Le Saviez-Vous ► Gary Dahl, l’homme qui a vendu un caillou domestique à des millions d’Américains


Parti d’une blague, il a fait fortune avec des cailloux qu’il vendait comme un animal qu’il fallait s’en occuper
Nuage

Gary Dahl, l’homme qui a vendu un caillou domestique à des millions d’Américains

 

Le Pet Rock, «la mode la plus ridicule» de tous les temps, est parfois considéré comme l’ancêtre du Tamagotchi.

On n’évoque plus son invention que dans des listes sur les «idées ridicules qui ont rendu leur inventeur millionnaire», et pour cause: Gary Dahl était à l’origine du Pet Rock, un «animal» de compagnie virtuel –en fait un simple caillou. Il est mort à l’âge de 78 ans, le 23 mars,(2015) mais sa mort n’a été annoncée que mardi 31 mars par son épouse.

Contrairement aux apparences et même s’il s’agissait bien au départ d’une blague, le Pet Rock n’est pas un poisson d’avril mais un objet qui s’est vendu à 1,5 million exemplaires lors des fêtes de Noël de 1975 aux Etats-Unis, et est considéré comme un des cas les plus fascinant de marketing réussi.

Gary Dahl était publicitaire, et dans les années d’après-guerre du Vietnam en pleine affaire du Watergate, raconte le Washington Post, il pensait que les Américains souhaitaient se détendre et qu’ils plébisciteraient une idée légère.

Pour 3,95 dollars, poursuit le New York Times, on pouvait s’offrir cet objet fourni dans une boîte en carton munie de trous d’aération pour que le Pet Rock puisse respirer.

«On pourrait dire que nous avons mis en boîte un sens de l’humour», expliquait Gary Dahl à la presse.

Le génie, poursuit le New York Times, résidait dans le manuel qui accompagnait le Pet Rock, expliquant comme le nourrir, l’entraîner et prendre soin de lui.

Une mode aussi éphémère et déroutante que le Tamagotchi, petit boîtier électronique lui aussi vendu comme un animal virtuel, dont il fallait néanmoins s’occuper quotidiennement pour le garder «en vie», et parfois qualifié de «Pet Rock des années 1990».

Le Pet Rock a fait de nombreux émules, comme ce Pet Rock USB présenté comme la version numérique de l’animal d’origine… 

Des Pet Rocks sur le site Bad Fads Museum

Gary Dahl a ensuite connu le revers de sa notoriété si étrangement acquise: son épouse a raconté qu’au bout d’un moment, les gens venaient les voir avec des idées absurdes, comme un animal en bois, en gravier ou en forme de crotte, et qu’ils attendaient de Gary qu’il réédite l’exploit pour leur produit.

La suite est plus triste: il achète un bar, se met à trop boire, relance des coups marketing qui n’auront pas le succès du Pet Rock, comme le kit pour faire pousser du sable et créer son désert… Ses associés l’avaient poursuivi en justice et l’inventeur avait dû leur régler une somme à six chiffres.

Il était l’auteur en 2001 de La publicité pour les nuls.

En 1988, il avait confié à Associated Press qu’il lui arrivait de regretter d’avoir mis le Pet Rock sur le marché:

«Parfois, je regarde en arrière et je me demande si ma vie n’aurait pas été plus simple si je ne l’avais pas fait.»

http://www.slate.fr/

Le saviez-vous ► Expression : Marquer d’une pierre blanche


Une autre expression qui est très utilisé .. la pierre ou caillou blanc a toujours eu une note positive dans l’histoire humaine alors que la pierre noir .. était le contraire
Nuage

 

Marquer d’une pierre blanche

 

 

Noter une date, un évènement positif de manière à s’en souvenir longtemps.

 
Autrefois, on disait « marquer d’un caillou blanc ».

Le noir (absence totale de couleur) et le blanc (mélange de toutes les couleurs visibles) ont toujours été opposés :

Le noir, c’est l’ombre, le malheur, la négation.
Le blanc, c’est l’éclat, la lumière, le bonheur
.

Et depuis longtemps, les pierres blanches (comme les noires) ont des rôles particuliers. En voici quelques exemples :

Dans l’antiquité, les membres d’un jury disposaient de deux cailloux, un blanc et un noir. Selon qu’ils considéraient l’inculpé comme coupable ou innocent, ils devaient poser devant eux le caillou noir ou le blanc

A la même période, le caillou blanc, gravé au nom de l’invité, servait aussi de ‘carton d’invitation’ pour les banquet

Dans une histoire de la philosophie tibétaine, les cailloux blancs marquent les pensées positives, les cailloux noirs, celles négatives.

Avec le long passé d’utilisation des cailloux blancs, il était donc assez normal qu’on les utilise sur un calendrier pour marquer les jours où un évènement heureux ou très positif s’était produit

http://www.expressio.fr