Le Saviez-Vous ► Les origines de la fête d’anniversaire


Festoyer lors des anniversaires ne date pas d’hier, mais ce ne fut pas toujours pour célébrer la naissance d’une personne. Les anniversaires avant que ce soit un rituel comme nous le connaissons fut d’abord mêler aux croyances. Et le gâteau avec les bougies est arrivé beaucoup plus tard.
Nuage

Les origines de la fête d’anniversaire

Quelle civilisation est à l’origine des premières fêtes d’anniversaire : égyptienne, perse, grecque, romaine, chinoise… ? S’il est difficile de répondre avec certitude à cette question, il semble en revanche certain que l’héritage culturel que nous avons de cette fête soit en lien avec la religion et la magie.

La fête d’anniversaire : une tradition ancestrale

Il se dit que les premiers anniversaires auraient vu le jour en Egypte. Les pharaons fêtaient leurs anniversaires non pas de leur jour de naissance mais lors du premier jour de leur règne. A cette occasion, de grandes festivités étaient organisées sur fond d’offrandes et de sacrifices.

De leur côté, les Perses et Chinois – tous deux grands connaisseurs d’astrologie – célébraient leur jour de naissance autour d’un grand banquet.

C’est aussi le cas des Grecs et des Romains. Ces derniers pensaient que chaque personne était entouré d’un « Esprit protecteur » ou « Daimôn » qui veillait sur lui de sa naissance jusqu’à sa mort. Cet « Esprit » était en relation mystique avec le dieu dont l’anniversaire correspondait au jour de naissance de l’individu. On retrouve encore aujourd’hui l’héritage de cette croyance dans les notions d’Ange-Gardien ou de Saint-Patron.

Les Grecs, précurseurs du gâteau d’anniversaire

L’apparition du gâteau avec des bougies provient des Grecs qui avaient coutume de déposer des gâteaux ronds avec des bougies sur le Temple de la déesse Artémis. Ces bougies, symbolisant la lumière et le reflet terrestre de la déesse, étaient aussi l’occasion d’émettre un vœu en soufflant les bougies.

Mais les chrétiens rejetèrent ces coutumes païennes et ça n’est qu’au XIIIe siècle que le gâteau d’anniversaire avec des bougies fit son grand retour en Allemagne lors les « kinderfeste », considérés comme les premiers goûters d’anniversaire !

La Fête d’anniversaire : une tradition française depuis le XVIII° siècle

Jusqu’au XVIII°siècle on avait coutume en France de fêter, non pas les anniversaires, mais le jour du Saint dont on portait le nom.

C’est sous l’influence des Anglo-Saxons, que l’anniversaire s’est progressivement installé dans les traditions françaises et fut même inscrit dans les traités de savoir-vivre dès le XIXe siècle !

Aujourd’hui, l’anniversaire est une véritable institution qui valorise l’individu et permet de renforcer les liens sociaux. Les sociologues parlent même de rituel d’anniversaire, pour la plus grande joie des petits et des grands !

https://quizotresor.com/anni

Le retour de la fin du monde (selon une obscure histoire d’astrologie et de numérologie biblique)


Un de mes proches me racontait un truc qui se passerait le 23 septembre que sa petite amie lui a raconté. Je n’avais pas compris grand chose, mais je lui a dit qu’à mon avis la personne ne sait exactement quand la fin du monde viendra et de ne pas croire tous ces faux prophètes de malheur qui assurent connaître la date exacte. Et cet article viens tout expliquer d’ou part ce nouvel avertissement de fin du monde et comme le 23 septembre touche bientôt à sa fin … On ne peut que conclure que c’est encore une pathétique annonciation de la fin. Alors rendez-vous en 2020, il parait qu’une voyante américaine annonce aussi la fin du monde. Sinon à qui le prochain tour ?
Nuage

 

Le retour de la fin du monde (selon une obscure histoire d’astrologie et de numérologie biblique)

 

IG0RZH VIA GETTY IMAGES

 

Jésus avait 33 ans. Elohim est mentionné 33 fois dans la bible. Il s’est écoulé 33 jours depuis l’éclipse solaire. Imparable, non?

