On peut être allergique à son téléphone portable


Avez-vous une allergie inexplicable ? Peut-être explorer le une des causes possibles, le téléphone portable.
Nuage

On peut être allergique à son téléphone portable

 

Vous avez la joue qui gratte et démange depuis quelque temps ? Il s’agit peut-être d’une réaction allergique à votre téléphone portable.

Le portable peut donner des boutons. Non pas aux quelques réfractaires à la technologie qui refusent de posséder un portable mais aux personnes sensibles. Des scientifiques américains et danois démontrent dans une nouvelle étude publiée sur le site Pediatric Allergy, Immunology, and Pulmonology que l’utilisation du téléphone portable peut provoquer une dermatite de contact. La dermatite de contact est l’autre nom donné à l’eczéma, lié à une allergie de type retardée de la peau à un allergène.

Certains composants présents dans les téléphones portables parmi lesquels le nickel, le chrome, le cobalt et des métaux sont susceptibles d’entraîner une réaction cutanée. Scroutch. Rougeurs, démangeaisons, gonflement sont quelques-uns des symptômes gênants qui peuvent surgir sur le visage, le cou, les cuisses ou les mains.

Les chercheurs ont passé au crible plusieurs marques de téléphones. Verdict ? Du nickel et/ou du cobalt ont été détectés dans la moitié des smartphones Blackberry testés, dans 75% des Samsung et dans 70% des Motorola. Ces métaux ont été repérés le plus souvent sur les boutons, le clavier, le dos ou les écouteurs. Autant dire qu’il peut y en avoir partout ! Les revêtements métalliques ne sont pas les seuls allergènes potentiels. Les colles et les substances plastiques cachées dans les coques des téléphones pourraient aussi donner des boutons aux personnes sensibles.

Le risque d’allergie existerait à partir de 30 minutes d’utilisation continue du portable. Pour se protéger, il est préférable de limiter le temps passé au téléphone, d’utiliser son kit mains libres et de recouvrir son portable d’un étui couvrant.

http://www.topsante.com

Six choses que le iPhone va faire disparaître


 

Les téléphones intelligents ont changé notre mode de vie. Certains est un réel avancement, mais pour d’autres points c’est un recul en temps que société, en temps que contact humain
Nuage

 

Six choses que le iPhone va faire disparaître

Les cartes géographiques

Getty Images

Grâce à Google Maps, les jours des grosses cartes encombrantes semblent comptés.
…Par contre, si vous utilisez Apple Maps, peut-être qu’une carte n’est pas une si mauvaise idée.

Les bonnes manières

AP

Pourquoi parler aux gens assis en face de nous, alors qu’on peut partager sa nourriture sur Instagram et lire le dernier tweet de Kim Kardashian?

Le traditionnel Blackberry

AP

Lentement retiré des étalages, le Blackberry serait-il condamné?

Le réveil matin

Lorsqu’on se réveille le matin, il est toujours plus agréable d’entendre sa chanson préférée plutôt qu’une sonnerie un tantinet agressante.

Les caméras numériques

Getty Images

Parce que c’est plus pratique, moins encombrant et moins cher, beaucoup de gens ont troqué leur vieille caméra pour leur iPhone.

The iPod

Getty Images

Depuis trois ans, les ventes de Ipod chutent puisque les consommateurs optent davantage pour un iPhone ou un iPad.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Répondre au téléphone aux toilettes? Bien sûr…


 

 Même si on appelle les téléphones d’intelligents reste a savoir si les utilisateurs sont tout autant intelligent .. Répondre au toilettes a la maison, avec les téléphone sans fil nous l’avons sans doute tous fait .. mais en prendre une habitude ouch !!!! Je comprend pourquoi que les surfaces des téléphones portables sont un nid de microbes beurkkk . Un moment donné il faut déconnecté. Alors que regarder la télévision en même temps qu’aller surfer sur internet .. ca je le fait souvent
Nuage

Répondre au téléphone aux toilettes? Bien sûr…

 

 

Temps libres - Répondre au téléphone aux toilettes? Bien sûr...

© Shutterstock

Selon un sondage publié le 30 janvier par l’agence 11mark, spécialisée en marketing, 75 % des Américains avouent utiliser leur téléphone aux toilettes. Et parmi eux, les possesseurs de BlackBerry sont les plus nombreux à avouer y passer des appels téléphoniques.

Pour ce sondage réalisé tout au long du mois d’octobre 2011, 11mark a interrogé 1000 utilisateurs de téléphones portables. Il en ressort que 75 % des Américains envoient des messages (textos et courriels) et répondent même parfois à des appels lorsqu’ils sont aux toilettes.

