Le Saviez-Vous ► 7 objets curieux inventés par l’Homme pour mesurer le temps qui passe


Quelle heure est-il ? On peut voir l’heure partout maintenant. Ce n’a pas été toujours le cas. Il a fallu comprendre les saisons, la course du soleil et de la lune et commencer a élaborer des moyens pour se repérer dans le temps.
Nuage

 

7 objets curieux inventés par l’Homme pour mesurer le temps qui passe

 

par Manon Rprs

La mesure du temps est une compétence acquise depuis les premières civilisations (égyptiennes et chinoises). Il est très vite devenu essentiel de trouver un rythme, de comprendre ce phénomène, pour organiser au mieux les institutions et, de manière générale, la vie en société.

Des cycles se sont d’abord révélés, avec l’évolution des saisons, le mouvement des ombres et le déplacement de la Lune. Le temps s’est ensuite formellement instauré comme une grandeur physique avec comme unité légale la seconde. Sans plus attendre, découvrez s’en davantage sur la mesure du temps et notamment sur les objets curieux qui ont été inventés depuis lors pour le décoder.

La mesure du temps est une préoccupation majeure depuis les prémisses de l’Antiquité, un fait essentiel pour comprendre et quelque peu maîtriser les évolutions périodiques qui se produisent autour de nous. L’Homme a rapidement remarqué la répétition des phénomènes qui se réalisaient sous ses yeux : des changements de saisons jusqu’aux mouvements de la Lune. Il a alors conçu des dispositifs de mesure du temps, qui se sont d’ailleurs précisés avec le temps. Si nos montres actuelles nous permettent de lire l’heure facilement, il n’en a évidemment pas toujours été ainsi. Des unités de mesure ont d’abord vu le jour, permettant de connaître l’heure de manière instantanée, et ce, peu importe où l’on se trouve.

Au tout début, l’Homme mesurait le temps en se guidant des étoiles, une façon de repérer le moment de la journée où il se trouvait. Puis il s’est mis à développer des calendriers qui définissaient les jours, les mois et les années. Chaque civilisation a d’ailleurs créé son propre calendrier : romain, grégorien, hébreu, musulman, hindou, inca… Des systèmes complexes qui nous ont amené à la création d’un système de mesure perçu comme universel pour diviser le temps entre le lever et le coucher du Soleil. Découvrez notre sélection d’objets les plus curieux inventés pour mesurer le temps :

1. Le cadran solaire

Vous avez très certainement entendu parler de ce système de mesure du temps considéré comme l’un des tout premiers élaboré par l’Homme. Il s’agissait de fixer un bâton à la verticale sur une table de mesure graduée et de se laisser guider par le Soleil. L’ombre réalisée sur la table (généralement plane) rejoignait une heure gravée dessus, qui évoluait régulièrement au cours de la journée.

Le premier cadran solaire, « le gnomon », aurait été confectionné au IIIe millénaire avant J.-C.. Les historiens se divisent pourtant sur l’origine première de ce système. Selon Marie-Christine de La Souchère, ce sont les Chinois qui les auraient utilisés dès 2 600 avant J.-C. tandis que selon Pierre-Yves Frei, les origines sont basées en Égypte où l’on aurait découvert le plus ancien cadran solaire datant de 1 500 ans avant J.-C.

Cependant, le cadran solaire a rapidement connu ses limites. Dépendant du Soleil, il ne permettait pas de connaître l’heure lorsque la nuit venait. De plus, la présence du Soleil évolue selon les saisons et rendait alors les heures bien flexibles.

cadran solaire

Share

Crédits : mcsc1995/Pixabay

2. Les clepsydres

Ce nom qui vous est peut-être inconnu signifie étymologiquement « voleuse d’eau ». Il s’agit d’un récipient percé rempli d’eau et la laissant ainsi s’écouler. Le récipient a été gradué à l’intérieur et permettait de mesurer le temps grâce à un flotteur. Un système astucieux qui aurait été créé en Égypte en 1530 avant J.-C. avant d’être récupéré par les Grecs puis par les Romains.

Ils furent d’ailleurs à l’origine du premier système de réveil, notamment utilisé dans les monastères pour déclencher les heures de prière. Elles connurent d’ailleurs de belles évolutions pour devenir de vraies horloges à eau au 18e siècle.

