Une famille de pygargues à tête blanche vit un drôle de « ménage à trois »


Généralement, les aigles ont un partenaire à vie, si l’un meurt, l’autre cherche un autre partenaire. Ce qui est particulier ici, et ce couple de pygargues, le mâle n’est pas un bon père, il néglige sa progéniture. Alors, la femelle s’est trouvé un autre partenaire pour subvenir au besoin de la famille. Pourtant, le papa n’a jamais quitté le nid. En plus, il y a polygamie dans ce ménage à trois.
Nuage

 

Une famille de pygargues à tête blanche vit un drôle de « ménage à trois »

 

Trois pygargues à tête blanche, Valor 1, Valor 2 et Starr, au centre.

Trois pygargues à tête blanche, Valor 1, Valor 2 et Starr, au centre. Photo: The Associated Press

Radio-Canada

L’histoire d’une famille non conventionnelle de pygargues à tête blanche de l’Illinois fait le tour d’Internet.

Des milliers d’internautes observent sur YouTube deux mâles et une femelle nicher ensemble et élever trois aiglons dans leur nid situé le long du Mississippi, près de Fulton en Illinois.

« Les oiseaux actuels du nid se sont tous accouplés à un moment ou à un autre, de sorte qu’ils entretiennent une véritable relation intime et qu’ils partagent tous les mêmes tâches parentales », a déclaré la journaliste Ally Hirschlag qui écrit sur les oiseaux pour la National Audubon Society Conservation Group.

« Ils nourrissent tous les bébés. Ils sont tous assis sur le nid. Ils gardent les bébés. Ils se relaient. C’est en fait très civilisé », ajoute la journaliste.

Mais le chemin a été long pour parvenir à cet équilibre pacifique. La famille a connu son lot de turbulences, et même de tragédies, dans le passé.

Les aiglons avec leur mère Starr.

Les aiglons avec leur mère Starr. Photo : The Associated Press

« Remplacer » un père « négligent »

Tout a commencé en 2012, lorsqu’une femelle nommée Hope et un mâle nommé Valor 1 ont commencé à nicher au Upper Mississippi River National Wildlife Refuge.

« Valor 1 n’avait pas l’air de bien comprendre son rôle en tant que parent, dit Ally Hirschlag. Il n’y tenait pas tant que ça. »

Il ne rapportait pas régulièrement de nourriture pour les aiglons et il les abandonnait souvent lorsque la mère était partie à la chasse pour compenser sa négligence.

« Je ne sais pas s’ils peuvent avoir de véritables querelles à ce sujet, mais elle a fait quelque chose d’assez pragmatique et elle a trouvé un nouveau compagnon, Valor 2 qui semblait être bien meilleur en tant que parent, précise Ally Hirschlag. En fait, il avait l’air de comprendre. Il était très doué pour faire toutes les tâches gestationnelles et, une fois les bébés nés, s’occuper d’eux, les nourrir, les protéger. »

Mais Valor 1 est resté dans les parages. Il n’a pas quitté le nid.

Les aiglons que Hope a élevés avec Valor II ont fini par quitter le nid et Valor 1 a semblé en tirer quelques leçons d’éducation.

En 2016, les deux mâles avaient été observés en train de s’accoupler avec Hope et tous les trois avaient fait un nouveau nid, cette fois en partageant les tâches parentales de façon égale.

Une perte soudaine

Le trio de pygargues à tête blanche avait enfin trouvé son rythme lorsque la tragédie a frappé, en mars 2017.

Ils élevaient ensemble deux aiglons fraîchement éclos lorsque deux autres pygargues ont attaqué le nid. L’agression a duré plusieurs jours, Hope a été tuée.

« Les deux mâles sont restés et se sont défendus contre les aigles maraudeurs et ont pris soin des bébés jusqu’à ce qu’ils s’envolent », a dit Hirschlag.

Pam Steinhaus, la responsable des services aux visiteurs du refuge, a déclaré à la société Audubon :

« C’était incroyable comment ils se sont rencontrés et ont fait ce que font les pères. »

Les aigles s’accouplent habituellement pour la vie. Si le compagnon meurt, l’autre en trouve un autre.

Mais plutôt que de se séparer à la recherche de nouvelles femelles pour s’accoupler, Valor I et Valor II sont restés ensemble dans leur nid.

Très vite, ils ont attiré une nouvelle femelle, Starr.

