Parole d’enfant ► Question savante


Mlle a aussi de grandes discussions scientifiques avec sa maman. Et ces questions sont tout a fait étonnantes
Nuage

 

Question savante

 

 

Maman raconte :

Je parle des différentes couches de l’atmosphère avec Mlle
– Maman c’est très intéressant tout ça… Mais les morts au ciel sont dans quelle couche ?

Ana-Jézabelle, 5 ans/8 avril 2017

La Nasa veut mettre un bouclier magnétique autour de Mars pour que l’homme puisse y habiter


L’idée m’apparaît pas mal fantaisiste, même si cela serait utile pour la Terre dans des siècles à venir, il me semble que créer un champ magnétique sur Mars pour que l’homme puisse vivre serait de changer le cours naturelle d’une planète comme nous l’avons fait sur Terre dans d’autres domaines et qui n’a pas donné nécessairement de bons résultats
Nuage

 

La Nasa veut mettre un bouclier magnétique autour de Mars pour que l’homme puisse y habiter

.

Artist’s impression of Mars four billion years ago | ESO/M. Kornmesser via Wikimédia CC License by

Artist’s impression of Mars four billion years ago | ESO/M. Kornmesser via Wikimédia CC License by

Repéré par Vincent Manilève

Le but est d’instaurer une nouvelle atmosphère

Il y a bien longtemps, dans notre galaxie, la planète Mars était recouverte d’océans et bénéficiait d’une atmosphère. Et si aujourd’hui tout cela a disparu, la Nasa a en tête un plan bien particulier pour la rendre habitable par les humains.

Le magazine Wired relaie ainsi la très intéressante conférence Planetary Science Vision 2050 Workshop de Washington, où le directeur de la division science planétaire James Green a expliqué ce projet fou:

«Le système solaire est à nous, prenons-le. Ceci, bien sûr, implique que nous soyons capables d’explorer Mars, ensemble, et d’y faire nos recherches, nous avons donc besoin d’un meilleur environnement.»

Des scientifiques de l’agence ont eu l’idée d’un bouclier magnétique pour protéger Mars des rayons du Soleil qui actuellement provoquent des radiations que l’homme ne peut supporter. Techniquement, la Nasa enverrait un circuit électrique suffisamment puissant pour créer un champ magnétique qui s’insérerait entre le Soleil et la planète rouge.

«Le bouclier pourrait permettre à Mars de restaurer lentement son atmosphère en quelques années, écrit Wired. Une fois que l’atmosphère s’est mise en place, l’effet de serre réchaufferait la planète, la rendant potentiellement assez chaude pour que de l’eau liquide existe à la surface.»

Une aide pour la Terre?

James Green semble néanmoins rêver plus loin que ses confrères, notamment en expliquant qu’il est possible qu’un jour une partie de l’ancien océan de Mars revienne. Il faut savoir que, comme le soulignait le site Phys.org il y a quelques jours à peine, la planète a accueilli ce qui ressemble à un énorme canal, creusé il y a trois milliards d’années après des inondations monstres.

Ce projet rappelle celui proposé en 2008 par deux chercheurs japonais du National Institute for Fusion Science. Si le système de champ magnétique pouvait s’appliquer à Mars ou même la Lune, Osamu Motojima et Nagato Yanagi se concentraient de leur côté sur la planète Terre. Il faut savoir que ce type de champ joue un rôle primordial pour la survie d’une espèce comme la nôtre, et qu’il s’est affaiblit chez nous «d’environ 10% en 150 ans».

Et s’il continue à diminuer en capacité, «cela pourrait avoir un impact sérieux sur les structures vitales comme les satellites, le trafic aérien, les réseaux électriques, ainsi que sur le réchauffement climatique mondial», notaient les deux scientifiques.

Il est donc possible que ce fameux champ magnétique artificiel, au-delà du fantasme d’astronaute, aient une importance vitale pour nous sur Terre.

http://www.slate.fr/

De l’eau dans l’atmosphère de 5 exoplanètes


Le télescope Hubble est toujours et encore très fort pour transmettre les images et données de ce qu’il capture lors de son périple dans l’espace
Nuage

 

De l’eau dans l’atmosphère de 5 exoplanètes

 

Représentation artistique de l’atmosphère d’une exoplanète. Photo :  NASA

Des traces d’eau ont été détectées dans l’atmosphère de cinq exoplanètes, grâce aux observations du télescope spatial Hubble de la NASA.

Ce n’est pas la première fois que la présence d’eau est observée dans l’atmosphère des planètes hors de notre système solaire, mais ces travaux sont les premiers à la mesurer plus précisément et à en comparer les profils et les intensités entre exoplanètes.

La signature de l’eau varie d’une planète à l’autre. Deux d’entre elles semblent en posséder plus, mais les trois autres en possèderaient en moindre quantité.