3. Le sablier

Selon la même logique de l’écoulement, on retrouve le sablier. Le premier d’entre eux daterait de l’an 1000. Il s’agit d’un système initialement confectionné pour limiter la durée des oratoires. Pour autant, il n’était pas très pratique, nécessitant d’être retourné régulièrement. Par ailleurs, il ne s’agissait pas de véritables grains de sable à l’intérieur, mais de coquilles d’œufs écrasées.

sablier

Crédits : annca/Pixabay

4. La bougie

En plus de nous permettre de nous éclairer depuis des lustres, la bougie graduée pouvait également donner une indication sur l’heure. Cette « chandelle horaire » a été créée vers 870 par Alfred Le Grand un roi anglo-saxon. Il a ainsi mesuré la vitesse de combustion d’une bougie. Celles-ci avaient été réalisées pour durer quatre heures. On note toutefois leur imprécision. Les Chinois aimaient également ce système, qu’ils remplacèrent par des bâtons d’encens.

bougie graduée

Crédits : webandi/Pixabay

5. Les horloges

Les débuts des horloges mécaniques remontent au 13e siècle. Les premières sont conçues avec un foliot, une tige supportant deux poids et ne permettant d’indiquer que les heures. Puis rapidement, les foliots se sont vus remplacer par des balanciers. L’amélioration nette s’est observée avec Christian Huygens, au 17e siècle, qui ajouta aux horloges un pendule pour les régulariser. Ce fut le début des pendules.

En 1920, le quartz fut choisi comme oscillateur sur les horloges. Les charges électriques qui fluctuent à sa surface au rythme des vibrations en font un matériau de choix, on parle d’effet piézo-électrique. Un véritable progrès à cette époque !

Puis vient l’horloge atomique en 1947. Certainement le système le plus précis que l’on connaisse, elle a été crée par un certain Harold Lyons. Elle a connu une évolution en 1967, devenant l’horloge atomique à jet de césium et définie depuis lors la seconde, l’unité du système international.

6. Le chronomètre

C’est en 1737 qu’apparaît le premier chronomètre, réalisé par John Harrison, un charpentier-horloger anglais. Celui-ci, conçu pour la marine, pesait tout de même 32,5 kilos. Puis, quelques années plus tard, en 1761, il réduisit son modèle pour lui donner la forme d’une montre.

chronomètre

Crédits : Free-Photos/Pixabay

7. Les montres

La chronologie nous amène tout naturellement vers les montres. Confectionnée par celui dont nous parlions précédemment, John Harrison. Et celle-ci évolua ensuite à partir du début du 20e siècle. En 1905 apparut la montre la plus plate du monde, puis elles se portèrent au poignet vers 1910. Arriva la montre électrique en 1952 puis la montre électronique seulement 7 ans plus tard. Ensuite, en 1968, la montre à quartz analogique, en 1990 la montre radioélectrique, en 1991 la montre parlante et en 1993, la montre à télécommande étant capable de recevoir des messages. On n’arrête pas le progrès !

Source

https://lesavaistu.fr

 

Le Saviez-Vous ► 20 superstitions étranges à travers le monde


 

Il y a beaucoup de superstitions dont on ne sait même pas l’existence, ou bien qu’on a entendu vaguement parler. Celle de l’araignée, l’auteur a beaucoup d’humour en ce qui attrait aux pluies extrêmes qu’à connu le Québec. Bref, les superstitions ne peuvent avoir aucune influence sur nous, sauf si on lui donne de l’importance
Nuage

 

20 superstitions étranges à travers le monde

Qui ne voudrait pas attirer la chance et repousser les malheurs ? Qui ne voudrait pas prédire le beau temps et s’assurer une vie prospère ? À vous de décider de vous fier – ou non – à ces 20 superstitions étranges.

PAR NADINE DESCHENEAUX

1. Casser de la vaisselle en morceaux

Superstitions: casser une assiette pour la chance

photosync/shutterstock

L’une des superstitions étranges serait de casser un verre blanc signe que la chance vous attend… Avant de partir de chez vous pour une longue période – les vacances, par exemple –, il serait aussi avisé de briser une assiette sur le sol et d’observer une minute de silence pour vous prémunir contre les malheurs. Et vous pouvez aussi garder votre vaisselle brisée durant l’année et la distribuer sur l’entrée des maisons de personnes que vous aimez, le 31 décembre au soir, pour leur porter chance durant la nouvelle année. Alors si vous trouvez des morceaux de vaisselle sur votre porche le matin du jour de l’An ce n’est pas que vos voisins ont trop fêté, mais que quelqu’un vous veut du bien !

