Aux États-Unis, la tique qui rend allergique à la viande se répand


Il faut avouer que c’est assez curieux qu’une simple morsure de tique peut rendre une personne allergique à la viande. Cette tique se répand aux États-Unis, il faut espérer qu’elle ne traversera pas les frontières. Certains seraient content, mais  certaines allergie peuvent être mortelles a l’ingestion d’allergènes
Nuage

 

Aux États-Unis, la tique qui rend allergique à la viande se répand

 

Steak | _BuBBy_ via Wikimédia CC License by

Steak | _BuBBy_ via Wikimédia CC License by

Repéré par Vincent Manilève

Repéré sur Radiolab, WIRED

Personne ne sait comment s’en débarrasser pour l’instant.

Dans un passionnant podcast de Radiolab, Amy Pearl commence par expliquer sa passion pour la viande, qu’elle dévore depuis son enfance. Puis un jour, sans que l’on comprenne pourquoi, elle a commencé à ne plus supporter l’objet de son désir. Impossible pour son corps de tolérer ce qu’elle a consommé pendant des décennies. La réponse à ce mystère vient d’une petite bestiole, une tique sur laquelle Wired a décidé de se pencher.

«La viande rouge, et vous serez peut-être étonnés de l’apprendre, n’est pas totalement sans sucre. Elle contient quelques protéines liées aux saccharides, notamment la galactose-alpha-1,3-galactose, ou alpha-gal pour faire court. De plus en plus de gens l’apprennent de façon violente, quand ils développent soudainement une allergie, potentiellement mortelle, à cette vilaine molécule de sucre avec une morsure de tique.»

L’université de Virginie et les chercheurs Thomas Platts-Mills et Scott Commins ont passé des années à tenter de comprendre une telle invasion et ont fourni des données très intéressantes.

«Ils ont analysé des patients allergiques à la viande et ont découvert que 80% d’entre eux ont expliqué avoir été mordus par une tique. De plus, ils ont montré que les morsures de tique entraînent un nombre d’anticorps alpha-gal vingt fois supérieur.»

Zones d’ombres

La bestiole a l’étrange capacité de reprogrammer votre système immunitaire et faire en sorte qu’il rejette pour toujours le moindre morceau de viande. Et le problème, c’est que la tique n’est pas cantonnée uniquement au sud-est des États-Unis. Elle a été repérée dans le Minnesota, à Long Island, ou dans le New Hampshire.

Platts-Mills et Commins essayent encore de comprendre l’ampleur du phénomène en regardant tous les jours les informations à la recherche, par exemple, d’allergies générales aux hamburgers ou de données en provenance de cliniques. D’autres chercheurs essaient de savoir s’il s’agit des mêmes tiques partout dans le pays où si chaque région a une variété de tiques précise et qui aurait réussi à évoluer pour modifier elles aussi le système humanitaire de l’Homme. En attendant, aucune piste de vaccins ou de solution ne semble émerger… si ce n’est le burger végé.

http://www.slate.fr

Une tique présente dans plusieurs pays rend allergique à la viande


Être piqué par une tique étoilée cause une allergie assez particulière, soit l’allergie à la viande. Elle est présente dans plusieurs pays dont les États-Unis … Et qui sait voyagera jusqu’au Canada
Nuage

 

Une tique présente dans plusieurs pays rend allergique à la viande

 

La maladie de Lyme n’est pas la seule à être causée par une morsure de tique. La morsure de la tique étoilée provoque des allergies à la viande dans le sud-est des États-Unis, rapporte le journaliste Jean François Bouthillette sur le site de Radio-Canada (émission Années lumière). La tique monte vers le nord et sera bientôt aux portes du Québec.

Des chercheurs rapportent aussi des cas d’allergie à l’alpha-gal, c’est-à-dire à la viande, en Australie, en France, en Allemagne, en Suède, en Corée, en Chine et au Japon.

Le journaliste rapporte notamment le cas d’une femme de 40 ans qui a trouvé une toute petite tique brune accrochée à son pied en revenant de son jogging. Quelques semaines plus tard ont commencé des symptômes de vomissements et de diarrhées entraînant une déshydratation et une hospitalisation. Sont ensuite apparues des crises d’anaphylaxie nécessitant des transports à l’urgence.

Après une errance diagnostique d’un an, un allergologue identifie une allergie à l’alpha-gal.

Elle ne peut pas manger de viande, sauf de la volaille ou du poisson. Elle doit lire tous les ingrédients sur les emballages.

« Il y en a partout, des produits d’origine animale. Partout ! » « Ce n’est pas tant la viande qui me manque. C’est la tranquillité d’esprit. »

Elle est suivie par le Dr Thomas Platts-Mills, allergologue-immunologue à l’Université de la Virginie qui fait partie des chercheurs qui ont récemment découvert l’existence de ce syndrome dont il a vu les premiers cas en 2004.

Depuis l’an dernier, le médecin et ses collaborateurs ont répertorié près de 4000 cas d’allergie à l’alpha-gal aux États-Unis.

Plusieurs cas sont certainement ignorés, « ceux de gens dont les symptômes sont moins graves (…) et qui n’ont pas reçu de diagnostic », explique-t-il.

« Les plus chanceux s’en tirent avec un mal de ventre ou des rougeurs s’ils mangent un steak. C’est le cas du Dr Platts-Mills, lui-même mordu et devenu allergique dans la foulée de sa découverte. »

On voit maintenant des cas jusqu’à l’extrémité nord de Long Island à New York, dans le sud du Maine et du Vermont…

Plus d’informations sur le site de Radio-Canada : Une tique qui rend allergique à la viande.

http://www.psychomedia.qc.ca/