L’air conditionné de votre chambre d’hôtel


Probablement que ce sont pas tous les hôtels dans le monde qui le côté propreté laisse vraiment à désiré, mais certains objets sont pas nettoyer à fond comme l’air climatisé, la ventilation ainsi que sèche-cheveux. Il peut avoir beaucoup d’allergène qui pourrait affecter la santé
Nuage

 

L’air conditionné de votre chambre d’hôtel

 

© thinkstock.

Et vous n’utiliserez plus le sèche-cheveux ni les verres mis à votre disposition dans votre chambre non plus.

Chris Johnston est un ancien directeur d’hôtel. Dans une interview à Bustle, il révèle qu’il vaut mieux éviter d’allumer l’air conditionné, le chauffage ou la ventilation de la chambre dans laquelle on dort. Les germes sont nombreux:

« Si le personnel de l’hôtel ne nettoie par les filtres ou au moins la partie supérieure visibles, une fois l’appareil allumé, les particules remplissent la pièce et les poumons. »

Parmi les exemples concrets de l’impact d’une ventilation mal entretenue: l’air conditionné est responsable d’une récente épidémie de grippe aux Emirats Arabes Unis.

Le Docteur Jimmy Joseph de l’hôpital universitaire d’Abu Dhabi a confié à Gulf News que les systèmes d’air conditionné hébergent des allergènes « et les maladies respiratoires liées aux allergies sont particulièrement fréquentes aux Emirats Arabes Unis ».

Evitez également de faire usage des verres qui sont proposés dans votre chambre. Une vidéo publiée en décembre montrait les femmes de ménage de deux hôtels de luxe en Chine nettoyer les toilettes d’une salle de bain avec une brosse et utiliser cette même brosse pour nettoyer les verres et les tasses pour le thé. On peut également les voir tremper les serviettes de bain dans les toilettes et les utiliser pour nettoyer le plancher. L’incident a eu lieu dans des hôtels cinq étoiles à minimum 640 dollars la nuit. La vidéo a été prise par un journaliste qui s’est fait passer pour un membre du personnel d’entretien.

Dans certains hôtels, le sèche-cheveux contient encore plus de germes que le siège des toilettes. La raison? Le personnel de chambre se préoccupe des toilettes, de la baignoire et des éviers dans une salle de bain. Le sèche-cheveux est touché par de nombreuses mains étrangères mais n’est pas vu comme un objet sale. On ne le nettoie que très rarement. Bref, mesdames, prenez le vôtre…

http://www.7sur7.be

Top 5 des bons gestes pour une meilleure qualité de l’air dans notre intérieur


La pollution intérieure doit être prise au sérieux, surtout avec tous les produits chimiques qui y circule, la poussière, les allergènes … Mieux vaut entretenir au jour le jour qu’une fois de temps en temps et aérer été comme hiver
Nuage

 

Top 5 des bons gestes pour une meilleure qualité de l’air dans notre intérieur

 

Si la pollution de l’air extérieur est un problème bien pris en compte au quotidien, celle de l’air intérieur nous semble moins préoccupante. Pourtant, notre maison regorge de polluants, dont on peut réduire la quantité grâce à quelques gestes simples.

Poussières, produits chimiques des peintures, meubles ou produits de décoration… notre environnement domestique nous expose à bien des produits toxiques et des allergènes. Les enfants, dont l’organisme est encore immature, y sont particulièrement sensibles.

Pour aider les consommateurs à se protéger au mieux, des spécialistes de la santé et de l’environnement ont établi une liste de gestes pratiques que nous pouvons tous mettre en œuvre. Un choix durable… et économique.

1 – Ménage : faites mordre la poussière… à la poussière

Prenez soin de passer l’aspirateur, la serpillère et d’épousseter le plus souvent possible. Cette précaution vous paraît relever de la manie ? Pas du tout ! Elle protège au contraire les enfants de la poussière et… du plomb. En effet, les Canadiens ont détecté la présence de plomb dans les sacs d’aspirateurs de toutes les habitations qu’ils avaient analysées. Ils y voient naturellement la preuve que ce métal lourd et toxique est présent dans les poussières d’intérieur.

