Votre appareil photo numérique pourrait être pris en otage par un rançongiciel


Heureusement qu’il y a des gens qui démontrent les failles de sécurité sur les objets connectés. Ainsi, les compagnies peuvent faire des mises à jour pour corriger les failles jusqu’au prochain problème.
Nuage


Votre appareil photo numérique pourrait être pris en otage par un rançongiciel

Un gros plan sur un appareil photo reflex numérique

Les rançongiciels ne visent pas seulement les ordinateurs et les téléphones intelligents.

PHOTO : GETTY IMAGES / BENIMAGE

Si les appareils photo reflex numériques modernes peuvent se servir des réseaux wi-fi et des connexions Bluetooth comme les téléphones intelligents et ordinateurs, ceux-ci peuvent aussi être vulnérables aux cyberattaques.

Le fournisseur de sécurité informatique Check Point Software Technologies en a fait la démonstration sur un appareil Canon E0S 80D lors de la célèbre convention de piratage informatique DEF CON qui se tenait à Las Vegas, la fin de semaine dernière.

Le chercheur Eyal Itkin a expliqué qu’il est possible pour un pirate de téléverser un logiciel malveillant sur une caméra si celle-ci est connectée sur le même réseau internet sans-fil en se servant du « Picture Transfer Protocol » (protocole de transfert d’images), un outil standardisé qui permet le transfert d’images sur un ordinateur.

Une fois que le logiciel est installé, les photos sont encryptées et deviennent inaccessibles. L’écran de la caméra affiche un message demandant une somme d’argent en échange d’un code pour déverrouiller les photos.

Qu’est-ce qu’un rançongiciel?

Les rançongiciels sont des logiciels malveillants qui paralysent les appareils sur lesquels ils sont installés. Une fois l’appareil pris en otage par le pirate, le logiciel affiche généralement un message demandant le versement d’une rançon en échange de laquelle l’appareil recommencera à fonctionner normalement.

Il est recommandé de ne jamais payer la rançon demandée et de plutôt faire affaire avec un expert en informatique afin de remettre l’ordinateur en état de marche.

Paieriez-vous pour ravoir accès à votre caméra?, a demandé Eyal Itkin au public de DEF CON, rappelant que ces appareils sont habituellement remplis d’images personnelles.

Le chercheur a recommandé de désactiver le wi-fi et le Bluetooth des caméras numériques sauf lorsqu’ils sont nécessaires.

Check Point Software Technologies a avisé Canon de cette vulnérabilité en mars et a travaillé de concert avec l’entreprise japonaise afin de développer une mise à jour pour contrecarrer la vulnérabilité. Celle-ci est maintenant disponible.

La faille de sécurité découverte par Eyal Itkin ne touchait que les appareils Canon, mais celui-ci a mentionné à The Verge(Nouvelle fenêtre) qu’il était possible que des appareils d’autres marques aient des vulnérabilités semblables.

https://ici.radio-canada.ca/

Le saviez-vous ► Le premier appareil photo numérique daterait de 1975, en images


Nous sommes très loin du prototype des appareils photos que nous connaissons aujourd’hui. Mais nous pouvons que constater, qu’en 1975, il y avait des gens qui avaient une grande vision vers l’avenir de la photographie
Nuage

 

Le premier appareil photo numérique daterait de 1975, en images

par : Temey,

New York, États-Unis – Le premier appareil photo numérique aurait été créé dans les laboratoires de Kodak en 1975.

C’est dans la ville de Rochester dans l’Etat de New York, en décembre 1975, que Kodak a assemblé pour la première fois ce qui fut peut-être le premier appareil photo numérique. L’innovation résidait dans le fait que l’appareil ne possédait pas de film photographique et qu’il utilisait une nouvelle technologie.

Il était composé d’une optique de caméra Super8, un enregistreur de cassette, 16 batteries, un nouveau capteur CCD et divers composants électroniques qui raccordaient le tout. Les images, capturées avec une résolution de 100 lignes, étaient envoyées sur une cassette en 23 secondes et pouvaient être lues grâce à un lecteur de cassette directement relié à une télévision.

kodak_numerique_1_400

En décembre 1975, Kodak a lancé ce qui pourrait être le premier appareil photo numérique. L’innovation de l’appareil résidait dans le fait que l’appareil ne possédait pas de pellicule et qu’il utilisait une nouvelle technologie.

kodak_numerique_2_400

Le premier appareil photo numérique Kodak était composé d’une optique de caméra Super8, un enregistreur de cassette, 16 batteries, un nouveau capteur CCD.

kodak_numerique_3_400

L’appareil capturait une image avec une résolution de 100 lignes grâce à un capteur et envoyait les informations sur une cassette en 23 secondes.

kodak_numerique_4_400

Détail sur la photo originale

kodak_numerique_5_400

Détail sur la photo interpolée et lue sur un écran de télévision.

