Les neurologues savent enfin pourquoi Hitchcock est le maître du suspense


Les bons films d’horreur captivent le spectateur qui est concentré sur le film attendant avec angoisse la suite des événements. Il semble que c’est grâce à notre cerveau qui change la perception en se concentra sur l’action du film
Nuage

 

Les neurologues savent enfin pourquoi Hitchcock est le maître du suspense

 

La fameuse scène de l'avion tueur dans "La mort aux trousses" du maître du suspense Alfred Hitchcock. ©NANA PRODUCTIONS/SIPA

La fameuse scène de l’avion tueur dans « La mort aux trousses » du maître du suspense Alfred Hitchcock. ©NANA PRODUCTIONS/SIPA

Par Hervé Ratel

Mais comment s’y prenait Sir Alfred pour donner des sueurs froides aux spectateurs ? Des neurologues américains ont trouvé la réponse.

SUSPENSE. La scissure calcarine. S’il faut en croire des chercheurs de l’institut de technologie de Georgie (Atlanta, Etats-Unis), c’est à des modifications dans l’activité de cette structure cérébrale qui prend la forme d’un sillon large et profond situé dans le lobe occipital du cortex que l’on doit l’efficacité des films d’Alfred Hitchcock. Publiée dans la revue Neuroscience, l’étude met enfin en évidence la signature neurale du suspense. Car, si la maîtrise du cinéaste britannique pour faire naître l’angoisse dans la tête du spectateur et l’accrocher à son siège est bien connue, on ignorait totalement quels étaient les mécanismes cérébraux impliqués.

Matt Bezdek et ses collègues ont plongé des volontaires dans un appareil IRM et leur ont montré des séquences de films. Dont La mort aux trousses et sa célèbre scène de l’avion tueur, L’homme qui en savait trop mais également des séquences issues de films d’autres cinéastes comme Alien de Ridley Scott et Misery de Rob Reiner. Afin d’évaluer l’attention du spectateur et l’évolution de sa perception visuelle, chacune de ces scènes se trouvait parasitée par un motif clignotant en échiquier placé sur les côtés de l’image

La fameuse « vision en tunnel »

Il s’avère que lorsque le suspense monte, l’activité cérébrale dans la partie antérieure de la scissure calcarine en charge de la vision périphérique décroît. Dans le même temps, l’activité dans sa partie postérieure croît ; elle est, elle, dévolue à la vision centrale.

Traduction : durant les scènes de suspense, le cerveau concentre son activité sur ce qui se déroule au centre du champ visuel et fait abstraction de ce qui se déroule en périphérie. C’est la fameuse « vision en tunnel » que peuvent expérimenter les personnes sous alcool ou stupéfiants et celles souffrant de migraine, de glaucome ou de cataracte. Rien de pathologique ici puisque ce rétrécissement du champ visuel permet au contraire de se concentrer sur les éléments primordiaux de l’image et de délaisser le superflu. Si l’on vous reproche un jour d’être trop absorbé dans un film, blâmez-donc l’effet tunnel et le savoir-faire des réalisateurs de génie…

http://www.sciencesetavenir.fr/

Comment apaiser un chien quand l’orage éclate ?


Les chiens aussi peuvent avoir peur des orages, mais il est possible de diminuer la peur si les maîtres apposent les bons gestes
Nuage

 

Comment apaiser un chien quand l’orage éclate ?

 

Mon chien a peur © Eyrolles

Mon chien a peur © Eyrolles

Par Grégory Ruffin

L’orage peut terroriser même le plus imposant des molosses. Voici quelques conseils pour calmer votre chien et l’aider à surmonter ses angoisses.

 

AFFOLÉ. Les gaulois n’avaient, paraît-il, peur que d’une chose : que le ciel leur tombe sur la tête. Sans doute y avait-il quelques autres phobies répandues à l’époque de nos ancêtres et c’est également le cas pour les chiens d’aujourd’hui. Peur des voitures, des autres chiens ou des étrangers…Vous avez probablement déjà identifié les événements et situations qui plongent votre animal dans la détresse ou l’agressivité. Sa vie peut être fortement perturbée par ses réactions de peur. Reste à comprendre ces situations par une approche globale et à se mettre en quelque sorte à sa place pour comprendre comment il va interpréter vos actions (gestes, paroles ou autres). Le but étant de stabiliser les émotions du chien sur le long terme en déchiffrant le langage canin et au final construire une relation harmonieuse entre l’animal et son maître basée sur une communication efficace. Les vétérinaires comportementalistes Édith Beaumont-Graff et Nicolas Massal apportent leur expérience et leurs conseils sur la manière de gérer l’anxiété de Médor dans Mon chien a peur dans la collection Mon veto de poche aux éditions Eyrolles.

La peur, une menace insidieuse

La peur de l’orage peut se manifester à tout âge et est accentuée par la combinaison de deux facteurs. D’une part, les stimuli sont anormalement forts (bruit, vibrations, lumière). D’autre part, il se trouve dans une situation fermée puisqu’il se retrouve dans l’incapacité à s’y soustraire. C’est une impasse qui amplifie le mal-être du chien, qui va par ailleurs alimenter sa propre peur par la suite en anticipant l’arrivée d’un événement traumatisant, si des signes qu’il avait identifiés en amont ou au cours de l’orage surviennent à nouveau. L’accumulation de ses souvenirs et de ses réactions préventives peut progressivement amener le chien à se surprotéger à la moindre alerte. Un coup de vent, un moteur trop bruyant ou encore une pression atmosphérique élevée et c’est la panique.

