Courte cavale pour un alpaga à Aylmer


En France, ils ont eu leur lama qui avait été momentanément kidnappé, alors que chez nous a Gatineau, c’est un alpaga qui lui a pris lui-même la clé des champs, mais pas pour trop longtemps
Nuage

 

Courte cavale pour un alpaga à Aylmer

 

PATRICK WOODBURY, LEDROIT

LOUIS-DENIS EBACHER
Le Droit

Un alpaga s’est échappé de sa ferme d’élevage, dans le secteur Aylmer, vendredi matin.

L’animal a pris la clé des champs pendant environ une heure.

Un patrouilleur de la police de Gatineau a surveillé la bête avant que son propriétaire vienne la chercher en l’attirant avec de la nourriture.

La police de Gatineau ferme un autre chapitre animalier, une semaine après avoir eu à sécuriser la Montée Paiement, dans l’est de la ville, à cause d’une vache qui s’était échappée de sa ferme.

Le bovin avait causé des ralentissements à l’heure de pointe, ce qui n’a pas été le cas dans le secteur Aylmer, vendredi matin.

L’alpaga a fini sa cavale dans un secteur campagnard de la rue Grande-Allée, non loin du club de golf Kingsway.

http://www.lapresse.ca

Un Gatinois à vélo… jusqu’au Pérou


J’admire ce genre de défi et qui en plus c’est pour une bonne cause. Il n’est déjà pas facile d’aller chercher des fonds pour des organismes humanitaire, que trouver un moyen original tout en demandant un effort exceptionnel alors pourquoi pas . En plus il va voir du pays tout en vivant espérons le une belle aventure
Nuage

Un Gatinois à vélo… jusqu’au Pérou

Demain, Jean Marcotte enfourchera sa bicyclette pour Moisson Outaouais. Direction : le pays des Incas.

Patrick Woodbury, LeDroit

Samuel Blais-Gauthier
Le Droit

Le vélo de Jean Marcotte est bien attelé, fin prêt pour faire un long trajet en direction du Pérou. Demain, le militaire à la retraite d’Aylmer enfourchera sa bicyclette pour amorcer un périple de plus de 12 000 kilomètres pour rejoindre le pays des Incas. Il entend remettre les dons amassés pendant son périple à l’organisme Moisson Outaouais.

M. Marcotte part seul, avec en poche un itinéraire de voyage préparé « à peu près » et de quoi survivre au cas où il devait coucher à l’extérieur par une nuit froide.

« Les 10 premières nuits, c’est coulé dans le béton, je sais où je vais dormir. Ensuite… J’ai quelques plans, mais rien de trop précis, tout peut changer à mesure que je vais avancer », dit-il.

Jean Marcotte est du type aventurier, assoiffé d’inconnu.

« Ce que j’aime, c’est de me sentir autonome. C’est ça qui met du piquant. Chaque petit problème – et je vais inévitablement en rencontrer – se règle au jour le jour », estime M. Marcotte, loin de s’en faire.

À raison de 100 kilomètres par jour « sans repos » – c’est l’objectif qu’il s’est fixé -, M. Marcotte espère être rentré au pays le 30 mai prochain. Il compte sur les kilomètres qu’il parcourra en plus, les jours où il aura le vent dans le dos, pour prendre un peu de répit.

http://www.cyberpresse.ca

L’homme qui a voulu empêcher un vol de citrouille est décédé


Un citoyen est mort pour avoir voulu empêcher un vol de citrouille dans la cour de l’épicerie IGA a Aylmer  à Gatineau.. Une stupidité d’adolescent qui a fini par mort d’homme tout cela pour une simple citrouille Par contre je trouve qu’étaler les produits en dans les portes d’entrées ou dehors sans surveillance entraine surement plusieurs vol.
Nuage

L’homme qui a voulu empêcher un vol de citrouille est décédé

Société - L'homme qui a voulu empêcher un vol de citrouille est décédé

Un homme qui a interpellé deux jeunes hommes qui s’apprêtaient à voler une citrouille devant un commerce du secteur d’Aylmer, a succombé à ses blessures.

Rappelons que l’homme de 57 ans circulait à vélo avec sa conjointe, le 29 septembre dernier, lorsqu’il a interpelé les deux jeunes hommes de 19 ans pour leur dire de remettre la citrouille à sa place, dans l’étalage extérieur du commerce.

Une altercation s’en est suivie entre lui et l’un des jeunes hommes, au cours de laquelle il est tombé par terre. Le quinquagénaire, qui était inconscient à l’arrivée des secours, a été transporté au centre hospitalier de Hull, souffrant de blessures sérieuses à la tête, dont une fracture du crâne.

Le présumé voleur, impliqué dans l’altercation, a éventuellement été arrêté par les policiers, et libéré sous promesse de comparaître. Il fait face à des accusations de voies de fait graves, qui pourraient changer à la lumière des plus récents développements dans cette affaire.

http://actualites.ca.msn.com