10 conseils pour mettre fin à l’aérophagie


C’est très désagréable d’avoir de l’air dans le ventre et si une personne est sujette a sentir des ballonnement mieux vaut chercher la cause et de l’éviter
Nuage

 

10 conseils pour mettre fin à l’aérophagie

 

10 conseils pour mettre fin à l'aérophagie

Ventre gonflé, sensations de ballonnements et éructations, sont les signes de l’aérophagie, désignant la présence de gaz à éliminer.

Comment s’en débarrasser et prévenir la réapparition de l’aérophagie ?

10 conseils contre l’aérophagie :

L’aérophagie n’est pas une maladie grave, plutôt un état bénin mais gênant au quotidien.

Évitez les boissons gazeuses et encore plus celles qui sont sucrées comme les sodas.
Buvez de l’eau plate et de préférence en dehors des repas.

Évitez les chewing-gums qui font inutilement avaler de l’air.
Ils entraînent une surproduction de salive.

Ne parlez pas en mangeant et mastiquez la bouche fermée.
Vous évitez ainsi d’avaler de l’air.

Mangez et buvez lentement.
Prenez le temps de vous assoir à table pour les repas, et même pour boire un verre d’eau dans la journée.
Évitez aussi les sandwichs dans la rue ou au bureau devant l’ordinateur, car ils sont plus engloutis que mastiqués.

Mastiquez bien les aliments.
Bonus : cela renforce la sensation de satiété.

Diminuez votre consommation de glucides : pain, pâte, pommes de terre…

Veillez à une alimentation équilibrée : pas trop grasse ni trop sucrée, mais aussi diversifiée et donc variée.

Évacuez le stress, en commençant par identifier les causes (familiales, professionnelles, sociales…).

Luttez contre l’anxiété et la nervosité.
Si nécessaire, pratiquez la relaxation, yoga, technique de respiration, cohérence cardiaque, stretching…

Faites du sport

L’activité physique est idéal contre le stress et l’anxiété, mais aussi pour régulier l’appétit et favoriser une alimentation équilibrée.

Exceptionnellement, l’endométriose peut provoquer de l’aérophagie.
Cette cause rare mérite tout de même d’être écartée, surtout en présence de douleurs dans le bas ventre.

Et malgré tout, si vous faites une crise d’aérophagie, allongez-vous tranquillement quelques minutes et relaxez-vous.

Isabelle Eustache

Sources : Encyclopédie médicale, éditions Larousse.

http://www.e-sante.fr/

Ces préjugés qui collent à l’image du chewing-gum


Des mauvaises langues ou bien par légendes urbaines ont donné une mauvaises réputation a la gomme à mâcher .. Par contre, comme dans toute chose a mon avis … la modération en matière de machouillage de gomme est une bonne idée
Nuage

 

Ces préjugés qui collent à l’image du chewing-gum

 

TONY ALAN ANDERS/SUPERSTOCK/SIPA

SANTÉ – Si les ventes de chewing-gums tendent à baisser, certaines croyances le concernant persistent. «20 Minutes» fait le point…

 

Coupe-faim ou responsable d’aérophagie… Les idées reçues concernant le chewing-gum ne manquent pas. Et alors que, selon certaines données du ministère de l’agriculture citées par Le Parisien ce mercredi, la gomme à mâcher ferait de moins en moins recette, ces idées semblent persister. Vraies ou fausses? 20 Minutes en a soumis quelques-unes à Marc Bellaiche, pédiatre gastro-entérologue au CHU Robert Debré et Jacques Denis, gastro-entérologue à l’hôpital Sud Francilien

Le chewing-gum agit comme un coupe-faim

Jacques Denis: Dans la mesure où mâcher un chewing-gum crée la sensation artificielle de manger, oui, cela peut agir comme un coupe-faim.

Marc Bellaiche: Pour ceux qui ont besoin de mastiquer pour éviter de grignoter, et dans la mesure où il s’agit de chewing-gum sans sucre, oui cela peut en effet jouer ce rôle.

Est-ce que ça fait perdre du poids?

Jacques Denis: Ce n’est pas le but. Et puis, une consommation importante de chewing-gums sans sucre peut entraîner des diarrhées. Mais cela n’aura pas d’effet sur la perte de poids.

Marc Bellaiche: Je ne connais pas d’étude allant dans ce sens… Ce qui est sûr, c’est que nous déconseillons le chewing-gum pour des enfants en surpoids. Cela pourra occasionner des ballonnements chez les enfants qui en mangent jusqu’à cinq à six en une matinée.

Le chewing-gum est responsable d’aérophagie

Marc Bellaiche: Oui, mâcher du chewing-gum peut entraîner des douleurs abdominales et causer des ballonnements. C’est donc un élément favorisant l’aérophagie.

Jacques Denis: En mâchant du chewing-gum, l’estomac ne fabrique pas de gaz, mais on peut avaler de l’air en mastiquant. Donc oui, cela me semble possible.

Il ne faut pas les avaler

Jacques Denis: Autrefois, on disait que ça allait coller les boyaux… Mais je ne crois pas que le fait de les avaler soit très grave, non.

Marc Bellaiche: En avaler un ou deux, pour les enfants, ce n’est pas trop grave… Mais si c’est plus, il peut se former un conglomérat de chewing-gum. Une sorte de corps étranger qui se crée dans le tube digestif, comme un Bezoard  J’ai déjà eu le cas deux fois et c’est assez sportif à extraire.

Le chewing-gum sans sucre, c’est bon pour les dents

Marc Bellaiche: Non, je ne pense pas. En revanche, ceux enrichis au fluor peuvent avoir un effet bénéfique pour les enfants.

Jacques Denis : Je ne pense pas que ce soit mauvais pour les dents. Notamment grâce à l’effet de salivation et donc de lavage que cela produit.

Il favorise les ulcères

Marc Bellaiche: Non ça ne les favorise pas.

Jacques Denis: Non, pas du tout… 90% des ulcères sont liés à une bactérie dans l’estomac.

Le chewing-gum aiderait à la concentration

 

Marc Bellaiche: Alors là, ça m’intéresserait beaucoup d’avoir des infos là-dessus. Mais j’avoue ne pas avoir tellement d’éléments sur ce sujet…

Mathieu Gruel

http://www.20minutes.fr