Comment réagir ?

Le principe à toujours garder en tête, c’est éviter d’alimenter l’anxiété de l’animal et bien sûr de ne pas lui transmettre ses propres peurs.

L’enfermer ?… Ça peut marcher ! L’idée est d’offrir une cachette (salle de bains, buanderie) à l’abri des sons et de la lumière. D’instinct, le chien cherche d’ailleurs à se réfugier sous un meuble ou un escalier.

Ordonnez et contrôlez. Le chien se sent en sécurité avec un maître sûr de lui. En recevant des ordres simples connus, il revient dans un contexte familier et apaisant.

Autorisez le contact avec vous. Il se rapproche du groupe protecteur que vous incarnez en cas de danger. Mais il ne faut pas le caresser et le câliner.

Limitez vos propres émotions. La peur est communicative, il faut lui montrer que vous maîtrisez la situation. Ne pas s’énerver ou crier non plus. Cela ajouterait à son incompréhension et donc son malaise.

En revanche, il convient de ne pas tenter des gestes et paroles d’apaisement : c’est un chien pas un enfant. Il interprète ces comportements comme un appel à l’aide alors que c’est au maître de soulager son compagnon.

La punition est également à proscrire. Elle est la réponse lorsque l’animal a commis une faute alors que nous sommes en présence d’un événement extérieur.

Enfin, forcer le chien à rentrer dans une pièce ou à l’inverse l’empêcher d’aller se réfugier le bloque face à une situation qui lui fait peur, c’est tout à incompréhensible pour lui et contre-productif. 

Si rien ne marche, que le chien est incapable de surmonter ses émotions et sa peur face à l’orage et que le message ne passe pas car trop difficile à décrypter, une aide extérieure est requise. Il ne faut pas tarder à réagir car plus le mal est ancien et ancré, plus il est long et délicat à effacer. Des actions préventives sont également à mener chez les animaux les plus jeunes notamment.

D’autres situations et les conseils sur l’attitude à adopter sont présentés dans l’ouvrage Mon chien a peur : « la peur en cas d’absence », « la relation aux enfants », « la confiance du chiot », « la rencontre avec les autres chiens », « la peur de sortir ».

http://www.sciencesetavenir.fr/

Le stress chez le chat, ses origines et ses graves conséquences sur sa santé


Personnellement, je n’ai jamais vu un chat stressé. C’est clair que j’ai eu des chats avec des personnalités différentes, mais de stress, dépression jamais. Quand cela arrive, mieux vaut trouver la cause et de s’adapter a la situation avec le chat
Nuage

 

Le stress chez le chat, ses origines et ses graves conséquences sur sa santé

 

chat

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : cameron.small – Flickr

S’ils sont parfois pour nous de véritables remèdes naturels contre l’angoisse, les chats souffrent malheureusement eux aussi de stress. Et si le problème n’est pas découvert et traité à temps, il peut avoir de graves conséquences sur la santé de votre compagnon à 4 pattes.

Quelles sont les origines du stress chez le chat ? Comment se manifeste-t-il ? Et comment peut-on aider un chat stressé ?

Les origines du stress chez le chat

Un chat peut être angoissé pour diverses raisons. Animal territorial très attaché à ses repères et sa routine, le chat peut être perturbé par un changement d’environnement ou de mode de vie.

L’arrivée d’un enfant, d’un conjoint, d’un autre animal, un déménagement, un changement d’alimentation, des horaires modifiés, un meuble déplacé ou un tapis remplacé : le chat est un animal très sensible que le moindre changement peut bouleverser.

Un chat qui s’ennuie est également un chat stressé. Il a besoin d’activités, d’endroits où grimper et observer, de jouets et de moments passés auprès de ses humains pour s’épanouir pleinement.

Les signes qui doivent vous alerter

Votre chat n’est plus propre, il délaisse sa litière, urine partout pour marquer son territoire ? Il est prostré, se cache ou est au contraire sans cesse sur le qui-vive ? Il émet des miaulements plaintifs, se montre agressif, ne mange plus ou mange bien plus que d’habitude ? N’attendez pas pour l’emmener chez le vétérinaire. Si aucune maladie n’est diagnostiquée, il est fort possible que votre compagnon souffre de stress et il faut alors agir vite.

Les dangers du stress sur la santé du chat

Anorexie, boulimie, léchage intensif… L’angoisse est dangereuse pour la santé des chats car elle le pousse à adopter des comportements qui peuvent gravement lui nuire.

S’il n’est pas traité à temps, le stress « peut mener à la dépression, voire au décès de l’animal » nous explique la comportementaliste Marie-Hélène Bonnet. « Certaines formes de stress vont pousser le chat à s’automutiler pour appeler au secours. Certains s’arracheront des morceaux de peau, des poils, voire des morceaux de queue… » souligne-t-elle.

Comment apaiser un chat stressé ?

Il est important de préparer son animal à un changement à venir. Mais si le chat est malgré tout stressé par le déménagement, l’arrivée d’une nouvelle personne ou d’un animal, sachez qu’il existe des moyens d’agir contre cette angoisse.

Des produits à base de phéromones agissant efficacement contre le stress peuvent être utilisés. Il existe aussi des compléments alimentaires réalisés à base d’une molécule apaisante fabriquée naturellement par les nourrissons lors de l’allaitement.