 

Vous n’avez envie de rien aujourd’hui? Ca tombe bien, ce samedi 23 septembre, c’est la fin du monde. Encore? Eh oui, en tout cas, si l’on en croit d’obscures affirmations provenant de chrétiens évangéliques. Par exemple, le site Unsealed a mis en place un compte à rebours depuis quelques jours pour cette date fatidique.

Ne paniquez pas pour autant. Si vous aviez l’once d’un doute, on vous rassure: tout cela est abracadabrantesque. Il n’y a qu’à voir les arguments cités par l’un des auteurs de cette théorie, David Meade, interrogé par le Washington Post.

Pour faire simple, celui qui se dit scientifique (sans expliquer dans quelle université), part d’une lecture de la Bible. Et de beaucoup de mauvaise foi.

« Jesus a vécu 33 ans. Le nom Elohim, celui du dieu des Juifs, est cité 33 fois », affirme-t-il.

Le rapport avec le 23 septembre? Cela fera tout juste 33 jours que l’éclipse solaire au dessus des Etats-Unis a eu lieu, le 21 août dernier.

Une femme, des dragons, mais pas de Marcheurs Blancs

Pas convaincus? Vous faites bien, mais David Meade a d’autres arguments. Il rappelle que dans l’Apocalypse de Jean, une femme enveloppée de soleil avec une lune sous ses pieds et une couronne d’étoiles doit donner naissance à un enfant qui dirigera le monde (alors qu’elle est menacée par un dragon à sept têtes).

Pour certains chrétiens évangéliques, à l’instar de Gary Ray, un des auteurs d’Unsealed, cette prophétie est carrément en train de se réaliser, explique le Washington Post. La constellation de la Vierge représenterait cette femme et elle devrait justement se retrouver encerclée par la Lune, neuf étoiles et trois planètes. Et accoucherait de Jupiter, qui passe justement dans le coin.

Le tout est expliqué dans une vidéo pleine d’images de synthèses qui a été vue plus de 3 millions de fois.

Evidemment, les conspirateurs rappellent que si rien ne se passe le 23 septembre, cela veut simplement dire que le début de l’apocalypse arrive. Pour David Meade, il prendra à terme la forme d’une planète entière qui foncera vers la Terre.

Après Nibiru et Niburu 2012, le retour de Nibiru

Baptisée Nibiru, elle devait normalement nous détruire en 2003. Puis le 21 décembre 2012, pour coller au nouveau cycle du calendrier maya. Evidemment, il est totalement impossible qu’une planète massive se rapprochant de nous puisse avoir échappé aux scientifiques, rappelait en 2012 la Nasa.

D’autant que cette planète ayant une orbite de 3600 ans selon ces théories, elle aurait déjà du passer plusieurs fois en plein coeur du système solaire. Ce qui aurait mis un sacré bazar dans les orbites des différentes planètes, rappelle l’agence spatiale américaine.

Celle-ci a l’habitude de devoir démentir des rumeurs de fin du monde. En 2015, elle rappelait que non, aucune base scientifique ne permettait de dire qu’un astéroïde puisse entrer en collision avec la Terre dans les mois à venir.

Pas totalement rassurés? Sachez que même les théologiens ne croient pas du tout à ces affabulations

Ed Stetzer, chercheur et pasteur américain, affirme tout simplement dans un article que « quand quelqu’un vous dit qu’il a trouvé un nombre secret dans la Bible, arrêtez la conversation ».

Déçus? Rassurez-vous, ce sera bientôt à nouveau la fin du monde. La prochaine prédiction de l’apocalypse, réalisée par la célèbre voyante autoproclamée américaine Jeane Dixon, débute en 2020.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Le Saviez-Vous ► L’histoire de la lune à travers les siècles


La lune a toujours fasciné l’être humain, mais avant de comprendre le rôle de la lune, des croyances, des légendes et des superstitions ont d’abord meublé l’esprit des hommes.
Nuage

 

L’histoire de la lune à travers les siècles

 

 

La lune est présente chaque nuit pour éclairer notre terre. Elle est là depuis longtemps et a pu observer notre évolution. L’homme a toujours été fasciné par elle et depuis des millénaires, il l’a longtemps observé pour la comprendre. Malgré tout, elle reste un mystère à part entière.

