Trois étudiants trouvent 40 000 dollars dans leur sofa usagé


Je trouve extraordinaire que des jeunes ont préféré remettre l’argent trouvé dans un meuble de salon de seconde main, qu’ils ont acheté. Malgré que ce n’est pas le meilleur endroit pour mettre ses économies d’une vie, la dame veuve doit surement être heureuse de ne pas avoir tout perdu
Nuage

 

Trois étudiants trouvent 40 000 dollars dans leur sofa usagé

 

8f255d42-413f-45c1-b9a4-07066f6e2a40

The Little Rebellion

Laurie Bergeron

 

Trois colocataires demeurant à New York ont trouvé une fortune entre les coussins du canapé qu’ils avaient acheté deux mois plus tôt à l’Armée du Salut. L’ancien propriétaire n’y avait pas perdu une poignée de change, mais bien 40 000 dollars.

Reese Werkhoven, Cally Guasti et Lara Russo écoutaient tranquillement un film lorsqu’ils ont senti quelque chose d’étrange sous les coussins. Curieux, Werkhoven a glissé sa main sous le bras du divan. L’étudiant de l’université de New York y a trouvé une enveloppe en plastique remplie de 35 billets de 20 dollars.

Les trois amis ont fouillé tout l’intérieur du sofa et découvert un montant total de 40 000 dollars. Toutefois, un nom figurait sur l’une des enveloppes. Les New-Yorkais ont décidé de rapporter l’argent à son propriétaire. Ils l’ont retrouvé le lendemain à l’aide d’un annuaire téléphonique.

Les bons samaritains ont livré l’argent à la femme en question, qui leur a expliqué qu’elle gardait toutes les économies de son mari et elle dans ce meuble depuis 30 ans. Ignorant sa cachette et pensant bien faire, sa fille avait vendu le sofa à la mort de son mari. La dame était alors hospitalisée pour une intervention au dos. La New-Yorkaise a offert 1 000$ aux trois étudiants en guise de récompense.

Russo a confié à The Little Rebellion : «Nous avons failli ne pas acheter ce sofa. Il est horrible et sent mauvais, mais c’est le seul qui avait les bonnes dimensions pour notre salon.»

http://www.journaldequebec.com

VANCOUVER Un homme se fait passer pour un itinérant et paye le loyer à un bon samaritain


On ne sait jamais quand une bonne action est récompensée. Et ce que j’admire le plus de ce faux itinérant, c’est qu’il a voulu garder l’anonymat. Je trouve que cela a une valeur d’autant plus spectaculaire
Nuage

 

VANCOUVER

Un homme se fait passer pour un itinérant et paye le loyer à un bon samaritain

 

MARLIE BEAUDIN

 

C’est payant d’être généreux et en voici la preuve! Yogi Omar, un homme de Vancouver, a offert à un itinérant de lui payer de la nourriture ou un manteau, alors que ce dernier lui demandait de l’argent. Pour le remercier, le sans-abri a demandé à Yogi ce qu’il pouvait faire en retour pour l’aider.

Le sans-abri a offert à Yogi, qui avait dépensé presque toutes ses économies pour visiter son père atteint d’un cancer en Chine, de lui payer un mois de loyer. L’homme était en réalité très confortable financièrement et voulait simplement aider quelqu’un qui possède un grand cœur. C’est sa manière à lui de donner aux gens qui le méritent vraiment.

Finalement, ce geste a permis à Yogi de retourner en Chine pour soutenir son père dans cette période difficile. L’homme qui a posé ce geste de générosité préfère demeurer dans l’anonymat.

http://www.journaldemontreal.com