Des rats mutants immunisés contre les pesticides se propagent en Angleterre


Les raticides qui ont été efficaces longtemps semblent perdre leur efficacité. Les rats deviennent de plus résistant aux produits chimiques que l’humain utilise. Se servir de la nature comme biocides seraient peut-être une meilleure solution pour diminuer la population de rat
Nuage

 

Des rats mutants immunisés contre les pesticides se propagent en Angleterre

 

Crédits : Wikimedia Commons

par  Clara Lalanne

 

Une récente étude publiée dans la revue Think Wildlife sonne l’alerte sur l’apparition de « super-rats » dans certaines zones du sud de l’Angleterre. Cette espèce de rongeurs mutants préoccupe de plus en plus les scientifiques britanniques pour sa capacité à résister à des pesticides très communs.

La raison de l’apparition de cette résistance ? Les pesticides eux-mêmes. C’est ce qu’explique l’université de Reading, commissionnée par le groupe de Campagne pour une utilisation responsable du rodenticide (CRRU), dont certains chercheurs ont étudié les populations de nuisibles dans le sud du Royaume-Uni. Ils ont ainsi détecté chez de nombreux rats une mutation génétique appelée L120Q, qui leur permet de devenir résistants à la grande majorité des raticides anticoagulants. Cette forme de résistance sévère est apparue à cause de l’usage massif des raticides sur les populations de rongeurs – notamment par les fermiers.

Ces produits dévastateurs bloquent la coagulation du sang et tuent en quelques jours les rongeurs concernés. Ceux dits de « seconde génération » sont pour leur part redoutablement efficaces, tuant en une seule dose seulement. Toutefois, cette mutation L120Q a permis aux animaux de s’adapter, et de commencer à former une population résistante à ces produits. Ce qui préoccupe donc les scientifiques est que les produits éradiquent un jour tous les rats non-mutants, et qu’il ne reste plus que des créatures dotées de cette résistance hors du commun.

Le plus inquiétant dans cette histoire reste que cette mutation n’a pas encore été testée partout dans le pays, et que leur présence pourrait être encore plus étendue qu’on le croit aujourd’hui. Pour Alan Buckle, le président de la Campagne CRRU, des mesures strictes doivent donc être prises à l’avenir.

« Un plan d’action efficace – impliquant certes un travail et un coût supplémentaire – est d’employer des professionnels spécialistes du traitement anti-parasitaire, suffisamment qualifiés pour étudier la situation », déclare t-il.

L’université de Reading propose aussi d’analyser gratuitement la résistance des rats trouvés dans les fermes de la région, pour mieux comprendre le phénomène et développer des plans de contrôle adaptés. Les chercheurs ont également plaidé pour un meilleur règlement autour des produits dits « biocides », et pour la création de solutions alternatives à ces anticoagulants. Ils rappellent aussi qu’utiliser soi-même des raticides non-adaptés ou trop puissants pour lutter contre la prolifération ne fait en général qu’empirer les choses… et risque de créer des mutants encore plus résistants.

Source : Think Wildlife

http://www.ulyces.co/

J’ÉLIMINE LES INSECTES SANS INSECTICIDES


L’été c’est aussi la saison des moustiques, avant d’utiliser des produits chimiques, insecticides, pesticides qui ont aussi un effet sur l’être humain et les animaux domestiques, il serait peut-être suffisant d’employer des moyens écolos
Nuage

 

J’ÉLIMINE LES INSECTES SANS INSECTICIDES

 

Parfois même sans en avoir vraiment conscience, nous utilisons des produits biocides à l’intérieur de nos logements: shampoing anti-poux, collier antipuces, bombe insecticide anti-moustiques, boîtes anti-fourmis, raticides, produits de traitement des charpentes, colle à papier peint, etc. Or, contre les insectes nuisibles, il existe des alternatives écologiques efficaces à ces produits toxiques. Il importe de les privilégier.

La prévention avant tout, ou comment ne pas attirer les hôtes indésirables

La propreté est la meilleure façon d’éloigner les insectes. Si en plus on lutte contre l’humidité, on coupe totalement les vivres aux petites bêtes indésirables. Le rangement contribue aussi à éloigner les insectes, et particulièrement le rangement des produits alimentaires (placard fermé, en hauteur, boîtes hermétiques…). Enfin, ne laissez pas de miettes sur la table par exemple.

Stratégies naturelles contre les fourmis

Bouchez les fentes, trous et autres interstices afin d’empêcher les fourmis d’entrer.
Nettoyez régulièrement l’endroit où vous déposez la gamelle du chien ou du chat.
Utilisez des répulsifs naturels dans les endroits de passage: vinaigre, lavande, marjolaine, feuilles fraîches de
basilic, de noyer, marc de café, tranche de citron moisi…
Sur vos plantations à l’extérieur, appliquez des barrières collantes
(vaseline ou graisse vendues en jardinerie) sur les tiges et les troncs.
En dernier recours, privilégiez les appâts en boîte fermée, à placer dans les endroits inaccessibles aux enfants et aux animaux domestiques

Stratégies naturelles contre les mouches

Installez des moustiquaires ou des rideaux anti-mouches aux portes et fenêtres.
Utilisez des répulsifs naturels: lavande, marjolaine, feuilles de noyer…
Accrochez des attrape-mouches avec adhésif mais sans pesticides.
Demandez conseil en jardinerie, il existe des pièges à base de levure
digestive, des plaquettes anti-mouches avec attraction optique, etc.
Si vous devez vraiment utiliser un
produit chimique, fermez bien la porte de la pièce durant le traitement et aérez ensuite très abondamment dès que le produit a fait effet.

Stratégies naturelles contre les moustiques

Éliminez tous les réceptacles susceptibles de contenir de l’eau (seaux, arrosoirs…).
Si vous avez une mare dans votre
jardin, mettez-y des poissons prédateurs. La présence de batraciens et de libellules aide aussi à réguler le nombre de moustiques.
Fermez portes et fenêtres ou utilisez des moustiquaires aux endroits de passage.
Placez aussi des moustiquaires au-dessus des
lits.
Le soir, n’allumez qu’après avoir fermé portes et fenêtres ou placé vos moustiquaires.
Si malgré tout vous devez utiliser un produit chimique à diffusion permanente pour la nuit
(vaporisateurs, plaquettes…), veillez à aérer durant leur utilisation.
Si vous utilisez un produit à appliquer sur la peau
(crème, spray, gel…), veillez à ce qu’il contienne certaines substances ayant un effet répulsif: IR3535, icaridine, Citrodiol, DEET.

Stratégies naturelles contre les guêpes

Inspectez régulièrement maison et jardin à la recherche d’ébauches de nid.
N’écrasez pas les
guêpes car il se produit une réaction chimique susceptible d’attirer et d’exciter leurs congénères.
Supprimez tout accès aux
boissons sucrées et aux aliments. Veillez aussi à bien fermer les poubelles et à débarrasser les restes e nourriture sur le barbecue
Si cela ne suffit pas, faites appel à un professionnel

 

Par Isabelle Eustache, journaliste Santé
Sources : SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement.

http://www.e-sante.be