Ce drone vous livre du café quand il sent que vous fatiguez


Il y a un brevet pour un drone qui apporte le café bon moment avec la dose de caféine dépendant de la fatigue. Ce n’est pas encore tout à fait au point. De toute manière, il faut qu’on encore connecté pour détecter la fatigue d’une personne, pour une meilleure productivité, ce que nombre d’entre nous n’est sûrement pas d’accord …
Nuage

 

Ce drone vous livre du café quand il sent que vous fatiguez

 

Coffee Bean Drop | Theo Crazzolara via Flickr CC License by

Coffee Bean Drop | Theo Crazzolara via Flickr CC License by

Repéré par Thomas Messias

Repéré sur The Independent

Et il peut même ajuster la recette s’il sent que l’épuisement vous guette.

C’est tout à fait sérieux: IBM vient de développer une gamme de drones conçus pour livrer du café frais (donc chaud) à ses utilisateurs et utilisatrices, ceci après avoir évalué par eux-mêmes quel était l’instant le plus opportun et la composition la plus judicieuse.

Comme le rapporte The Independent, dont la journaliste Olivia Petter s’est intéressée de près aux différents brevets, l’un des concepts développés a même pour objectif de moduler la composition du café livré en fonction de la courbe de sommeil de la clientèle. Tension, dilatation de la pupille, expressions du visage: le but serait d’examiner le sujet en détails afin de déterminer notamment son degré de fatigue, et d’ajuster la quantité de caféine en fonction.

Le café parfait à l’heure idéale? On n’y est pas encore, expliquent les spécialistes. L’une des raisons est extrêmement simple: pour des raisons de sécurité, livrer des boissons chaudes par voie aérienne semble être une tâche extrêmement risquée. Amazon est actuellement confronté aux mêmes interrogations concernant la livraison de colis par drone, souligne The Independent.

Expérience réussie

Le site Munchies, à l’origine de l’enquête, souligne qu’en 2014, une entreprise néerlandaise nommée Coffee Copter avait effectué une démonstration réussie de livraison de café dans le ciel de la ville suisse de Zurich.

Reste qu’accepter que son sommeil soit ainsi observé constitue une étape supplémentaire dans le flicage de nos existences. Reconnaissons également que souvent, le meilleur moment de la matinée est celui de la préparation du café, lorsque la cafetière fait son office et qu’un parfum prometteur commence à emplir la pièce. Et ça, le drone le plus perfectionné du monde ne pourra jamais le remplacer. 

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► Einstein a vraiment inventé un frigo !


Albert Einstein a été un scientifique très prolifique, mais pas juste dans le domaine de la physique. Il a même breveté des inventions dans le domaine de la photographie, l’électronique, et même dans les machines frigorifiques
Nuage

 

Einstein a vraiment inventé un frigo !

 

Albert Einstein a été, pendant sept ans, examinateur au Bureau des brevets de Berne. Cette période est souvent considérée comme la plus féconde pour ses recherches en physique. Après son départ, il a déposé plusieurs brevets concernant des produits variés.

La théorie de la relativité estnée au Bureau des brevets de Berne

En 1902, chercheur au chômage, Albert Einstein est très heureux d’obtenir un poste d’examinateur au Bureau des brevets de Berne, grâce à la recommandation du père d’un de ses camarades du Polytechnicum de Zurich. Il y reste sept ans, pendant lesquels il consacre ses soirées et ses dimanches aux recherches qui vont révolutionner la physique. Il s’acquitte, avec talent, de sa tâche d’examinateur de brevets. Il décortique les inventions et transmet les dossiers à l’échelon supérieur pour acceptation ou refus.

Cependant, il est « habité » par ses recherches. Discrètement, entre deux dossiers, il réfléchit, écrit et range ses notes dans un tiroir qu’il appelle « mon département de physique théorique » ! Au printemps 1905, Einstein se concentre sur la relativité. Il sent qu’il touche au but. Il en parle tous les jours, pendant des mois, à un ami, Michel Besso, qu’il a réussi à faire embaucher. Et puis, une nuit, c’est l’illumination. Einstein se réveille en « voyant » la célèbre équation : E = mc2. La relativité est née !

Einstein se passionnait pour les brevets

Comment Einstein pouvait-il s’intéresser aux brevets de grille-pains, de moteurs électriques et autres créations techniques ? En fait, il avait découvert la variété des matériels techniques dans l’entreprise de son père, qui dirigeait une fabrique d’équipements électriques (dynamos, lampes à arc, galvanomètres).