2. Ne jamais laisser tomber le portefeuille

Si vous ne voulez pas perdre de l’argent, vous devriez éviter de laisser votre portefeuille ou même votre sacoche toucher le sol. Cette superstition venue du Brésil attirerait les malheurs financiers !

3. Les ciseaux devins…

Échapper des ciseaux alors que vous êtes enceinte vous révélera le sexe de votre bébé : vite, décorez pour une chambre d’une fillette ! Laisser des ciseaux ouverts entraînera de grandes dépenses, gare à votre portefeuille. Et s’ils tombent et se plantent eux-mêmes dans le sol, un décès suivra… Mais, les Égyptiens les glissent sous les oreillers de ceux qui font des cauchemars pour qu’ils retrouvent un sommeil paisible.

4. La crotte de chien… synonyme de chance

Superstitions: la crotte de chien signe de chance

Africa Studio/Shutterstock

Malgré ce qu’on peut en penser, marcher dans une crotte de chien pourrait vous sourire. Si vous écrabouillez la crotte du pied gauche, c’est gagnant : cela vous porte chance. Mais si vous y mettez le pied droit, gare au malheur qui plane.

5. Un nouveau balai dans une nouvelle maison

Vous déménagez? Vite, jetez votre vieux balai et achetez-en un nouveau. Il éloignera les esprits malicieux de votre nouveau chez vous ! Mais toutefois, ne vous avisez jamais de balayer la nuit : cela pourrait soit réveiller les âmes des personnes décédées dans votre maison, déclencher une dispute ou même attirer la pauvreté.

6. Se couper les ongles au mauvais moment

Superstitions: se couper les ongles la nuit

iordani/Shutterstock

Au Japon, se couper les ongles la nuit porte malheur et jusqu’à prédire que vous ne serez pas avec vos parents lors de leur mort tandis qu’en Inde, ce geste ferait en sorte que vous pourriez perdre des objets minuscules, mais de grandes valeurs par la suite. Un autre moment à éviter pour vous couper les ongles : le mardi. Malchance à prévoir !

7. Rencontrer une mante religieuse

Superstitions: la mante religieuse pour retrouver son chemin

Yzoa/shutterstock

Plus besoin de votre GPS ! En effet, si vous êtes perdu, mais avez la chance de rencontrer au même moment (!!) une mante religieuse, vous pourrez retrouver votre route. Vous n’avez qu’à suivre la route qu’elle vous indique avec ses deux pattes d’avant. Bonne chance !

8. La visite de sorcières

Si dans votre prochain voyage au Vermont vous remarquez des fenêtres inclinées sur les parois, en hauteur, des maisons, c’est que ses habitants voulaient éviter que des sorcières ne visitent leur demeure. Aussi, la superstition des chats noirs porteurs de malheur vient aussi du fait qu’ils étaient les animaux de compagnie des sorcières.

9. Pleurer avant son mariage

En Chine, une promise doit pleurer tous les jours du mois qui précède son mariage… et au moins une heure chaque fois ! Ensuite, plus la date approche, la mère et la grand-mère doivent se joindre au concert de pleurs ! Ouf ! Et, ici, dans un baptême, un bébé qui pleure devrait ravir les invités même si ses pleurs leur transpercent les oreilles. Un enfant qui ne pleure pas voudrait dire qu’il ne vivrait pas longtemps !

10. Une araignée dans les vêtements

Une araignée dans les vêtements que vous souhaitez mettre ce matin ? Ne hurlez pas : vous aurez une rentrée d’argent ! Même chose si une araignée a décidé de se laisser descendre de son fils juste au-dessus de vous ! Si les araignées s’activent sur leurs toiles, c’est qu’il fera chaud dans les prochains jours ! En Finlande, si vous tuez une araignée, il pleuvra le lendemain. Selon nos observations, probablement, que beaucoup de Québécois auraient tué des araignées ce printemps !

11. Se cacher le nombril lors d’orages

Pendant un orage où le tonnerre gronde et les éclairs traversent le ciel, les Japonais demandent aux enfants de se cacher le nombril. Autrement, le dieu du tonnerre lui-même – Raiden – pourrait venir le voler. Aussi, selon la journée qu’a lieu l’orage, sa signification n’est pas la même. Un jeudi, c’est signe de prospérité alors qu’un samedi laisse présager la maladie ou même la mort. Et pour la foudre, si vous avez peur… dormez ! Une superstition veut qu’un éclair ne tombe jamais sur quelqu’un qui dort.