Que ce soit en astronomie ou en astrologie, la lune a une place importante. Elle est visible et a servi à mesurer le temps dans le passé. Elle a servi à calculer les saisons et a servi de repère. Grâce à ses changements de forme, elle a permis à l’homme de comprendre le temps. Sa lumière provient du soleil et grâce à cela, nous pouvons admirer le cycle lunaire. Elle est considérée comme le marqueur du temps.

Les dessins des grottes de Lascaux démontrent la place importante de la lune. Ces derniers prouvent la fascination de l’homme pour la lune et grâce à elle, il a pu comprendre le monde qui l’entourait. Au fur et à mesure du temps, l’homme a également compris qu’elle était liée au soleil. Stonehenge témoignage parfaitement de cette fascination. En effet, le site est un véritable observatoire et un gigantesque calendrier lunaire à ciel ouvert. Ce site témoigne de la compréhension de la lune.

Dans les récits mythologiques, le soleil et la lune occupent une place importante. Ils sont représentés par des dieux. Dans la mythologie égyptienne, c’est Horus qui représente la lune et le soleil. Il symbolise l’harmonie et le temps sur la terre. Pour l’aider, le dieu Thot a inventé le calendrier pour compter les mois régis par les phases de la lune. Thot devient le seigneur du temps. La création de ce calendrier a permis à l’agriculture de voir le jour. On parle aussi de la naissance de la vie sociale. En effet, la lune mesure le passage des jours, des mois et le soleil mesure les saisons.

Aujourd’hui, tout le monde se sert du calendrier solaire grégorien. Pourtant, pendant des millénaires l’homme s’est servi de la lune pour mesurer le temps. De plus, la terre vit au rythme de la lune, il suffit d’observer le rapport entre notre astre et les marées. La lune joue également un rôle dans la reproduction marine et sur le mode de vie des animaux. La lumière de la lune a aussi un rôle sur les méthodes de chasses des prédateurs.

L’être humain interroge souvent la lune, car pour lui elle possède des pouvoirs surnaturels. Elle est souvent comparée à la femme, car son cycle est de 28 jours et représente également la femme enceinte. Elle sert de symbole dans beaucoup de cultures différentes, sous diverses formes et dans diverses religions. Dans la plupart des récits, elle symbolise la fertilité. Aujourd’hui encore, certaines religions se servent du calendrier lunaire comme les musulmans. Même en ce qui concerne le christianisme, il y a un rapport évident avec le cycle lunaire.

Au fur et à mesure du temps, l’homme a déformé les récits mythologiques et petit à petit, les croyances sont devenues des superstitions. Beaucoup pensent qu’au moment de la pleine lune, les accouchements sont plus nombreux. Rien n’a été prouvé scientifiquement et cette croyance provient essentiellement du symbole de fertilité qu’elle représente. Elle est aussi porteuse de mort. On parle alors de la face sombre de la lune et elle est incarnée par une sorcière. Pour beaucoup, la pleine lune est synonyme de loup-garou et de vampires en chasse. Il est vrai que sa lumière nous montre un monde sombre et angoissant.

Notre astre joue un rôle prédominent dans l’astrologie. Elle est au coeur des horoscopes. L’astrologie est le fondement de l’astronomie. Grâce à cela, les premiers astronomes ont pu prédire les éclipses. Si les éclipses solaires effrayaient la population par le passé, les éclipses lunaires étaient tout autant redoutées. En effet, lors d’une éclipse lunaire, celle-ci prend une teinte rougeâtre qui effrayait les hommes. Malgré tout, c’est grâce à ces phénomènes que les astronomes ont compris que la terre était ronde, mais tous pensaient que la terre se trouvait au centre du système solaire. Aristote expliquait que la lune était la frontière entre la terre et le cosmos.