Il comprenait à la fois les principes physiques et le fonctionnement concret de ces équipements. Il était donc parfaitement à son aise pour décortiquer les inventions, rentrer dans la logique de l’argumentation des inventeurs, repérer l’invention élégante et la reformuler. Il a même confié que cette activité lui avait été très utile :

« La formulation d’actes de brevet fut une bénédiction, une manière de récréation salutaire pour un homme comme moi. »

Par ailleurs, il était apprécié pour son travail. Le responsable du Bureau des brevets, Friedrich Haller, fut étonné de le voir interrompre une carrière d’examinateur très prometteuse, après sept ans de bons et loyaux services.

Einstein a déposé des brevets

Les découvertes ne sont pas brevetables. Einstein n’a donc pas pu breveter la théorie de la relativité et ses nombreuses autres découvertes sur les photons, le mouvement brownien. Mais il a reçu pour cela, entre autres, un prix Nobel de physique.

Einstein est également inventeur. Des années après son départ du Bureau des brevets, il a déposé plusieurs brevets, dans des domaines variés : photographie, électrotechnique, machines frigorifiques. La société Electrolux, notamment, a utilisé ses inventions pour améliorer le fonctionnement des « Frigidaires » ! .

http://www.usinenouvelle.com/

Un ascenseur pour aller dans l’espace?


J’aime les découvertes spatiales, les résultats des explorations sur Mars ou Tchouri c’est épatant, mais d’autres projets, je trouve que c’est beaucoup d’argent, est-ce vraiment nécessaire ?
Nuage

Un ascenseur pour aller dans l’espace?

 

Un brevet américain pour un «ascenseur» spatial d'une hauteur de 20 km a été... (PHOTO REUTERS)

PHOTO REUTERS

La Presse Canadienne
Pembroke

 

Un brevet américain pour un «ascenseur» spatial d’une hauteur de 20 km a été délivré à une entreprise canadienne.

Selon Thoth Technology, une entreprise établie à Pembroke, en Ontario, cette structure indépendante permettrait à des astronautes d’atteindre une plateforme de lancement située bien au-dessus de la Terre.

L’entreprise affirme que ce moyen permettrait d’économiser plus de 30 pour cent du carburant utilisé par une fusée conventionnelle.

L’inventeur de cette technique, l’ingénieur et physicien Brendan Quine, affirme que cette structure sera maintenue en place grâce à un système de sections pneumatiques pressurées.

La structure pourrait être employée à des fins de télécommunication et touristiques.

M. Quine estime que la réalisation du projet coûterait entre 5 et 10 milliards $ US et nécessiterait de trois à cinq années pour être complétée.

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► Histoire du lacet de chaussure


Bien que les lacets aient existé depuis des lustres, celui qui a déposé le brevet à fait fortune
Nuage

 

Histoire du lacet de chaussure

 

 

Le 27 mars 1790, le brevet du lacet de chaussure moderne est attribué à Harvey Kennedy. Bien que cette « invention » existait depuis des siècles, elle lui rapportera 2,5 millions de dollars pour des petits bouts de ficelles et des attaches de cuir.

On ne peut pas dater les premiers lacets avec précision, mais on a retrouvé des chaussures en peau de cerf et des lacets en fils d’écorce aux pieds d’un homme de l’âge de bronze gelé sur le glacier de Similaun.

Même si les chaussures ne se conservent pas bien, on sait que nos ancêtres ont porté des lacets en cuir, en coton, en chanvre ou d’écorce. Vous pouvez d’ailleurs admirer des lacets sur des chaussures médiévales du XIIe siècle au musée de Londres.

http://actualites.sympatico.ca/

Le Saviez-Vous ► Une poupée rampante en 1871


On est bien loin des poupées actuelles, la première poupée figurant un bébé rampant est un peu bizarre
Nuage

 

Une poupée rampante en 1871

 

En 1871, George P. Clarke a déposé un brevet pour une poupée rampante dont les bras et les pieds bougeaient pour simuler le mouvement d’un bébé se déplaçant sur le sol alors qu’elle était propulsée par une roue à crans qui tournait sous son ventre dont voici le prototype.

poupee-rampe-1871-02

poupee-rampe-1871-03

Heureusement le modèle qui a été proposé à la vente l’année suivante était légèrement moins terrifiant.

Automaton.  Mechanical doll, "The Wonderful Creeping Baby".  2011.0204.01a.

Automaton. Mechanical doll, « The Wonderful Creeping Baby ». 2011.0204.01a.Automaton.  Mechanical doll, "The Wonderful Creeping Baby".  2011.0204.01a.

Automaton. Mechanical doll, « The Wonderful Creeping Baby ». 2011.0204.01a.

Le brevet :

poupee-rampe-1871-06

http://www.laboiteverte.fr/