Bob Woodward dresse le portrait d’un Trump colérique et paranoïaque


Il faut donner à César ce qui est à César et a Trump à Trump. Il y a quelque chose de très positif dans ses idioties, il va faire monter les ventes des personnes qui le décrivent probablement assez proche de la réalité.
Nuage

 

Bob Woodward dresse le portrait d’un Trump colérique et paranoïaque

 

The Associated PressDonald Trump

Le livre très attendu du journaliste d’enquête Bob Woodward sur Donald Trump dresse le portrait accablant d’un président inculte, colérique et paranoïaque que ses ministres et collaborateurs s’efforcent en permanence de contrôler pour éviter les pires dérapages.

Le Washington Post, qui a obtenu une copie du livre rédigé par celui qui a révélé, avec Carl Bernstein, le scandale du Watergate ayant contraint Richard Nixon à la démission, publie de nombreux extraits peu flatteurs pour le 45e président des États-Unis.

A l’issue d’une rencontre entre M. Trump et son équipe de sécurité nationale sur la présence militaire sur la péninsule coréenne, le ministre de la Défense, Jim Mattis, particulièrement exaspéré, aurait dit à des proches que le président se comportait comme un «élève de CM2 ou de 6e» (10 à 11 ans, NDLR).

Toujours selon les éléments rassemblés par Bob Woodward, après l’attaque chimique d’avril 2017 attribuée au régime du président syrien Bachar al-Assad, M. Trump aurait appelé le général Mattis et lui aurait dit qu’il souhaitait l’assassiner.

«Tuons-le bordel! Allons-y! On leur rentre dedans et on les bute», aurait-il déclaré.

Après avoir raccroché. M. Mattis se serait tourné vers un conseiller et aurait dit:

«Nous n’allons rien faire de tout cela. Nous allons être beaucoup plus mesurés».

Bob Woodward décrit aussi, dans ce livre intitulé Fear: Trump in the White House, la frustration récurrente du secrétaire général de la Maison-Blanche, John Kelly, qui est traditionnellement l’homme le plus proche du président au sein de la «West Wing».

Lors d’une réunion en petit comité, il aurait ainsi affirmé, à propos de Donald Trump:

«C’est un idiot. C’est inutile d’essayer de le convaincre de quoi que ce soit. (…) Je ne sais même pas ce que nous faisons là. C’est le pire boulot que j’aie jamais eu».

Fin août, Donald Trump s’en était pris avec virulence, dans un tweet, à Carl Bernstein, qui a enquêté avec Bob Woodward sur le Watergate et est devenu, comme lui, une figure du journalisme d’enquête.

«On se moque à travers tout le pays de Carl Bernstein le négligé, un homme qui vit dans le passé et pense comme un vieux dégénéré, inventant histoire après histoire! Fake News», avait-il écrit.

Sollicité par l’AFP, la Maison-Blanche n’avait pas réagi en milieu de journée à la publication des extraits de ce nouveau livre de Bob Woodward, dont la sorte sortie est prévue le 11 septembre.

 

http://journalmetro.com/