Or, « l’organisme d’un enfant absorbe 50 % du plomb (auquel il est exposé), contre seulement 10 % pour un adulte. Sachant que les petits mettent souvent leurs mains à la bouche, le risque d’intoxication au plomb est d’autant plus accru », souligne le professeur Bruce Lamphear, de la Simon Frazer University de Vancouver, en Colombie britannique (côte ouest du Canada).

La poussière, par ailleurs, peut exacerber un asthme ou une allergie.

Pour le ménage, mieux vaut utiliser des produits naturels et des gants. © DR

Pour le ménage, mieux vaut utiliser des produits naturels et des gants. © DR

2 – Misez sur l’aération

Faire la chasse à la poussière, c’est bien. Aérer votre maison en plus, c’est encore mieux. Ainsi, Atmosf’Air Bourgogne préconise d’ouvrir ses fenêtres environ 30 minutes par jour, en été comme en hiver, en choisissant les moments où le trafic est le plus faible et l’atmosphère la plus fraîche.

Il est par ailleurs conseillé d’aérer une pièce après usage de certains produits comme les nettoyants ménagers, les colles, les vernis ou autres insecticides et, bien sûr, d’aérer généreusement après avoir fumé dans une pièce. Le mieux, pour préserver ses proches des méfaits du tabagisme passif, reste de sortir à l’extérieur pour s’adonner à ce fâcheux penchant.

3 – Privilégiez les produits naturels

S’il est évidemment recommandé de nettoyer votre maison régulièrement, choisissez de le faire avec des produits simples et non toxiques. Un peu de vinaigre dilué dans de l’eau suffit pour laver les vitres, les surfaces de la plupart des meubles ainsi que les sols. Le bicarbonate de soude ou encore le savon noir peuvent aussi être de bons alliés lorsqu’il s’agit de préserver la qualité de votre air intérieur.

Choisissez aussi une lessive sans parfum.

« Certains éléments chimiques utilisés pour mettre au point ces fragrances sont liés à des troubles hormonaux », souligne un groupement d’associations canadien.

De manière générale, recommande Atmosf’Air Bourgogne, évitez les parfums d’intérieur, bâtons d’encens, bougies parfumées ou autres sprays qui contiennent également des substances chimiques nocives.

4 – Bricolez écolo… en solo

Lorsque vous décidez de repeindre une pièce ou de rénover un meuble, éloignez les enfants et les femmes enceintes. Ils sont particulièrement sensibles aux poussières et aux toxiques des peintures, des colles et autres produits de bricolage. Pour vous, prévoyez de porter des protections adaptées (masque, lunettes, etc.) et de faire des pauses régulières en dehors de la pièce. Une fois les travaux achevés, n’oubliez pas de bien fermer les récipients pour éviter tout évaporation toxique. Bien sûr, rangez-les hors de portée des plus jeunes.

Même si de nombreuses peintures sont écologiques, éloignez les femmes enceintes et les enfants de la pièce en travaux. © DR

Même si de nombreuses peintures sont écologiques, éloignez les femmes enceintes et les enfants de la pièce en travaux. © DR

5 – Évitez le plastique

Le plastique est un matériau faisant partie intégrante de nos maisons… et de notre quotidien au sens le plus large du terme. Toutefois, soyez prudent quant à son utilisation. Évitez par exemple de placer des récipients en plastique au four à micro-ondes, même si le fabricant précise que vous pouvez le faire. Vous réduirez ainsi le risque de migration de certains éléments chimiques, du récipient vers les aliments.

Par ailleurs, côté alimentation, afin de réduire votre exposition au mercure et autres métaux lourds contenus dans la chair des poissons, optez pour les plus petits d’entre eux. En effet, les poissons situés en bas de la chaîne alimentaire naturelle concentrent moins ces substances néfastes pour la santé. Les prédateurs, les poissons de haute mer et les poissons pélagiques tels que le thon, l’espadon mais aussi le maquereau, en revanche, sont susceptibles d’en contenir de plus grandes quantités. N’en abusez donc pas.

