Hiver doux ne rime pas avec printemps chaud


C’est une belle journée aujourd’hui, le soleil est une température qui nous fait oublier la neige et le froid en début Mars, La neige va fondre, ce sera la symphonie des gouttelettes. Mais, comme la météo est une science imprécise qu’il peut arriver de grands changements alors il ne faut pas penser que nous aurons des journées printanières sans neige … sauf qu’au moins au sait que cela arrive a sa fin .. Cependant il faut espérer qu’il n’y ai pas d’inondation comme a connu certaines régions du Québec
Nuage

Hiver doux ne rime pas avec printemps chaud

Hiver doux ne rime pas avec printemps chaud

 

Pour les mois de mars, avril et mai, les températures devraient en moyenne varier de 1 à 11 degrés pour Montréal.

Photo: André Pichette, La Presse

ilie Bilodeau
La Presse

Hiver doux ne rime pas avec printemps chaud. Les températures devraient se rapprocher des normales de saison et les précipitations pourraient être plus abondantes que la moyenne dans certaines régions du Québec, au printemps.

C’est le cas de Montréal et de Gatineau, qui devraient recevoir plus de pluie et peut-être davantage de neige qu’à l’habitude pour les mois de mars, avril et mai. Mais les météorologues de MétéoMédia se veulent rassurants. Le printemps qui s’amorce ne sera pas aussi mouillé que celui de l’année dernière. En 2011, le printemps a été le plus pluvieux de l’histoire avec 407 millimètres d’eau. La pluie a notamment causé de désastreuses inondations en Montérégie.

Cette année, pour Montréal et Gatineau, les précipitations devraient dépasser la moyenne qui tourne aux alentours de 228 millimètres de pluie et de neige. Ailleurs dans la province, les précipitations devraient s’approcher des normales.

Par ailleurs, le temps doux qui a marqué l’hiver devrait faire place à des températures plus près de la moyenne.

«Ce n’est pas garanti que lorsqu’on a un hiver doux, automatiquement le printemps sera doux lui aussi. Il n’y a pas nécessairement de corrélation», explique Martin Bélanger, chef des opérations météorologiques à MétéoMédia.

Et si le mercure a facilement dépassé le point de congélation ce matin, ça ne veut pas nécessairement dire que le temps chaud est arrivé pour de bon.

«Il va y avoir des journées ponctuées de poussées de chaleur avec de l’air plus doux en provenance du sud et, par moments, des journées plus fraîches avec un vent du nord. Mais, au mois de mars, on peut encore avoir de la neige», prévient M.Bélanger

Pour les mois de mars, avril et mai, les températures devraient en moyenne varier de 1 à 11 degrés pour Montréal. La moyenne est établie à 6 degrés. Bien que les météorologues considèrent que le printemps s’étend du 1er mars au 31 mai, pour le commun des mortels, la saison des amours ne commence que le 20 mars, à 1h14.

http://www.cyberpresse.ca

Temps doux → Un avant-goût printanier


Avec les belles journées comme nous avons, il est difficile de croire que nous sommes en Février et pourtant un air de printemps semble se dessiné .. mais nous savons par expérience qu’il ne faut jamais se fier a l’apparence des beaux jours en hiver … Car il est souvent capricieux et jaloux de notre volonté de sentir enfin la chaleur
Nuage

 

 

Temps doux → Un avant-goût printanier

 

Un avant-goût printanier

Crédit photo : Agence QMI

Par Francis A-Trudel | Le Journal de Montréal

L’incursion d’un temps doux printanier dans l’air de février se prolongera jusqu’à vendredi, selon Environnement Canada.

La journée d’hier semblait vouloir donner raison aux marmottes à l’ombre timide ayant prédit un printemps hâtif.

Grâce aux chauds rayons du soleil, le mercure est monté d’un degré au-dessus des normales de saison pour atteindre -2 ºC.

Et les températures prévues cette semaine s’annoncent plutôt intéressantes.

«Nous allons passer au-dessus des normales de saison aujourd’hui et demain, avec une pointe de temps doux en milieu de semaine», affirme le météorologue Jean Thériault, d’Environnement Canada.

Le mercure, qui dépassera le point de congélation toute la semaine, « devrait alors grimper jusqu’à 5 ºC ».

Pluie et neige

Deux systèmes attendus en milieu et fin de semaine sur l’ensemble de la province devraient cependant refroidir les ardeurs de ce printemps précoce.

Le premier se matérialisera sous forme de pluie ou de neige fondante dans la nuit de mardi à mercredi.

La région de Québec risque d’être plus affectée, avec des accumulations d’environ cinq centimètres, estime M. Thériault.

«Le second système donnera probablement de la pluie vendredi, et là encore, en quantité plus abondante à Québec», ajoute-t-il.

Retour à la normale

Février reprendra ses droits sur cet échantillon d’avril dès samedi.

Les températures redescendront alors sous zéro sans trop s’en éloigner, avec un minimum à -3 °C et un maximum à -2 °C.

«Nous allons revenir dans les normales saisonnières dès la fin de semaine prochaine», avance le météorologue.

Patience

À ceux qui sont déjà prêts à sortir les chaises sur leur terrasse, M. Thériault répond que la patience est de mise.

Même si les ourlets des bancs de neige ont déjà reculé, dénudant un peu d’herbe jaune, l’hiver n’a pas encore abdiqué.

«L’hiver n’a pas dit son dernier mot, prévient-il, le mois de mars peut nous réserver des surprises.»

http://tvanouvelles.ca