Comme Hope avant elle, Starr a été vue s’accoupler avec Valor I et Valor II. Le trio a donné naissance à trois aiglons ce printemps.

Les trios d’aigles comme celui-ci peuvent sembler rares, mais les scientifiques n’en sont pas certains.

Une poignée d’autres cas ont été documentés, mais les chercheurs avaient supposé qu’ils étaient composés de deux parents biologiques et d’un parent connu sous le nom d’« aide à la nidification » un phénomène observé chez plusieurs espèces d’oiseaux.

Robyn Bailey, chef du projet NestWatch au laboratoire d’ornithologie de l’Université Cornell, a déclaré à la National Audubon Society que nous n’avons pas toujours une vision aussi intime des habitudes d’accouplement des aigles que la webcam du refuge.

« Ce n’est pas parce qu’une chose n’est pas souvent vue qu’elle ne se produit pas couramment », a dit M. Bailey.

Un texte de Sheena Goodyear de CBC

https://ici.radio-canada.ca/

Le Saviez-Vous ► Cet imposant oiseau est l’un des plus gros au monde


C’est un oiseau imposant et un excellent prédateur. Il vit au Mexique et une bonne partie de l’Amérique du Sud. À voir ses serres mieux vaut ne pas avoir affaire à lui
Nuage

 

Cet imposant oiseau est l’un des plus gros au monde

 

Facebook/Sun Gazing

Les oiseaux sont parmi les espèces les plus cool du règne animal. Ils constituent un bien meilleur rappel des temps préhistoriques que les fossiles. On peut apprendre énormément sur notre passé grâce aux oiseaux.

Vous en avez déjà vu d’assez étranges ou exotiques ici, disposant d’incroyables qualités leur permettant de se démarquer de leurs camarades à plumes. Mais parmi les oiseaux de proie, aucun n’est aussi redoutable que la harpie féroce.

Ces imposantes créatures sont véritablement impressionnantes, et elles font les choses de manière un peu… différente par rapport au reste des oiseaux. Quand vous découvrirez ce qui les différencie des autres volatiles, vous serez ébloui, et peut-être un peu intimidé !

La harpie féroce est le plus grand et le plus puissant des aigles, et elle peut atteindre une longueur supérieure à 1 mètre. !

 

Leur envergure peut atteindre un record de 2,3 mètres. Imaginez-vous la sensation produite par le fait de voir une créature d’une telle envergure voler dans votre direction ? La plupart des gens prendraient leurs jambes à leur cou !

 

Facebook/Sun Gazing

Et leurs serres sont longues d’environ 7 à 10 cm, ce qui est la taille des griffes d’un grizzly. Oui oui, d’un grizzly ! Ce qui nous amène à poser la question : dans un combat opposant une harpie féroce et un grizzly, qui l’emporterait ? Heureusement, on ne le saura jamais.

 

Facebook/Sun Gazing

Et ne vous y trompez pas, elle utilise ces serres pour chasser et démembrer des primates. Ce qui peut rendre un peu nerveux quand on prend en compte la ressemblance qui existe entre les primates et les humains. Ces énormes serres peuvent stopper n’importe quel primate dans sa course.

 

Facebook/Sun Gazing

http://bridoz.com/

Le Saviez-Vous ► Dix histoires étonnantes d’animaux en 2016


 

De l’autre côté de l’océan, les animaux aussi ont fait la manchette en 2016. Certains pour une bonne cause alors que d’autre non
Nuage

 

Dix histoires étonnantes d’animaux en 2016


 

Couverture de "MusicforCats", un album de musique conçu pour les chats.

Couverture de « MusicforCats », un album de musique conçu pour les chats. © DR

Kangourous agresseurs, vaches accidentogènes, et grenouilles condamnées… Retour sur les animaux qui ont participé à l’actu de l’année 2016.

 

PAR ALIX RATOUIS ET MACIRÉ YANSANÉ

1. La brigade routière du district de Balaghat, dans le centre de l’Inde, a enduit de peinture phosphorescente les cornes de 300 vaches errantes, ce qui a permis de réduire le nombre des accidents qu’elles causaient durant la nuit.

2. Fin mai, un kangourou a rebondi sur une cycliste de 45 ans mesurant 1,63 m qui randonnait sur le Riesling Trail, en Australie. Bilan de la rencontre : trois côtes cassées et des implants mammaires explosés.