C’est au 7ème siècle et avec l’Islam que l’astronomie a évolué, mais celle-ci est restée prisonnière des pensées anciennes. Petit à petit, des instruments sont apparus pour observer la lune. C’est l’apparition de l’horloge mécanique. En 1543, Copernic a publié un article révélant la véritable position de la terre dans le système solaire. A partir du 17 ème siècle, l’astronomie a évolué avec l’apparition des premiers télescopes. Galilée a confirmé la théorie de Copernic dans un ouvrage, mais cet article lui a coûté une condamnation par le Vatican. Par la suite, Kepler a pris le relais dans l’observation de la lune. C’est Newton qui est à l’origine de la découverte de la force de gravité de la lune sur la terre. En 1969, c’est le début des missions Apollo et l’homme a enfin pu poser le pied sur la lune. Nous avons pu la découvrir grâce aux images magnifiques, malgré beaucoup de mystères l’entourent encore.

http://www.mystere-tv.com/

Association des sceptiques du Québec Aucun astrologue n’avait prédit la charte de la laïcité


Non n’inquiétez-vous pas ce n’est pas sur la Charte qui va nous casser les oreilles bientôt, mais simplement une entrée en la matière pour ceux qui vont faire de l’argent avec leur prédiction dont les diseur de bonne aventure en tout genre… Excusez d’avance à ceux qui y croient … Mais comme chacun a leur croyance ….
Nuage

 

Association des sceptiques du Québec

Aucun astrologue n’avait prédit la charte de la laïcité

 

Aucun astrologue n'avait prédit la charte de la laïcité

Crédit photo : archives, TVA Nouvelles Par Jean-François Racine | Agence QMI

«Est-ce qu’il y a un astrologue qui a dit, au début de 2013, que nous parlerions de religion et de laïcité à l’automne? Que nous serions divisés à ce point?» a lancé Pierre Cloutier, de l’Association des sceptiques du Québec. Et pourtant, le débat de la charte se poursuit et celui sur la précision de l’astrologie aussi.

Marchands de bonheur décriés ou prédicateurs adulés, les astrologues ne laissent personne indifférent, ou presque. Encore aujourd’hui, des centaines de personnes feront parvenir des photos de leurs mains par courriel pour recevoir une étude de chiromancie détaillée à 69,99 $. Au téléphone, un coach de vie pour obtenir les clefs de la réussite coûte 2,90 $ la minute.

Une partie de la clientèle y croit et l’autre aimerait bien y croire.

Un marché lucratif

Les ventes de livres spécialisés montrent qu’il n’est pas nécessaire d’y souscrire pour s’y intéresser.

«Au Québec, on parle toujours d’environ 20 000 exemplaires par titre de la mi-septembre à la mi-octobre et ensuite au début janvier parce que les gens veulent savoir ce qui les attend. Il y a encore un grand aspect de curiosité», a expliqué Jean Baril, du Groupe Librex.

En moyenne, un roman peut se vendre à 1500 ou 2000 exemplaires, soit dix fois moins en excluant les quelques succès de librairie.

En croissance

Au fil du temps, les auteurs spécialisés se sont subtilement raffinés pour inclure une touche négative à l’occasion afin de ne pas toujours servir un ciel ensoleillé, une robe en dentelle et un essaim de papillons multicolores.

«C’est un classique de l’année au même titre que le guide de l’auto ou les livres de référence sur les vins», ajoute M. Baril.

Ces publications demeurent donc des incontournables et les éditeurs ne peuvent se passer de ces ventes importantes.

Chez Archambault, les livres sur le sujet ont connu une forte croissance et représentent près de 3 % des ventes totales de livres de la chaîne. Les ventes sont identiques à celles des biographies.

Outil essentiel

Avec le déclin du papier dans l’industrie des médias, tous les grands journaux publient encore des prévisions astrologiques qui font naître un sourire. Si par mégarde la section horoscope est coupée ne serait-ce qu’une seule journée, les plaintes se compteront par dizaines.

Sous quel signe se cache la superbe description suivante? «Vous saurez susciter l’admiration par votre assurance personnelle et par votre façon positive de voir les choses, ce qui vous attirera certainement le succès.» Tous les Lion devraient accéder sans grands efforts à une position importante en 2014.

En 1976, les chercheurs G. Dean et A. Mather avaient analysé la période entre 1900 et 1976 pour en arriver à la conclusion que rien ne supportait les hypothèses astrologiques.

L’expérience de Shawn Carlson publiée dans la revue Nature,en 1985, a démontré que les astrologues sont incapables de faire mieux que le hasard pour apparier la bonne personne à un thème astral donné.