Les fleurs de bach peuvent aussi être des remèdes efficaces contre l’angoisse. N’hésitez pas à consulter un spécialiste pour savoir quels mélanges sont adaptés à votre chat. Votre vétérinaire pourra également s’il l’estime nécessaire, prescrire des anti-dépresseurs à votre chat.

http://wamiz.com/

15 raisons pourquoi votre chat miaule sans arrêt


Les chats miaulent pour communiquer avec son maître. Que ce soit pour obtenir un besoin essentiel, il peut miauler quand il a mal ou qu’il soit malade. Alors quand un chat miaule souvent, il est préférable d’essayer de comprendre ce qu’il nous dit
Nuage

 

15 raisons pourquoi votre chat miaule sans arrêt

 

Par Gayle Hickmande Webvet.com

Votre chat miaule tout le temps et ce, sans arrêt? Voici 15 raisons qui pourraient expliquer le comportement de votre matou adoré. Cela dit, si le miaulement de votre compagnon peut être tout à fait banal, il est néanmoins crucial de demeurer attentif aux besoins de votre chat et à son état de santé. Si vous constatez que le miaulement excessif persiste ou que votre animal se comporte de façon inhabituelle, consultez votre vétérinaire.

1. Il miaule car il souffre d’hyperthyroïdie

Particulièrement répandue chez les chats plus âgés, l’hyperthyroïdie peut aussi engendrer des miaulements accrus ou exagérés. Rappelons que l’hyperthyroïdie se caractérise par une activité trop importante de la glande thyroïde, faisant en sorte d’augmenter le métabolisme et l’activité des organes et tissus chez le chat. Parmi les autres symptômes, on compte notamment l’hyperactivité, un pouls plus rapide qu’à la normale et la perte de poids.

2. Il ne se sent pas bien

Le miaulement est la forme de communication vocale des chats. Le vôtre essaie peut-être de vous parler des ennuis qu’il a éprouvés ou encore, il désire vous dire que quelque chose ne va pas. Une visite chez le vétérinaire s’impose, surtout si ce miaulement est récent et que le comportement de votre chat semble inhabituel.

3. Votre chat miaule car il veut manger ou boire

Plusieurs chats se mettent à miauler quand vient le temps de manger. Les chats peuvent miauler dès que vous vous réveillez, ou encore aussitôt qu’il voit quelqu’un entrer dans la cuisine. N’oubliez pas de vérifier son plat d’eau pour être sûr qu’il est plein et assurez-vous que sa litière soit propre et que rien ne bloque son accès. Tous ces facteurs pourraient l’inciter à miauler davantage.

4. Il est angoissé

Un chat nerveux ou angoissé a tendance à miauler davantage. Toute modification de son environnement, une maladie ou la perte d’un être cher peuvent provoquer chez lui de l’angoisse. Une fois que vous aurez identifié la cause de son malaise, vous serez en mesure de l’habituer aux changements qu’il expérimente. Donnez-lui plus d’attention et offrez-vous du calme durant la période d’ajustement.

5. Il souffre de sénilité

Tout comme les êtres humains, les chats âgés peuvent souffrir de problèmes neurologiques, notamment à une maladie ressemblant à l’Alzheimer. Exposés à une forme de perte d’orientation, ils miaulent pathétiquement sans raison apparente, surtout la nuit. Laissez une veilleuse allumée si votre chat se sent perdu pendant la nuit.

6. Votre chat miaule car il veut s’accoupler

Les femelles en chaleur miaulent avec excès, et les mâles font de même quand ils sentent la présence d’une femelle en chaleur. C’est un vacarme difficile à supporter. Suivez alors le conseil de Bob Barker qui vous recommande de stériliser votre chat.

7. Il réclame votre attention

Tout comme un enfant apprend à pleurer pour obtenir quelque chose, le chat miaule pour avoir ce qu’il veut. Si votre chat miaule pour vous inciter à jouer avec lui ou pour attirer votre attention, ne réagissez pas. Répondez à ses demandes simplement quand il se tait. S’il se remet à miauler, éloignez-vous de lui.

8. Il veut passer des moments privilégiés à vos côtés

Ne restez pas complètement insensible à votre chat — consacrez-lui tous les jours de bons moments d’attention pour qu’il sache que vous l’aimez. Pensez à louer les services d’une gardienne d’animaux si votre chat est seul à la maison durant la majeure partie de la journée.

9. Votre chat pourrait miauler car il souffre d’une perte sensorielle

Les chats âgés peuvent commencer à souffrir de troubles de la vision, de pertes de l’odorat ou de l’ouïe et peuvent commencer à miauler de façon inhabituelle et excessive. Il est possible de croire que ces pertes sensorielles puissent entraîner le chat dans un état de confusion ou d’irritabilité.

10. Il miaule sans cesse car il souffre de douleurs chroniques

Les chats souffrant de douleurs chroniques peuvent miauler de façon excessive ou inhabituelle. En outre, les chats plus âgés peuvent souffrir d’arthrite, de douleurs neurologiques, de maladies buccodentaires, notamment.

11. Votre chat miaule sans arrêt car il vous dit «Bonjour!»

Votre chat se met à miauler aussitôt que vous entrez après une longue journée de travail? Certes, vous êtes fatigué et désirez vous reposer, mais interprétez ce miaulement comme une déclaration d’affection. N’est-il pas sympathique de savoir que votre minou vous aime?

12. Il souffre d’une maladie du système nerveux central

Les chats plus âges peuvent souffrir de tumeurs au cerveau. En outre, le méningiome est particulièrement répandu et peut éventuellement provoquer des changements au niveau neurologique et comportemental, en plus d’engendrer des miaulements excessifs.

