Votre appareil photo numérique pourrait être pris en otage par un rançongiciel


Heureusement qu’il y a des gens qui démontrent les failles de sécurité sur les objets connectés. Ainsi, les compagnies peuvent faire des mises à jour pour corriger les failles jusqu’au prochain problème.
Nuage


Votre appareil photo numérique pourrait être pris en otage par un rançongiciel

Un gros plan sur un appareil photo reflex numérique

Les rançongiciels ne visent pas seulement les ordinateurs et les téléphones intelligents.

PHOTO : GETTY IMAGES / BENIMAGE

Si les appareils photo reflex numériques modernes peuvent se servir des réseaux wi-fi et des connexions Bluetooth comme les téléphones intelligents et ordinateurs, ceux-ci peuvent aussi être vulnérables aux cyberattaques.

Le fournisseur de sécurité informatique Check Point Software Technologies en a fait la démonstration sur un appareil Canon E0S 80D lors de la célèbre convention de piratage informatique DEF CON qui se tenait à Las Vegas, la fin de semaine dernière.

Le chercheur Eyal Itkin a expliqué qu’il est possible pour un pirate de téléverser un logiciel malveillant sur une caméra si celle-ci est connectée sur le même réseau internet sans-fil en se servant du « Picture Transfer Protocol » (protocole de transfert d’images), un outil standardisé qui permet le transfert d’images sur un ordinateur.

Une fois que le logiciel est installé, les photos sont encryptées et deviennent inaccessibles. L’écran de la caméra affiche un message demandant une somme d’argent en échange d’un code pour déverrouiller les photos.

Qu’est-ce qu’un rançongiciel?

Les rançongiciels sont des logiciels malveillants qui paralysent les appareils sur lesquels ils sont installés. Une fois l’appareil pris en otage par le pirate, le logiciel affiche généralement un message demandant le versement d’une rançon en échange de laquelle l’appareil recommencera à fonctionner normalement.

Il est recommandé de ne jamais payer la rançon demandée et de plutôt faire affaire avec un expert en informatique afin de remettre l’ordinateur en état de marche.

Paieriez-vous pour ravoir accès à votre caméra?, a demandé Eyal Itkin au public de DEF CON, rappelant que ces appareils sont habituellement remplis d’images personnelles.

Le chercheur a recommandé de désactiver le wi-fi et le Bluetooth des caméras numériques sauf lorsqu’ils sont nécessaires.

Check Point Software Technologies a avisé Canon de cette vulnérabilité en mars et a travaillé de concert avec l’entreprise japonaise afin de développer une mise à jour pour contrecarrer la vulnérabilité. Celle-ci est maintenant disponible.

La faille de sécurité découverte par Eyal Itkin ne touchait que les appareils Canon, mais celui-ci a mentionné à The Verge(Nouvelle fenêtre) qu’il était possible que des appareils d’autres marques aient des vulnérabilités semblables.

https://ici.radio-canada.ca/

Le Saviez-Vous ► L’appareil photo bracelet de Tessina en 1957


Un appareil photo qui pouvait se porter au bras comme une montre. Me semble que cela ne devait pas être pratique, mais c’était une innovation à l’époque
Nuage

 

L’appareil photo bracelet de Tessina en 1957

 

Le Tessina est un appareil photo bi-objectif argentique inventé en 1957 par le chimiste autrichien Rudolph Steineck et fabriqué en Suisse jusqu’en 1996 qui prenait des photos de 14 par 21mm sur du film 35mm classique chargé dans des bobines spéciales.

Sa particularité est que parmi les accessoires fournis avec il y avait un bracelet en cuir qui permettait de le fixer au poignet comme une montre.

appareil-photo-tessina-bracelet-02

appareil-photo-tessina-bracelet-03

appareil-photo-tessina-bracelet-04

appareil-photo-tessina-bracelet-05

appareil-photo-tessina-bracelet-06

appareil-photo-tessina-bracelet-07

appareil-photo-tessina-bracelet-08

appareil-photo-tessina-bracelet-09

appareil-photo-tessina-bracelet-10

http://www.laboiteverte.fr/

Comment faire un selfie sans risquer sa vie


J’avoue ne pas trop comprendre cet engouement pour les selfies, tout le temps,mais ce qui est encore plus incompréhensibles, ce sont les gens qui prennent des risques pour rien et qu’il faut faire des rappels des normes de sécurité pour se prendre en photo
Nuage

 

Comment faire un selfie sans risquer sa vie

 

Mourir d’un accident en essayant de prendre LA photo la plus impressionnante et la plus cool est un peu dommage, n’est-ce pas ? On vous donne des conseils pour profiter de l’art du selfie tout en préservant votre santé.