12. Laisser fonctionner un ventilateur

Superstitions: Corée, le danger du ventilateur

Take Photo/Shutterstock

La « fan death » est une croyance répandue en Corée. Il ne faut pas laisser en marche un ventilateur dans une pièce dont vous avez fermé la porte pendant que vous dormez. Selon eux, vous risquez de ne jamais vous réveiller. Les ventilateurs qui sont vendus dans le pays seraient désormais munis d’une minuterie les empêchant de fonctionner toute une nuit.

13. Une mouche dans son verre

Lors de votre prochaine soirée sur une terrasse, ne pestez pas si vous retrouvez une mouche dans votre verre. Considérez-vous chanceux ! C’est le signe que le destin a choisi de vous envoyer pour vous dire que les prochains temps seront prospères ! Qui l’eut cru !

14. S’allumer une cigarette avec une bougie

Allumer une cigarette à partir d’une bougie causerait la mort d’un marin, selon une superstition venue de Lituanie. Laisser une bougie s’éteindre toute seule dans une pièce vide porterait malheur de même de ne jamais la laisser se consumer totalement si on ne veut pas attirer la malchance sur un être aimé.

15. Une technique pour soigner un mal de tête

Des superstitions pour soulager le mal de tête

gpointstudio/shutterstock

Soyez bien préparé pour soigner votre prochain mal de tête. Selon une croyance américaine, vous devez appuyer votre pouce sur votre palais. Vous pouvez aussi décrire votre mal en détail sur un bout de papier et le brûler ensuite.

16. Le comportements des oiseaux

Observer les oiseaux peut être révélateur de grandes informations… pas toujours des plus fiables, mais sûrement amusantes. Ils volent bas près d’un cours d’eau ? Il pleuvra bientôt. Les espèces migratrices reviennent plus tôt que prévu ? Le prochain hiver sera pénible. Vous quittez votre maison et un oiseau vous frôle ? Vous recevrez des nouvelles réjouissantes avant votre retour à la maison. Un oiseau qui vole de gauche à droite annonce de bonnes choses, mais en sens contraire, c’est mauvais signe !

17. Les superstitions associées au mariage

Certaines superstitions ont la vie dure, mais ont tout de même subi quelques transformations au fil des ans. À l’origine, on lançait du riz à la sortie des mariés sur le perron de l’église pour couvrir de chance la fertilité du couple. Puis, cette superstition s’est métamorphosée et on lance plutôt des pétales de rose, des confettis et aussi des bulles de savon. Toutefois, d’autres superstitions sont demeurées. Si la mariée ne veut pas pleurer durant son mariage, elle doit éviter de porter des perles.

Pour mettre toutes les chances d’un mariage heureux, la mariée doit porter 4 objets : un neuf, un vieux, un emprunté et un bleu. Pour marcher vers l’autel, il serait préférable de partir du pied droit. Afin d’attirer la richesse et éloigner les soucis financiers, il faudrait coudre une pièce de monnaie au jupon de la robe de mariée ou la mettre au fond du soulier du marié. Même le mois du mariage est lourd de superstition et de présages pour la vie à venir si on en croit ce calendrier particulier.

18. Les chiffres malchanceux et chanceux

Les superstitions entourant le chiffre treize

ChameleonsEye/Shutterstock

Le 13 porterait malchance ! Tellement que bien des ascenseurs n’arrêtent pas au 13e étage, ils passent directement du 12e au 14e étage. Bien des hôtels n’ont pas de chambre contenant le chiffre 13. Un soulagement pour ceux qui souffrent de triskaïdékaphobie : la phobie du chiffre 13. En Asie, l’équivalent de ce chiffre malchanceux est le 4 qui se prononce comme le mot « mort ». Pour contrecarrer la malchance, il faut miser sur le 7 et le 8, considérés comme les chiffres chanceux !

19. Les superstitions liés à la météo

La température et ses superstitions

BBA Photography/Shutterstock

Les superstitions météorologiques vous encouragent à essayer le temps qu’il fera demain ou la saison prochaine ! Un chat qui se lave en passant sa patte par-dessus son oreille annoncerait la pluie, mais laver de l’argent avec l’eau de pluie vous prémunit contre le vol. La pluie durant un enterrement assure le bon voyage de l’âme et pendant un mariage, elle annoncerait une vie heureuse. Pour attirer la chance, oubliez les trèfles à quatre feuilles impossibles à trouver et lavez-vous les mains avec la rosée du matin. Quand l’eau dans une source est bien froide, il fera chaud dans les prochains jours.