3. L’armée de l’air française a dressé 4 aigles royaux à chasser des drones. Capables de les repérer à plusieurs milliers de mètres et de les neutraliser, ils seront équipés d’un traceur GPS et d’une caméra pour repérer leurs pilotes.

4. L’association de protection animale L214 a dévoilé, en février, des vidéos accablantes sur l’abattoir du Vigan, dans le Gard. En mars, l’Assemblée a validé la création d’une commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie en France.

5. Universal Music a sorti, le 28 octobre, un album pour chats , MusicforCats, mêlant ronronnements et musique classique. Il serait très efficace pour calmer les minets agités, au point que le label réfléchit à une version pour chiens et à une autre pour chevaux.

Méthane © DR

6. Des chercheurs danois de l’université d’Aarhus cherchent à créer une herbe non grasse qui faciliterait le transit des bovins et limiterait leurs pets, donc les rejets de méthane, gaz à effet de serre très polluant.

7. Constatant que son pays ne figurait pas sur Google Street View, une habitante des îles Féroé a équipé un mouton d’une caméra filmant à 360 degrés, dont elle a mis les images en ligne sur visitfaroeislands.com. Elle a lancé un appel aux 50 000 autres habitants pour qu’ils appareillent quelques-uns des 80 000 ovins que compte le territoire.

8. En Nouvelle-Galles-du-Sud, en Australie, faute de main-d’œuvre, des robots gardent des troupeaux de vaches. Alimentés par l’énergie solaire, ils peuvent prendre à distance la température des bêtes, les compter et mesurer la qualité du pâturage selon sa couleur. Il faut compter 1 robot pour 150 ruminants.

9. Les collégiens peuvent continuer à disséquer des souris en classe, au soulagement des professeurs de SVT. Le Conseil d’État a annulé, le 6 avril, une décision du ministère de l’Éducation nationale qui avait mal interprété le droit européen en interdisant cette pratique.

10. La cour d’appel de Bordeaux a condamné un couple à combler la mare de son jardin de Grignols, en Dordogne, inscrite au cadastre depuis un siècle. Leurs voisins étaient excédés par les nuisances sonores de la quarantaine de grenouilles qui y avaient élu domicile. Selon l’expert dépêché sur place, les coassements s’élevaient à 60 décibels, le bruit d’une machine à laver.

http://www.lepoint.fr/

Ce photographe parti à la rencontre d’une tribu perdue de Mongolie


Un peuple qui a réussi un coup de maître en gardant leur manière de vivre malgré le tourisme intéressé par cette tribu qui vit en harmonie avec la nature
Nuage

 

Ce photographe parti à la rencontre d’une tribu perdue de Mongolie

 

ce_photographe_parti_a_la-01

La civilisation humaine a parcouru beaucoup de chemin depuis les premiers jours de notre espèce. Quittant les grottes et les terres non aménagées, les humains ont bâti des cités auxquelles les premières générations n’auraient pu rêver.

La croissance généralisée de la mondialisation a rendu difficile la préservation de cultures historiques. C’est ce qui rend le peuple Doukha de Mongolie si fascinant et étonnant. La tribu nomade vit dans la même région depuis des siècles. Durant cette période, ils ont développé une relation spéciale avec les animaux sauvages. En fait, cette relation est si extraordinaire qu’elle va vous laisser bouche bée.

Heureusement pour nous, le photographe Hamid Sardar-Afkhami a récemment rendu visite à cette tribu perdue et a documenté ce qu’il a vu à travers une série de superbes clichés.

À travers sa culture unique, le peuple Doukha a développé une relation exceptionnelle avec les cerfs voisins. Ils les utilisent comme moyens de transport dans la région périlleuse dans laquelle ils ont élu domicile.

 

ce_photographe_parti_a_la-02

 

ce_photographe_parti_a_la-03

Ils apprennent aux enfants à dresser un cerf dès le plus jeune âge.

 

ce_photographe_parti_a_la-04ce_photographe_parti_a_la-05

Les cerfs sont des compagnons dociles et doux, même pour les plus petits des enfants Doukhas.

 

ce_photographe_parti_a_la-06

cette jeune fille se prépare pour laver un bébé cerf.

 

ce_photographe_parti_a_la-07

Les Dhoukas sont aussi connus sous le nom de « Tsaatan », un mot qui signifie « éleveur de cerf ».

 

ce_photographe_parti_a_la-08

Aujourd’hui, il ne reste qu’environ 44 familles Doukha, ce qui correspond à 200-400 individus. La population de cerf diminue elle aussi.