13. Il appartient à une race de chat plus bruyante

Certaines races de chat miaulent plus que d’autres. En outre, les chats siamois et les chats de race orientale seraient plus bruyants que la moyenne.

14. Sa diète a changé

Les chats qui voient leur diète changer peuvent commencer à miauler de façon excessive. Par exemple, si votre chat souffre d’embonpoint et doit consommer moins de nourriture, demandez à votre vétérinaire de vous conseiller une nourriture qui saura satisfaire ses besoins nutritifs et sa faim (par exemple, un régime riche en fibres alimentaires).

15. Il veut sortir de la maison (ou y entrer!)

Le miaulement du chat est le principal moyen de communication envers ses maîtres. Si votre chat souhaite sortir, il est fort probable qu’il miaule à proximité de la porte. De la même façon, si votre chat est à l’extérieur et souhaite rentrer, il vous le fera savoir. Chez les chats qui pouvaient auparavant sortir dehors et doivent maintenant rester à l’intérieur, cela peut poser problème et durant cette transition, le miaulement excessif peut durer jusqu’à plusieurs mois.

Photos : tCrédits photo: iStock

http://selection.readersdigest.ca/

L’HYPOCHONDRIAQUE SE GÂCHE LA VIE DE PEUR DE LA PERDRE !


L’hypochondrie une peur d’être malade et elle peut être vraiment invalidante pour celle qui en souffre et aussi pour l’entourage. Peut-on la traiter ? Cela prendra surement beaucoup de temps et de patience
Nuage

 

L’hypochondriaque gâche la vie de peur de la perdre

L’hypochondrie est la conviction intime qu’ont certaines personnes de souffrir d’une maladie, alors que la médecine est incapable de découvrir quoi que ce soit. Molière appelait cela le « malade imaginaire ».

Alors, si la maladie est imaginaire, pourquoi est-ce si difficile à vivre ?

L’hypochondriaque vit dans la peur

C’est que si la maladie est imaginaire, l’angoisse, elle, est bien présente et elle est très forte.

L’hypochondriaque a peur ; peur d’en être au début d’une maladie grave, avant même qu’il ne soit possible de la détecter, peur que le médecin soit incompétent et ne la diagnostique pas, peur qu’on s’aperçoive trop tard que oui, c’était grave, peur que chaque petit signe soit le témoin que la maladie grave est là.

Un mal de tête : et si c’était un anévrisme qui allait se rompre ? Ou une tumeur cérébrale ?

Une douleur dans la poitrine ? Et si c’était un infarctus ? Ou même un cancer du poumon ?

L’entourage d’un hypochondriaque est usé par l’angoisse de l’autre

Vivre avec une personne angoissée, c’est usant. Et ce qui est usant, c’est que l’angoisse, l’anxiété, comme tous ces sentiments, ne sont jamais logiques, ni raisonnables.

C’est une angoisse disproportionnée quand on la met en face des symptômes.

L’hypochondriaque est impossible à rassurer

L’autre versant de cette anxiété, c’est qu’elle ne se calme pas, même quand on lui prouve par A + B qu’il est en bonne santé. Tous les examens ont été faits, tous les bilans, toutes les radios, il a vu plusieurs médecins spécialistes, il a toujours peur que les équipes médicales soient passées à côté de sa maladie. Quand vous vivez auprès de quelqu’un d’angoissé et qu’il est impossible de le rassurer, vous avez une immense impression d’impuissance… que vous fassiez partie de son entourage ou que vous soyez son médecin.

Le problème de l’hypochondriaque, c’est donc, encore plus que la peur de la maladie, l’impossibilité de se rassurer.

Il n’a pas confiance en la vie. Car son problème de fond est peut-être là où on ne l’attend pas. La vie est une maladie mortelle. Chacun sait qu’il va peut-être tomber malade, un jour peut-être se trouver accidenté, et en tout cas mourir un jour. Et c’est cette peur avec laquelle nous vivons tous avec plus ou moins de facilité ou de difficulté qui l’empêche de vivre sereinement. Même si tout va bien à l’instant, il sait que cela ne va pas durer. Certains réussissent à penser : « justement, il faut profiter de la vie »… mais lui n’y parvient pas. L’hypochondriaque se gâche la vie de peur de la perdre !

Une attitude contagieuse

Cette attitude peut déteindre sur l’entourage par contagion : quand quelqu’un est perpétuellement inquiet, angoissé pour sa santé, qu’il vous raconte les dernières maladies de tout le voisinage (Ah, Mr X, s’il avait fait un dépistage, on aurait pu le sauver…), quand quelqu’un a peur de la mort et en parle continuellement, même de façon indirecte, cela peut miner ou aspirer la joie de vivre de toute la famille.

Quels traitements pour l’hypochondriaque ?

Pour se faire soigner, le plus difficile est d’accepter l’idée que l’on souffre d’angoisse excessive au sujet de sa propre santé. Cela peut demander des années et l’entourage peut parfois l’aider à enclencher ce processus de prise de conscience afin de l’amener à s’occuper plus de son esprit et moins de son corps.

Les thérapies comportementales et cognitives sont très indiquées. Elles visent à diminuer l’angoisse liée aux symptômes physiques, à ne plus s’écouter autant quand on a un « mini bobo » ou une petite sensation désagréable.