En premier lieu, l’invention  qui allait révolutionner l’univers de la photographie n’avait provoqué que le scepticisme chez Kodak. Le brevet a été déposé mais l’invention ne fut révélée qu’en 2001. Sur le site officiel de Kodak, des extraits du rapport technique donnent une idée de la clairvoyance des ingénieurs de l’époque :

« l’appareil photo décrit dans ce rapport représente la première tentative de montrer un système photographique qui pourrait, avec des améliorations de la technologie, substantiellement changer la façon dont les images seront prises dans le futur. »

A noter que le capteur CDD, qui a permis le développement de la photographie numérique, a rapporté à ses inventeurs George E. Smith et Willard Boyle dans les Laboratoires Bell en 1969 le Prix Nobel de physique en 2009.

Source : www.zigonet.com

Conseils Cinq trucs pour prendre de bonnes photos de vacances


C’est les vacances, il fait beau, il fait chaud, on voit plus de monde, et la photo numérique est accessible pour tout le monde … voici quelques points intéressant qui permet d’être prêt au bon moment
Nuage

 

Conseils

Cinq trucs pour prendre de bonnes photos de vacances

 

Conseils - Cinq trucs pour prendre de bonnes photos de vacances

Photo Nikolay Doychinov / AFP

Compact, bridge ou reflex, l’appareil photo numérique est devenu l’accessoire indispensable pour immortaliser ses vacances, qu’il s’agisse ensuite de tirer ses photos ou simplement de les conserver sur son ordinateur

Voici cinq points essentiels à respecter pour ne plus jamais, ou presque, rater une seule photo.

 

Protéger l'appareil de la chaleur

Photo Yahia LOUKKAL – Fotolia.com

Le meilleur moyen de ne pas stresser est de disposer d’un matériel efficace, quelles que soient les conditions.

En été, en cas de fortes chaleurs, il convient de constamment protéger son appareil photo de la chaleur. Pour cela il faut toujours penser à le transporter dans un étui ou un sac isolant.

En ce qui concerne spécifiquement les reflex, il est également recommandé de protéger leur lentille avec un filtre UV lors des prises de vue, afin d’atténuer une trop forte lumière.

 

Prévoir un espace de stockage suffisant

Une carte SD servant à enregistrer ses images.

Photo Xuejun li – Fotolia.com

Il n’y a pas plus agaçant que de ne plus pouvoir prendre de photos (ou enregistrer des séquences vidéo) parce que sa carte mémoire est pleine.

Pour cela il faut absolument savoir à l’avance l’usage qui en sera fait: tirées sur papier (haute résolution, gourmande en mémoire) ou simple partage en ligne (basse définition).

De plus, une image enregistrée au format Jpeg (avec perte de qualité) est généralement plus de dix fois plus légère qu’une photo en Raw (sans perte).

Une même carte mémoire peut ainsi contenir, à l’extrême, plusieurs milliers d’images Jpeg contre quelques dizaines en Raw haute définition.

Adopter un angle original

Photo AFP / François Xavier Marit

Afin de ne pas faire comme tout le monde, un photographe, même en vacances, doit se montrer original et, si possible, créatif.

Mieux vaut adopter un point de vue inédit, un angle qui mettra en valeur un détail ou qui contextualisera l’instant.

Une bonne photo est d’abord un cliché qui fait ressortir de l’émotion.

 

Éviter le flou

Photo Aleksandr Bedrin – Fotolia.com

Afin d’éviter qu’une photo soit floue, il faut parfaitement maintenir l’appareil.

En, ce qui concerne les reflex, le principe est d’avoir une main sur le déclencheur et l’autre positionnée sous l’objectif photo pour le soutenir, avec le pouce et l’index sur la bague de zoom afin de pouvoir le régler à sa convenance.

Pour plus de stabilité, quel que soit l’appareil utilisé, il est préférable de plaquer ses bras et ses coudes le long du corps. Enfin, le moyen le plus sûr d’obtenir un cliché stable reste l’usage d’un trépied.

 

S'y reprendre à plusieurs fois

Alexander-Lobanov – Fotolia.com

Afin que l’exposition choisie soit la bonne, mieux vaut privilégier de multiples essais aux réglages automatiques.

Pour cela, il faut régler soi-même prendre plusieurs clichés d’un même sujet, en prenant soin de modifier progressivement les réglages afin d’obtenir le plus satisfaisant.

Enfin, il faut toujours avoir sur soi son appareil photo, prêt à être utilisé: ceux qui prévoient de beaucoup bouger privilégieront un modèle compact et léger.

http://fr.canoe.ca