20. Les superstitions à table

Trinquer sans regarder les autres dans les yeux vous accablerait d’années de mauvais sexe. Renverser du sel porte malheur, mais en lancer une pincée par-dessus son épaule permet de conjurer le mauvais sort et, au Danemark, en échapper par terre est chanceux. Croiser des couteaux serait signe d’un malheur à venir de même que si vous coupez les deux croûtes d’un même pain (à l’origine, on disait que vous vouliez faire entrer le diable chez vous !).

http://selection.readersdigest.ca

Souffler les bougies sur un gâteau et faire don de ses bactéries


Comment on a fait pour ne pas tomber malade après avoir mangé un gâteau d’anniversaire auquel, on a soufflé les chandelles ? Il semble qu’un souffle humain contienne plus de 1400 % de bactérie de différence entre un gâteau non soufflé
Nuage

 

Souffler les bougies sur un gâteau et faire don de ses bactéries

 

Une dame souffle fort sur les bougies d'un gâteau d'anniversaire et deux d'entre elles volent dans les airs.

Le glaçage d’un gâteau dont les bougies ont été éteintes par le souffle d’un humain contient 1400 % plus de bactéries qu’une pâtisserie glacée au-dessus de laquelle personne n’a soufflé, selon une étude. Photo : iStock

Des scientifiques se sont récemment chargés d’élucider une question qui intéressera probablement les personnes ayant une aversion pour les germes. Un fêté transfère-t-il un nombre important de bactéries sur le glaçage de son gâteau d’anniversaire lorsqu’il en souffle les bougies?

Un texte de Marie-Claude Frenette

Afin de le savoir, des chercheurs de l’Université Clemson en Caroline du Sud, aux États-Unis, ont effectué des tests auprès de 11 individus à trois reprises sur différents jours, soit 33 observations au total.

Ils ont demandé aux sujets de l’expérience de souffler des chandelles insérées dans un polystyrène en forme de gâteau recouvert d’une feuille de papier d’aluminium sur laquelle du glaçage avait été ajouté. De plus, les prétendus fêtés avaient d’abord mangé de la pizza afin de simuler une séquence « repas suivi d’un dessert ».

Selon les résultats obtenus, le glaçage d’un gâteau dont les bougies ont été éteintes par le souffle d’un humain contient 1400 % plus de bactéries qu’une pâtisserie glacée au-dessus de laquelle personne n’a soufflé.

L’action de souffler ses chandelles d’anniversaire présente donc des risques importants de provoquer la transmission de bactéries orales et d’autres microorganismes issus de ses voies respiratoires sur du glaçage qui sera consommé par d’autres personnes.

Extrait de l’étude Transfert bactérien associé au souffle utilisé pour éteindre des bougies d’anniversaire

Dans leur étude publiée en mai dernier dans le Journal of Food Research du Centre canadien de science et d’éducation, les chercheurs précisent que l’analyse du glaçage au-dessus duquel les participants avaient soufflé révèle non seulement qu’il contenait un nombre 15 fois plus élevé de bactéries, mais que la gamme de bactéries détectées était 100 fois plus importante.

http://ici.radio-canada.ca

Le Saviez-Vous ► Comment se réveillait-on avant l’invention du réveil?


Je déteste me réveiller avec un réveil-matin, mais généralement, je me réveille plusieurs minutes avant l’heure de cette infâme sonnerie (qui est un semblant chant d’oiseau). Mais avant comment faisaient les gens pour être debout à l’heure. Bon à la campagne, il y avait les coqs, mais dans les villes ? Il n’y avait pas d’horloge, ni de radio-réveil, ni de téléphone intelligent
Nuage

 

Comment se réveillait-on avant l’invention du réveil?