Le but est de parvenir à un état où la peur de la maladie ne vous empêche plus de vivre……

http://www.e-sante.fr/

Hypocondriaque: mal classique et moderne


Je me souviens plus jeune, il y avait eu un article sur les mauvais côtés d’une émission américaine le Dr Marcus Welby, et l’image étaient un médecin avec une couronne d’épines et la photo de ce comédien. Aujourd’hui, les choses ont changé avec Internet. Si tu fais une recherche sur des symptômes, il y a toutes sortes de maladies plus terrifiantes les unes aux autres. Alors que seul, une visite médicale peut donner un diagnostic
Nuage

 

Hypocondriaque: mal classique et moderne

 

Hypocondriaque: mal classique et moderne

Photo Fotolia

«L’hypocondrie, dont Molière parlait déjà dans Le Malade imaginaire, est aussi un mal moderne dans cette «envie absolue d’un corps parfait», selon le pr Michel Lejoyeux, professeur de psychiatrie et d’addictologie qui vient de sortir Réveillez vos désirs.

Q: QU’EST-CE QUE L’HYPOCONDRIE?

«C’est une angoisse strictement normale – la peur de la maladie et la peur de mourir -, associée à quelque chose qui n’est pas normal, qu’aucun examen ou aucun avis médical rassurant ne parvient à faire partir.

On a tous peur de la maladie mais là, l’enjeu de l’hypocondriaque, ce n’est pas seulement d’être en bonne santé, c’est d’être plus qu’en bonne santé.

Freud parlait de névrose actuelle. Il disait on ne devient hypocondriaque que quand on n’est pas capable d’investir autre chose que sa santé. Au fond c’est une dérivation sur son corps et sur l’envie de bonne santé.

Il y a quelque chose de complètement moderne dans cette envie absolue d’un corps parfait, non sensible à la maladie et au fond ce fantasme d’immortalité».

Q: ENTRE LE MALADE IMAGINAIRE DE MOLIÈRE ET AUJOURD’HUI FINALEMENT QU’EST-CE QU’IL A CHANGÉ?

«Il ne s’est pas passé grand-chose sauf qu’aujourd’hui, nous cultivons une série de désirs impossibles dont celui de n’avoir jamais de douleurs, de maladie. A être totalement protégés, ces désirs ne peuvent pas se réaliser et nous mettent dans un état d’insécurité permanente.

Il faut trouver du plaisir et du désir sur autre chose que la médecine. Il faut cesser d’érotiser la relation à la médecine.

Le problème du désir hypocondriaque est qu’il s’agit d’un désir impossible à satisfaire».

Q: INTERNET A FAIT SE TRANSFORMER LES PATIENTS EN PSEUDO EXPERTS. UN DANGER DE PLUS?

«La thématique du désir de protection absolue est très en phase avec le principe de précaution et avec la diffusion des informations médicales sur Google, informations à la fois rassurantes et inquiétantes.

Chaque information médicale est assortie d’une information contraire, pour moi le modèle étant les vaccins. Est-ce que je dois me faire vacciner ou pas? Si je le fais, il y a des dangers, si je ne ne le fais pas, aussi.

Il n’y a plus aujourd’hui vis à vis de la santé avec cette progression de la connaissance une attitude dont on puisse se dire qu’elle est totalement rassurante. Même si la seule connaissance rassurante est une connaissance personnalisée, c’est-à-dire avec le médecin.

En fait les vrais dangers sur la santé physique auxquels expose l’hypocondrie, c’est qu’elle vous fait vivre dans une échelle subjective des risques.

Je vois de manière assez paradoxale des gens très soucieux de leur santé qui vont la mettre en danger par exposition à internet.

Donc je dis aux gens +vous cultivez des désirs réalisables, des petits plaisirs de la vie, et vous vous méfiez de ces offres de guérison absolue qui sont faites en ligne».

http://fr.canoe.ca/

Effets de la caféine : dix choses à savoir


Le café, que ferons-nous sans un café après la sonnerie retentissante du réveil matin qui sonne trop tôt, ou bien pendant une pause, ou un travail contraignant. Mais encore faut-il savoir bien dosé la caféine et qu’elle se cache dans diverses boissons et médicaments
Nuage

 

Effets de la caféine : dix choses à savoir

 

Nous sommes nombreux à en consommer chaque jour, mais que savons-nous vraiment sur la caféine?

Cette substance naturelle au goût amer stimule le système nerveux central, vous rendant plus vigilant. A doses modérées, elle a des propriétés bénéfiques pour la santé, comme l’amélioration de la mémoire, de la concentration et du moral. Le café, une source majeure de caféine, a surtout été associé à de nombreux avantages physiques, dont la diminution possible du risque d’Alzheimer et de certains cancers.

En revanche, consommée à l’excès, l’abus de caféine peut déclencher, entre autres effets, un rythme cardiaque plus rapide, des insomnies, de l’angoisse et de l’impatience. Un arrêt brutal peut conduire à des symptômes de sevrage, comme des maux de tête et une certaine irritabilité.

Ci dessous, dix faits peu connus sur l’une des drogues les plus courantes du monde.

1. Le déca n’est pas la même chose qu’une boisson sans caféine.

Vous pensez que prendre plutôt du déca l’après-midi signifie que vous manquerez de stimulant? Repensez-y à deux fois. Le Journal of Analytical Toxicology a rapporté qu’après avoir analysé neuf types différents de cafés décaféinés, il a établi que tous, sauf un, contenait de la caféine. La dose allait de 8,6 mg à 13,9 mg: à titre de comparaison, une tasse de café normal contient en général entre 95 et 200 mg de caféine. Selon le site Mayo Clinic, une canette de Coca-Cola de 33 cl en contient entre 30 et 35 mg).

