Etes-vous datasexuel?


Le datasexuel vous connaissez ? Un énergumène qui existe grâce aux réseaux sociaux dont Facebook et qui est une vraie mine d’or pour les entreprises qui déploient de nouvelles façons pour attirer les consommateurs ..
Nuage

 

Êtes-vous datasexuel?

 

Photo: Fotolia

On connaissait déjà le métrosexuel et l’übersexuel, mais voilà qu’un nouveau terme vient de faire son apparition dans le dictionnaire du marketing: le datasexuel.

Dans son article «Meet the Urban Datasexuel» publié sur le site Big Think, le consultant Dominic Basulto définit le datasexuel comme un homme «continuellement connecté, qui enregistre de façon obsessionnelle tous les aspects de sa vie et pense que ces données sont sexy. En fait, plus les données sont nombreuses, plus il les considère comme sexy.»

Le datasexuel serait donc une sorte de narcissique numérique, qui, au lieu d’être préoccupé par son apparence comme le métrosexuel, aurait plutôt un souci excessif de son apparence numérique. Cette nouvelle créature aurait été engendrée en partie par les réseaux sociaux, qui nous incitent à partager nos données personnelles à tort et à travers.

Par exemple, le datasexuel va collecter, enregistrer et partager toutes ses données, aussi bien son poids, ses performances sportives ou le nombre de ses relations sexuelles… Et cela flatte son égo et lorsque ses performances, quelles qu’elles soient, sont bonnes.

Le danger qui nous guette?

«Les données sont à la mode aujourd’hui sur Internet, et des entreprises de toutes tailles travaillent en permanence pour inventer les moyens de tirer profit de toutes ces données personnelles», indique Dominic Basulto.

Par exemple, une marque comme Nike, avec son application Nike +, permet de partager ses performances en jogging. De nombreuses autres applications, dans la même lignée, ont également vu le jour. Le futuriste et presque angoissant Placeme permet d’enregistrer toutes les données personnelles relatives à nos déplacements. Aussi bien la porte empruntée pour pénétrer dans un grand magasin que le temps passé dans chaque rayon. Des informations qui constitueraient une véritable manne pour firmes de marketing et commerçants!

Pour Dominic Basulto cette tendance devrait se généraliser et tous autant que nous sommes, et pas seulement les datasexuels d’aujourd’hui, « nous serons bientôt équipés d’un grand nombre d’outils numériques et de senseurs provenant d’entreprises “cool” comme Apple et Nike. » Pas très rassurant tout ça.

http://fr.canoe.ca/