Le Saviez-Vous ►L’arbre albinos et vampire de la forêt de Redwood.


Connaissez-vous les arbres-fantôme ? Non ce ne sont pas des arbres qui hantent les forêts, mais c’est a cause de leur blancheur, ou si vous préférez des arbres albinos. Alors comment font-ils avec la photosynthèse ?
Nuage

 

L’arbre albinos et vampire de la forêt de Redwood.

 

Les organismes, avec des mutations génétiques entrainant L’albinisme, sont assez étranges en général, mais des plantes albinos sont encore beaucoup plus bizarres, surtout si en plus elles agissent comme des vampires suceurs de sève.

L’extrêmement rare arbre-sequoia albinos appartenant à la famille des séquoias à feuilles d’if, n’a pas de pigment vert chlorophylle qui, comme vous le savez, est vital pour les plantes dans le processus de la photosynthèse de la lumière. Ils sont tout blancs et se comportent comme des vampires en suçant la sève de leur congénère.

25 de ces arbres-fantômes ont été recensés à travers le monde, dont 8 se trouvent au parc de Henry Cowell en Californie, où des chercheurs de l’Université de Stanford et de l’UC Santa Cruz les étudient.

Ces scientifiques essayent de percer le mystère de cette modification génétique qui empêche cet arbre de transformer le soleil en énergie vitale. Pour pallier à ce manque, ils se nourrissent de la sève d’un arbre-hôte, celui-ci étant un parent sain qui par une reproduction asexuée fait bourgeonner de nouvelles pousses à partir de ces racines. Ces séquoias ont 66 chromosomes par rapport à l’humain qui n’en a que 23, ce qui rend leur tâche beaucoup plus compliquée.

Ce n’est pas les premières modifications que découvrent les chercheurs, sur ces grands arbres. Ils s’adaptent génétiquement rapidement et constamment, pour trouver la bonne combinaison afin de lutter contre les champignons et les virus qui pourraient les décimer. Cet albinisme ne serait qu’une de leurs nombreuses expériences évolutives et infructueuses.

Lorsque les temps sont durs, les hôtes de ses arbres-fantômes leur coupent les vivres, les semis périssent pour pousser à nouveau quand le temps est plus clément.

Cette modification génétique n’est pas la meilleure qu’est pu produire ces séquoias, mais elles démontrent les expérimentations effectuées par ces arbres, pour une adaption constante à leur environnement.

 

http://www.gurumed.org