En 2002, d’ailleurs, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (l’Afssa devenue depuis l’Anses), recommandait aux femmes enceintes et allaitantes, mais aussi aux jeunes enfants, « de favoriser une consommation diversifiée des différentes espèces de poissons sans privilégier, à titre de précaution, la consommation de poissons susceptibles de présenter des niveaux plus élevés de méthyl-mercure tels que la daurade, l’espadon, le marlin, le requin et le thon ».

http://www.futura-sciences.com

Oui, même lorsqu’il fait froid, il faut aérer sa maison


J’ouvre mes fenêtres à tous les jours, même les jours les plus froids. En hiver, il faut vraiment qu’il fasse très froid, pour que je ne laisse pas une petite fente de ma fenêtre ouverte pour la nuit et mon thermomètre de ma chambre est toujours fermé. Je n’aime pas me réveiller et marché sur le sol froid, mais par contre pour dormir, c’est mieux
Nuage

 

Oui, même lorsqu’il fait froid, il faut aérer sa maison

 

Le HuffPost  |  Par Marine Le Breton

    C’est compliqué de sortir de son lit quand il fait si froid. On n’a qu’une envie, rester au chaud sous sa couette ou se coller devant un feu avec un café bouillant. Alors, ouvrir les fenêtres pour aérer, c’est hors de question!

    Pourtant, renouveler l’air des pièces de son appartement, ou de son bureau est indispensable, quelle que soit la saison.

    À chaque moment de pollution, on le répète : l’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur.

« Il y a plus de risques à ne pas aérer sa maison qu’à ouvrir sa fenêtre et à laisser entrer peut-être de l’ozone, des particules diesel. Le confinement dans une maison est source d’augmentation d’humidité relative, de moisissures, de rétention des allergènes et éventuellement des polluants chimiques qu’on peut trouver dans une maison », explique au Monde Frédérice de Blay, professeur de pneumologie au CHU de Strasbourg, recommandant d’aérer chez soi au moins 15 à 30 minutes par jour.


Ouvrir la fenêtre et fermer le chauffage

    Les tapis, produits ménagers, poils d’animaux, l’humidité, sont autant de sources de pollution de l’air intérieur.

    Vous avez peur que la température chute de trop chez vous alors que vous avez enfin réussi à vous réchauffer? Ne vous inquiétez pas.

    « On peut assurer une bonne aération de son logement sans gaspiller trop de chaleur en ouvrant ses fenêtres, radiateurs fermés, pendant cinq à dix minutes par jour », affirme aussi L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie en France.

    Pas convaincus? Sachez qu’en n’ouvrant pas vos fenêtres, vous aurez aussi plus de risques de tomber malade cet hiver.

    « Les environnements confinés et peu ou pas ventilés concentrent les polluants atmosphériques qui sont facteurs d’irritation des voies respiratoires supérieures, voire aggravant les risques d’infections », explique Manuel Rosa-Calatrava, directeur adjoint du Laboratoire de Virologie et Pathologie Humaine interrogé par Le HuffPost.

    Allez, on enfile une polaire et des chaussons et on ouvre ses fenêtres!

    http://quebec.huffingtonpost.ca/


À quelle fréquence devriez-vous changer votre linge de lit ?


Personnellement, je lave mes draps toutes les deux semaines, et j’en profite pour inspecter mon matelas, au cas !!
Nuage

 

À quelle fréquence devriez-vous changer votre linge de lit ?

 

Bactéries, saletés et champignons trouvent quotidiennement refuge sous votre couette et peuvent avoir des conséquences indésirables sur votre santé. Laver vos draps deux fois par mois est recommandé pour assainir votre lit.

Bactéries et allergènes peuplent votre lit

Nombreux sont ceux qui ignorent que lorsqu’ils se glissent dans leurs draps le soir, ils tiennent compagnie à des millions de microscopiques habitants, signe qu’il est temps de changer leurs draps. Selon un sondage mené par l’institut YouGov, environ 33 % des Britanniques lavent leur linge de lit toutes les semaines, 35 % toutes les deux semaines. 8 % accomplissent cette tâche toutes les trois semaines et 10 % tous les mois. Les célibataires semblent moins pointilleux sur la propreté de leurs draps, puisque selon une précédente étude menée en 2013, les hommes vivant seuls ne les changeraient que quatre fois par an.