Les utilisateurs d’appareils tournant sous Android sont les plus nombreux à admettre l’utilisation de leur téléphone intelligent aux toilettes (87 %). Ils sont suivis de près par les utilisateurs de BlackBerry (84 %). Viennent ensuite les possesseurs d’iPhone (77 %).

Cependant, de tous les sondés, ce sont les possesseurs de BlackBerry qui sont les plus nombreux à avouer téléphoner au petit coin (75 %), quand 67 % des utilisateurs Android et 60 % des utilisateurs iPhone déclarent l’avoir déjà fait.

Selon l’étude, il existe peu de différences entre les pratiques féminines et masculines: 74 % des hommes et 76 % des femmes admettent l’utilisation du téléphone aux toilettes. En revanche, ce sont les hommes qui semblent l’y utiliser à des fins professionnelles: 20 % des hommes interrogés disent passer des appels liés au travail depuis les toilettes, contre 13 % des sondées.

Ces résultats reflètent l’extrême prévalence du mobile et du besoin de connectivité au quotidien. Une étude Nielsen/Yahoo publiée à la fin du mois de janvier montrait que 86 % des utilisateurs américains de téléphones portables surfaient sur internet via leur téléphone tout en regardant la télévision, principalement pour fréquenter les réseaux sociaux.

 

http://fr.canoe.ca/

Cellulaires usagés: ne les jetez pas à la poubelle!


Je suis d’avis que tout magasin qui vendent des appareils technologiques doivent être en mesure d’offrir a la clientèle de ramassage des produits désuets. Ceci serait un grand atout pour l’environnement …
Nuage

Cellulaires usagés: ne les jetez pas à la poubelle!

L’appel de l’iPhone ou du BlackBerry est trop fort: vous voulez changer de cellulaire. Pensez à recycler l’ancien.

Photo: Shutterstock

Par Lorraine Fournier

«Chaque année, au Canada, environ 10 millions de cellulaires sont mis au rancart», estime Dominique Potelle, agente de développement industriel à Recyc-Québec.

Une bien mauvaise nouvelle pour l’environnement, puisque «certains appareils contiennent des substances dangereuses, comme du plomb, de l’arsenic ou encore du béryllium. D’autres contiennent de l’or, de l’argent, du platine, ou encore des minerais rares.»

«L’extraction de ces métaux coûte cher et provoque des dégâts écologiques énormes. S’ils sont récupérés, non seulement on récupère de précieuses ressources, mais en plus, on réduit l’impact environnemental», ajoute Dominique Potelle.

Que faire?
Selon Bernard Lord, président et chef de la direction de l’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS), de 90 à 95 % des matériaux d’un téléphone peuvent être recyclés. Le bac de récupération n’est toutefois pas une bonne solution pour vous débarrasser de votre petit dinosaure.
Voici quelques pistes

Le programme «Recycle mon cell»: L’ACTS invite les consommateurs à déposer leur vieux cellulaire dans un des quelque 1 000 centres de recyclage participants, au Québec, tout au long de l’année. Les téléphones sont ensuite remis par l’ACTS à Greentec, une entreprise de recyclage, établie en Ontario. Cette initiative a un bon impact.

                • «Plus de 111 000 cellulaires sont recyclés chaque année au Québec par ce programme, précise Bernard Lord, mais ce n’est qu’une petite fraction du nombre de téléphones vendus».

Le lundi 17 octobre, à l’occasion de la Semaine canadienne de réduction des déchets, les étudiants de tout le pays ont commencé à participer au «Défi étudiant Recycle mon cell», qui permet aux plus jeunes d’inscrire leur école et de courir la chance de gagner peut-être 500 $. Un défi qui dure jusqu’au 17 novembre.

Le retour au fournisseur: La majorité des fabricants et fournisseurs récupèrent les appareils désuets. Bell et Vidéotron (programme «Allô la Terre»), notamment, les reprennent. Les magasins Bureau en gros et le Mouvement Desjardins ont aussi un programme de collecte.

«Le gouvernement du Québec a adopté en juillet 2011 un règlement pour favoriser la récupération et la valorisation de produits par les entreprises, et cela concerne entre autres les téléphones cellulaires», dit Dominique Potelle, à défaut de quoi elles risquent de recevoir une amende.

Les entreprises qui mettent sur le marché québécois un produit neuf sont donc obligées d’instaurer un programme de récupération selon la hiérarchie des trois RV: «Réduction, Réemploi, Recyclage, Valorisation énergétique». Le programme commence en juillet 2012.

http://www.protegez-vous.ca