« Analyser l’atmosphère d’une exoplanète est extraordinairement difficile, mais nous avons réussi à sortir un signal très clair, et c’est de l’eau. »— Avi Mandell, NASA

Ces travaux sont réalisés dans le cadre d’un recensement des atmosphères d’exoplanètes menées par des astrophysiciens de l’Université du Maryland.

Les scientifiques ont utilisé l’une des caméras de Hubble pour explorer les détails de l’absorption de la lumière par les atmosphères de différentes exoplanètes.

Les observations ont été réalisées dans le rayonnement infrarouge où la signature de l’eau, si elle est présente, apparaît clairement.

Les différences dans les formes et les intensités des profils d’absorption permettent aux chercheurs de penser à la présence d’eau dans les cinq atmosphères.

La signature de la présence d’eau est moins prononcée que les chercheurs ne le pensaient au départ, probablement en raison de couches de brume ou de poussière qui recouvrent les planètes.

Ces couches peuvent réduire l’intensité de tous les signaux provenant de l’atmosphère, un peu comme le brouillard masque la couleur réelle d’un paysage.

Ces planètes sont de type « Jupiter chaude », en référence à la planète gazeuse Jupiter de notre système solaire. Elles sont en orbite rapprochées autour de leurs étoiles.

Le saviez-vous?
Les astrophysiciens ont détecté plus de 1009 planètes dans 800 systèmes autres que le nôtre depuis le milieu des années 90.

Dans la vidéo qui suit, les scientifiques de la NASA expliquent en anglais les détails de cette étude.

 

http://www.radio-canada.ca

Des bactéries dans l’atmosphère qui pourraient agir sur le climat


Des bactéries comme on sait sont partout ou la vie peut survivre, mais il apparait qu’ils se retrouvent aussi a des endroits inusité car la vie serait difficile selon ce que nous connaissons .. Ces bactéries questionnent les scientifiques sur le rôle possible sur le climat mais aussi sur des maladies infectueuses
Nuage

 

Des bactéries dans l’atmosphère qui pourraient agir sur le climat

 

La troposphère, partie de l'atmosphère située entre six et dix kilomètres... (Archives La Tribune)

ARCHIVES LA TRIBUNE

Agence France-Presse
Washington

La troposphère, partie de l’atmosphère située entre six et dix kilomètres d’altitude, recèle des micro-organismes dont des bactéries qui pourraient avoir des effets divers sur la météorologie et le climat, selon une recherche publiée lundi.

«Nous ne nous attendions pas à trouver autant de micro-organismes dans la troposphère, considérée comme un environnement difficile pour la vie», relève Kostas Konstantinidis, professeur adjoint à l’Institut d’ingénierie de Géorgie, l’un des principaux auteurs de cette étude.

«Il semble y avoir une assez grande diversité d’espèces mais toutes ne survivent pas dans la plus haute partie de la troposphère», ajoute-t-il.

Ces scientifiques ignorent encore si ces micro-organismes vivent de façon permanente dans cette portion de l’atmosphère, peut-être sur des particules de carbone en suspension, ou si ils y restent brièvement après avoir été transportés par des vents depuis la surface de la planète.

Les échantillons ont été prélevés au-dessus des terres et des océans, notamment la mer des Caraïbes et certaines parties de l’océan Atlantique, pendant et après les deux ouragans Earl et Karl en 2010.

Selon les auteurs de ces travaux publiés dans l’édition en ligne des Annales de l’Académie américaine des sciences (PNAS), l’un des intérêts de cette découverte est que ces micro-organismes pourraient jouer un rôle dans la formation de glace dans les nuages, ayant de ce fait un impact sur la météorologie et le climat.

Par ailleurs, le déplacement de bactéries dû aux vents, sur de longues distances, pourrait être pris en compte dans l’étude de la transmission des maladies infectieuses parmi les êtres vivants.

Certaines de ces bactéries étaient aussi capables de métaboliser les composants de carbone omniprésents dans l’atmosphère, provenant surtout des émissions de dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre.

Ces micro-organismes ont été collectés dans des échantillons d’air prélevés par un jet, dans le cadre d’un programme de recherche de la Nasa destiné à étudier les masses d’air, à basse et haute altitude, en lien avec des tempêtes tropicales.

Les filtres contenant ces micro-organismes et des particules ont été analysés avec des techniques de séquençage génétique qui ont permis de les identifier et d’estimer leur quantité.

L’étude montre ainsi que les bactéries représentent, en moyenne, environ 20% de toute la masse de particules détectées dans ces échantillons.