Pourtant, tarder à laver ses draps pourrait bien être dangereux pour votre santé. Au fil du temps,votre linge de lit et votre matelas se peuplent en effet de divers champignons, bactéries, poussière ou autres pollens et allergènes, nocifs pour votre organisme. 

Pour votre santé, lavez vos draps toutes les deux semaines

Durant la nuit, votre transpiration et vos fluides corporels se déposent dans votre lit. Peau morte, cosmétiques, saletés transportées par les pieds sont autant de souvenirs de votre journée qui termineront sous votre couette et seront susceptibles de provoquer des allergies, voire même des infections dans certains cas extrêmes.

Les punaises de lit son également fréquentes et provoquent chez leurs victimes des démangeaisons. S’il est difficile de s’en débarrasser, une récente étude a prouvé que ces dernières étaient tout particulièrement attirées par les draps aux couleurs foncées.

Conclusion : pour éviter la compagnie de ces insectes indésirables, choisissez des draps clairs. Si vous voulez être épargné par les bactéries et autres allergènes dans votre lit, lavez ces draps au minimum une fois toutes les deux semaines.

http://www.passeportsante.net/

Mythes ou réalités sur les allergies alimentaires


Les allergies alimentaires peuvent être très sérieuses et chez un enfant, il est important d’être prudent et d’éviter les contaminations croisées
Nuage

 

Mythes ou réalités sur les allergies alimentaires

 

 

1. Il est possible d’être allergique à l’odeur d’un aliment.

FAUX. L’odeur d’un aliment est due à certaines molécules aromatiques qui s’évaporent facilement dans l’air. Ces molécules ne sont pas reconnues par le corps comme étant allergènes. Ce sont les protéines des aliments qui déclenchent des réactions allergiques et celles-ci ne se retrouvent pas dans l’air, sauf dans certains cas précis comme, par exemple, dans une usine où l’on manipule du lait en poudre ou que l’on écaille des arachides.

Différents procédés de transformation, telle que la mouture, la pulvérisation, la cuisson à haute température comme la friture ou la cuisson à la vapeur peuvent permettre à certaines particules de l’aliment de se retrouver en suspension dans l’air. Lorsqu’une personne allergique inhale ces particules, elle peut développer une réaction allergique.

2. Je suis allergique aux arachides, je dois éviter toutes les légumineuses.

FAUX. Bien que l’arachide soit une légumineuse, il n’est généralement pas nécessaire d’éviter les autres légumineuses. Approximativement 5% des personnes allergiques aux arachides le seront aussi à une autre légumineuse.

3. Chez les enfants en bas âge, l’allergie au lait est la plus fréquente.

VRAI. L’allergie la plus répandue chez les jeunes enfants est celle aux produits laitiers, suivie de l’allergie aux œufs, ainsi qu’aux arachides.

4. Les produits sans lactose ne sont PAS sécuritaires pour les personnes allergiques au lait.

VRAI. L’allergie au lait implique une réaction du système immunitaire par rapport à certaines protéines contenues dans le lait. Le lactose est le sucre contenu dans le lait, on y associe des réactions d’intolérance, mais pas d’allergies alimentaires.

5. Le baiser d’une personne ayant mangé une substance allergène peut déclencher une réaction allergique chez son partenaire.

VRAI. Les traces de la substance allergène sont présentes dans la bouche et/ou la salive pendant parfois quelques heures suivant sa consommation, et ce, même après un rinçage de la bouche ou un brossage des dents.

http://www.iga.net/

L’ABC de l’entretien des oreillers


Les oreillers doivent être entretenus pour éviter des acariens s’y trouvent en trop grand nombre … Si nous sommes méticuleux nous pouvons choisir des oreillers qui demande beaucoup de soin pour nettoyer mais sinon mieux vaut choisir des oreillers plus facile a laver a la machine a laver
Nuage

 

L’ABC de l’entretien des oreillers

 

nettoyer-oreiller-410

Photo :IStock

SYLVIE BONNEAU,

 

De quelle façon doit-on laver nos oreillers? Avec quel type de détergent? À quelle fréquence? Pour un entretien adéquat, on lit ce qui suit.

