Les oiseaux de proies


Parmi les oiseaux qui font rêver, les oiseaux aux chants magiques, aux oiseaux colorés et de toutes beautés par leur fragilité, il y a aussi des oiseaux puissants par leur statures, aux regards menaçants et l’oeil alertes, ces oiseaux sont des prédateurs et malgré tout on un grand charme même les moins jolis
Nuage

 

Les oiseaux de proies


Aiglon

Photographie par Jacky Gerritsen


Duc d’Amérique

Photographie par Joe Dubberly


Vautour

Photographie par Marcello Spiazzi,


Grand hibou à cornes

Photographie par James Galletto


Duc d’Amérique

Photographie par Steven Besserman


Pygargue à tête blanche

Photographie par Ellen Shannon,


Trois bébés balbuzards

Photographie par Doc Baldwin


Épervier de Cooper

Photographie par Mary Ann Bridge


Faucon pèlerin

Photographie par Terry Piotraschke


Épervier de Cooper

Photographie par Katie Barnes


Nourrir les oiseaux

Photographie par Agnes Kiss,


Le roi vautour

Photographie par Jacky Gerritsen


Poule et Coq de Guinée

Photographie par Armando Mejia


Super Faucon

Photographie par Luc Ormand


http://animals.nationalgeographic.com

L’histoire de l’aigle


Comme un aigle, nous devons passer a certains changements au cours de notre vie, certains de ces évènements sont parfois difficile mais nécessaire pour continuer a vivre dans de meilleurs conditions, qu’il faut travailler pour réussir a renaitre
Nuage

 

L’histoire de l’aigle

L’aigle vit plus longtemps que les autres
oiseaux de son espèce. Il peut vivre 70 ans.
Mais pour atteindre cet âge, il doit prendre
une décision très difficile.

Quand il atteint 40 ans,
Il ne peut plus utiliser ses longs serres
pour attraper ses proies.
Son bec devient recourbé.
Ses vieilles et pesantes ailes,
deviennent difficiles à déployer.

L’aigle est alors confronté à deux choix:
Sois mourir ou entreprendre un long procédé
de changements qui durera 150 jours.

L’aigle doit se rendre sur le sommet d’une montagne
et s’y asseoir. Ensuite, il frappe son vieux bec sur
un rocher pour le casser et s’en débarrasser.

Après s’être débarrassé de son bec, l’aigle attend
qu’un nouveau repousse et fait la même chose pour
ses serres. Après que ses nouveaux serres auront
repoussés, il fera la même chose avec ses vieilles plumes.

Et après cinq mois, l’aigle prends son glorieux
envol de renaissance et vit pour trente années de plus.

Pourquoi faut-il changer ?

Souvent pour survivre, nous devons entamer
un processus de changements.

Nous devons nous débarrasser de
vieilles mémoires, habitudes et manies.

C’est seulement quand nous pouvons nous
débarrasser de ces fardeaux, que nous pouvons
commencer à profiter du présent.

Auteur inconnu