Le nombre de bactéries, dont 17 variétés ont été dénombrées, était aussi dix fois plus grand que celui de moisissures trouvées.

http://www.lapresse.ca

Météo spatiale Premiers effets de la tempête électromagnétique


Les spécialistes ont été assez justes dans leur calcules sur l’arrivé des premiers effets de cette éruption solaire car certains pays d’Europe on pu commencer a entrevoir certains effets .. semble t’il sans conséquences
Cela va durer quelques jours encore … mais rien pour faire paniquer les gens
Nuage

 

Météo spatiale

Premiers effets de la tempête électromagnétique

 

Premiers effets de la tempête électromagnétique

Crédit photo : YouTube

Les premiers effets de la tempête magnétique causée par l’éruption solaire de la fin de semaine ont déjà commencé à se manifester.

En Angleterre, en Écosse et en Irlande, des aurores boréales ont déjà été observées, un phénomène lié à l’entrée dans l’atmosphère de ce nuage de protons, électrons et d’autres particules.

Il serait possible de voir ces aurores boréales perdurer quelques jours.

Le souffle d’énergie qui émane du soleil a créé la plus importante radiation solaire depuis sept ans.
Le nuage électromagnétique devrait être de force G2 avec des pointes à G3 sur une échelle de G5.

La tempête devrait se poursuivre jusqu’à mercredi et pourrait avoir des conséquences sur les lignes électriques, les satellites, les communications radio et cellulaires.

 

 

 

http://tvanouvelles.ca

Une éruption solaire perturbe l’atmosphère


Une éruption solaire peut provoquer certains problèmes a la technologie, peut provoquer des pannes de courant .. comme cela s’est déjà produit .. et ce même si le soleil a des millions de kilomètre de la Terre
Nuage

Une éruption solaire perturbe l’atmosphère

Images d’une éruption solaire prise par la NASA (Crédit photo: Youtube)

Joachim Tremblay – rédacteur, MétéoMédia

Un orage magnétique provoqué par une éruption solaire a touché la Terre hier, perturbant l’atmosphère et le champ magnétique de notre planète.

En fait, une éruption solaire est une explosion qui se produit sur la surface de la sphère lumineuse et qui entraîne un jaillissement d’énergie.

Cette masse lumineuse a mis deux jours pour parcourir les 150 millions de kilomètres qui séparent la Terre du Soleil. C’est donc dire qu’elle s’est déplacée à une vitesse de plus de 1000 kilomètres par seconde.

Cette masse lumineuse a mis deux jours pour arriver à la Terre. (Crédit photo: Youtube)

Les éruptions solaires peuvent perturber les communications radio, satellites et systèmes de distribution d’électricité.

Toutefois, pour le moment les scientifiques ne prévoient aucune conséquence grave. Des aurores boréales pourraient même être aperçues dans certaines régions.

En 1994, un orage magnétique endommagea sérieusement deux satellites de télécommunications, provoquant des interruptions dans les programmes des radios et télévisions canadienne.

En mars 1989, un orage magnétique avait provoqué une panne de courant pendant 9 heures au Québec. Les pertes provoquées par cet événement furent estimées à plusieurs centaines de millions de dollards.

Source: NASA

http://www.meteomedia.com

Un satellite allemand hors service a fait son entrée dans l’atmosphère


Il y a quelqu’un dans ce bas monde que le ciel lui a tombé sur la terre ???  Nous revoilà comme au mois dernier quand le satellite de la NASA (Le satellite de la Nasa est retombé sur Terre mais on ignore encore où) a tombé, ils ne savent pas plus ou sont tombé les débris de ROSAT
Nuage

Un satellite allemand hors service a fait son entrée dans l’atmosphère

Un satellite allemand hors service a fait son entrée dans l'atmosphère

Une illustration du satellite allemand ROSAT.

Photo: AP Photo/EADS Astrium

Juergen Baetz
Associated Press
Berlin

Le satellite allemand ROSAT a fait son entrée dans l’atmosphère terrestre tard samedi soir, mais on ignorait toujours si de ces morceaux s’étaient écrasés sur la surface terrestre.

Andreas Schuetz, un porte-parole du Centre aérospatial de l’Allemagne, ne pouvait préciser au-dessus de quel continent ou pays le satellite a pénétré l’atmosphère.

M. Schuetz a ajouté que les scientifiques n’étaient plus en mesure de communiquer avec le satellite, qui avait probablement parcouru une distance de 20 000 km lors des 30 dernières minutes précédant son entrée dans l’atmosphère.

Les experts attendent maintenant «les observations venant de tous les coins du monde».

Plus tôt samedi, les responsables de l’agence avaient précisé que les fragments du satellite hors service, qui a la taille d’une fourgonnette, devaient toucher le sol entre 20h30 et 23h30 HAE samedi.

S’il y a des chances que la plupart de ces débris brûlent au contact de l’atmosphère, environ 30 d’entre eux pesant chacun 1,7 tonne métrique pourraient tomber sur la Terre à une vitesse de 450 km/h.

http://www.cyberpresse.ca/