Un gang trompe des bijoutiers avec des billets de Monopoly


Une stratégie originale, mais qui n’a pas rendu plus riche pour autant ! Même, les voleurs ont été appauvris de plusieurs années de liberté
Nuage

 

Un gang trompe des bijoutiers avec des billets de Monopoly

 

Les liasses étaient faites de billets de Monopoly.

Photo : PATRICK HERTZOG / AFP

Un gang a réussi à tromper des bijoutiers dans le cadre d’une vaste escroquerie de près de 9 millions d’euros (plus de 13 millions canadiens)… grâce à des billets de Monopoly. Certaines liasses de billets du célèbre jeu immobilier étaient prises en sandwich avec de vrais billets en euros, quand, sur d’autres, les mots « Monopoly » et « fac-similé » ont été dissimulés derrière des bandes de papier qui maintenait les liasses.

Le gang a même construit un bureau où un homme pouvait se cacher et échanger les vrais et faux billets dans les tiroirs alors que la vente se déroulait, détaille le site britannique Metro.uk le 13 juin.

Près de 8 millions d’euros en une seule prise

La plus grosse prise du gang vient du bijoutier John Calleija, basé à Londres, qui pare les stars et la couronne britannique : un des membres du gang s’est présenté comme un expert intéressé par une vente. L’accord se conclut dans une chambre d’hôtel : lors de la transaction, le bijoutier et son garde du corps font inspecter les liasses par une machine à compter les billets, sans rien à y redire. Lorsque les deux hommes tournent le dos pour ranger la machine, les vrais billets sont échangés avec les fausses liasses, grâce au bureau.

John Calleija a ainsi été volé à hauteur de 7.768.000 euros. Des escroqueries similaires ont eu lieu à Bristol et Leeds. Les cinq membres du gang ont été condamnés pour un total de 22 ans de prison. Lors de l’interpellation, les agents de police ont également retrouvé des bijoux volés cachés… dans des pots de fleurs.

http://www.metronews.fr/

Les oreilles percées: ce qu’il faut savoir


C’est beau une petite fille qui porte des boucles d’oreilles, mais encore faut-il s’assurer de la propreté des instruments , et de surveiller que l’infection ne s’installe pas … ainsi que de bien choisir la boucle d’oreille ..
Nuage

Les oreilles percées: ce qu’il faut savoir

Les petites boucles d'oreilles en forme de coeur ou d'étoiles sont très... (Photos.com)

PHOTOS.COM

NATHALIE CÔTÉ collaboration spéciale
La Presse

Les petites boucles d’oreilles en forme de coeur ou d’étoiles sont très mignonnes. Mais que faut-il prendre en considération avant de faire percer les oreilles de son enfant?

Même s’il est très répandu, le perçage du lobe de l’oreille est moins anodin qu’il en a l’air.

«En fait, il s’agit d’une opération. Il faut donc s’assurer que ce soit fait de manière stérile», prévient Danielle Grenier, directrice des affaires médicales à la Société canadienne de pédiatrie.

Elle estime aussi préférable d’attendre que l’enfant ait au moins reçu trois doses du vaccin contre le tétanos. Selon le calendrier régulier de vaccination québécois, celles-ci sont normalement données à 2, 4 et 6 mois.

Par ailleurs, la Dre Grenier réfute l’argument selon lequel il vaut mieux le faire tôt pour éviter la douleur.

«On a longtemps cru que la circoncision ne faisait pas mal aux bébés. Aujourd’hui, on sait que c’est faux. C’est la même chose pour le perçage des oreilles.»

Une crème destinée à engourdir le lobe d’oreille devrait donc être appliquée au préalable pour prévenir la douleur.

Quelle technique?

Il existe deux façons de percer les oreilles: le poinçon et l’aiguille.

«Le problème avec le poinçon, c’est qu’il n’est généralement pas stérilisé à la chaleur. Les pharmacies et les bijouteries ne possèdent pas l’équipement nécessaire pour le faire», indique Éric Wizman, de la boutique de perçage Nezem.

De plus, avec un poinçon, c’est la tige de la boucle d’oreille qui perce le trou.

«Elle n’est pas pointue comme une aiguille peut l’être. On remarque donc davantage d’enflure et le temps de guérison peut être plus long», indique M. Wizman.

Une fois l’oreille percée, M. Wizman recommande aux parents de nettoyer quotidiennement le trou à l’aide d’une solution saline jusqu’à la cicatrisation complète. L’alcool à friction et le peroxyde sont à éviter, car ils peuvent ralentir la guérison.

Les risques

Le problème le plus fréquent à la suite du perçage d’oreille est le développement d’une infection locale.

«Parfois, il y a aussi de l’inflammation derrière l’oreille et on ne la remarque pas. Il se crée alors de l’enflure et l’attache rentre dans la peau. C’est très douloureux et il faut une opération pour la retirer», explique la Dre Grenier.

Elle assure voir régulièrement des cas semblables. Pour éviter cette complication, elle recommande de vérifier quotidiennement l’arrière de l’oreille de l’enfant.

La pédiatre souligne que le risque de complication augmente avec le nombre de trous dans le lobe d’oreilles.

«Certaines jeunes filles, influencées par la télévision, en veulent plus d’un. Des nodules [de petites bosses] peuvent alors se former derrière le lobe de l’oreille et ils sont permanents.»

Saviez-vous que?

Le bijou doit être choisi avec soin. Il vaut mieux se méfier du nickel qui provoque souvent des réactions allergiques. On conseille de se tourner vers une boucle d’oreille en métal chirurgical, au moins jusqu’à ce que le trou soit guéri.

http://www.lapresse.ca