« Si quelqu’un boit entre 5 et 10 tasses de café décaféiné, sa dose de caféine atteindra facilement le niveau présent dans une tasse ou deux de café », a déclaré Bruce Goldberger, professeur et directeur du centre de Médecine légale William R. Maples à l’université de Floride, et co-auteur de l’étude. « Les personnes à qui on a conseillé de cesser la caféine, comme celles qui souffrent de maladies rénales ou de troubles anxieux devraient y prendre garde ».

Selon Health.com, une analyse menée en 2007 par le site de consommateursConsumer Reports a examiné 36 tasses de café décaféiné et a constaté que certaines contenaient plus de 20 mg de caféine.

2. Les effets du café se font sentir en quelques minutes.

Selon l’Académie américaine de Médecine du Sommeil, la caféine atteint son niveau le plus haut dans le sang au bout de 30 à 60 minutes (une étude a constaté une vigilance accrue au bout d’à peine 10 minutes). Le corps élimine en général la moitié de la drogue dans les 3 à 5 heures qui suivent, et le reste peut subsister durant 8 à 14 heures. Certaines personnes, et plus particulièrement celles qui ne consomment pas régulièrement de la caféine, sont plus sensibles que d’autres à ces effets.

Les experts en sommeil recommandent souvent de ne pas prendre de la caféine durant les huit heures précédant le coucher, pour éviter les insomnies.

3. Mais les effets ne sont pas les mêmes pour tous.

Le corps peut traiter différemment la caféine selon le sexe, l’origine et même selon le moyen de contraception. D’après le New York Magazine :

En général, les femmes métabolisent la caféine plus rapidement que les hommes. Les fumeurs deux fois plus vite que les non-fumeurs. Les femmes sous pilule contraceptive la métabolisent trois fois moins que les autres femmes. Les Asiatiques la métabolisent plus lentement que les gens d’une autre origine. Dans le livre The World of Caffeine: The Science and Culture of the World’s Most Popular Drug, les auteurs Bennett Alan Weinberg et Bonnie K. Bealer émettent l’hypothèse qu’un Japonais non fumeur buvant son café avec une boisson alcoolisée – un autre agent de ralentissement – sentirait les effets de la caféine « cinq fois plus longtemps qu’une femme anglaise fumeuse mais n’ayant pas bu et ne prenant pas la pilule ».

4. Les boissons énergisantes ne contiennent souvent pas plus de caféine que le café.

Par définition, on pourrait logiquement estimer que les boissons énergisantes contiennent des tonnes de caféine. Mais bien des marques populaires en contiennent bien moins qu’une bonne vieille tasse de café noir. Par exemple, selon Mayo Clinic, une canette de 25 cl de Red Bull n’abrite que 76 à 80 mg de caféine, comparé au 95 à 200 mg pour une classique tasse de café. En revanche, ces boissons énergisantes contiennent souvent des tonnes de sucre et des ingrédients imprononçables (consultez notre vidéo sur le sujet ici). Pour en savoir plus sur la quantité de caféine dans le thé, les boissons sans alcool et d’autres produits, cliquez ici.

5. Le café corsé contient en réalité moins de caféine que des cafés plus légers.

Un goût prononcé et riche semble indiquer une dose supplémentaire de caféine, mais la vérité est que les cafés plus légers contiennent en fait plus de stimulants que les cafés plus torréfiés. La radio NPR a ainsi indiqué que le procédé de torréfaction brûlait en fait la caféine, ce qui signifie que ceux cherchant un effet plus soft devraient plutôt opter pour un café java corsé.

6. On trouve de la caféine naturelle dans plus de 60 plantes.

Il ne s’agit pas seulement des grains de café : les feuilles de thé, les noix de cola (qui ont le goût du cola) et les grains de cacao contiennent tous de la caféine. on trouve ce stimulant naturellement dans les feuilles, les graines et les fruits d’une grande variété de plantes. Il peut aussi être fabriqué par l’homme et ajouté aux produits.

7. Les cafés ne contiennent pas tous la même quantité de caféine.

Quand il s’agit de caféine, tous les cafés ne se valent pas. Selon un rapport récent du Center for Science in the Public Interest, les grandes marques varient beaucoup dans la quantité de stimulants qu’elles procurent. Le café de McDonald’s, par exemple, contient 9,1 mg pour 3 cl, quand celui de Starbuck en contient plus du double avec 20,6 mg. Pour en savoir plus sur les résultats de cette étude, cliquez ici.

8. L’Américain moyen consomme environ 200 mg de caféine par jour.

Selon l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), 80 % des adultes américains consomment de la caféine chaque jour, avec une consommation personnelle de 200 mg par jour. Pour parler clairement, l’Américain consommateur de caféine boit en moyenne deux tasses de café de 15 cl ou quatre sodas.

Même si d’autres estiment le total plus proche de 300 mg/jour, la consommation dans les deux cas est considérée comme modérée – entre 200 et 300 mg/jour selon Mayo Clinic. Des doses journalières à plus de 500 ou 600 mg sont considérées comme fortes, et peuvent provoquer des problèmes comme, entre autres, insomnies, irritabilité et accélération du rythme cardiaque.

9. Mais les Etats-Unis sont loin d’être les plus grands consommateurs.

Selon un récent article de BBC, La Finlande obtient le titre du pays qui consomme le plus de caféine, avec une moyenne par adulte de 400 mg/jour. Selon la FDA, 90 % des gens dans le monde consomme de la caféine sous une forme ou une autre.