C’est officiel : en 2015, la manie d’utiliser son téléphone ou appareil photo pour prendre une photo de soi-même a causé plus de décès que les attaques de requins, révèle le site Mashable. En effet, 12 personnes sont mortes en prenant la pose alors que huit ont été tuées par les prédateurs marins. Pour pratiquer la technique des selfies en toute sécurité, voici quelques règles à suivre.

Vérifier l’environnement

Prendre une photo demande de l’attention. Ces quelques secondes peuvent être fatales, alors soyez prudent et ne prenez pas de risques si vous conduisez, si vous êtes près d’une falaise, sur un kayak au beau milieu d’un courant très fort ou dans tout autre environnement dangereux.

Attention aux animaux

Bien sûr, vous ne risquez rien avec le chiwawa de vos parents (quoique, gare à vous oreilles), mais les plus extrêmes sont peut-être en train d’organiser leur prochain voyage en terre inconnue, où les rencontres avec des bêtes féroces sont au programme. Alors ça a beau paraître logique, mais on vous le répète : pas de selfie quand l’animal derrière vous ouvre grand la bouche (à moins d’être un dresseur professionnel, et encore).

selfie

©Kevin Richardson

Les dangers du selfie stick

Cette sorte de perche connecté au smartphone ou à la caméra permet « d’allonger » notre bras et d’avoir une vue plus éloignée et globale. Si cet outil a servi comme arme de défense lors de certains accidents, il peut se révéler létal en cas d’orage. En juillet dernier, un quinquagénaire britannique est mort foudroyé à cause de sa perche à selfie métallique qui a attiré la foudre comme un paratonnerre.

Note utile : pensez également à sécuriser votre appareil, ce serait dommage de la laisser tomber après avoir pris de si jolies photos !

http://www.santemagazine.fr/

Des photos de famille intactes repêchées du fond d’un lac après six ans


Qui aurait cru qu’une carte mémoire peut être aussi résistante pour avoir survécu sans dommage à 6 ans dans l’eau
Nuage

 

Des photos de famille intactes repêchées du fond d’un lac après six ans

 

Sharon Bajer, son mari et son fils de six mois dans une photo de 2009. Jusqu'à la semaine dernière, cette photo était perdue au fond du lac Harmon, en Ontario, pendant six ans

Sharon Bajer, son mari et son fils de six mois dans une photo de 2009. Jusqu’à la semaine dernière, cette photo était perdue au fond du lac Harmon, en Ontario, pendant six ans Photo :  La famille Bajer

Une famille winnipégoise retrouvera bientôt des centaines de photos de famille qu’elle a longtemps cru perdues au fond d’un lac dans le nord de l’Ontario.

À l’été 2009, la fille de Sharon Bajer a perdu l’appareil photo de sa mère lorsqu’elle était en excursion en canot. L’appareil photo contenait des photos de son nouveau fils, ainsi que des photos de beaux moments passés en famille et entre amis.

La semaine dernière, un groupe de pêcheurs sur le lac Harmon, situé à 185 kilomètres au nord de Thunder Bay, ont retrouvé un appareil photo détruit dont la carte mémoire était toujours intacte.

Les hommes ont partagé sur Facebook trois des 317 photos trouvées sur la carte mémoire, espérant qu’en partageant les photos le plus possible, quelqu’un reconnaîtrait enfin les sujets des images.

La publication Facebook a été partagée 864 fois avant qu’une amie de Sharon Bajer ne reconnaisse la famille figurant sur une des photos.

« Ma première réaction était que c’était impossible, que je n’avais jamais perdu d’appareil photo », raconte-t-elle.

Pourtant lorsqu’elle a vu une photo d’elle avec son mari et son nouveau-né, ainsi qu’une photo que son mari a prise de l’acteur Ben Elton et du compositeur de comédie musicale Andrew Lloyd Webber au printemps 2009, elle en était convaincue.

« Je me suis dit qu’il n’existe aucune autre explication. Ce sont nos photos, et elles ont survécu six ans au fond d’un lac. » Sharon Bajer

Jusqu’à présent, Sharon Bajer n’a reçu que les trois photos partagées sur Facebook. Elle communique avec les pêcheurs afin de trouver la méthode la plus sûre de recevoir les photos et la carte mémoire.

http://ici.radio-canada.ca/

La photographie résout des crimes en lisant dans vos yeux


Bientôt, il faudra se méfier des appareils photos si nous avons fait quelque chose d’illégal. Non pas qu’on soit directement visé par l’objectif d’une caméra … Mais plutôt notre reflet sur les yeux d’une personne photographié
Nuage

 

La photographie résout des crimes en lisant dans vos yeux

 

La

Photo Rob Jenkins et Christie Kerr

Stéphane Vaillancourt

 

Des chercheurs suivent de très près les avancées technologiques en matière de qualité d’image, tant dans les appareils photo que dans les téléphones intelligents afin de récupérer les minuscules réflexions de visages pouvant s’y cacher.

Les yeux sont le reflet de l’âme… et s’ils servaient aussi à obtenir le reflet du visage d’un criminel?

