Les chats en Egypte ancienne ne ressemblaient pas du tout à ce que vous croyez


Les statuettes de chat dans l’Égypte ancienne étaient noires. Pourtant, les Égyptiens affectionnaient les autres couleurs de chats comme compagnons. Alors pourquoi autant de chat-dieux noirs ?
Nuage

 

Les chats en Egypte ancienne ne ressemblaient pas du tout à ce que vous croyez

 

statue chat Egypte

On a beau savoir que les chats étaient vénérés comme des dieux – à juste titre, nous direz-vous – en Egypte Antique, l’apparence physique de ces matous est souvent erronée dans l’imaginaire collectif. En fait, les chats-dieux ne ressemblaient pas à ce qu’on croit !

Une difficulté bien connue des historiens consiste à récupérer des vestiges des époques étudiées. Et même lorsqu’on a la chance de retrouver des traces physiques de telle ou telle civilisation, il est difficile de savoir à quel point ces vestiges représentent réellement les peuples auxquels ils appartenaient. Dans le cas de l’Egypte Antique, un bon nombre de symboles de chats prennent la forme de statuettes en fonte de bronze (un mélange de cuivre et de plomb) qui ont bien survécu au passage du temps, contrairement à des tableaux faits de matériaux moins durables et qui se sont donc plus rares aujourd’hui.

Ainsi, dans l’imaginaire collectif, le chat vénéré par les Egyptiens a presque toujours un poil noir, de la couleur de la fonte de bronze utilisée pour fabriquer les statues. Mais en réalité, les chats domestiques préférés des Egyptiens avaient une toute autre apparence !

Les historiens spécialisés dans l’étude de l’Egypte Antique ont appris que c’est le chat domestique au poil tigré qui avait la préférence des Egyptiens ! Dans de nombreux tableaux, les artistes et artisans de ce peuple ancien ont mis en valeur les prouesses physiques de chats tigrés, avec un poil roux teinté de rayures ou autres marquages noirs. Les chats noirs ont bénéficié d’une visibilité non proportionnelle à leur importance dans la culture de l’Egypte Antique tout simplement à cause de la durabilité de la fonte de bronze. Intéressant, non ?

https://wamiz.com/

Saint-Augustin Vol lucratif dans un cimetière


Il y a des gens qui n’ont aucune moralité envers les cimetière tout cela pour l’appât du gain facile. Même si personnellement, je trouve que mettre des objets ayant un certains prix sur une tombe est inutile pour la personne décédée mais, par respect au famille, je suis d’avis qu’il faut montré du respect pour les valeurs de chacun
Nuage

Saint-Augustin Vol lucratif dans un cimetière

Vol lucratif dans un cimetière

Par Nicolas Saillant | Agence QMI

Des voleurs se sont emparés de 114 petits vases en bronze d’une valeur de plusieurs dizaines de milliers de dollars sur le marché des métaux au cimetière Les Jardins Québec de Saint-Augustin.

D’une valeur de 360$ l’unité chez les détaillants funéraires, le prix de revente pour ce type de pot en bronze pesant environ 1,5 kg (3 lb) est d’environ 15$ chez les ferrailleurs. Une somme d’argent qui peut être alléchante pour des gens mal intentionnés.

Le vol est survenu dans la nuit du 15 au 16 septembre, mais ce n’est que jeudi que la police de Québec a sollicité l’aide de la population pour tenter de retrouver les 114 objets qui valent plus de 40 000$.

Au cimetière Les Jardins Québec, où a eu lieu le vol il y a près d’un mois, on a depuis augmenté la sécurité pour éviter qu’un tel crime se reproduise.

«On a placé un gardien de nuit depuis l’événement et des clôtures ont été ajoutées pour fermer les lieux le soir», a expliqué Yves Picard, vice-président de Lépine-Cloutier, propriétaire du cimetière.

D’autre part, des vases en plastique qui ressemblent en tout point aux vases en bronze ont été offerts aux familles volées pour remplacer les pots à fleurs. Au coût de 60$, ces pots n’ont toutefois aucune valeur sur le marché de la revente.

http://tvanouvelles.ca

20 000 lieux sous les mers


Des photos que leurs auteurs ont gagné le prix Plongeur d’Or, d’Argent et de Bronze en 2010 qui vaut vraiment le détour Remarquable savoir-faire, de capté des moments des créatures vivants dans les eaux a travers le monde.
Nuage

20 000 lieux sous les mers

Le Festival mondial de l’Image sous-marine, qui se tient à Marseille, met à l’honneur chaque année les plus beaux clichés de plongée. Partez 20 000 lieux sous les mers avec les 3 photographes récompensés en 2010 pour leurs portfolios de 10 clichés

Photo de Michael Aw, qui a reçu le prix du Plongeur d’Or pour son portfolio.

festival mondial de l'image sous-marine

© Michael Aw / FMISM


Michael Aw, Plongeur d’Or

michael aw, plongeur d'or

© Michael Aw / FMISM


Dauphins en harmonie

dauphins en harmonie

© Michael Aw / FMISM


Le vol de la tortue

le vol de la tortue

© Michael Aw / FMISM


Apparition d’un poisson clown

apparition d'un poisson clown

© Michael Aw / FMISM

Un poulpe d’or ?

un poulpe d'or

© Michael Aw / FMISM

Cohabitation pacifique

cohabitation pacifique

© Michael Aw / FMISM


Claudio Gazzaroli, Plongeur d’Argent

claudio gazzaroli

© Claudio Gazzaroli / FMISM


L’écume au jour

l'écume au jour

© Claudio Gazzaroli / FMISM


Alligator à la surface

alligator à la surface

© Claudio Gazzaroli / FMISM


Crevettes à taches roses

crevettes à taches roses

© Claudio Gazzaroli / FMISM


Coraux et poissons exotiques

coraux

© Claudio Gazzaroli / FMISM


Bettina Balnis, Plongeur de Bronze

bettina balnis

© Bettina Balnis / FMISM


Anémone en frou-frou

anémone en frou-frou

© Bettina Balnis / FMISM


Une méduse affamée

une méduse affamée

© Bettina Balnis / FMISM


Refuge à pieuvre

refuge à pieuvre

© Bettina Balnis / FMISM


Tête-à-tête avec une tortue

tête-à-tête avec une tortue

© Bettina Balnis / FMISM


Poissons aux yeux bleus

poissons aux yeux bleus

© Bettina Balnis / FMISM


Gastéropode des mers

gastéropode des mers

© Bettina Balnis / FMISM


Couples d’hippocampes

couples d'hippocampes

© Bettina Balnis / FMISM

http://www.linternaute.com/