Peu importe votre signe, ce conseil vous plaira sûrement: «En 2014, profitez-en pour vous gâter et éteignez votre cellulaire.»

http://tvanouvelles.ca/

Le zodiaque, la science et nous : oui, notre mois de naissance influe bien sur notre santé (les planètes, c’est moins sûr)


Je ne crois pas du tout mais là pas du tout a l’astrologie. Mais cette approche me semble un peu plus sérieux et peut être confirmer par des statistiques … Mais, à mon avis, à ce stade, on ne parle vraiment plus d’astrologie
Nuage

 

Le zodiaque, la science et nous : oui, notre mois de naissance influe bien sur notre santé (les planètes, c’est moins sûr)

 

Les personnes nées entre mars et juillet ont par exemple plus de chances de souffrir d’alcoolisme Crédit Flickr

Les vieilles croyances astrologiques ont en fait des explications scientifiques tout à fait rationnelles. Ainsi, votre mois de naissance pourrait influencer chez vous l’apparition de certains pathologies…

Et si l’astrologie n’était pas qu’un ramassis de bêtises ? Si, à l’instar de 26% d’Américains(cf : sondage Harris, 2009) et 33% de Français, vous croyez en l’astrologie, le concept de santé qui dépend du positionnement des planètes ne vous est pas étranger. Selon d’anciennes croyances, notre mois de naissance, et a fortiori notre signe astrologique, auraient une influence sur notre santé. Un précepte qui paraît de prime abord un peu fou mais qui a longtemps trouvé un certain écho du côté du corps médical. Hippocrate lui-même affirmait en son temps « qu’un médecin sans connaissance de l’astrologie n’a pas le droit de se faire appeler médecin ».

Si cette pratique de la médecine astrologique a disparu avec le temps, la thèse selon laquelle notre mois de naissance influe sur notre santé est en train d’être créditée par les scientifiques qui se sont penchés sur la question. Des recherches récentes permettent de donner des explications concrètes et rationnelles à des phénomènes que nous n’étions capables que d’expliquer par la mythologie, jusqu’ici.

Les symptômes que l’on a le plus de chances de développer en fonction de son mois de naissance.

Il est par exemple désormais prouvé qu’une personne née en hiver pâtit d’un risque plus élevé de schizophrénie qu’une personne née au cours d’un mois ensoleillé. Il en va de même pour  le trouble bipolaire, l’autisme, la dépression et le trouble affectif saisonnier. En cause : la luminosité. La lumière pénètre en effet dans les yeux. Le signal ainsi envoyé et qui traverse notre corps finit par atteindre la sérotonine du cerveau, autrement appelée « hormone du bonheur ». C’est elle qui sert à réguler l’humeur, l’appétit et le sommeil. Un déséquilibre dans la neurotransmission qui est à la base de la dépression. L’astrologie se trompait en annonçant que la Lune provoquait la folie mais disait vrai sur la hausse des troubles mentaux pour les naissances en hiver. Ce n’est donc pas le mois à proprement parler qui influe sur notre santé mais bien l’environnement dans lequel nous naissons.

Nous apprenons ainsi que les personnes nées entre mars et juillet ont plus de chances de souffrir d’alcoolisme, tandis que les troubles bipolaires se manifestent plus souvent chez les personnes nées entre janvier et avril. Certains mois apparaissent, en revanche, « privilégiés » par rapport aux autres. Septembre, octobre et novembre sont les trois mois durant lesquels les risques de troubles et de maladies sont les plus faibles. Le mois de la rentrée augmente ainsi les risques de schizophrénie (hémisphère sud) tandis que les deux mois suivants présentent un risque de scléroses multiples plus élevé (hémisphère sud).

« Ce n’est pas que les astrologues pensaient que vous êtes prédéterminés par la position des étoiles et des planètes à la naissance et que ça ne changera pas pour le reste de votre vie, précise toutefois Lauren Kassell, professeur au Département d’histoire et de philosophie des sciences de l’Université de Cambridge.

Bien qu’il y ait un ensemble de choses qui se forme au moment de la conception, l’environnement dans lequel vous vous développez exerce également son influence ».

Tout n’est pas perdu, donc.

http://www.atlantico.fr/