 

ce_photographe_parti_a_la-09

Les Doukhas survivent principalement grâce à l’industrie du tourisme. Les gens visitent et payent pour assister à des représentations, pour de l’artisanat, et bien sûr, pour des promenades sur les cerfs.

 

ce_photographe_parti_a_la-10

Ils ne font pas que dresser des cerfs. Ils dressent également des loups !

 

ce_photographe_parti_a_la-11

Les Doukhas chassent des petits animaux des bois comme les lapins. Cela leur rapporte environ deux euros.

 

ce_photographe_parti_a_la-12

Les Dhoukas dressent également des aigles royaux pour les aider à chasser

 

ce_photographe_parti_a_la-13
 
La chasse à l’aigle est considérée comme un privilège. Ceux qui peuvent la pratiquer sont très respectés au sein de la tribu.

 

ce_photographe_parti_a_la-14

Ils croient avoir une connexion spirituelle avec tous les animaux.

 

ce_photographe_parti_a_la-15

Cette connexion leur permet de se sentir comme chez eux dans la nature et de préserver leur culture malgré l’influence grandissante du monde extérieur.

 

ce_photographe_parti_a_la-16

C’est impressionnant de découvrir la tribu Doukha et sa relation avec le monde naturel. La façon dont ils ont préservé leur mode de vie est tout simplement incroyable.

http://bridoz.com/

Un aigle essaie d’enlever un enfant pendant un spectacle d’oiseaux en Australie


On se souvient qu’en 2012, l’histoire d’un aigle qui essayait d’enlever un enfant au Québec était un canular. En Australie, l’histoire semble réelle.
Nuage

 

Un aigle essaie d’enlever un enfant pendant un spectacle d’oiseaux en Australie

 

Le 6 juillet dernier, un spectacle d’oiseaux de proie à Alice Springs Desert Park dans le Territoire du Nord de l’Australie a mal tourné après qu’un oiseau a, apparemment, essayé d’enlever un petit garçon, rapporte The Guardian.

«Nous avions décider d’aller voir un spectacle d’oiseaux de proie dans un parc national à Alice Springs. Pendant que nous regardions le spectacle, un jeune garçon dans un gilet vert s’amusait à descendre et à remonter la fermeture éclair de celui-ci», écrivait Christine O’Connell sur Instagram, une spectatrice de l’incident. «Pour une raison quelconque, l’aigle d’Australie n’a pas aimé ça et a immédiatement foncé sur garçon pour l’attaquer.»

Un autre témoin, Keenan Lucas, aurait déclaré à NT News que la mère de l’enfant était désemparée et que, à cause cet incident, le spectacle s’est terminé plus rapidement.

Le site Internet d’Alice Springs Desert Park a décrit le spectacle comme une occasion de «se rapprocher du plus grand oiseau d’Australie».

Le petit garçon n’aurait subi que quelques blessures mineures. Le parc a déclaré par voie de communiqué qu’il étudierait cet incident. L’aigle sera retiré du spectacle jusqu’à nouvel ordre.

attaque aigle enfant

Le parc a confirmé à NT News et au Guardian que l’incident avait bel et bien eu lieu. Cette histoire n’est pas sans rappeler un canular qui avait fait bien jaser en 2012, alors qu’un vidéaste disait avoir capté un aigle s’envolant avec un bébé sur le mont Royal.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post américain a été traduit de l’anglais.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Une corneille se pose sur le dos d’un aigle


Ce genre d’évènement doit être assez rare et le photographe a été au bon endroit au bon moment
Nuage

 

Une corneille se pose sur le dos d’un aigle

 

Un pygargue à tête blanche volait tranquillement quand une corneille est venue se reposer sur son dos.

Les photos ont été prises par le photographe Phoo Chan à Seabeck dans l’état de Washington. Il explique que les corneilles ont pour habitude d’agresser les autres oiseaux pour les chasser de leur territoire, mais ce n’était pas le cas ici. C’était une rencontre tout à fait amicale. La corneille s’est posée quelques secondes sur le dos de l’aigle qui n’a pas semblé être dérangé.

Elle voulait peut-être simplement se reposer ou profiter d’un transport gratuit.

corneille-aigle-1

corneille-aigle-2

corneille-aigle-3

corneille-aigle-4

corneille-aigle-5

http://www.insoliteqc.com/