10. Vous pouvez trouver de la caféine ailleurs que dans les boissons.

Selon un autre rapport de la FDA, plus de 98 % de notre consommation de caféine vient des boissons. Mais il y a d’autres sources de caféine : certains aliments, comme le chocolat (même s’il en a peu, 30 g de chocolat contient 5 mg de caféine), et certains médicaments. Selon Cleveland Clinic, combiner un antidouleur à de la caféine le rend 40 % plus efficace et peut aussi aider le corps à absorber le médicament plus rapidement.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le pica, un trouble alimentaire qui touche aussi le chat. Comment le gérer et le soigner ?


Le pica est une maladie qu’on entend parler pour les êtres humains, mais cela existe aussi pour les animaux dont les chats. Il semble en effet que certaines races de chats soient plus prédisposées à ce genre de problèmes de comportement alimentaire
Nuage

 

Le pica, un trouble alimentaire qui touche aussi le chat. Comment le gérer et le soigner ?

 

Le pica, trouble du comportement alimentaire du chat qui mange des produits non comestibles, se manifeste principalement chez les races originaires d¹Orient (Siamois, Orientaux, Korat, Thaïs, etc.) et les chats « dérivés » de ces races (Birmans, par exemple).

Un syndrome lié à l’angoisse

En fait, il s’agit plus d’un syndrome que d’une maladie. Et comme tout syndrome, ce dernier reste latent à vie dans le comportement du chat, avec des phases de pics et des phases de repos.

L’origine de l¹apparition de ce syndrome est liée à une angoisse ou un stress du (ou des) chat(s). Il n’est pas rare dans une communauté de voir plusieurs chats très proches présenter le même pica, quelquefois par  vicariance (forme de mimétisme).

Bien souvent, le chat a été séparé de sa mère avant 3 mois, et son apprentissage comportemental n’étant pas terminé, quand il se trouve face à une angoisse qu’il ne sait gérer, faute de repères, il se jette sur n’importe quoi et le mange.

Déterminer l’origine du stress

Le plus difficile est de trouver la source de l’angoisse. En effet, il peut s’agir d’un meuble déplacé, d’un nouveau canapé, d’un changement dans la composition du foyer (humain ou animal,un chat peut aussi ressentir une grossesse), même un changement de couleur de la gamelle, ou de la marque de litière, etc. Tout cela peut déclencher un pica.

Peut-on soigner le pica ?

Une fois la source identifiée, il est possible de supprimer le Pica, le chat arrête alors de dévorer n’importe quel pull, tissu, plastique ou autre matière susceptible de provoquer une occlusion intestinale, pouvant aller jusqu¹au décès du chat si un vétérinaire n’intervient pas au plus vite.

J’ai eu à traiter le cas d’un chat mangeant de la limaille de fer dans l’atelier de son maître : je vous laisse imaginer les conséquences digestives.

Toutefois, à la prochaine angoisse, le chat peut recommencer.

Quoi qu¹il en soit, une thérapie comportementale est fortement recommandée dès l’apparition des premiers symptômes.

Pas de guérison totale

Cette thérapie peut s’appuyer sur une combinaison de fleurs de Bach pour accélérer le processus de récession, mais non de guérison qui ne sera jamais totale.

N’oublions jamais qu¹un chat souffrant de Pica en souffrira toute sa vie, le tout est de faire en sorte de ne pas provoquer d’angoisses chez lui, afin d’éviter les phases de pics du syndrome, sachant que ces phases peuvent aussi ne jamais réapparaître si la thérapie comportementale est respectée à la lettre, et à vie, chez le chat concerné.

Marie-Hélène Bonnet
Comportementaliste du chat

www.comportement-chat.com

http://wamiz.com

7 pistes pour reconnaître un pervers narcissique


Des gens pervers narcissiques ne sont pas vraiment intéressantes a côtoyer, mieux vaut les éviter
Nuage

 

7 pistes pour reconnaître un pervers narcissique

 

En couple, au travail ou même dans sa propre famille… on peut tous se retrouver confronter à un pervers narcissique. Culpabilité, dévalorisation…

Medisite et le psychanalyste Jean-Charles Bouchoux vous donnent toutes les clefs pour le démasquer et sortir de son emprise.

Ce n’est jamais sa faute

pervers narcissiques, fautes

Un pervers narcissique n’a jamais tort !

« Il utilise le déni pour nier ses responsabilités ainsi que la réalité de ses actes » explique dans son livre le psychanalyste Jean-Charles Bouchoux.

 Ce type de pervers cherche à éviter toutes sources de conflit pour toujours garder une bonne image de lui. Il n’avoue jamais sa culpabilité. Pire, il l’a fait porter à quelqu’un d’autre !

Une double personnalité

pervers narcissique, double personnalite

Le pervers narcissique ne refoule pas ses pulsions car il cherche à tous prix à éviter une souffrance morale.

« Le passage à l’acte lui permet de les évacuer vers l’extérieur. Le pervers a entendu la loi, il sait que ce qu’il fait est répréhensible, il va devoir dénier l’origine et porter sa faute sur quelqu’un d’autre » explique Jean-Charles Bouchoux.

Son mode opératoire pour passer à l’acte ? La double personnalité comme le célèbre Dr Jekyll et Mr Hide.

« Jekyll est le bon sujet, le bon enfant que l’on attendait qu’il soit. Pour les mauvaises pulsions, Hyde s’en charge… » poursuit le psychanalyste.

Pour se débarrasser de toute culpabilité, le pervers narcissique rejette ainsi sa faute sur l’autre. De cette façon, il garde une bonne image extérieure et passe même parfois pour la victime. C’est ce qu’on appelle l’identification projective.

