La réglisse, un bonbon… pas bon pour le coeur


Les bonbons à la réglisse noire ne sont pas si inoffensifs qu’ils paraissent surtout après 40. En fait à cet âge mieux vaut s’en abstenir. Ne jamais en manger en grande quantité peu importe l’âge. La réglisse noire peut provoquer de l’arythmie, hypertension, insuffisance cardiaque et peuvent interagir avec certains médicaments, même avec des compléments alimentaires ou des plantes médicinales. Malgré tout la réglisse est utilisé pour certains maux autant par la médecine chinoise ou occidentale.
Nuage

 

La réglisse, un bonbon… pas bon pour le coeur

 

Certaines de ces sucreries sont déconseillés aux adultes souffrant de problèmes cardiovasculaires.

En effet, la Food and Drug Administration (FDA) explique dans un communiqué que les bonbons à la réglisse contiennent de l’acide glycyrrhizique qui réduit le taux de potassium dans l’organisme et favorise l’arythmie cardiaque, l’hypertension voire l’insuffisance cardiaque. En 2011, comme nous le rapportions,la FDA recommandait déjà d’éviter la consommation de réglisse après 40 ans.

Article paru le 8 novembre 2011

La Food and Drug Administration (FDA) américaine conseille aux personnes ayant dépassé les 40 ans de limiter leur consommation de réglisse, car elle pourrait causer une arythmie cardiaque.

Cet avertissement concerne les bonbons à la réglisse de couleur noire, les bonbons d’autres couleurs disposent d’une concentration très faible en réglisse. Cette plante contient un composé appelé acide glycyrrhizique, principe actif donnant le goût sucré aux bâtons de réglisse, qui peut faire chuter le taux de potassium dans le corps.

Chez certaines personnes, la baisse rapide de potassium peut entraîner une irrégularité des battements du cœur, une forte tension artérielle, des gonflements, un état de somnolence et des insuffisances cardiaques.

Après 40 ans, mieux vaut ne pas trop consommer de bonbons à la réglisse. © YannGarPhoto.wordpress.com-Flickr CC by sa 20

Après 40 ans, mieux vaut ne pas trop consommer de bonbons à la réglisse. © YannGarPhoto.wordpress.com-Flickr CC by sa 20

    Ce n’est que pour les enfants !

    Ceci s’applique surtout aux personnes de plus de 40 ans. Le fait de consommer 60 grammes de réglisse par jour pendant deux semaines peut envoyer certains gourmands à l’hôpital, explique la FDA.

    La réglisse provient de Turquie et d’Asie. C’est un ingrédient prisé de la médecine chinoise traditionnelle, mais aussi de la médecine occidentale. Elle est utilisée pour traiter les brûlures d’estomac, les ulcères de l’estomac, les bronchites, les maux de gorge et certaines infections comme les hépatites.

    Mais les scientifiques peinent à se mettre d’accord sur les propriétés et les méfaits de cette plante. Certaines études montrent que des dérivés de réglisse peuvent être utilisés pour prévenir certains cancers, traiter l’addiction à la cocaïne mais peuvent aussi réduire le QI des bébés in utero.

    Consommation de réglisse : les conseils de la FDA

  • Peu importe votre âge, évitez de consommer de la réglisse (noire) en grandes quantités d’un coup.

  • La réglisse peut interagir avec les médicaments, les compléments alimentaires et les plantes médicinales.

  • Si vous consommez de la réglisse noire en grande quantité et que vous remarquez une arythmie de votre cœur, arrêtez immédiatement d’en manger et contactez un médecin.

http://www.futura-sciences.com/

Boisson énergisante : Monster Energy soupçonné d’être la cause de plusieurs décès


Les boissons énergisantes font souvent la une des médias pour ses effets négatifs .. D’ailleurs, je ne comprend pas comment il se fait que ces boissons énergisantes soient en vente libre un peu partout .. Il serait peut-être temps d’interdire la vente du aux conséquences qui peuvent être probablement mortelles
Nuage

 

Boisson énergisante : Monster Energy soupçonné d’être la cause de plusieurs décès

 

Le 26 octobre 2012 – Cinq décès survenus entre 2009 et 2012 pourraient être attribuables à la consommation de certaines boissons énergisantes de la compagnie californienne Monster Energy.  L’agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) a ouvert une enquête pour déterminer si les composantes de ce type de produit, et notamment la caféine, en sont la cause.

La famille d’une adolescente de 14 ans décédée en 2011 a d’ailleurs porté plainte contre la compagnie américaine. La jeune fille a succombé à une arythmie cardiaque après avoir bu, en moins de 24 heures, deux cannettes de 710 ml, dont la teneur en caféine était de 490 mg et de 30 mg de guarana. Aucun lien n’a encore été établi entre les deux événements.

Cette consommation excède les recommandes émises par Santé Canada pour une personne âgée entre 14 et 18 ans, soit 2,5 mg de caféine par kg de poids corporel pour un maximum de 400 mg par jour.

Un marché fort lucratif

Avec près de 20 % des parts de marché, ce type de produits se hisse à la troisième place en termes de ventes de boissons au Canada. Les adolescents et les jeunes adultes en sont les principaux consommateurs. Selon l’enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 publiée par l’Institut de la statistique du Québec, 43 % d’entre eux ont déjà consommé des boissons énergisantes.

L’Association de la Santé Publique du Québec (ASPQ) s’alarme et demande au gouvernement « d’interdire la vente de boissons énergisantes et de produits dérivés au moins de 18 ans en raison des risques potentiels pour leur santé ».

Des effets peu connus

Les études au sujet des effets néfastes liés à la consommation énergisantes sont encore peu nombreuses. Dans un document publié en 2010, l’Institut National de Santé Publique du Québec (INSPQ) recommande de suivre attentivement ce phénomène relativement nouveau puisqu’il est en croissance constante.

Si cet engouement se maintient, certains spécialistes considèrent que de nombreux problèmes de santé (cardiaques, neurologiques, rénaux, comportementaux et surpoids) pourraient en découler. Des complications plus importantes encore s’ajoutent lorsque ces boissons sont mélangées avec de l’alcool, une mode de plus en plus courante.

Au Canada, c’est la marque Red Bull qui a lancé le bal en 1997. Les autres compagnies n’ont pas tardé à flairer la bonne affaire. En quelques années, les boissons énergisantes se sont imposées massivement. En multipliant les campagnes publicitaires où le plaisir et le pouvoir stimulant sont mis à l’honneur, ces compagnies visent directement les jeunes consommateurs. Et cela semble fonctionner.

Mélissa Archambault – PasseportSanté

http://www.passeportsante.net