Déprimé, enjoué? Votre date de naissance y est pour quelque chose


La saison que nous naissons aurait une influence sur nos humeurs selon plusieurs facteurs, mais surement pas une question d’astrologie. Cependant, il est aussi important, que l’environnement familial, l’éducation jouent aussi un grand rôle.
Nuage

 

Déprimé, enjoué? Votre date de naissance y est pour quelque chose

 

Le tempérament d’un individu serait bel et bien influencé par sa date de naissance et il ne s’agit pas d’astrologie, mais bien d’une question de biochimie! Des scientifiques démontrent qu’il existe en effet un lien entre la date ou saison à laquelle on naît et notre tempérament.

Ces recherches présentées au Congrès annuel de l’European College of Neuropsychopharmacology de Berlin, ont comparé ainsi les traits de caractères de 400 personnes à leurs dates de naissance, afin de mettre en évidence certaines corrélations.

Si on ne peut bien sûr, pas prédire le caractère ou la personnalité d’un individu en fonction de sa date de naissance, il serait possible d’appréhender certaines tendances en termes d’humeur et même de maladies. Par exemple, ceux qui sont nés en hiver deviendraient généralement des adultes plus irritables que ceux nés en d’autres saisons. Les individus nés à l’automne seraient quant à eux moins à risque de dépression que ceux nés l’hiver. Quant à aux bébés d’été et du printemps, ils auraient tendance à être beaucoup plus (parfois même trop) optimistes et enjoués.

Sceptiques? Les chercheurs nous invitent à considérer ceci: plusieurs différents facteurs qui jouent un rôle dans le développement du système nerveux sont différents d’une saison à l’autre, selon l’auteur de l’étude Xenia Gonda, psychologue à l’Université Semmelweis à Budapest. La saison de naissance reflète notamment plusieurs influences de l’environnement pendant la gestation et après la naissance, telles que les nutriments disponibles, le niveau d’activité physique de la mère, la température extérieure, l’exposition à la lumière, etc.

S’il est encore trop tôt pour connaître exactement les raisons de ces prédispositions, selon l’auteur, la saison à laquelle vous êtes né influence aussi la production de certains neurotransmetteurs comme la dopamine et la sérotonine.

Les chercheurs essaient maintenant de trouver des marqueurs génétiques qui pourraient être liés à la saison de naissance, au tempérament et éventuellement des facteurs de risques pour certains troubles de l’humeur. Évidemment, il ne faut pas oublier ou confondre l’influence que peut avoir l’environnement dans la construction du caractère d’un individu… 

http://www.canald.com

Mangez vos crottes de nez, c’est bon pour la santé


Qu’est-ce qui ne faut pas faire pour étude en relation avec la santé. Pour ma part, je trouve cela dégoutant. Bon chez les enfants, c’est une attitude normale, mais qui généralement se perd en vieillissant, enfin, j’espère et puis pour garder en santé il y a bien d’autre chose de plus intéressant que manger ses crottes de nez
Nuage

 

Mangez vos crottes de nez, c’est bon pour la santé

 

Photo Fotolia

Agence QMI

 

Manger ses crottes de nez serait bon pour la santé, selon une étude menée par un chercheur de l’Université de Saskatchewan.

Pour prouver sa théorie, le professeur de biochimie Scott Napper a encouragé ses étudiants à explorer les recoins de leur nez. Pour ce faire, il les a divisés en deux groupes, dont l’un devait consommer les résidus de mucus récoltés dans leurs narines.

«La nature nous pousse à adopter certains comportements qui sont bénéfiques pour nous, et à manger différents types de nourriture. Il est donc possible que lorsqu’on a envie de manger ce qui se trouve dans notre nez, on y soit tout simplement poussé par la nature», a indiqué le professeur Napper.

Il a aussi formulé l’hypothèse selon laquelle manger les crottes de nez stimule notre système immunitaire dans la mesure où l’on ingère de petites quantités de microbes présents dans nos narines.

http://sante.canoe.ca/