine, au plus tôt, avant que le centre-ville ne soit à nouveau accessible, ont également indiqué les autorités.

Au moins trois personnes ont perdu la vie dans les graves inondations qui affectent la province depuis jeudi. La GRC a indiqué qu’un cadavre repéré vendredi dans la rivière Highwood avait été repêché samedi.

Pas moins de 250 millimètres de pluie sont tombés jusqu’à présent dans les zones inondées, et une vingtaine de millimètres supplémentaires devaient s’abattre samedi. On rapportait toutefois que la crue de la rivière Elbow devrait s’abaisser d’environ 60 pour cent d’ici les deux prochains jours. La crue de la rivière Bow, plus large, devrait quant à elle se résorber d’environ 25 pour cent.

Outre Calgary, une dizaine d’autres villes ont déclenché les mesures d’urgence.

Des routes ont été coupées; des ponts sont interdits; et des pannes d’électricité affectent des milliers de clients. Le gouvernement albertain estime qu’environ 100 000 personnes ont été affectées par les inondations dans le sud de la province.

Les militaires des Forces canadiennes ont été appelés en renfort pour participer aux opérations de secours. Ils sont environ 1200 à Calgary, Canmore, et dans la région de Kananaskis, entre autres.

Le premier ministre Stephen Harper s’est rendu à Calgary vendredi pour constater les ravages, en compagnie de la première ministre albertaine Alison Redford. Il a avoué n’avoir jamais rien vu de tel dans la région.

M. Harper a promis le soutien entier d’Ottawa dans le cadre des efforts d’évacuation et de sauvetage.

Le congrès du Parti conservateur du Canada, qui devait se dérouler la semaine prochaine à Calgary, a été remis à plus tard.

Même le légendaire Stampede de Calgary, qui doit commencer le 5 juillet, pourrait être annulé si la situation ne s’améliore pas rapidement. M. Nenshi a promis que la ville ferait tout ce qui était en son pouvoir pour permettre que la fête ait lieu comme à l’habitude. Par ailleurs, l’amphithéâtre où les Flames de Calgary, de la LNH, disputent leurs matches, le Saddledome, a été inondé jusqu’à la dixième rangée.

http://www.lapresse.ca