Plumes et duvet

Les recommandations peuvent aller du nettoyage à sec au lavage à la machine, voire à aucun traitement. On consulte donc l’étiquette d’entretien.

On a le feu vert pour employer la laveuse? On procède avec délicatesse, et on fait suivre d’un séchage approprié.

Fréquence: une ou deux fois l’an.

Précaution: avant de laver, on repère tout signe de déchirure et on fait les réparations nécessaires.

Cycle et température: cycle délicat, à l’eau froide (ou tiède, en présence de taches).

Détergent: doux (comme Woolite, Ivory Neige), de préférence liquide pour un meilleur rinçage, et en petite quantité (une mesure). Aucun javellisant.

Séchage: sécher par culbutage, à basse température ou même à «Air frais». Compter au moins deux heures. À la fin de chaque cycle, on retire les oreillers de la sécheuse et on les manipule pour détasser les plumes. L’été, par temps chaud et ensoleillé, on peut aussi opter pour un séchage à l’extérieur, à plat. On secoue les oreillers de temps en temps. Le processus prendra plusieurs heures. Attention: un mauvais séchage peut créer de mauvaises odeurs et des moisissures qui pourraient endommager les plumes et le duvet.

Astuce: mettre deux ou trois balles de tennis dans la laveuse avec les oreillers. Elles empêcheront les plumes de s’agglutiner.

Lavage non recommandé?
Une fois par semaine, on secoue l’oreiller vigoureusement afin de l’aérer et de bien répartir les plumes. On l’expose aussi au soleil et à l’air frais de temps à autre.

Fibres synthétiques (de polyester)

Ces oreillers vont dans la laveuse et à la sécheuse, mais il importe de tenir compte des consignes du fabricant. Une température trop élevée, par exemple, pourrait altérer certains rembourrages. L’étiquette a disparu ou est devenue illisible? On joue de prudence, en suivant les recommandations ci-dessous.

Fréquence: tous les deux mois.

Cycle et température: cycle délicat, à l’eau froide (ou tiède, en présence de taches).

Détergent: doux et en petite quantité (une mesure). Aucun javellisant.

Séchage: choisir le programme «Air frais».

Latex, mousse mémoire et laine

Les oreillers en latex ou en mousse mémoire (aussi appelée mousse viscoélastique) ne se lavent pas, au risque d’endommager leur matière ou de les déformer.

En revanche, on peut généralement laver leur enveloppe de protection amovible à la machine. Il faut cependant vérifier sur l’étiquette d’entretien si c’est bien le cas.

La mousse ou le latex s’est sali? On frotte doucement avec un linge légèrement humide et on laisse sécher à l’air libre, en évitant d’exposer la matière à une source de chaleur ou directement au soleil. Quant à l’oreiller de laine, il ne se lave pas. Mais on peut en retirer le garnissage et laver l’enveloppe protectrice.

Entretien d’une enveloppe lavable: suivre les instructions du fabricant et employer un détergent doux. Faire sécher à l’air libre ou par culbutage, à basse température. On peut la laver fréquemment, tous les mois, voire chaque semaine si, par exemple, on transpire beaucoup.

Écales de sarrasin

Cet oreiller ne se lave pas, mais on peut laver son enveloppe de tissu, vidée de ses écales, à la machine, selon les instructions de l’étiquette. Les Créations Mayukori, un fabricant de Montréal, suggère d’en profiter, au moins une fois par année, pour éparpiller les écales sur un grand tissu et les exposer à la lumière du jour afin de les assainir sous l’effet désinfectant des rayons ultra-violets.

Exit les allergènes

La fraîcheur et le soleil aident à prévenir les problèmes d’asthme ou d’allergie générés par la poussière et les acariens. Tous les jours, on aère la chambre en ouvrant les fenêtres quelques minutes, même l’hiver. De temps en temps, on expose nos oreillers au soleil. On peut aussi utiliser une sous-taie (entre l’oreiller et la taie) comme barrière supplémentaire contre les allergènes; elle aidera également à ne pas salir l’oreiller.

Le détachage

Taches majeures: dans le cas d’un oreiller ou d’une enveloppe lavable, on les traite avec un détachant à lessive doux et on met à la laveuse, en suivant les consignes d’entretien.