 

World Alarm Clock / <a href="https://www.flickr.com/photos/bobaliciouslondon/4951912801/in/photolist-8xzR9V-7bgqZD-6Krrf1-6Kti3J-7GEGFD-oeBHwh-666Dfo-dhzhsu-66LV1k-666Cib-b3mgL8-6KuyBd-6j1PsU-8JQ3iD-7cUiMv-6KaLZk-7nAsLt-5MiE-deihjs-hZXooF-7s8icG-9b46PL-oLkq9-aFK6D2-6n57QK-7NYUFJ-7NYUQY-hZWndN-bqpA4N-6Zfgdp-6wH3FP-bXcg7w-g95ks6-nurPyc-qVRf3e-7CDKJs-qakkCz-p7aMAQ-qwa5TZ-pGpXhz-mfwwXw-dFUcvG-ehTs59-8bH2PC-6zQRU3-a83xB-666JUo-DSGGK-9uaycR-6bfnfm">Bob Bob</a> via Flickr CC <a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/">License by.</a>

World Alarm Clock / Bob Bob via Flickr CC License by.

Agathe Guilhem

Petite histoire des astuces utilisées pour tirer du lit les travailleurs avant la création de cet instrument de torture.

Pas facile de se réveiller le matin? Vous détestez, haïssez, conspuez l’outrageux appareil qui hurle bien trop tôt pour vous tirer du sommeil tous les jours? D’accord, le réveil n’est pas l’objet le plus agréable du monde… mais comment donc faisait-on pour se lever avant son invention?

Comment faisaient les dormeurs à l’horloge biologique mal réglée pour commencer leur journée de travail en même temps que les poules? Comment les esclaves et les servants se levaient-ils avant leurs maîtres, qu’ils avaient en charge de réveiller? Comment les sonneurs de cloches s’éveillaient-ils à l’aurore pour passer le relais aux villageois? Et comment arriver à l’heure à l’usine quand on était trop pauvre pour avoir son propre réveil?

Selon la légende, c’est Platon qui invente le tout premier réveil. 400 ans avant notre ère, le philosophe grec imagine une horloge hydraulique qui fait sonner des flûtes toutes les heures pour ne pas s’endormir lors de ses longues nuits de travail. L’embryon de réveil-matin décrit dans ses notes ne passe pourtant pas les portes de sa demeure. Personne d’autre que lui n’en profitera.

Pour le commun des mortels, c’est le coq qui, jusqu’à très récemment dans nos campagnes, était seul garant du réveil journalier. L’animal-réveil est fêté partout autour du monde comme le symbole du passage de l’ombre à la lumière. Il est présent dès l’antiquité grecque, qui y va de sa petite légende: Alectryon faisait le guet devant la chambre des amants Aphrodite et Arès, qu’il devait prévenir de l’arrivée du dieu du soleil, Hélios, un ami du mari trompé. Forcément, Alectryon s’assoupit, Hélios découvre les deux amants et crie à l’adultère. Fou de rage, Arès punit son guetteur en le changeant en coq, condamné à annoncer l’arriver du jour tous les matins. Le premier réveil-matin est né!

De tous temps, dans les campagnes, le lever s’est donc fait au chant du coq et des animaux qui vivent dans les maisons. Réveillés naturellement par la lumière du jour, les vaches et cochons bougent et crient dans leurs enclos, empêchant toute la maisonnée de faire la grasse matinée.

Qui pour guetter le guetteur?

Dans les villes et les cités, c’est un guetteur qui se charge de réveiller la communauté. Il annonce les heures des prières au clairon, puis à la cloche à partir du Ve siècle. Jusqu’au Xe siècle environ, la vie sociale se cale en effet sur le temps religieux, l’heure ne régit en rien le travail. Mais petit à petit, le guetteur mélange temps laïc et sacré pour sonner les grands rendez-vous de la journée: réveil et prière du matin, ouverture des portes de la ville, jours de marché et extinction des feux le soir, pour éviter les incendies qui pouvaient ravager des villes entières. Tous les 4 kilomètres, des tours ou des petits clochers (détruits depuis) relaient le son des cloches. Dans un monde beaucoup plus silencieux qu’aujourd’hui, sans vrombissement de moteur, sonnerie de téléphones ni musique sur les oreilles, le son des cloches résonne assez fort pour réveiller tout le monde.

Une bougie graduée (via Wikimédia Commons).

Mais comment le guetteur réussissait-il à se lever à l’aube pour réveiller ses congénères? C’est le grand problème de Frère Jacques qui n’arrive pas à se lever pour sonner les Matines, la première prière du matin… Depuis l’Antiquité, les hommes se relaient pour veiller sur la cité lors de tours de garde, tout simplement. Et lorsque l’horlogerie mécanique se répand dans les villes à partir de la fin du XIIIe siècle, les guetteurs sont les premiers à être équipés d’horloges à sonnerie. Ils peuvent enfin s’octroyer de vraies nuits de sommeil.