La parole, son instrument de manipulation préféré !

pervers narcissiques, manipule, parole

Messages contradictoires, détournement de la parole… Le langage est l’instrument de manipulation préféré du pervers narcissique.

« En perdant son souffre douleur dans un dédale d’informations contradictoires, il l’empêchera de prendre de la distance, de penser et de réagir sainement » explique Jean-Charles Bouchoux, psychanalyste.

Le pervers lui sait exactement où il en est et garde une impression de contrôle. Une manière pour lui de se valoriser.

Il rabaisse l’autre pour se valoriser

pervers narcissique, rabaisse

Le narcissisme c’est l’amour que l’on porte pour soi-même. Contrairement à ce qu’il laisse paraître, le pervers narcissique est une personne qui manque de confiance en lui.

« Pour compenser, il développe une image démesurée de lui-même » explique Jean-Charles Bouchoux.

Pour se donner l’air important, il essaye d’avoir de beaux objets ou des relations avec des personnes attirantes. Il garde ainsi un sentiment de pouvoir en rabaissant sans cesse sa victime tout en la faisant culpabiliser pour la contrôler.

Il isole sa victime pour mieux la contrôler

pervers narcissique, isole

Pour garder l’emprise sur sa victime et l’empêcher de prendre conscience de la situation anormale, le pervers narcissique fait tout pour la garder auprès de lui.

« Ce pervers a besoin de proximité et d’un lien difficile à rompre : lien de subordination, lien parental, lien filial ou encore amoureux. […] Le pervers structurellement accompli utilise ces liens pour assujettir l’autre » explique le psychanalyste.

L’angoisse de la perte

pervers narcissique, perte

Le problème avec le pouvoir c’est qu’on peut le perdre à tout instant.

Lorsqu’un pervers narcissique obtient de sa victime une admiration totale, il ne veut pas qu’elle puisse reprendre le dessus et le quitter.

Pour éviter de souffrir d’une perte, il dévalorise sa victime la rendant moins importante à ses yeux et rejette la faute sur elle.

 

Il utilise une tierce personne pour arriver à ses fins

pervers narcissiques, tiers

Se servir d’une autre personne pour soulager les pulsions, est la meilleure diversion pour le pervers narcissique.

« On peut aussi trouver l’utilisation d’un tiers dans les groupes, les entreprises ou les institutions » confirme Jean-Charles Bouchoux.

Par exemple un responsable qui se moquerait d’un salarié. Si les autres ne veulent pas perdre leurs places, ils ont tout intérêt à faire pareil. De cette façon il se met à l’abri et n’est pas le seul fautif.

Comment sortir de son emprise ?

pervers narcissique, défaire, emprise

Dans son livre, Jean-Charles Bouchoux psychanaliste, donne quelques conseils pour contrecarrer les manipulations d’un pervers narcissique :

– Renouez avec vos proches : n’hesitez pas à expliquer les évênements et demander de l’aide aux autres. Prenez de la distance, pour éviter de retomber sous les belles paroles du pervers narcissique.

– Arrêtez de vous justifier : Plus on se justifie plus le pervers se sent en position de force.

– Osez le détester : Arrêtez de culpabiliser, « la victime en ne s’autorisant pas à détester, ne peut pas procéder à un deuil salutaire », explique le psychanaliste.

– Coupez court à toute communication : Lui infliger à votre tour des attaques ferait de vous un pervers narcissique. Le mieux est de vous éloignez et ne plus avoir aucun contact avec lui.

Sources

Les pervers narcissiques Qui sont-ils? Comment fonctionnent-ils ? Comment leur échapper ? Jean-Charles Bouchoux, Eyrolles, 2013

http://sante.planet.fr/

Les médecins britanniques prescriront bientôt des romans


Une prescription qui ne manque pas de mots …. et qui en plus a moins de chance d’avoir des effets secondaires des médicaments et si cela peut aider une personne dépressive alors pourquoi pas !!!
Nuage

Les médecins britanniques prescriront bientôt des romans

 

Les médecins généralistes britanniques pourront bientôt prescrire des livres de... (Photo: Photothèque La Presse)

PHOTO: PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Les médecins généralistes britanniques pourront bientôt prescrire des livres de développement personnel et des romans aux personnes souffrant de dépression ou d’angoisses.

L’association The Reading Agency a contribué à la création de ce programme avec la Society of Chief Librarians, qui devrait débuter en mai, selon le site WebMD.

Dans ce cadre, les médecins britanniques pourront choisir parmi une liste d’une trentaine d’ouvrages de thérapie comportementale, mais aussi de romans «bons pour le moral» et de poésie.

Un programme similaire a été mis en place au Pays de Galles par le psychologue clinicien Neil Frude, et d’autres initiatives locales existent ailleurs en Angleterre, toujours selon WebMD.

Une étude récente a montré que les personnes souffrant de dépression ayant suivi une thérapie associée à la lecture d’ouvrages de développement personnel enregistraient de meilleurs résultats que les patients qui avaient suivi une thérapie traditionnelle. Cette étude est parue le mois dernier dans la revue en ligne PlosOne.

En attendant, l’association The Reading Agency a mis en ligne une liste de livres à lire en cas de baisse de moral dans laquelle figurent : L’Alchimiste de Paulo Coelho, Bird Cloud d’Annie Proulx, Noces irlandaises de Maeve Binchy, Reading in Bed de Sue Gee, Oeuvres choisies d’Anton Tchekhov, et L’oie Des Neiges et Autres Legendes de Paul Gallico.

http://www.lapresse.ca