Des écoles américaines distribuent des pierres pour se protéger des fusillades


C’est là qu’est rendu les États-Unis, pour lutter contre les fusillades dans les écoles. Au lieu de contrôler les armes pour une meilleure sécurité dans les écoles, les victimes potentielles doivent changer leurs coutumes, sac à dos transparents, ou pas de sac à dos, (que ce soit un autre genre de sac, cela ne change pas grand chose pour cacher les armes) mettre des sceaux de pierres dans les placards des écoles. Vous imaginez devant une personne armée, des jeunes qui tirent des pierres, pourrait blesser quelqu’un d’autres ou se faire tirer.
Nuage

 

Des écoles américaines distribuent des pierres pour se protéger des fusillades

 

/

Arme fatale | Akiragiulia via Pixabay CC0 License by

Repéré par Claire Levenson

Dans un district scolaire de Pennsylvanie, des seaux remplis de cailloux ont été placés dans chaque classe.

Depuis la fusillade qui a fait dix-sept morts dans un lycée de Parkland en Floride, certaines établissements scolaires ont pris des mesures de sécurité supplémentaires: les élèves du district de Parkland devront désormais venir en cours avec des sacs à dos transparents fournis par l’administration, et des écoles de plusieurs États ont tout simplement interdit les sacs à dos.

Certains districts réfléchissent à la possibilité de former les enseignants au port d’arme –c’est déjà le cas dans certaines régions, notamment au Texas. En Pennsylvanie, le district rural de Blue Mountain s’est fait connaître pour une initiative unique: armer les enseignants et les élèves avec des pierres.

Selon le directeur du district, où sont scolarisés environ 2.700 élèves, jeter des cailloux sur un assaillant pourrait parfois s’avérer plus efficace que se cacher en silence. Depuis l’automne, avant la fusillade de Floride, des seaux de vingt litres remplis de cailloux ont été placés dans les placards de chaque classe. La plupart des parents soutiennent la mesure.

Outils de dernier ressort

Interviewé par l’Associated Press, un consultant spécialisé dans la sécurité à l’école explique que ce genre de mesure est inefficace, potentiellement dangereuse et répond surtout à un besoin émotionnel.

Depuis que l’initiative a été médiatisée, le directeur du district a déclaré que la sécurité allait être renforcée dans les bâtiments. Il a expliqué dans un communiqué que l’attention médiatique avait augmenté les inquiétudes en matière d’attaques, et précisé que les seaux de pierres n’étaient conçus que comme des outils de dernier ressort.

Les bâtiments scolaires sont également équipés de systèmes de surveillance et de mécanismes de verrouillage automatique pour les portes des classes. Et tous les élèves et enseignants suivent une formation spécialisée qui leur apprend à «alerter, verrouiller, informer, riposter et évacuer».

http://www.slate.fr/

Cette femme a passé 35 ans à couvrir l’intérieur de sa maison de cailloux en utilisant un pistolet à colle.


C’est une maison de 100 mètres carrés de Lauri Svedberg, situé à Minneapolis dans le Minnesota, a été construite en 1912 qu’elle est acquise en 1979. Elle a passé 35 ans à la transformer son refuge.L’arrière de la demeure présente des statues grandeur nature, un jardin luxuriant et des pavés récupérés dans les rues du vieux Minneapolis. L’artiste à mit 30ans à couvrir les pièces de cailloux, de galets, de minéraux et de verre… qu”elle à collé avec un  fusil à colle
Nuage

 

Cette femme a passé 35 ans à couvrir l’intérieur de sa maison de cailloux en utilisant un pistolet à colle.