Mais le réveil, objet de luxe, est encore loin d’être populaire. Seules les classes les plus hautes de la société peuvent y accéder. Au XVIIIe siècle, une technique moins onéreuse est inventée: la bougie graduée à clochette. Les graduations indiquent combien de temps met la bougie pour se consumer.

On plante un clou à l’endroit où la bougie indique une, deux, trois heures, selon ses besoins. Quand la cire fond et atteint la graduation voulue, le clou tombe et tire sur une chaînette qui fait sonner une petite cloche. Ce réveil sera plus répandu mais encore loin d’être dans toutes les chambres à coucher, la bougie restant un produit assez onéreux.

Réveil en douceur

Une knocker-upper à Londres en 1931 (Recuerdos de Pandora via Flickr CC License by).

Ce n’est qu’après 1880 que le réveil personnel se propage réellement grâce à la fabrication en masse des «réveils de cuisine», une horloge surplombée de deux cloches et munie d’une poignée pour le déplacer de la cuisine en journée à la table de chevet la nuit. Les classes les plus basses de la population n’y ont toujours pas accès.

Dans les années 1920, en Irlande et au Royaume-Uni,  les habitants des villes sortent des bras de Morphée grâce aux toc-toc des knocker-upper, des veilleurs payés pour les réveiller sur commande. Certains toquent aux fenêtres à l’aide d’une canne, d’autres tirent à la sarbacane. Les ouvriers logés en cité se lèvent, eux, au chant doux et mélodieux d’une tonitruante alarme collective jusque dans les années 1940.

A partir des années 1950, l’idée n’est plus de se réveiller à tout prix mais de se réveiller en douceur. Les premiers réveil-cafetière ou réveil-gramophone font leur apparition. Depuis, tout est bon pour atténuer les souffrances du dormeur: réveil en lumière avec la radio, invention du bouton snooze (qui n’est pas une si bonne idée),réveil olfactif qui diffuse une bonne odeur de croissants et même, pour les plus gourmands, réveil qui grille du bacon!

référence : Dominique Fléchon, expert auprès de la fondation de la Haute horlogerie de Genève et auteur de La Conquête du temps, l’histoire de l’horlogerie des origines à nos jours (ed. Flammarion), pour ses explications historiques.

Agathe Guilhem

http://www.slate.fr/

Truc Express ► Comment faire des chandelles d’urgence


Imaginez ! Pas d’électricité, pas de bougies et oublier de recharger la lampe de poche. Misère !! Voici un truc pour se faire une bougie. Bon ! C’est un peu cher pour une bougie, mais pourtant très utile en cas de panne de courant
Nuage

 

Comment faire des chandelles d’urgence

 

F7NJMMEHD4VPMLK.MEDIUM

VOUS AUREZ BESOIN: 

-D’un cube de beurre
-De papier de toilette
-D’un cure-dent

COMMENT FAIRE:

-Coupez le cube de beurre en deux

F3D7TK6HD7U0ALK.MEDIUM

-Découpez un carré de papier hygiénique, roulez-le et pliez-le comme dans la vidéo (plus bas)

FW637B5HD7U0ALL.MEDIUM

-Faites un trou avec le cure-dent et insérez le rouleau de papier, aussi avec le cure-dent dans le cube de beurre

-Replacez le beurre tout autour, puis IMPORTANT, humectez la mèche de papier avec du beurre, en le frottant

F58ZGNHHD7U0ALP.MEDIUM

-Allumez la mèche

F7NJMMEHD4VPMLK.MEDIUM

La bougie brûlera 4h de temps!

 

Source: instructables.com

http://www.trucsetbricolages.com

Truc Express ► Empêcher Vos Bougies de Couler Sur la Table.


 

Des bougies qui coulent  sur une nappe ça tache !
Nuage

 

Empêcher Vos Bougies de Couler Sur la Table.

Il vous suffit de disposer des grains de gros sel autour de la mèche (sans toucher la mèche). Vous pouvez maintenant allumez votre bougie et éviter les dégâts.

Et pour une astuce alternative : mettez une c.à soupe de gros sel dans 1 litre d’eau. Trempez vos bougies neuves dans l’eau salée pendant quelques heures.

http://www.comment-economiser.fr