Un brouilleur pour lutter contre les indiscrétions des assistants connectés


 

Je considère qu’il ne devrait pas y avoir d’assistant intelligent s’il n’y a pas de brouilleur pour l’accompagner. L’assistant écoute en permanence ce qui se passe dans l’environnement où il est placé au cas qu’il y aurait des commandes vocales à répondre. Qui nous dit ce que l’assistant entends n’est pas utilisé pour mieux cibler les consommateurs ou pour d’autres choses. Si a chaque fois qu’on fait une recherche sur Google, on voit des publicités ailleurs sur le web qui ont un rapport avec notre recherche alors rien n’empêche que ce soit la même chose avec l’assistant intelligent, et qui serait, je crois plus inquiétant pour notre vie privée
Nuage

 

Un brouilleur pour lutter contre les indiscrétions des assistants connectés

 

Félix Marciano

Un technologue a mis au point un dispositif astucieux permettant de brouiller l’écoute permanente des assistants intelligents.

S’ils sont très à la mode, les assistants intelligents du type Amazon Echo ou Google Home soulèvent quelques inquiétudes en termes de confidentialité. En effet, grâce à leur micro intégré, ces enceintes connectées sont en mesure d’écouter en permanence ce qui se dit autour d’eux, de façon à réagir dès qu’on les sollicite. Pratique, certes, mais malgré les garanties avancées par leurs constructeurs, on peut légitimement se demander ce que deviennent les informations récoltées au fil de la journée, informations éminemment personnelles, évidemment…

Pour lutter contre les indiscrétions potentielles de ces charmants assistants, un groupe de technologues réunis autour de Bjørn Karmann a mis au point un dispositif particulièrement astucieux.

Baptisé Alias, ce « parasite connecté comme le désignent ses concepteurs, se compose d’une coque en polymère imprimée en 3D qui se place directement sur l’enceinte, comme un chapeau. Surtout, il abrite un micro, deux mini haut-parleurs et un nano ordinateur Rasperry Pi programmé pour générer en continu un bruit blanc permettant de neutraliser l’écoute permanente de l’assistant tout en laissant laisser néanmoins passer les commandes vocales. Alias se contrôle avec une appli mobile, qui permet notamment de définir un nouveau mot clé pour désactiver le brouillage et commander l’assisstant.

Pour l’heure, même si un prototype fonctionne, Alias n’en est qu’au stade de projet collaboratif. Son développement s’effectue en open source et tous les plans pour le réaliser sont disponibles gratuitement sur le site Instructables. Nul doute que cette initiative originale et utile intéressera de très nombreux utilisateurs

.


Illustration : © Project Alias

https://www.commentcamarche.net/