En grossissant les yeux d’un sujet sur une photographie de passeport en haute résolution, ces mêmes chercheurs ont réussi à récupérer des visages et à identifier les individus en question.

«L’image d’un visage récupérée à partir de la réflexion de la pupille d’un œil est environ 30 000 plus petite que le visage du sujet photographié», affirme Rob Jenkins, du département de psychologie de l’Université de York. «Pour améliorer l’image, vous devez la grossir et ajuster le contraste.»

Ses recherches conjointes avec Christie Kerr, du département de psychologie de l’Université de Glascow, ont permis de récupérer des images de passants ne faisant que 27 pixels de large. On est toutefois bien loin d’une image d’un film en HD qui fait généralement 1280 ou 1920 pixels de large sur un téléviseur.

Or, lorsque ces images récupérées, puis améliorées ont été présentées à des panellistes dans le but de les jumeler à de véritables visages, les observateurs ont réussi les jumelages dans 71% des cas.

Et si les visages étaient des visages familiers (personnalités ou autres), les panellistes réussissaient à les identifier 84% du temps, confirmant ainsi la force du cerveau humain au niveau de la reconnaissance faciale. Par exemple, l’image ci-dessous:

Il est fort à parier que la majorité des gens parviennent à identifier de qui il s’agit, même si l’image ne consiste qu’en quelques dizaines de pixels (Barack Obama).

Les photos prises aux fins de ce test ont été prises avec un appareil Hasselblad équipé d’un capteur de 39 mégapixels, alors que la pièce était bien éclairée et que les gens étaient plutôt à proximité des sujets photographiés. Toutefois, la technologie des capteurs d’appareils photo – et même de téléphones mobiles – avance si vite qu’il sera possible de répéter l’exercice avec à peu près n’importe quel appareil, d’ici quelques années.

D’ailleurs, si l’on regarde du côté du téléphone Nokia Lumia 1020 (photo du bas), celui-ci est équipé d’un capteur de 41 mégapixels- rien de moins!Nokia a d’ailleurs récemment publié une mise à jour de l’application Nokia Cam pour ce téléphone, lui permettant d’enregistrer les photos en format DNG (pour Digital Negative), ce qui offre une plus grande flexibilité quant aux retouches photo en postproduction.

Les chercheurs sont donc plutôt confiants quant à la possibilité d’identifier les agresseurs dans un proche avenir, lorsque les victimes seront photographiées (enlèvements, demandes de rançon, agressions sexuelles ou autres), puisque les reflets de leurs pupilles pourraient contenir des informations importantes comme un visage ou, en élargissant un peu le spectre, un véhicule ou un lieu.

Les photos se trouvant dans des appareils saisis lors d’enquêtes policières pourraient très bientôt servir à rassembler les pièces de certains casse-têtes: réseaux de contacts, lieux de prédilection pour certains crimes ou individus et plus encore.

L’étude complète peut être consultée sur ce site.

http://www.youtube.com/

Hawaï: une touriste américaine retrouve l’appareil photo qu’elle avait perdu six ans plus tôt


Il n’y a pas juste les débris du Japon qui vont a la dérive, mais aussi ailleurs, la perte d’un objet en mer … peut toujours réapparaitre a un moment ou on s’en attends le moins,
Nuage

 

Hawaï: une touriste américaine retrouve l’appareil photo qu’elle avait perdu six ans plus tôt

 

INSOLITE – Quelle ne fut pas la surprise de Lindsay Scallan lorsqu’elle reçut un appel de la China Airlines. La compagnie aérienne chinoise vient de lui apprendre qu’elle a retrouvé l’appareil photo qu’elle a perdu voilà… six ans! Mieux, elle lui offre un billet d’avion gratuit depuis son domicile des Etats-Unis pour venir le récupérer à Taïwan.

Cette belle histoire nous est racontée par la chaîne de télévision Hawaï News Now. En 2007, Lindsay Scallan part en voyage touristique à Hawaï, munie de son appareil photo et d’une housse étanche. C’est au cours d’une plongée sous-marine que la jeune touriste égare son Canon Powershot dans la mer azurée.

Malgré des recherches intenses le jour même et le lendemain, impossible de retrouver l’appareil. Dépitée, Lindsay Scallan abandonne et s’imagine déjà dire adieu à ses souvenirs de vacances.

« J’étais tellement déçue. Tous les clichés de mon séjour étaient sur l’appareil photo, sans compter le prix qu’il m’avait coûté », raconte la jeune femme.

Mais cette fois, le hasard de la vie fait bien les choses. Six ans plus tard, en 2013 donc, un employé de la China Airlines tombe sur l’objet en se promenant sur une plage de…. Taïwan. Autrement dit, l’appareil photo a dérivé sur une distance de près de 10.000 kilomètres.

http://actualite.portail.free.fr