Petites taches: on les frotte avec une solution d’eau et de détergent doux, avec un chiffon ou une vieille brosse à dents. On rince bien et on sèche au séchoir à cheveux, à basse température.

http://www.coupdepouce.com

Est-ce de l’asthme?


Certains ont des symptômes de l’asthme sans en être concient, quelques informations pour vérifier pour savoir reconnaitre les symptômes mais devrait être confirmer par un médecin
Nuage

 

 

Est-ce de l’asthme?

 

coup de pouce.com

Certains symptômes, comme une toux persistante, soulèvent le doute: s’agit-il d’asthme? Est-il possible de faire de l’asthme alors qu’on n’en a jamais fait enfant?

On pourrait croire que l’asthme apparaît surtout durant l’enfance, mais cela peut aussi se produire à l’âge adulte sans qu’il y ait eu de symptômes auparavant.

 «Notre prédisposition à l’asthme dépend de nos antécédents familiaux, mais il peut aussi être déclenché par notre exposition à certains facteurs environnementaux, comme la fumée secondaire ou certains allergènes à l’intérieur ou à l’extérieur de notre maison», explique Patricia Côté, infirmière et directrice exécutive du Réseau québécois de l’asthme et de la MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique).

Qu’on le développe à 3 ou à 35 ans, l’asthme reste le même, soit une maladie inflammatoire chronique.

 «Par contre, celui qui apparaît à l’âge adulte a tendance à être plus sévère que celui de l’enfance et à nécessiter plus de médicaments pour en maîtriser les symptômes», souligne l’infirmière.

À l’âge adulte, on doit consulter notre médecin de famille si on ressent les symptômes suivants.

  • On tousse beaucoup, sans être enrhumée ou grippée.
  • On s’essouffle plus rapidement lors d’exercices physiques.
  • On a des sécrétions provenant des voies respiratoires.
  • On produit des bruits rauques ou des «silements » en respirant.
  • On ressent une pression au niveau du thorax.

Il est possible de réduire les symptômes et la fréquence des crises en évitant les facteurs déclencheurs, comme les allergènes, et en se soumettant à un traitement pharmacologique et à un suivi médical. Pour plus d’informations à la suite d’un diagnostic, on consulte le site de l’ Association pulmonaire du Québec .

http://styledevie.ca.msn.com

Votre animal souffre-t-il d’allergies?


Le printemps c’est beau mais beaucoup souffre d’allergie quand les pollens et autre allergènes se promènent a l’air libre, On connait tous des personnes qui y sont sensibles mais saviez-vous que cela existe aussi chez les animaux
Nuage

 

Votre animal souffre-t-il d’allergies?

 

Votre animal souffre-t-il d'allergies?

© Shutterstock

Le printemps est synonyme d’allergies pour les personnes les plus fragiles… mais pas seulement.

 

Les animaux de compagnie sont également victimes de symptômes allergiques, un fait ignoré par un grand nombre de maîtres.

D’après le rapport «Pet Allergy Wolrdwide Survey», présenté mercredi 2 mai par Novartis Animal Health, 44% des propriétaires de chiens et de chats n’ont pas conscience de la souffrance de leur animal de compagnie durant la saison des allergies.

D’après l’enquête, plus de la moitié des propriétaires d’animaux (51%) ignore également que les animaux de compagnie sont davantage touchés durant la saison des allergies aux pollens et autres allergènes présents dans l’environnement.

«Les résultats de l’enquête mondiale sur les allergies chez les animaux de compagnie démontrent que ceux-ci peuvent être affectés par les même allergènes saisonniers – le pollen, notamment – que les personnes. Il est essentiel que les propriétaires d’animaux de compagnie sachent reconnaître les signes les plus courants d’allergie chez leur compagnons, à savoir le grattage plus fréquent, le léchage excessif de la même zone, la perte de poils et les éruptions cutanées», explique le Dr Stephen Shaw, spécialiste en dermatologie vétérinaire.

Cette enquête a été réalisée en ligne, entre le 15 et le 22 février derniers, auprès de 1 269 propriétaires d’animaux (chiens et chats) en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni, et aux États-Unis.

http://fr.canoe.ca